VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Mer 3 Avr 2013 - 19:53



Ft. Connor J. Malone


❥ Again, again and again ... and what ? Again of course !
Le silence. Matinal et agréable. Il n'y avait pas beaucoup de choses qui pouvaient me faire m'éveiller de bonne humeur mais le calme et le silence en faisait partie. C'était une drôle de chatouille sur mon bras qui avait fini de me sortir de ceux de Morphée. Un vague sentiment de plénitude m'envahissait encore et s'estompait au fur et à mesure que je remuais pour me sortir de l'entremêlement de draps. Plissant les yeux pour ne pas me faire aveugler par le soleil qui brillait haut, je me redressais et avisait la seconde paire de jambes à côté des miennes. Connor avait passé la nuit ici. Enfin, disons qu'au petit mâtin, il n'avait pas du trouver le courage de sortir du lit et s'était endormi sans plus tarder, comme moi … C'était quelque chose que j'appréciais avec lui. La simplicité des choses. Il n'y avait pas d’ambiguïté et on savait l'un et l'autre que rien n'était exclusif même si, pour ma part, je ne pouvais m'empêcher de remarquer qu'il était le plus exclusif des pas exclusifs. Mais je supposais que c'était entièrement de ma faute. Ces derniers temps, je ne faisais rien pour sortir et rencontrer du monde, je me contentais d'aller voir Connor ou de l'appeler pour une petite virée entre … amis. Pour preuve, à peine sortie de la clinique qu'il était la première personne que j'appelais. J'avais passé deux semaines là-bas et l'air du dehors sans compter l'action de mes soirées avec lui me manquaient. Quelques fois, je me disais que j'avais été bien bête de simplement me contenter d'étudier à l'école de police, j'aurai pu profiter de son … expérience bien plus tôt ! Mais ce qui était fait, était fait. Et maintenant, je pouvais en profiter autant que possible et jusqu'à l'épuisement bien sûr. Et cette nuit avait été épuisante. Je ne savais plus bien qui des deux n'en avait jamais assez mais cela m'allait très bien. J'avais pris mon pieds, c'était le cas de le dire ! Un fin sourire sur le visage, je regardais un instant le policier dormir avant d'apercevoir Dani, mon gros chien qui était sans doute à l'origine de la chatouille sur mon bras. C'était l'heure de le nourrir et monsieur avait comme une horloge dans l'estomac. Quand c'était l'heure, c'était l'heure ! Je me levais doucement et partais rapidement enfiler mon peignoir qui demeurait dans la salle d'eau.

Après avoir nourri la bête et pris un verre d'eau. Une nuit sans dormir, ça donne soif. Je retournais dans ma chambre où j'allais sans doute devoir réveiller la marmotte si je ne voulais pas avoir le droit à des remontrances comme quoi, le retard chez les flics était plus que proscrit. Affichant un joyeux sourire, je me glissais à ses côtés et commençait à embrasser le haut de son torse que le drap laissait à découvert. Je remontais lentement en sachant qu'il apprécierait sans doute l'attention et qu'il jouerait l'endormis encore quelques instant. J'atteignais rapidement son oreille et me retenait de pousser plus encore ma taquinerie. « On se lève la belle au bois dormant, tu ne viendras pas te plaindre que je t'aurai mis en retard après ça ! »



© code de night sky. gif de tumblr.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Jeu 4 Avr 2013 - 6:33




Again, again and again ... and what ? Again of course !

« Desire is easy for me. Love is hard. Desire is exciting. Love is scary. » ► the real L world
Des rêves. Des rêves peuplés de choses qui n'existaient pas, de souvenirs plus ou moins douloureux. Souvent il faisait ce genre de rêve. Mais là, tout semblait apaisé. Connor se sentait épuisé mais serein pour une fois. Il ne se rappelait pas s'être endormi, c'était arrivé par hasard. Il se rappelait de sa soirée de la veille, qu'il avait passé avec la jolie Penny. Elle était une de ses amies les plus proche, au niveau du physique s'entend. Ils passaient souvent des soirées ensemble, terminant toujours par la même chose, une bonne partie de jambes en l'air. C'était toujours un plaisir de partager ses draps avec une femme torride, il pouvait laisser éclater ses pulsions, sa violence, son désir. Étrangement, le jeune homme avait beau être un coureur et se retrouver avec une fille différente chaque fois, il y avait comme un point fixe dans l'univers. Il savait que Penny était là, tout comme elle le savait. Mais il n'y avait rien entre eux ! Nan, l'un pour l'autre, ils ne ressentaient que de l'amitié ! Rien n'avait jamais été ambigu. Les femmes sont compliquées mais pas elle. Ils se comprenaient et s'accordaient parfaitement. Depuis l'école de police où il avait connu un certain aspect de sa personnalité, au soir où il l'a retrouvé dans ce club. Si l'on y repensait, c'était un de ces hasard qui fait bien les choses !

Tout doucement, son corps sentit la chaleur des rayons du soleil qui filtrait dans la pièce. Quelle heure était-il ? Était-il chez lui ? Il ne reconnaissait pas la texture des draps comme étant la sienne, encore moins l'odeur qui s'en dégageait. Mais qu'importe. Il était bien et en profitait pour se reposer encore un peu. Quelqu'un bougea à ses côtés. À demi réveillé, un léger sourire apparut sur son visage. Oui, il n'avait pas dormi tout seul. Parfois, il ne partait pas de chez Penny, rien que pour sentir la chaleur d'une amie près de lui, se sentir moins seul. Connor était une âme solitaire. Il n'avait aucune attache, plus de famille. Seul comptait le travail et le plaisir, mais rien pour se retrouver en sécurité. Il s'était endormi chez la blondinette, ça lui revenait à mesure que la conscience atteignait ses neurones. Il sentit à peine la demoiselle se lever. Son corps refusait de bouger. Sa peau douce et pourtant marquée se laissait caressait par les rayons de l'astre solaire. Mais bien vite quel qu’autre douceur vint parsemer son être. Un baiser. Puis deux. Puis trois. Poussant un souipr, le lieutenant resta ainsi, appréciant l'attention que lui portait son amie. Plus elle remontait le long de son buste, plus il sentait une excitation s'éveiller en lui. Son souffle chaud atteint son oreille et ses paroles le firent sourire. Oui, il devait travailler aujourd'hui ! Mais pour l'instant, il était bien trop tôt pour lui. Il passa ses bras autour du corps fin de Penny et la fit basculer sous lui en lui servant son sourire secret. « Je ne me plaindrais pas non. Mais c'est ainsi que l'on doit réveiller la Belle au bois dormant. » fit le brun en déposant un baiser sur les lèvres de son amie. « Bien dormis ? » lui demanda-t-il tout en passant ses mains le long de son corps. Il ne s'arrêtait jamais non. Un peu de douceur dans ce monde de brute, encore plus lorsque l'on doit bientôt partir et se plonger dans le crime.


CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Lun 15 Avr 2013 - 6:53



Ft. Connor J. Malone


❥ Again, again and again ... and what ? Again of course !
Et voilà que Sir Connor ouvrait finalement les yeux. Je n'étais jamais sûre de respecter les quelques limites implicites qui s'étaient fixées au début de tout ça mais ce n'était pas vraiment important. On profitait de la vie et on ne faisait rien de mal, c'était surtout ça. Certains considéreraient et notamment Kendall que tout ça n'était que du sabotage affectif, un moyen de ne pas chercher ailleurs l'affection que chacun méritait. Mais peu importe ce qu'elle en disait, après tout, je faisais encore ce que je voulais et il n'y avait aucun mal à profiter, prendre du plaisir et du bon temps avec un ami. Et ce mixe de relation se finirait sans doute seulement le jour où l'un de nous deux se fixerait avec quelqu'un. Connaissant Connor … il y en avait encore pour quelques temps. Quant à moi, mon boulot et ma vie tout simplement ne me permettait pas de faire beaucoup de rencontres masculines. Je savais que le dossier de mes parents et celui O'Hara devenaient peu à peu une obsédante quête de réponses et de résultats mais j'étais obnubilée par les questions sans réponses et par les données manquantes. Alors avec tout ça, je n'avais aucun temps à accorder à des nouveaux compagnons et surtout aucun temps pour de nouvelles rencontres, c'était sans doute dommage mais c'était ma vie à présent et je doutais fortement qu'à Lakeview je rencontrerai le moindre homme digne d'un intérêt prolongé … Connor était alors un point fixe dans ma vie et finalement, son amitié était importante et surtout salvatrice. J'avais bien besoin de sortir la tête de mes dossiers et du travail et il faisait partie des choses qui réussissaient à m'extraire de tout ce professionnalisme. Tout était simple avec lui et il n'y avait aucune prise de tête. C'était un accordage simple et une amitié pas compliquée. Tout ce qu'il me fallait pour le moment en somme !

Avachie contre lui, j'attendais une réaction de sa part et me sentis tout juste basculer sous Connor. Je souriais au retournement de situation et me disait que dans cette situation, je n'étais plus vraiment l'agent sur le qui-vive mais une femme qui n'étais jamais rassasiée. Mais je doutais d'avoir le temps de recommencer quoique ce soit maintenant, chacun avait un travail à rejoindre et s'ils ne voulaient pas se presser, ils ne devaient pas revenir à l'action de la nuit. Même s'il m'était très difficile de garder un calme olympien en sentant la caresse de sa main. Courant d'air, douceur imprévu, ça me fit frissonner et je détestais ça, c'était un peu comme un instant de faiblesse qui n'aurait pas du apparaître au grand jour. Dans un ultime élan de taquinerie mais aussi de vengeance pour ce moment doux qui me faisait apparaître plus femme que soldat, j'affichais un grand sourire avant de lui répondre. « Et bien, j'ai cru un moment donné qu'on installait une autoroute juste à côté de moi mais autrement, la nuit a plutôt été bonne. » Je sentais que j'allais payer cher cet affront surtout que je n'avais jamais surpris Connor avec le moindre ronflement mais il était si facile de le taquiner. « Tu as faim ? Non parce que moi je meurs de faim mais il y a comme qui dirait … une certaine personne qui me bloque le passage. » Grand sourire avant de laisser mes mains glisser tout le long de son corps et m'arrêter bien bas. Après tout, il n'y avait pas que les hommes qui avaient le droit de profiter et je pouvais dire sans l'ombre d'un doute que Connor était très bien bâti et que de passer mes mains me donnerait presque encore plus faim ! « Alors ? Pendant mes deux semaines d'absence, tu as établi un nouveau record ? Combien de femmes dans ton lit ou contre un mur cette fois ? » Je m'étais absentée de Lakeview quelques temps, pour des raisons qui ne regardaient que moi et je n'avais aucun doute sur ce qu'avait fait Connor durant ce temps. Ça ne me dérangeait pas le moins du monde et même ça me faisait rire de voir ce qu'il pouvait arriver à faire et qui il pouvait mettre sous ses draps avec son regard et sa personnalité étonnante. Et en tant qu'amie, je voulais simplement savoir s'il avait réussi à établir un nouveau record. Je n'aurai plus qu'à le féliciter à ma manière si c'était le cas.



© code de night sky. gif de tumblr.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Lun 15 Avr 2013 - 21:48




Again, again and again ... and what ? Again of course !

« Desire is easy for me. Love is hard. Desire is exciting. Love is scary. » ► the real L world
La chaleur du corps de Penny était bien plus agréable que celle du soleil et sentir qu'il n'était pas seul dans un lit lui donnait envie d'y rester encore un peu. Connor n'avait pas de gêne à s'endormir aux côtés de la blondinette. Bien que préférant parfois s'éclipser de chez ses conquêtes pour ne pas avoir à les recroiser un jour, avec elle, ce n'était pas ça du tout ! Ils se connaissaient depuis pas mal de temps maintenant, avaient faire les pires idioties ensemble. Ils étaient amis et dormir à ses côtés n'était rien en sommes. Bien entendu, le fait qu'il se passe autre choses sous ces draps était un plus pour eux, mais c'était là leur relation. Ils aimaient les plaisirs de la chair et ne se gênaient jamais pour le faire savoir. Penny parvenait à rendre le brun un peu plus heureux dans sa vie, juste par le biais de sa présence lorsqu'ils sortaient et riaient tous les deux, ou bien par le sexe quand l'un appelait l'autre juste parce qu'il avait envie de tirer son coup et qu'il ne trouvait pas meilleur partenaire que son/sa sexfriend attitré(e).

