VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 28
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Ven 25 Avr 2014 - 22:16

Voilà il avait finalement réussi à faire le chemin jusqu'à la maison des Spencer où il vivait pour l'instant, il pris un moment pour sortir de sa voiture alors que chaque mouvement et respiration était douloureuse. Vu l'heure tout le monde devait être couché enfin il l'espérait ou du moins occupé avec les chiens ou dans leur chambre. Il tenta de prendre son sac, mais le mouvement lui arrachant une grimace de douleur il préféra le laisser dans sa voiture et entrer. Il entra dans la maison pour prendre la direction de la cuisine, il ne croisa que Bridget et vu comment elle l'aimait elle risquait pas vraiment se se soucier de lui, lui disant un rapide salut, il prend un sac de glace pour se rendre dans sa chambre, il boitait et il avait mal partout et il devait avoir un bon bleu déjà au visage. Maintenant il allait devoir monter à l'étage, s'il était chez lui il se serait seulement couché sur le canapé pour éviter de monter à l'étage.

Entrant dans sa chambre il fut accueilli par son petit chat, Bucky, il était adorable et c'était Nigel qui avait trouvé le nom. Il referma la porte de sa chambre pour retirer son t-shirt et ses souliers d'un coup de pieds. Puis il regarda les dégâts, vraiment c'était déjà pas beau à voir alors ça ne serait pas beau demain matin, alors que normalement les bleus apparaissent le lendemain et parfois devenait pire les jours suivants pour ensuite disparaitre... il avait déjà hâte de les voir pire. Il mis sa glace sur ses côtes ce qui était le plus douloureux et ferma les yeux un instant essayant de voir ce qu'il allait faire...
Revenir en haut Aller en bas

Bridget

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 35
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 01/05/1983
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 30/09/2013
☇ MENSONGES : 114
☇ JEU A LA : Au choix
☇ AVATAR : Elle Fanning




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Sam 26 Avr 2014 - 0:10




Ft. Campbell H. Coyne

C'est maintenant que tu te decides a me parler ?



Il était tard. TRop tard pour qu'une adolescente qui a de l'école le lendemain ne soit encore debout. Mais Bridget s'en moque. Elle dormira en classe si elle s'endort. En même temps, elle ne dort pas beaucoup. Pas assez. Les écouteurs sur les oreilles, elle écoute de la musique relaxante, de la musique d'ambiance. Elle se dit que ça va peut-être l'aider à dormir. Elle est descendue se prendre un verre de lait, question de calmer une petite fringale du soir. Elle fait semblant de rien et sa feinte semble concluante, puisqu'elle a ses écouteurs sur les oreilles, elle se contente de lever les yeux lorsque Camp' entre dans la cuisine. Elle se contente tout d'abord de le dévisager avec son air courroucé habituel, comme si sa seule présence la dérangeait beaucoup. Pourtant, après le salut qu'il lui adresse, toujours poli ce Coyne, l'air antipathique de Bridget prend des allures de curiosité, avant de se reprendre et d'afficher son attitude désagréable habituel. Elle ne répond pas à son salut, bien sûr, mais elle le suit du regard, jusqu'à ce qu'il sorte de la cuisine, perplexe.

Il fait du sport, Coyne, les accidents, ça arrive. Mais un basketteur ne se met pas dnas cet état. Peut-être qu'il pratique d'autres sports du genre plus violent ? Non, quand on pratique un sport violent et qu'on se pète la gueule, on est tout de même content. Elle sait de quoi elle parle. Jusqu'à il y a un peu plus d'un an, elle boxait. Pour vrai et bien que les cours qu'elle suivait étaient moins portés sur les coup  à l'adversaire qu'à la technique, elle avait déjà reçu des coups. Ça n'était pas ça. Une bagarre ? Nan, une bagarre, on saignait, on avait une lèvre fendue, un oeil au beurre noir et des écorchures sur les mains à cause des coups donnés. Ça, c'était pas une bagarre, c'était un tabassage en règle. Elle l'écoute se déplacer dans la maison, puis elle l'entends grimper les marches d'un pas lourd. Elle reste assise, coupe sa musique, c'est fichu pour la relaxation de toute manière. Elle réfléchit encore quelques secondes, puis elle se lève, glisse son iPod dans la poche de sa chemise de pyjama.

Elle fait un arrêt dans la salle de bain, puis elle grimpe silencieusement, ou presque, l'escalier menant à la chambre de Camp'. Elle lève, devant la porte, la main pour frapper, puis elle se dit que c'est pas du tout son genre. Sans cérémonies, elle tourne la poignée et entre. Elle a entre les mains deux serviettes à main et un sac de gel refroidissant.

- Non, je frappe jamais avant d'entrer. Alors, t'as fait quoi pour te faire péter la gueule comme ça ? Devant l'air perplexe de Campbell, elle précise. J'aime bien péter des gueules, mais je préfère quand l'autre commence, les conséquences sont moins grave. Je veux savoir pourquoi un type aussi gentil que toi peut attirer ce résultat là. Elle louche sur le sac de glace sur les côtes du jeune homme. Tu vas te brûler la peau par le froid.

Elle lui tend la serviette. Vu l'air courroucé naturel de Bridget, c'est difficile de ne pas croire qu'elle va pas faire un coup vache, juste pour s'amuser.

© Leeyarom


Bridget E. Chatwood
Les chats sont comme les sorcières. Ils ne se battent pas pour tuer mais pour gagner. Ça fait une différence. Un adversaire mort ne sert à rien. Il ignore qu'il a perdu. Un vrai vainqueur à besoin d'un adversaire vaincu et qui le sait. On ne goûte pas de triomphe au-dessus d'un cadavre, mais un adversaire déconfit et qui le demeure chacun des jours restants de son existence triste et misérable prend une valeur inestimable. - Terry Pratchett