VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 Colin | We used to say that we were brother and sister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 23
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 26/05/1995
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 10/05/2014
☇ MENSONGES : 25
☇ JEU A LA : Troisième
☇ AVATAR : Andrew Garfield




MessageSujet: Colin | We used to say that we were brother and sister Sam 10 Mai 2014 - 11:02

Colin Sasha Hemington


ft. Andrew Garfield

prénoms : Colin, évitez la blague de Colin Creevey. Sasha, comme Pokémon. Vive les références pas vrai ? A croire qu'ils l'ont fait exprès ! noms : Hemington, nom assez commun qu'on trouve partout... Monsieur tout le monde. âge : 26 ans à ennuyer le monde né(e) : le 15.10.1987 à :  Miami, en Floride nationalité : Américaine sexualité : hétéro civilité : Célibataire, mais parce que je suis trop gentil (et qu'au fond, ça ne me dérange pas tant que ça), je prétends parfois être en couple avec Zelda pour ses parents. métier ou études : Concepteur de jeux vidéo situation financière : Ca va, je me débrouille lieu de vie : Raven Alley avec Zelda



Caractère

On me voit. On me voit plus.



Patient - Attentif - Joueur - Optimiste - Curieux - Aimable - Respectueux - Indépendant - Souriant - Protecteur - Têtu - Excessif - Lunatique - Mauvais perdant - Impulsif - Râleur - Maniaque - Possessif - Fier - Renfermé




Choses à savoir

On a tous des trucs dont on évite de parler.



En tant que grand maniaque, il déteste que les choses ne soient pas rangées à leur place et peut parfois passer des heures à tout remettre en ordre - Il est de ceux qui préfèrent les films philosophiques, dramatiques, aux comédies, même s'il apprécie tout de même - Il agit parfois comme un adolescent, parfois ça fait rire, parfois ça énerve, il est comme ça. Il n'est pourtant pas irresponsable, au contraire - Il déteste quand Zelda traîne en pyjama, ça l'énerve - Il a certains tics dont il n'arrivera apparemment jamais à se débarrasser, comme par exemple le fait de se frotter la tête quand il est gêné, ou faire la moue quand il perd un jeu - Il peut s'énerver très vite et en général, lorsqu'il n'y a pas vraiment de raison à son emportement, il se met à bégayer le temps de trouver des arguments convenables - Il ment très mal, ce qui est dommage vu la situation dans laquelle il se trouve avec Zelda. Mais ce n'est pas vraiment pareil - Au lycée, il n'était pas vraiment très attentif aux choses, encore moins aux professeurs, et le divorce de ses parents l'a complètement fini, raisons pour lesquelles il a redoublé - Il boit du café en quantité monstres, et lorsqu'il n'y en a plus, il râle pendant des heures parce qu'il n'a pas eu sa dose en caféine - Il lit beaucoup, de tout, des comics aux livres historiques en passant par les romans d'aventure. Il passe ses journées devant un ordinateur, alors quand il rentre chez lui, il apprécie la lecture. - Il porte des lunettes pour lire et travailler, sa vue s'étant dégradée à force de fixer l'écran, et il n'aime pas vraiment ça. Il dit que ça lui donne l'air du cliché du parfait génie d'informatique un peu nerd, mais il est obligé d'en porter alors..  




Et toi alors ?



pseudo/prénom : Emi Burton âge : Bientôt 19 ans fille ou garçon ? Fille Pays : France comment tu nous as trouvé ? Bazzart je crois tu penses quoi de notre petit coin tranquille ? c'est ça qui t'a poussé à nous rejoindre ? Ca m'a l'air bien sympa par ici ! tu es plutôt flood, jeux ou cb ? Jeux et cb sinon tu aimes des séries tv en particulier ? Je suis une grande fan de Skins, Charmed, Teen Wolf, Glee, OUAT aussi, NCIS, AHS, tout ça :3 et tu as des chouchous parmi les célébrités ? Andrew Garfield et Emma Stone sont mes adorés ! Mais je ne joue pas qu'eux xD sais-tu au moins jusqu'à combien de largeur tu as le droit lorsque tu postes une fiche ou un rp avec un codage particulier ? c'est combien ? Okay par Juju la déesse. tu seras présent combien de temps par semaine ? Si tout va bien, un peu tous les jours ! on n'a pas déjà vu ta tête blonde quelque part à Lakeview ? Je suis pas blonde !  x) Sinon, non, never tu as pris un être cher de l'un de nos habitants ou tu te la joues solitaire ? Inventé ^^ un dernier mot pendant que tu tiens le micro ?   