Profitant d'un moment d'inattention de la blonde, le lieutenant la fit passer sous lui. Il savait lui aussi se montrer très doux quand il le fallait. Le jour, Connor pouvait se montrer plus tendre, certainement la brume du matin qui persistait. Alors il se permettait quelques caresses intrusives, un ou deux sourires. Mais une fois la nuit tombée, il était pire qu'un animal en rûte, se donnant à fond au point parfois d'être un peu trop brusque. Penny semblait aimer cette hardeur, cette violence d'action, alors pourquoi calmerait-il le jeu quand tous deux prenaient du plaisir ? Pour l'heure, il hésitait entre continuer de la faire frissonner gentiment ou d'aller bien plus loin entre ses cuisses... Mais la belle eut une parole bien étrange en parlant d'autoroute... Insinuait-elle que Monsieur Malone ronflait ? Était-ce une attaque directe ? Inconsciemment, le jeune homme stoppa son geste doux. « Quoi ? Je ronfle, moi ? T'es pas sérieuse ! » fit-il en riant. Il ne le prenait pas mal, jamais on ne lui avait dit qu'il ronflait. Si ça lui arrivait, c'est qu'il avait vraiment dépassé le stade de « torché » pour passé directement à « coma éthylique avancé ». Connor sourit ensuite, de son petit air joueur. Il ne résista pas longtemps avant de poser ses mains sur ses hanches pour la chatouiller ! Le bellâtre connaissait bien le corps de sa partenaire et savait où viser pour la faire s’esclaffer. Cela dura à peine une minute mais Connor était fier de lui et de la mine échevelée de la blonde.

« Tu as faim ? Non parce que moi je meurs de faim, mais il y a comme qui dirait... une certaine personne qui me bloque le passage. » Hum.. Ah oui ! CJ était toujours vautré sur elle, son air angélique qui ne trompait personne sur le visage. Et ce sourire s'élargit lorsqu'il sentit les mains de sa camarade se poser sur son anatomie. C'était comme un tilt de flipper dans son cerveau et si elle osait descendre encore, il ne répondrait plus de lui ! « C'est vrai qu'il fait faim... Je me ferais bien deux bonnes miches, perso ! » fit-il en hochant la tête, sa langue passant savoureusement sur ses lèvres en observant la demoielle. Elle avait commencé après tout ! Si elle le cherchait, il répondrait toujours à l'appel !
Néanmoins, il fit glisser son corps sur la gauche, de façon à moins écraser Penny tout en profitant encore un peu de la vue de son corps. Si le drap ne le recouvrait pas, la belle aurait pu apercevoir un bien beau soldat au garde à vous. Lui n'était pas réellement en état de sortir du lit... Peut-être était-ce pour cela que la blondinette changea de sujet. Enfin... parler de conquêtes ne l'aiderait pas forcément au mieux, mais allons-y ! Penny raffolait des potins croustillants du lieutenant sur les demoiselles qui passaient entre ses griffes. Ça l'amusait beaucoup. Pourquoi voudrait-il se mettre en couple et perdre sa liberté de mouvement, subir les jalousies d'une femme s'il sortait voir des femmes, alors que tout était bien plus simple d'entretenir des relations amicales et de parler simplement de la chose, comme il le faisait avec Penny ou même avec Sasha, bien que cette dernière soit plutôt d'avis de l'assagir quelques peu... « Hum... Que dans le mien ou ceux que j'ai visité comptent aussi ? » demanda Connor, amusé. « Si tu compte les nanas dans mon lit ces deux dernières semaines hum... Je dirais six ! Sachant que dans le lot, y'a eu une nuit avec plus d'une femme. Ça c'était le pied ! » précisa-t-il en se remémorant cette partie de jambes en l'air avec deux ravissantes créatures... « Après, contre un mur, j'ai attrapé une serveuse du Neon dans le vestiaire. Et après je suis aller passer la soirée chez cinq charmantes demoiselles, dont Kath, ma barmaid préférée. Et... Oh bah treize c'est pas mal ! En tenant compte que j'ai quand même bosser hein ! Je chômas pas. » dit-il en plaisantant. Le jeune homme avait sa fierté et son record qu'il tentait de battre chaque fois. Il n'y avait pas assez de femmes à Lakeview pour qu'il assouvisse ses bas instincts, mais à l’occasion, il irait passer un weekend en dehors de la ville, afin d'agrandir son tableau de chasse... il attendit la réaction de son amie, avide de connaître son avis sur ses performances et son appétit sexuel insatiable.


CODE BY AMIANTE


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Lun 20 Mai 2013 - 12:58



Ft. Connor J. Malone


❥ Again, again and again ... and what ? Again of course !
Le matin, je pouvais fort bien être d'humeur câline tout comme taquine. Je savais me montrer aussi bien l'une que l'autre et la plupart du temps, les deux s'alliaient très bien et Connor faisait les frais des idées peu recommandables qui me venaient en tête dans ces moments-là. Je n'étais que très peu souvent rassasiée et le matin était un moment de la journée où je pouvais particulièrement avoir faim. Aussi, j'appréciais ce moment avec mon ami. On s'entendait toujours bien, quelque soit les circonstances et on pouvait parler de tout. Malgré tous ces moments passés avec lui, j'arrivais encore à être surprise par ses réactions et tout simplement par sa personnalité. Bien sûr, après avoir émis l'idée que monsieur ronflait, je m'attendais à tout ou presque mais la séance chatouilles n'en faisait pas partie. Je me tortillais comme je pouvais pour lui échapper mais il avait le dessus. Promettant intérieurement de me venger le moment voulu, je suppliais pour que la torture cesse ce qui ne tarda pas. J'étais essoufflée de mon effort pour résister à ses assauts.

Dans mon esprit joueur mais aussi peut-être de vengeance et bien sûr en grande carnivore que j'étais, mes mains descendirent bien bas et se fixèrent sur le postérieur de ce cher Connor. Toute tentation n'était pas toujours bonne et elle finirait par ne pas résister elle-même si elle se rendait à l'opposée de sa position. Et au lieu de répondre à sa tirade, je me contentais d'un hochement de tête réprobateur comme si j'étais la raison-même et que ce n'était en rien raisonnable. Faire l'innocente alors que je démarrais les hostilités, ça je pouvais ! J'aurai même presque eu envie de lui laisser un sentiment de frustration intense mais cela aurait sans doute été me torturer un peu par la même occasion... Je pouvais tout de même continuer un peu le jeu et le frôlait régulièrement savourant la vengeance de la séance chatouilles.