©️ crédit images : Tumblr



Dernière édition par Colin S. Hemington le Sam 10 Mai 2014 - 14:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 23
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 26/05/1995
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 10/05/2014
☇ MENSONGES : 25
☇ JEU A LA : Troisième
☇ AVATAR : Andrew Garfield




MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Sam 10 Mai 2014 - 11:02


OneRepublic - Counting Stars


If they pick you out you're on your way to a once upon a time that never ends


Tous les enfants, sauf quelques rares exceptions, croient au Père Noël. Pour Colin, il était comme une vérité qui le hantait chaque jour. Il se disait que s’il faisait la moindre bêtise, le gentil vieillard ne viendrait pas lui apporter ce camion de pompier ou ce jeu qu’il attendait toute l’année. Il était presque obsédé par cette idée, si bien qu’il faisait tout pour être sage quoi qu’il arrive. En soi, il était l’exemple idéal de l’enfant sage, et ça rendait ses parents fiers. Seulement à l’école, ce n’était pas vraiment ce qui l’aidait à avoir des amis. Il était en réalité un peu trop sage. Faire des bêtises le terrifiait bêtement, si bien qu’il n’osait pas faire grand-chose avec ses camarades. Le mythe du Père Noël lui faisait peur. Son petit frère, Jimmy, ne comprenait pas sa peur. Lui, il profitait à fond, il s’amusait sans crainte de faire quelque chose de mal. Il n’avait qu’un an et demi de moins que Colin et était bien plus turbulent que lui. Le fait que son frère soit aussi peu sage provoquait souvent des disputes entre les deux, Colin ne supportant pas son attitude, disant sans arrêt que le Père Noël allait le punir. Puis un jour… « Mamaaaaaan !!!!! Colin a cassé ton vase ! Le Père Noël va le punir ! Il a fait une bêtise ! » Jimmy avait huit ans, Colin presque dix, et croyait encore au Père Noël, chose assez incroyable. Ce n’était pas lui qui avait cassé le vase, mais son frère l’accusait pour ne pas être puni. Colin paniquait. Est-ce que le Père Noël allait croire Jimmy, ou savait-il qu’il n’avait rien fait ? Il se demandait ce qui allait se passer, et sa mère se chargea de le rassurer. Pas de la meilleure façon. « Du calme, le Père Noël n’existe pas. Il était temps que vous le sachiez. Et pour le vase, Jimmy, je sais que c’est toi. » Le monde de Colin s’écroula soudain. « Quoi ? » « Je le savais ! » L’un était choqué, l’autre victorieux d’avoir su avant qu’on le lui annonce. Le plus grand resta penaud devant cette annonce. Il avait donc été dupé ? Il avait passé tout ce temps à croire en un mythe ? Cette annonce resta à jamais ce qui le marqua le plus dans son enfance. Mais au moins, il aurait appris qu’être sage, c’était important. Et qu’il ne fallait pas croire si facilement à ce que les adultes disaient. Le Père-Noël était pour lui une sorte de héro, une figure importante, plus importante même que les parents, une autorité supérieure qu’il fallait admirer et craindre à la fois. Un peu comme Dieu en somme. Sa famille n’était pas pratiquante, ni même croyante, peut-être que c’était un besoin qu’il avait de croire dur comme fer à quelque chose comme d’autres le faisaient avec cette être éternel nommé Dieu. Les années qui suivirent furent assez troublantes. Il avait envie d’y croire, mais leurs parents n’essayaient plus de préserver l’illusion. Ainsi Noël devint une fête peu attendue pour Colin.



You are a lighthouse baby, you will burn out someday


Les années avaient passé après ça et Colin avait fini par se remettre de la tragique nouvelle de l’inexistence du Père Noël. Il avait grandi et l’enfant avait laissé place à l’adolescent. Son obsession pour la sagesse avait passé et depuis, il se lâchait. Il n’était pas vraiment turbulent, mais c’était un bon vivant. Au lycée, il avait une petite bande d’amis avec qui il faisait à peu près tout et n’importe quoi, que ce fut dangereux ou non, ça n’avait pas d’importance, tant qu’ils s’amusaient. Le début de son adolescence fut sans doute la période la plus heureuse de sa vie. Il était libre, il se sentait parfaitement bien dans ses baskets et n’avait pas peur. Son petit frère, lui, s’était assagi. C’était assez amusant de voir que les deux frères avaient échangé les rôles en grandissant. Jimmy, c’était le genre de garçon à passer tout son temps dans une bibliothèque à lire tous les livres des rayons et être incollable sur tel ou tel auteur. Il avait une culture incroyable et ses résultats scolaires étaient impressionnants. On pouvait presque le qualifier de surdoué, mais personne n’a réellement pensé à lui faire passer des tests, et il n’avait pas non plus l’attitude typique d’un surdoué. Pour Colin, c’était autre chose. Il n’avait pas vraiment de très bons résultats, hormis dans les matières scientifiques. Il n’avait rien d’exceptionnel et n’aimait pas rester toute une journée dans une salle de classe. En réalité, il séchait beaucoup de cours quand ceux-ci ne l’intéressaient pas, et allait en salle informatique pour s’amuser à créer des programmes, ou sortait jouer au basket avec ses amis. Il n’était certainement pas un élève modèle, en opposition à ses premières années. Peut-être qu’il se vengeait du Père Noël de cette façon, ou peut-être tout simplement qu’il rattrapait tout ce temps où il s’était privé de s’amuser réellement. Ses parents lui reprochaient souvent d’avoir tant changé et étaient toujours après lui pour qu’il se reprenne et redevienne celui qu’il avait autrefois été. Colin ne les écoutait pas et souvent, ils se disputaient bêtement. Comme la plupart des adolescents, il n’était pas vraiment proche de ses parents. Pourtant, le jour où on leur annonça, à lui et à son frère, qu’ils allaient divorcer, ce fut un sacré choc. Il approchait les dix-huit ans, mais voir leur couple se déchirer de cette façon le brisait. Ce fut un tel choc qu’il se renferma sur lui-même et fut incapable de travailler au lycée. Déjà qu’il n’était pas très bon élève, ce fut pire après cette annonce. Il était terriblement triste à l’idée que sa famille ne serait jamais plus pareille. On pouvait bien dire ce qu’on voulait, il savait que c’était fini. A la fin de l’année scolaire, le redoublement fut inévitable. Alors que tous les autres se retrouvaient diplômés, promis à de grandes études, ou tout simplement libres, lui il redoublait seul. Encore une fois, cette nouvelle le brisa un peu plus. Il allait se retrouver seul à voir ses amis s’éloigner peu à peu. Et ça aurait été si un soir d’été, sa mère, désormais seule dans leur maison familiale, décida d’enfoncer un peu plus le clou. « On devrait partir. Ce serait mieux pour tout le monde si on quittait la Floride non ? » Les deux frères relevèrent la tête en cœur, interloqués. « Quoi ?! Pourquoi ça ? Ca serait mieux pour qui ? On est bien ici nous ! » Colin regarda Jimmy pour savoir s’il ressentait la même chose que lui, et celui-ci acquiesça, tout autant choqué de la décision de sa mère. « Il est temps de prendre un nouveau départ, vous pensez pas ? Et comme ça Colin, tu pourras reprendre à zéro dans un nouveau lycée non ? » Elle n’avait pas vraiment tort, mais un adolescent, et surtout Colin, n’avouerait jamais qu’elle avait raison. Il se contenta de souffler en croisant les bras. « Tu fais ça que pour toi, c’est carrément égoïste. » La soirée se termina dans une ambiance boudeuse, les deux adolescents n’ayant aucune envie de partir. Et pourtant, à la fin de l’été, ils déménageaient ensemble pour Lakeview, coin perdu de Géorgie, un trou paumé dans l’univers selon Colin.