Et même lorsque fier de lui, il me racontait ces exploits de ces dernières semaines, je ne cessais pas ma petite vengeance. Je retenais un rire en entendant le nombre définitif. Un coureur de jupon à l'envie intarissable. Heureusement que je le connaissais bien auquel cas, j'aurai pu facilement le prendre pour un de ceux qui ne pensent qu'avec leur engin et ne voient rien de plus chez une femme qu'un corps à combler. Il l'était un peu … mais au fond il avait tout un tas de choses qui le rendait bien plus appréciable et qui faisait de lui un si bon ami. Je prenais mon air le plus catastrophé et désolé en bonne comédienne que j'étais. « Pire qu'un étalon … mais que va-t-on faire de toi ? Il faut vraiment que je me bouge si je veux moi aussi avoir des choses à raconter et des records à établir. » Je ne gardais pas mon air catastrophé bien longtemps, je n'étais pas du genre à me trouver surprise ou offensée de la part de toute la gente féminine pour le peu d'attention qu'il prêtait à ces jeunes femmes au delà d'un lit. Si elles étaient assez stupides ou suffisamment en manque pour se laisser approcher par un Connor aux besoins primaires … « Je pense à t'offrir une médaille avec ton record pour ton prochain anniversaire. Penses surtout à me prévenir si tu augmentes encore ton cota ! » Je lançais un grand sourire avant de le repousser gentiment sur le dos en m'asseyant dans le lit. « Je ne sais pas comment tu fais … c'est vrai, même moi je n'ai pas autant de succès. Faut que tu m'apprennes sérieux ! Je vais finir par être condamnée à venir te voir pour combler mon manque et ce serait h-o-r-r-i-b-l-e. » Bien sûr, je jouais la comédie, cherchant à l'atteindre dans son grand rôle d'homme. Je ne serais pas plus que ça dérangée de me rabattre sur lui pour tous ces moments intenses. Il était toujours parfait, comme il fallait. Mais bon, un peu de diversité ne pourrait pas me faire de mal et si le Grand maître Malone voulait m'enseigner ses techniques … ça pourrait être intéressant et bien plaisant. De nouveau d'humeur plus joueuse, je me couchais sur Connor en prenant soin à ce que mes mains viennent plus que frôler mon cher ami.



©️ code de night sky. gif de tumblr.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 13/01/2013
☇ MENSONGES : 148



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Mer 22 Mai 2013 - 19:26


    Nouveau message
    Expéditeur: Unknown
    Destinataire: Penny E. Ribbs
    Message reçu, aujourd'hui.

    ____________________________

    Tu meurs de faim c'est vrai ? Fais attention, c'est un des premiers symptômes, je pense que tu sais de quoi je parle.
    -W


Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Mer 29 Mai 2013 - 20:10




Again, again and again ... and what ? Again of course !

« Desire is easy for me. Love is hard. Desire is exciting. Love is scary. » ► the real L world
Un peu de douceur après cette nuit torride, voilà qui plaisait au jeune homme. Malone ne restait jamais vraiment avec ses conquêtes, mais Penny n'en était pas une. Elle était bien plus qu'une simple nana draguée dans un bar. Elle, elle était une très bonne amie. Quand on repense à la première fois qu'ils se sont rencontrés, jamais on aurait pu penser les voir dans cette position, l'un sur l'autre. Connor était impressionné par la demoiselle à l'époque et elle forçait toujours le respect à ses yeux. La blonde avait de nombreuses qualités qu'il appréciait chez une amie. Mais elle était également doté d'un corps à tomber par terre et était une vraie déesse au lit ! On ne saurait s'en passer honnêtement. Il aimait donc passé la matinée avec elle, terminant en beauté les ébats de la nuit, prenant un café avant de partir travailler, parler de tout et n'importe quoi.

Et pour ce matin, la belle avait envie de parler de sexe, puisqu’elle demanda à son ami à combien se montait le nombre de ses conquêtes depuis leur dernière entrevue. Souriant comme un imbécile heureux, le compte prit quelques minutes de réflexion. Il voyait tellement de femmes défiler devant lui qu'il avait du mal à se souvenir de tout. Mais deux semaines, ce n'était pas insurmontable et le chiffre tomba. Fier de lui, Connor ne se sentit plus lorsque la blonde le traita d'étalon. Il prenait cela comme un compliment. Il aimait le sexe, il n'allait pas le cacher comme ces gens qui se masturbe devant leur écran d'ordinateur ! Lui assumait son côté dandy, trompant et jouant en homme libre. « Oui, tu as du chemin à faire pour me rattraper ! Doit bien y avoir des mecs idiots à pigeonner ! Désolé de le dire comme ça mais, avec ton cul, tu peux obtenir la totale du dîner, bar, pieu ! » Hum... On aurait dit un maquereau parlant à sa p*te, oui. Mais ce n'était qu'éloge pour la demoiselle. Après tout, il se devait de la complimenter quelque peu, s'il voulait lui aussi profiter des quelques avantages que lui offrait cette amitié améliorée. Elle pouvait tout avoir avec son corps, mais Connor connaissait les compétences de son amie et savait qu'elle était intelligente et promise à un bel avenir. Si tentait qu'il ne l'entraîne pas sur une pente savonneuse en se rapprochant trop d'elle. Il ne faudrait pas qu'elle soit malheureuse.

Penny-jolie avait envie d'offrir une médaille au lieutenant, en récompense de ses prouesses nocturnes. Le sourire du concerné s'élargit, devenant coquin. Ce serait drôle d'avoir ce genre de médaille dans sa vitrine. « Et bien, moi c'est le Treize Août hein ! » lui rappela-t-il avec un clin d’œil alors qu'il se laissait pousser sur le dos. Les draps étaient plus frais d ce côté du lit mais ça n'altérait en rien l'envie du brun. Bien que... La belle semblait trouver cela horrible que de se contenter de sa personne. Connor fronça les sourcils un instant, d'un air dubitatif. « Ah ouais... Pourtant, c'est bien toi qui me supplie pour baiser. Tu ne trouveras pas mieux sur le marché, je sis un amant hors pair je ne te permets pas de dire le contraire jeune fille ! » Il posa ses mains sur les hanches de la demoiselle, la plaquant contre lui. Elle pouvait ainsi sentir ce qui faisait qu'elle trouvait tout sauf horrible sa compagnie. Elle avait osé le considérer comme du bas de gamme, elle allait voir. Il la fixait intensément dans les yeux, de ce regard auquel nulle ne pouvait résister. Il lui transmit son envie sans plus de geste qu'une main se glissant dans son dos doucement...
Mais tout fut briser lorsqu'un téléphone sonna sur la table de nuit. Ce n'était pas la sonnerie de Connor, lui était en permanence en mode vibreur - n'y voyez rien de lubrique. Il poussa un grognement et tendit le bras pour se saisir du portable de son amie. « Rah mais qui ose nous interrompre !? ... C'est quoi ton code ? Que j'envoie bouler ton correspondant. » demanda-t-il en s'apercevant que le portable comportait un mot de passe pour pouvoir l'utiliser. Il faisait ça lui aussi. On ne sait jamais après tout ! Il ne connaissait pas le code de Penny et s'en fichait bien. Il désirait simplement savoir qui osait les déranger. De l'écran d'accueil il ne semblait pas y avoir de nom d'expéditeur et le brun tendit son téléphone à Penny, afin qu'elle règle cela par elle-même, tandis qu'il laissait ses mains courir le long de ses cuisses, prêt à l'importuner dans sa lecture. Il avait envie de passer à l'action avant de devoir se préparer pour le boulot.