This is for the ones who stand, for the ones who try again


Aussitôt qu’il eût quitté la maison dans laquelle il avait passé toute sa vie, il le regretta. Il en voulait à sa mère de les obliger à déménager, à quitter leurs amis, leur vie en Floride, tout ça pour aller s’installer dans une ville stupide et inconnue par la plupart des gens. Pendant au moins une semaine, il ne lui parla pas, se contentant de faire la tête chaque fois qu’ils se voyaient. Sa mère était soudain devenue sa pire ennemie. Il ne revit d’ailleurs jamais son père après le déménagement. Peut-être qu’il les avait oubliés, ou rayé de la carte comme s’ils ne représentaient rien. Lui pour qui la vie se passait alors si bien se retrouva blessé, renfermé, dans une vie qui ne lui plaisait absolument pas. Puis arriva le premier jour dans son nouveau lycée. Il avait un an de plus que les autres, mais se sentait incroyablement minuscule. Pas parce que le lycée était immense, mais parce qu’il était complètement perdu. Il se retrouvait en plein milieu du couloir alors qu’une foule de gens arrivait en face de lui, sachant très bien où ils allaient. Il paniquait presque en les voyant. Il se sentait noyé dans la masse et détestait ça. Avant, ils avaient sa petite bande et se retrouvait rarement seul, mais là, c’était différent. Son frère était dans le même lycée, mais avait déjà trouvé ses marques. En une journée. Il était donc au milieu du couloir, emploi du temps et plan du lycée à la main à chercher sa salle, puis il croisa le regard d’une jolie blonde. Il la suivit des yeux quelques instants, souriant gentiment alors qu’elle s’en allant, puis se reprit en secouant la tête. Ce n’était pas le moment de contempler les jolis minois qui passaient par là. Finalement, après avoir honteusement demandé où se trouvait sa salle à un professeur, il trouva son chemin et arriva à son cours dix minutes en retard, de quoi déclencher quelques rires lorsqu’il entra essoufflé et l’air paumé dans la salle. Il trouva sa place et sentit quelques regards insistants sur lui. Il détestait ça. Être le petit nouveau, c’était fortement désagréable. Deux jours plus tard, il s’était déjà intégré un peu plus et s’amusait déjà à faire le pitre, chose tellement plus intéressante que suivre le cours correctement évidemment. Finalement, les choses n’avaient pas tant changé. Il arriva ensuite en cours de biologie et fut surpris de voir celle qu’il avait dévisagée le jour de son arrivée. Il lui sourit amicalement, et le professeur choisit les places de chacun, créant ainsi des binômes de cours, chose en théorie très désagréable lorsqu’on se retrouve avec celui qui nous a brisé le cœur ou qu’on déteste tout simplement. Colin fut bien plus chanceux, se retrouvant avec la jolie blonde, qui ne tarda pas à se présenter. Zelda. A l’entente de son prénom,  Colin eût presque envie de rire. Pas par méchanceté ou parce que ce nom lui semblait ridicule, mais parce qu’il adorait les jeux vidéo du même nom et que ça lui paraissait incroyable que quelqu’un se nomme ainsi. Tout au long de l’année, ils se retrouvèrent à ce même cours, discutant un peu, mais sans jamais se voir en dehors. Ils n’étaient pas vraiment amis, et malgré le petit béguin de Colin pour elle, il ne tenta jamais rien. A quoi bon après tout, l’année suivante il ne serait plus là. Il savait déjà qu’il quitterait Lakeview pour faire ses études et n’avait pas envie d’avoir à gérer une douloureuse séparation. Puis un jour en biologie, elle lui parla du bal. « Tu y vas toi ? » Il releva la tête vers elle, jusqu’alors à moitié avachi sur sa table. « Non, je pense pas. Enfin, ça dépend. Et toi ? » Il n’avait pas de cavalière, et n’avait pas tellement envie d’y aller seul, même s’il y aurait toujours sa petite bande. « J’ai pas de cavalier, mais j’y vais avec une amie je pense… » Elle ne semblait pas si enthousiaste. Colin fut plutôt étonné d’entendre qu’elle n’avait pas de cavalier, lui qui la trouvait tellement adorable. Il se frotta l’arrière de la tête et commença à parler sans réfléchir. « Et… Ca te dirait si on y allait ensemble ? En tant qu’amis bien sûr, mais… Au moins on pourrait bien s’amuser et tu aurais un cavalier. » Il ne savait pas pourquoi il venait de lui proposer de l’accompagner au bal. Il avait juste envie d’y aller avec elle, et personne d’autre. Elle accepta finalement, et il sourit d’un air bête, content. Le soir du bal, il passa la prendre et ils se dirigèrent ensemble sur les lieux. Il la trouvait ravissante, mais ne disait rien. Ils étaient là en tant qu’amis, et ne seraient jamais plus que ça. La soirée d’amusement passée, il fallait penser aux examens, choses bien moins aisées. Finalement, il les passa haut la main et fut même accepté à l’université de son choix, à Miami, en Floride, là où il avait grandi, et là où il avait rêvé de revenir pendant l’année qu’il avait passé dans cette ville.



Say you'll come, and set me free, just say you'll wait, you'll wait for me


Lors de sa dernière année de lycée, après les premières semaines assez houleuses, Colin s’était sacrément amélioré. Il travaillait du mieux qu’il le pouvait pour atteindre son objectif et pouvoir intégrer une bonne école spécialisée dans la conception de jeux vidéo. C’était ce qu’il voulait faire dans la vie. Être capable de créer ces jeux qui passionnaient tant de monde, y compris lui. Pour ça, il avait même demandé des cours particuliers pour l’aider. Il avait remonté sa moyenne à un point incroyable, rendant ses professeurs et ses parents fiers de lui. Ainsi, diplôme en poche, il fut accepté dans une école assez réputée de Miami. Il avait été étonné d’être reçu, lui qui pensait être fichu. Il fut profondément heureux de quitter Lakeview et de retourner chez lui, là où il avait toujours vécu, pour avancer droit vers sa passion. Il n’avait pas de regret, à part peut-être celui de n’avoir jamais cherché à aller plus loin avec Zelda, mais ce n’était pas si grave. Il emménagea donc dans un studio de Miami et entama ses études le plus sérieusement du monde. Il était prêt à tout pour y arriver, et les professeurs répétaient sans cesse que ce monde était une jungle et qu’il fallait se battre pour atteindre ses objectifs. Colin se battait, et il était assez doué pour en impressionner plus d’un. Il y arriverait, il en était sûr, il le fallait. En plus de retrouver sa ville natale qu’il chérissait tant, il revit quelques amis du lycée, sa petite bande qu’il avait autrefois quittée à regret. Il était à sa place, tout était parfait. Dans son petit groupe d’amis du lycée, il y avait Noemi. Il l’avait toujours vu comme une amie, jamais autrement, et n’avait jamais réellement fait attention à comment elle était. Des années après, il s’étonna à la trouver magnifique, et sentit même son cœur battre un peu plus vite en sa présence. C’était amusant de voir qu’il l’avait vue tous les jours pendant des années sans jamais la remarquer plus que ça, et qu’après une absence d’un an, les choses avaient changé. Ils se rapprochèrent bien vite et finalement, ils entamèrent une relation sérieuse. Il était réellement amoureux d’elle et pensait que ça durerait longtemps, peut-être même jusqu’au mariage, après tout pourquoi pas, il n’y pensait pas plus que ça, mais ça lui arrivait de s’imaginer se marier avec elle. C’était une belle relation. Mais le temps laissa les sentiments filer. Cinq ans, c’était le temps que duraient ses études. Cinq ans, ce fut le temps qu’il fallut pour se rendre compte que finalement, il ne l’aimait plus tant que ça. L’amour avait laissé la place à la routine, et désormais, c’était plus une habitude de sortir avec elle. Il ne la regardait plus comme avant, et elle le savait. Elle faisait pareil. Ils n’étaient plus amoureux l’un de l’autre, c’était comme ça. Puis un jour, Noemi osa parler. « Je crois qu’on devrait… s’arrêter là. Tu penses pas ? » Colin la regarda sans savoir de quoi elle parlait. « Dans ce restau ? T’as faim ? » Ils marchaient dans la rue tranquillement, c’était le soir, et ils venaient tout juste de passer devant ce fameux restaurant. Il n’avait pas compris. « Non je veux dire nous deux. Je suis sûre que toi aussi t’as remarqué que c’est plus pareil. » Elle baissa la tête et il en fit autant. Elle avait raison. Après quelques secondes de silence, il lui lâcha la main pour se frotter l’arrière de la tête, comme d’habitude, et se mit à sourire légèrement, gêné. « Je vois… Donc c’est fini ? C’est comme ça que ça se termine ? Pas de dispute, pas de cri, pas de pleurs, juste une discussion sérieuse réglée en cinq minutes pour une relation qui a duré cinq ans ? Faut croire qu’on n’était pas si amoureux, pas vrai… » Au fond, il était un peu blessé, ou plutôt vexé. Ils ne tenaient pas assez l’un à l’autre pour se disputer. Il n’y avait ni haine, ni amour, juste de la complicité, juste de l’amitié, du respect, rien que ça. Et ce fut ainsi que cinq ans de relation se terminèrent. Sans un cri, sans une larme. Calmement, posément. Et après ça, ils restèrent amis sans aucune difficulté. C’était presque triste. Après ça, ses études terminées, il se mit à chercher du travail comme un acharné et sans arrêt, il revenait à cette année qu’il avait vécu à Lakeview. Sa famille habitait là-bas et malgré tout, quelques-uns de ses amis également. Etrangement, ça lui manquait. Il avait malgré tout aimé y vivre, même s’il n’en avait pas réellement eu conscience en tant qu’adolescent. Sept ans après, il était finalement prêt à y retourner, comme si quelque chose le lui dictait.