CODE BY AMIANTE



HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Mar 18 Juin 2013 - 13:55



Ft. Connor J. Malone


❥ Again, again and again ... and what ? Again of course !
« Mais je ne veux pas d'un mec idiot moi ! Je vais finir par me rabattre sur les femmes si je ne trouve pas un seul homme digne de ce nom ! » Une réponse rapide à Connor qui parlait comme un expert en la matière, comme s'il savait mieux que moi ce dont j'étais capable et ce que je valais. Je n'étais bien sûr pas fermé aux femmes mais ma préférence allait aux hommes et j'aurai bien voulu établir mon propre record avec des gars qui en valait la peine, pas des petites frappes ou des imbéciles machistes. Je voulais profiter de mes nuits mais pour cela, il me fallait tomber sur un bon gars, qui me laisserait aussi guider la barque.

Cela étant, je préférais penser à Connor qui, lui, était bien là. Un sourire carnassier sur le visage, je l'écoutais répliquer sur ses compétences et ne trouvais rien à redire dans l'immédiat, trop occupée à contrôler ma faim qui grandissait de minute en minute. Maintenant totalement collée à lui, je sentais que je n'étais pas la seule à avoir faim. Je me mordis la lèvre d'anticipation et évitais de plonger à corps perdu dans un sport que je me savais adorer. Connor devait travailler et moi, je devais sortir de ce lit … « Il va falloir me le prouver alors … je ne me souviens plus bien. » Me souvenir des prouesses de mon amant ? Bien sûr que si. Mais il était si facile de jouer au plus malin avec lui et surtout de lui amener un sentiment de frustration profond. Cela étant, je me laissais aussi vite submergée par les sensations. Les yeux ancrés dans les siens, je tentais de rester calme et surtout de ne pas céder en premier. C'était presque une règle chez moi, ne pas être celle qui lâche le morceau. J'aimais dominer, être en position de force et céder était tout sauf être du côté des forts ! Je ne pus cependant m'empêcher de frissonner en sentant simplement sa main sur mon dos. Taquine, je bougeais légèrement sur lui espérant qu'il céderait avant moi … mais c'était sans compter sur mon téléphone qui sonna.

Sonnerie des messages. J'allais ignorer le bruit et continuer où j'en étais mais mon ami en décida autrement. Je grognais allègrement et me poussais un peu le temps qu'il saisisse le maudit appareil. Finalement, c'était moi la personne frustrée ! Certaine de n'attendre aucun message important, j'aurai préféré qu'il ignore la sonnerie mais il me demanda bien rapidement mon mot de passe. Je n'avais rien de secret sur ce téléphone, il pouvait bien l'utiliser comme il voulait. Mais je préférais entrer moi-même le mot de passe. « Fais voir. » Je saisissais rapidement l'appareil qu'il me tendait et glissa sur le côté, restant collé à Connor mais plus libre de mes mouvements. La joue collée à son torse, je rentrais le code et regardais vite fait qui osait venir nous déranger maintenant, même si le pauvre expéditeur ne savait sans doute pas dans quelle situation j'étais. Numéro inconnu. Je parcourais le message des yeux, mon sourire se fanant peu à peu jusqu'à se transformer en une moue colérique. « Qu'est-ce que ... » Je n'avais pas fait attention à Connor, ni à ce qu'il faisait mais je m'empressais de me redresser plaquant le téléphone contre moi dans l'espoir qu'il n'ait rien lu du message. W. Qu'est-ce que c'était que ça ? Comment savait-il ? On l'espionnait ? Comment pouvait-il savoir ces choses autrement ? Un ancien collègue furieux et vengeur ? Un ancien coupable revanchard ?

La tête pleine de questions, je sortis du lit en saisissant le dessus de lit qui était à terre et avançais jusqu'à la fenêtre. Je n'étais pas discrète et Connor devait se poser des questions mais je tenais à vérifier que personne ne nous espionnait de l'extérieur. Un camion suspect, un fil de micro repérable. Il n'y avait rien. « Tu … tu veux un café ? » Le message m'avait coupé toute envie et je voulais maintenant changer de sujet et surtout empêcher Connor de poser ses questions. « Je crois que je devrais sortir Dani. Le pauvre attend depuis hier midi et j'ai peur de devoir nettoyer le carrelage si je le fais attendre plus longtemps. Tu peux aller prendre une tasse, j'ai fait du café. Fais comme d'habitude, je reviens, je n'en ai pas pour longtemps. Et tu peux utiliser la salle de bain, tu sais où sont les serviettes propres si tu as besoin. Il doit me rester un vieux gel douche à toi dans l'armoire de la salle de bain, tu pourras le reprendre. Euh, je vais sortir Dani. Va te servir un café. » Toute cette tirade ne me ressemblait pas du tout mais j'étais simplement gênée, apeurée et désireuse de mettre le plus de distance possible entre le texto et moi que je n'y fis pas attention. Que savait-il d'autre ce W ? Je préférais ne pas y penser. Je saisissais rapidement mes quelques affaires éparpillées dans la pièce et sortait rapidement, m'habillant dans le salon avant d'appeler Dani pour l'emmener dehors.



©️ code de night sky. gif de tumblr.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Jeu 20 Juin 2013 - 13:24




Again, again and again ... and what ? Again of course !