Haven't seen you since high school, good to see you're still beautiful


Il n’aurait jamais cru être si heureux de revenir à Lakeview, lui qui avait maudit cette ville pendant un an. Et pourtant, il était là. Et il avait eu raison de revenir. Sa mère lui annonça son mariage. Il ne savait même pas qu’elle avait rencontré quelqu’un d’autre. Pour lui, ce fut un choc. Il ne l’avait jamais imaginée avec un autre et avait bien du mal à l’accepter. Il était heureux pour elle, mais n’arrivait pas à se faire à l’idée. D’ailleurs, son père avait disparu de la circulation. Il n’avait pas donné de signe de vie depuis qu’ils avaient quitté Miami, et malgré ses recherches, Colin ne l’avait pas retrouvé. A croire qu’il avait réellement voulu disparaître. Il n’aurait jamais pensé ça de lui. En retournant à Lakeview, il passa voir ses quelques amis encore présents et profita de quelques sorties avec eux, redevenant quelques temps ces adolescents qu’ils avaient été. Avec du recul, il se mit à penser qu’il avait vécu une belle année ici. Il se demanda soudain pourquoi il avait eu tant envie de partir.
Quelques semaines après son retour, sa mère lui suggéra de trouver un endroit pour vivre autre que chez elle. Il était vrai que vivre chez ses parents à vingt-six ans, alors qu’il avait un travail et une vie sociale, c’était un peu limite, d’autant plus qu’elle voulait profiter de son nouveau mari. Colin ne l’aimait pas lui. Quelque chose le dérangeait profondément. Sans doute le fait qu’il ne soit pas son père. Il se mit donc à chercher un appartement et tomba sur une annonce de recherche de colocataire. Il contacta bien vite la personne qui s’en occupait et visita rapidement l’appartement en absence de la locataire –il ignorait alors de qui il s’agissait. Ce n’était pas faramineux, mais ça lui suffisait. Il se retrouva vite à emménager. En vérité, tout avait été tellement vite qu’il n’avait même pas pensé à demander qui était la locataire. Le jour de son emménagement, il découvrit avec surprise à qui il allait faire face. Il entrait tout juste, premiers cartons dans les bras, lorsqu’il entendit quelqu’un sortir de la salle de bain en chantonnant. Il ne fit même pas attention à quelle chanson elle pouvait bien chanter, trop occupé à faire tomber tous ses cartons sur le sol, ne s’attendant pas à sa présence. Il regarda ensuite sa nouvelle colocataire d’un air intrigué, la détaillant de haut en bas. Elle était en serviette de bain et continuait de chantonner sans le voir. Il la reconnut soudain. C’était Zelda. Cette Zelda-même pour qui il craquait au lycée. Elle était toujours aussi belle, et soudain, il sourit à sa vue. Elle ouvrit finalement les yeux et lâcha un cri en le voyant, se couvrant autant qu’elle le pouvait. Sa première réaction fut de rire. Il ne pouvait pas s’en empêcher, la scène était tordante. Après avoir laissé s’échapper quelques larmes de rire, il se