« Desire is easy for me. Love is hard. Desire is exciting. Love is scary. » ► the real L world
La petite Penny se montrait difficile envers les hommes qu'elle voulait dans son lit pour dépasser le record de Connor. Il était fier qu'elle pense à la qualité avant tout, il ne fallait pas se taper des cageots ni des abrutis qui resteraient sur cette idée que la fille les désirent. Tout doit rester un jeu. Connor ne dérogeait pas à cette règle, hormis pour la blondinette car ils se connaissaient depuis des années. Ils ont fait leurs armes ensemble si l'on puis dire, partageant le banc à l'époque de l'école de police. Leur relation avait déparé mais leur compatibilité physique était là. Pourtant, ni l'un ni l'autre n'éprouvait de sentiments pour son partenaire. Les deux se contentaient de s'appeler lorsqu'ils avaient le bas-ventre qui les démangeaient, et que personne ne semblait être disposé à faire leur quatre volontés en matière de sexe.
Leur amitié si particulière que personne ne la comprendrait est quelque chose qu'ils entretiennent depuis quelques mois maintenant, depuis leurs retrouvailles. Et la jolie Penny n'a rien à redire sur les performances de son ami. Le brun se donnant à corps et à cris pour satisfaire la blonde, et se satisfaire également d'avoir une partenaire si expérimentée. Elle avait beau dire qu'elle ne se souvenait pas de ses prouesses, ses yeux trahissaient son excitation grandissante. Connor insista donc un peu plus, se pressant contre elle, cherchant là un moyen de satisfaire ses envies primaires.

Malheureusement, quelqu'un décida autrement de leur sort ! Un téléphone sonna. Bien que le brun avait envie de se plonger en Penny, il aimait tout autant la frustrer en faisant mine de trouver un plus grand intérêt à autre chose qu'elle. Ainsi elle se montrait des plus sauvages avec lui, ce qu'il aimait tout particulièrement chez elle, il faut bien le dire. Le lieutenant tendit son portable à sa propriétaire en pestant contre l'expéditeur. Il désirait renvoyé un texto à l'auteur pour lui apprendre la politesse. Mais il ne broncha pas quand la demoiselle décida de le faire elle-même. Ce qui le dérangea plus fut le fait qu'elle descende de sur lui pour s'allonger à ses côtés. Il appréciait fortement ce contact de ses cuisses contre les siennes. Tant pis !
Tandis que Connor passait sa main distraitement dans ses cheveux ébouriffés, Penny parut choquée en ouvrant le message. Elle plaqua le téléphone contre elle, comme si elle avait peur que son amant découvre l'identité de la personne. Ce dernier tourna la tête vers la blonde en levant un sourcil interrogateur. « Un problème ? » demanda-t-il en la voyant se relever brusquement. Postée à la fenêtre comme un soldat aux aguets, Penny ne répondit pas. Connor fronça les sourcils en se redressant dans le lit. Il n'était pas du genre à harceler les gens pour savoir ce qu'il se passait, pourquoi leurs visages exprimaient telle ou telle expression, sauf si bien sûr ça semblait amusant. Mais Penny n'avait pas du tout l'air d'avoir envie de plaisanter et le brun savait qu'il ne valait mieux pas entamer une provocation.

D'ailleurs elle ne lui en laissa pas le temps, lui proposant immédiatement un café, coupant cours à toute conversation sur ce qui paraissait l'inquiéter. À peine Connor eut-il ouvert la bouche que la blonde se remit à parler, très nerveusement. Et pas besoin 'être flic pour voir qu'une personne subit un coup de pression. Elle parlait rapidement et s'embrouillait. Ça lui fit penser aux interrogatoires qu'il menait et aux réactions des suspects. Pourtant, là, il n'avait rien dit, rien demandé et pourtant la belle se mit à parlé de son chien qu'elle devait sortir et qu'il n'avait qu'à faire comme chez lui, elle reviendrait rapidement. « Euh, je vais sortir Dani. Va te chercher un café. » conclu-t-elle avant de sortir en trombes. Seul dans la pièce, le brun ramassa son caleçon. « Ok. On fait comme ça ! » lança-t-il à la porte, alors qu'il savait que Penny était partit. Il n'avait pas vraiment le choix, rien à faire d'autres que d'écouter la belle. Enfilant son caleçon, il alla donc prendre une douche bien mérité. En effet, son gel douche se trouvait dans l'armoire. C'est qu'il prend ses aises le Coco !
Il ressortit de la salle de bain aussi frais que s'il avait passé une bonne nuit au calme. Le changement était toujours surprenant. Passé d'un homme échevelé et nu comme un ver à cet Apollon sapé comme un prince. Un prince un peu spécial pare que si tôt dans le salon, le bellâtre attrapa son paquet de cigarettes et sortit, une tasse de café à la main, dans le petit jardin derrière la maison. Il ne fumait à l'intérieur que dans son appartement, pas  chez les autres. Il s'installa confortablement sur une chaise et eut le temps de fumer deux clopes avant que son amie ne revienne. Il faut dire qu'il fume vite aussi ! « Beauté fatale ? Ça y est, t'es de retour. » la héla-t-il depuis le dehors. Il attendit qu'elle vienne jusqu'à lui, Dani sur ses talons. « A y est, t'es sorti mon grand hein, ça va mieux ! » dit-il en caressant l'animal avant de lever les yeux vers Penny. « Ça va mieux ? T'sais, si t'as un soucis j'suis là. Viens. » fit-il en tapotant sa cuisse pour qu'elle vienne s'asseoir. Elle lui parlerait si elle le désirait, après tout, il n'était pas que son sex toy, ils étaient des amis et savaient se contrôler et parler.


CODE BY AMIANTE



HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Lun 22 Juil 2013 - 8:46



Ft. Connor J. Malone


❥ Again, again and again ... and what ? Again of course !
D'habitude calme et raisonnable … non pardon, ça c'est ce qui est écrit dans mon curriculum vitae … reprenons. D'ordinaire prête à foncer dans le tas et ne pas faire grand cas de beaucoup de choses, j'étais aujourd'hui très perturbée par ce message qui n'avait rien d'amical. Je n'étais pas pour faire tout un plat de simples menaces d'ordinaire mais aujourd'hui, sur ce sujet précis, j'étais loin d'aborder la chose avec légèreté. J'avais préféré fuir. Fuir le message mais fuir aussi Connor. En aucun cas je souhaitais le savoir au courant du sujet de ce texto. J'avais réglé le problème seule et je pouvais continuer à le faire de la même façon. Je détestais toujours devoir me confier à quelqu'un et la seule personne à qui j'ai pu dire des choses personnelles avaient disparu des radars. Je préférais maintenant m'occuper seule de tout.