ressaisit, passant sa main pour les anéantir en tentant de reprendre son calme. « Salut Zelda ! Wow ! Je m’attendais pas à ce que ce soit toi… Et pas comme ça ! » Il rit de nouveau avant de continuer. « Tu te souviens de moi ? » Elle acquiesça d’un air hâtif. « Evidement que je me souviens ! C’est toi le fameux colocataire ? » Il échappa à nouveau un petit rire, se remémorant encore et toujours la scène. « C’est moi ! Quelque chose me dit que ça va être drôle. » Et il n’avait pas tort. A peine une semaine après son aménagement, alors que cette fois, c’était lui qui sortait de la salle de bain en serviette, les parents de Zelda décidèrent de lui rendre visite. Il ne comprit pas pourquoi, mais ils se mirent à penser que Colin était le petit-ami de Zelda. Ils le jaugèrent et s’enthousiasmèrent de leur couple. Il sourit rapidement à cette idée puis regarda sa colocataire d’un air insistant, comptant sur elle pour leur dire la vérité. Cependant, la jolie blonde ne nia pas. Et ce fut de cette manière qu’il devint le faux petit-ami de Zelda, la couvrant bien gentiment lorsque ses parents étaient là. Au fond, ça ne lui déplaisait pas vraiment, il s’amusait même de la situation, mais il ne fallait pas que ça dure trop longtemps. Ce genre de mensonges causait toujours des problèmes.



Good to see you're still beautiful
On the upside of a downward spiral, my love for you went viral and I loved you every mile you drove away, but now here you are again so let's skip the "how you been" and get down to the "more than friends" at last ∞




Dernière édition par Colin S. Hemington le Sam 10 Mai 2014 - 14:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Sam 10 Mai 2014 - 11:12

bienvenue sur Liars !!
bon courage pour la fiche et bon jeu =) si tu as la moindre question n'hésite pas, on est là pour ça^^
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 23
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 26/05/1995
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 10/05/2014
☇ MENSONGES : 25
☇ JEU A LA : Troisième
☇ AVATAR : Andrew Garfield




MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Sam 10 Mai 2014 - 13:53

Mercii !


Good to see you're still beautiful
On the upside of a downward spiral, my love for you went viral and I loved you every mile you drove away, but now here you are again so let's skip the "how you been" and get down to the "more than friends" at last ∞


Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 22
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 24/08/1996
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 11/11/2013
☇ MENSONGES : 70
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Chandler Canterbury




MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Sam 10 Mai 2014 - 13:59

Bienvenue ici ** J'adore ton nom ~
Très bon choix de vava qu'on a là ! Amuse toi bien sur liars et bonne chance pour ta fiche !


Stark Family
Forget all about the pressure of days, do what I say and I'll make you okay and drive them away the images stuck in your head.
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 27
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 13/08/1991
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 08/05/2014
☇ MENSONGES : 48
☇ JEU A LA : mixte s'adapter est important
☇ AVATAR : Shailene Woodley




MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Sam 10 Mai 2014 - 16:44

Welcome !!!!

Andrew Garfield *.*

Réserve moi un lien (a)


What if I need you baby?
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 23
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 26/05/1995
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 10/05/2014
☇ MENSONGES : 25
☇ JEU A LA : Troisième
☇ AVATAR : Andrew Garfield




MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Sam 10 Mai 2014 - 18:39

Merci à vous !  

Et Jessalyn, sans souci pour le lien  


Good to see you're still beautiful
On the upside of a downward spiral, my love for you went viral and I loved you every mile you drove away, but now here you are again so let's skip the "how you been" and get down to the "more than friends" at last ∞


Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 33
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 05/06/1985
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 08/02/2013
☇ MENSONGES : 833
☇ JEU A LA : Troisième
☇ AVATAR : Lucy Kate Hale




MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Dim 11 Mai 2014 - 10:06

Ohhh j'adore sa bouille à Andrew! J'adhère trop ton choix de vava!!

Bienvenue sur le forum, j'espère que tu vas t'éclater parmi nous. Ce que je ne doute pas vraiment Wink


© TAZER.

She dreamed of paradise
When she was just a girl, she expected the world. But it flew away from her reach, she ran away in her sleep and dreamed of paradise, Everytime she close her eyes
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Dim 11 Mai 2014 - 10:22

Bienvenue sur le forum !
Que dire de ta fiche, elle est parfaite, votre duo semble parfait, ça va sûrement être drôle à suivre et lire tout ça. Tu as une superbe plume, c'est très agréable à lire et j'ai bien aimé l'histoire du papa noël, pauvre petit Colin   En tout cas, je n'ai rien à y redire, je te souhaite de te plaire sur Liars et si tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite pas à nous sonner.


Tu es validé(e) !


Apparemment tu as réussi le test, félicitations ! Maintenant le vrai boulot t'attend ! Donc, vérifies bien que tu as recensé ton avatar en même temps qu'avoir signalé ta fiche comme terminée, n'oublies pas de remplir aussi les informations dans ton profil, de manière à ce que ce soit plus simple pour tout le monde, d'envoyer tes petits comme tes gros secrets à un admin. Il te faut savoir que tant que tu n'auras pas envoyé ton ou tes secrets, tu ne seras pas autorisé à rp. Nous sommes stricts sur ce point car, bien souvent, nous n'avons pas obtenu les secrets ce qui freine le sens même du jeu sur le forum.

Après avoir envoyé cela, viens faire un tour ici, pour ouvrir tes sections importantes. Tu te cherches un boulot ou un toit à te mettre sur la tête, pas de panique on a pensé à tout ! Et si l'envie te prend d'obtenir un forfait de télécommunication, c'est par ! Sache pour finir que tu peux venir faire de la publicité ici et nous le dire pour que nous ajoutions tes points pour le titre de pubbeur du mois mais aussi pour aider le forum. Bon jeu (a)


Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 23
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 26/05/1995
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 10/05/2014
☇ MENSONGES : 25
☇ JEU A LA : Troisième
☇ AVATAR : Andrew Garfield




MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister Dim 11 Mai 2014 - 16:56

Merci beaucoup :**: 
Je m'occupe de tout ça dès maintenant Smile


Good to see you're still beautiful
On the upside of a downward spiral, my love for you went viral and I loved you every mile you drove away, but now here you are again so let's skip the "how you been" and get down to the "more than friends" at last ∞


Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Colin | We used to say that we were brother and sister

Revenir en haut Aller en bas
Colin | We used to say that we were brother and sister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Colin Crivey
» Colin Powell endorses Obama
» Signature de contrat - Colin Greening
» Le retour de Colin Crivey [LIBRE]
» Colin O'Donoghue as Nólas Hawkfern - [Elfe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Et c'est parti-