Cela étant dit, il y avait maintenant dans mon esprit un nouvel objectif, en plus de celui d'obtenir des réponses concernant mes parents ; celui de découvrir qui se cachait derrière cette initiale, W. Un lâche, un couard, sans aucun doute. Un petit malin qui se croyait au dessus des lois. L'énervement prit le pas sur la crainte de voir mes secrets dévoilés et je donnais un grand coup de pieds dans un petit amas de terre. Dani sursauta et me regarda étrangement, se demandant sans doute ce qui avait bien pu déclencher mes fureurs. La journée avait pourtant si bien commencé. C'était si peu dans mes habitudes de perdre ainsi le contrôle. Si je n'avais généralement aucun sang-froid, je savais faire la part des choses mais pas aujourd'hui. C'était un sujet qui m'avait trop affecté finalement pour que cela reste anodin. Secret que j'aurai voulu éviter d'avoir, que j'avais été obligé de construire et qui me faisait dire qu'il était tant que je grandisse. Il fallait que j'arrête de jouer les filles malines, qui pouvaient tout se permettre. Entrer au fbi aurait du m'aider à faire la part des choses et à devenir responsable … ça n'avait pas été le cas. Peut-être même cela m'avait-il poussé à me sentir encore plus libre et désinvolte face à la vie qui défile. Et voilà dans quoi j'étais partie ! Des réflexions en désaccord complet avec ma personne juste par la faute d'un petit message ?! J'étais pitoyable. J'aurai du faire abstraction de ça et envoyer au diable ce W qui se plaisait à détruire notre moment d'intimité.

J'en étais là de mes pensées lorsque je revins à la maison, après avoir fait tout un tour du quartier, Dani sur mes talons. Je traversais le salon et rejoignais la cour arrière où j'étais sûre de trouver Connor. Un beau temps, une tasse de café, une cigarette. Pas de doute, il y était. Je lui lançais un maigre sourire d'excuse pour mon départ précipité et retrouvais vite ma bonne humeur en l'entendant parler. Je souris d'avantage encore en l'entendant parler à mon ami la bête qui semblait heureux de l'attention qu'on lui portait. Sans répondre plus à sa dernière interrogation, je le rejoignais et m'asseyais doucement où il me l'indiquait. C'était un moment simple. Sans équivoque. Leur amitié qui se montrait sous son autre jour. Prenant mon air innocent et sans soucis, bien loin du mal-être que j'éprouvais encore malgré tout, je le regardais sans ciller prête à sortir mon audacieux mensonge. « C'était rien. Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris, c'était vraiment rien. » Je plongeais ma main dans une de mes poches, saisissant le portable qui m'avait prise en traître et le tournant, le retournant à l'abri du regard de Connor. La marque que je n'étais pas à l'aise avec mon mensonge. « Tu crois … tu crois que tu pourrais faire une petite recherche pour moi ? Je n'ai pas encore tous les accès au bureau et j'aurai voulu savoir à qui appartenait un numéro. » Les yeux baissés, je n'osais plus le regarder de peur qu'il me questionne sur ma demande soudaine. J'avais réellement l'intention de retrouver ce W peu importe les moyens employés. S'il fallait même que j'appelle le numéro pour entendre ce lâche qui se faisait passer pour un grand manipulateur, j'étais prête à le faire mais avant l'affrontement, je préférais en apprendre plus sur l'auteur de tout ça. Je voulais savoir comment il pouvait être au courant de … ça.



© code de night sky. gif de tumblr.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Ven 26 Juil 2013 - 12:11




Again, again and again ... and what ? Again of course !

« Desire is easy for me. Love is hard. Desire is exciting. Love is scary. » ► the real L world
La jolie jeune femme manquait à l'appel et durant ce temps son ami prit le temps de reprendre forme humaine, comme on dit. Il était vraiment chez lui dans cette maison. Il connaissait les placards, se servait sans hésiter si elle lui disait de faire comme chez lui,. Ils auraient pu être en colocation, ça se serait bien passé. Quoique... Parfois, Connor n'est pas des plus joyeux. Il aime se retrouver seul, ne dépendant de personne, n'ayant personne à sa charge. Perdre son meilleur ami avec qui il n'avait même pas eu le temps de rattraper le temps perdu lui avait fait énormément de mal avec les relations de proximité. Certains en faisaient les frais dans son entourage. Alors qu'il se laissait chouchouter par Erika, la mère de sa meilleure amie, il craignait que Sasha, son petit rayon de soleil, ne vienne un jour à disparaître elle aussi, victime de sa malédiction... Il adorait tout autant Penny et bien qu'il passe pour un queutard invétéré, il tenait réellement à elle. Elle était certes un très bon coup, mais elle était intéressante et il avait plus de respect pour elle que pour toutes ses conquêtes réunies. Et dieu sait qu'il y en a eu et qu'il y en aura encore !

Et la beauté fatale revint, comme le dit si bien Connor. Elle avait l'air de se sentir mieux après sa promenade. Le jeune homme invita son amie à prendre place sur ses genoux, pour qu'elle se sente en sécurité, libre de parler si bon lui semblait. Il écrasa sa cigarette et passa son bras autour des hanches de la blondinette. Penny assura qu'il n'y avait rien, qu'elle ne comprenait pas sa réaction. Pour un lieutenant de police qui à l'habitude de faire des interrogatoire, il savait qu'elle mentait. Il le sentait. Mais il ne dit rien. Il n'était pas encore en service. Elle se livrerait si elle le désirait, il n'était pas homme à forcer les choses, au contraire il aimait qu'on cède à ses propositions, quel qu’elles soient. Se contentant de hocher la tête, il termina sa tasse de café, qu'il buvait moins vite qu'il ne fumait. Penny lui posa alors une question qui confirma le fait qu'il y avait bel et bien un souci lié au message qu'elle avait reçu. « Une recherche d'identité ? C'est dans mes cordes en effet. Je peux même te faire ça aujourd'hui si tu me donne de quoi chercher. » dit-il, toujours prêt à démasquer des coupables. Et si c'était pour découvrir qui harcelait la demoiselle, il était prêt à rendre service. Qui pouvait bien lui envoyer des textos qui la mettrait dans un état de stress aussi intense ? Depuis quelques temps déjà, lui aussi se faisait emmerder par un numéro inconnu. Il n'y prêtait pas toujours attention mais cette personne semblait avoir un pouvoir sur les gens... Se pourrait-il que Penny subisse les assauts de la lettre mystérieuse ? « W » ? Connor n'osa pas poser la question mais il pourrait peut-être trouver des informations en menant sa petite enquête, en effet. Ça rendrait service à bien des gens. « C'est un numéro qui revient souvent ou... ? Je peux faire des recoupements si tu me transfert le tout. Ça sera vite régler. Il te menace pas au moins ? » Tant qu'elle ne se faisait pas physiquement attaquer, ça irait. Ce serait dommage d'abîmer ce joli visage. D'ailleurs le lieutenant embrassa la joue de son amie en la serrant un peu plus contre elle. « Aller, t'en fais pas, j'vais te le mettre hors d'état de nuire ! Comme ça, on pourra prendre notre pied en paix ! T'es libre ce soir ? Tu m'en dois une ! » ajouta le bel Apollon en souriant malicieusement, en lui rappelant qu'elle l'avait laissé en plan en quittant la maison avec le chien. L'heure d'aller travailler approchait à grand pas et il fallait bien prévoir cette revanche, qu'elle prenne ce qu'elle méritait dans les règles de l'art.


CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Jeu 5 Sep 2013 - 9:39



Ft. Connor J. Malone


❥ Again, again and again ... and what ? Again of course !
J'avais peut-être fait une erreur. Je n'aurai peut-être pas du parler de ce numéro, simplement changer de sujet et oublier tout ça, retourner à des occupations plus saines … mais il était trop tard pour reculer. Le pire dans la situation était sans doute de devoir lui mentir. Je n'étais pas à l'aise avec le mensonge et encore moins lorsqu'il s'agissait de mentir à mon ami. Je pensais qu'il me connaissait plutôt bien et même s'il était habitué à voir des criminels déformer la vérité, il le verrait encore plus si ça venait de moi. Mais en tout cas, s'il l'avait vu, il n'en dit rien. C'était quelque chose que j'appréciais chez Connor. Il n'insistait pas. Je pensais même pouvoir dire qu'il comprenait qu'on garde des choses pour soi.  Je le laissais boire son café, après tout, j'avais été celle qui l'avait brusqué dès le matin. Notre petit moment coupé net par ma réaction trop vive, trop impulsive. Je m'étais totalement laissée submergée. J'entendais de là mon ancien agent chef me dire que c'était un de mes défauts et que j'étais irrécupérable. C'était aussi vrai que ça pouvait être gênant, même indépendamment des diverses situations rencontrées. Connor n'avait pas besoin de voir ni même de savoir que ce message m'avait mise en panique. J'aurai voulu avoir pu l'éviter.

Rageuse et plus que désireuse de découvrir le visage de la personne qui se cachait sous les traits de W, j'en venais à demander de l'aide au charmant flic. J'aurai pu y réfléchir plus, me rendre compte qu'un moment ou à un autre il découvrirait le contenu du message mais trop aveuglée par mon envie de meurtre et surtout celle de savoir, je n'avais pas pris le temps de la réflexion. Et évidemment, il était d'accord. J'aurai du m'y attendre. Non, en fait, je m'y attendais. Malgré ce que pouvaient dire ses conquêtes éconduites, il était un type bien. Le genre d'homme sur qui on pouvait compter et c'était sans doute ce qui rajoutait à son charme, ça, et son physique loin d'être repoussant. Je lui offrais un sourire feint en guise de remerciement pour son aide. Je l'observais un instant, devinant qu'il était aux prises à une réflexion qui lui ferait sans doute déduire une ou deux choses. Sa question me fit sourire plus largement, me redonnant un peu d'aplomb et me permettant de rebondir. « Eh ! Tu crois vraiment que j'aurai ne serait-ce que hausser un sourcil s'il s'agissait d'une menace. Je n'ai pas de raison d'avoir peur d'un quelconque message. Aux dernières nouvelles, c'est toujours moi qui ai le permis de tuer. » Vrai. Faux. Vrai. Je n'aurai pas réagi, je n'y aurai même pas prêté attention, trop bien installé dans les bras de Connor. J'avais pourtant des raisons de craindre ce message qui dévoilait une chose que je prenais soin de dissimuler depuis quelques temps. « Et … non, c'est le premier message de ce genre. » Rien de plus. Je n'en dirais pas plus de toute façon. Connor était bien la dernière personne que je voulais savoir au courant de ce à quoi faisait allusion W.

La suite, rassurant et tout à fait dans l'esprit « Connor » me fit perdre toute la gêne que je pouvais ressentir. « Tu m’appelleras pour me le dire quand même, le jour où tu le coinceras ? J'aurai un nez à lui redresser. » Avec un grand sourire sadique de celle qui aimait faire mal, je continuais sur le ton du jeu, consciente que ça préparerait le terrain pour ce soir : « Je suis tout ce qu'il y a de libre et, tu auras le droit à tout ce que tu aimes ; récompense pour tes bons et loyaux services. » Rapide baiser, je sautais sur mes pieds et saisissais mon appareil, lui confiant le numéro recherché, comme si ce que je venais de dire ne devait susciter aucune autre réaction. L'heure s'afficha sur l'écran de l'appareil. J'allais être en retard, lui aussi peut-être mais au moins était-il dans la bonne ville. De mon côté, il fallait encore que je me rende aux bureaux à Atlanta. « Je ne te chasse pas mais … je vais être en retard. » Grimaçante, je m'engageais vers la sortie en l'invitant à me suivre. De toute façon, il se savait être le bienvenu chez moi. Il savait aussi maintenant que nous nous retrouverions le soir-même alors, pourquoi entrer dans les formalités entre nous. Ce n'était pas notre genre, ça ne l'avait jamais franchement été.


© code de night sky. gif de tumblr.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY Jeu 5 Sep 2013 - 12:27

TERMINÉ & VERROUILLÉ.
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY

Revenir en haut Aller en bas
Again, again and again ... and what ? Again of course ! | CONNOR&PENNY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TUTO] Deviantart
» Monnaie du Gondor
» nasty&penny ϟ “the girls are so weird!”
» Le syndrome de Cassandre... [Rp Darren - Cassandre]
» GAMES, I LOVE GAMES~ ft. connor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Screwdriver Road :: 262-