VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 28
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Ven 25 Avr 2014 - 22:16

Voilà il avait finalement réussi à faire le chemin jusqu'à la maison des Spencer où il vivait pour l'instant, il pris un moment pour sortir de sa voiture alors que chaque mouvement et respiration était douloureuse. Vu l'heure tout le monde devait être couché enfin il l'espérait ou du moins occupé avec les chiens ou dans leur chambre. Il tenta de prendre son sac, mais le mouvement lui arrachant une grimace de douleur il préféra le laisser dans sa voiture et entrer. Il entra dans la maison pour prendre la direction de la cuisine, il ne croisa que Bridget et vu comment elle l'aimait elle risquait pas vraiment se se soucier de lui, lui disant un rapide salut, il prend un sac de glace pour se rendre dans sa chambre, il boitait et il avait mal partout et il devait avoir un bon bleu déjà au visage. Maintenant il allait devoir monter à l'étage, s'il était chez lui il se serait seulement couché sur le canapé pour éviter de monter à l'étage.

Entrant dans sa chambre il fut accueilli par son petit chat, Bucky, il était adorable et c'était Nigel qui avait trouvé le nom. Il referma la porte de sa chambre pour retirer son t-shirt et ses souliers d'un coup de pieds. Puis il regarda les dégâts, vraiment c'était déjà pas beau à voir alors ça ne serait pas beau demain matin, alors que normalement les bleus apparaissent le lendemain et parfois devenait pire les jours suivants pour ensuite disparaitre... il avait déjà hâte de les voir pire. Il mis sa glace sur ses côtes ce qui était le plus douloureux et ferma les yeux un instant essayant de voir ce qu'il allait faire...
Revenir en haut Aller en bas

Bridget

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 35
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 01/05/1983
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 30/09/2013
☇ MENSONGES : 114
☇ JEU A LA : Au choix
☇ AVATAR : Elle Fanning




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Sam 26 Avr 2014 - 0:10




Ft. Campbell H. Coyne

C'est maintenant que tu te decides a me parler ?



Il était tard. TRop tard pour qu'une adolescente qui a de l'école le lendemain ne soit encore debout. Mais Bridget s'en moque. Elle dormira en classe si elle s'endort. En même temps, elle ne dort pas beaucoup. Pas assez. Les écouteurs sur les oreilles, elle écoute de la musique relaxante, de la musique d'ambiance. Elle se dit que ça va peut-être l'aider à dormir. Elle est descendue se prendre un verre de lait, question de calmer une petite fringale du soir. Elle fait semblant de rien et sa feinte semble concluante, puisqu'elle a ses écouteurs sur les oreilles, elle se contente de lever les yeux lorsque Camp' entre dans la cuisine. Elle se contente tout d'abord de le dévisager avec son air courroucé habituel, comme si sa seule présence la dérangeait beaucoup. Pourtant, après le salut qu'il lui adresse, toujours poli ce Coyne, l'air antipathique de Bridget prend des allures de curiosité, avant de se reprendre et d'afficher son attitude désagréable habituel. Elle ne répond pas à son salut, bien sûr, mais elle le suit du regard, jusqu'à ce qu'il sorte de la cuisine, perplexe.

Il fait du sport, Coyne, les accidents, ça arrive. Mais un basketteur ne se met pas dnas cet état. Peut-être qu'il pratique d'autres sports du genre plus violent ? Non, quand on pratique un sport violent et qu'on se pète la gueule, on est tout de même content. Elle sait de quoi elle parle. Jusqu'à il y a un peu plus d'un an, elle boxait. Pour vrai et bien que les cours qu'elle suivait étaient moins portés sur les coup  à l'adversaire qu'à la technique, elle avait déjà reçu des coups. Ça n'était pas ça. Une bagarre ? Nan, une bagarre, on saignait, on avait une lèvre fendue, un oeil au beurre noir et des écorchures sur les mains à cause des coups donnés. Ça, c'était pas une bagarre, c'était un tabassage en règle. Elle l'écoute se déplacer dans la maison, puis elle l'entends grimper les marches d'un pas lourd. Elle reste assise, coupe sa musique, c'est fichu pour la relaxation de toute manière. Elle réfléchit encore quelques secondes, puis elle se lève, glisse son iPod dans la poche de sa chemise de pyjama.

Elle fait un arrêt dans la salle de bain, puis elle grimpe silencieusement, ou presque, l'escalier menant à la chambre de Camp'. Elle lève, devant la porte, la main pour frapper, puis elle se dit que c'est pas du tout son genre. Sans cérémonies, elle tourne la poignée et entre. Elle a entre les mains deux serviettes à main et un sac de gel refroidissant.

- Non, je frappe jamais avant d'entrer. Alors, t'as fait quoi pour te faire péter la gueule comme ça ? Devant l'air perplexe de Campbell, elle précise. J'aime bien péter des gueules, mais je préfère quand l'autre commence, les conséquences sont moins grave. Je veux savoir pourquoi un type aussi gentil que toi peut attirer ce résultat là. Elle louche sur le sac de glace sur les côtes du jeune homme. Tu vas te brûler la peau par le froid.

Elle lui tend la serviette. Vu l'air courroucé naturel de Bridget, c'est difficile de ne pas croire qu'elle va pas faire un coup vache, juste pour s'amuser.

© Leeyarom


Bridget E. Chatwood
Les chats sont comme les sorcières. Ils ne se battent pas pour tuer mais pour gagner. Ça fait une différence. Un adversaire mort ne sert à rien. Il ignore qu'il a perdu. Un vrai vainqueur à besoin d'un adversaire vaincu et qui le sait. On ne goûte pas de triomphe au-dessus d'un cadavre, mais un adversaire déconfit et qui le demeure chacun des jours restants de son existence triste et misérable prend une valeur inestimable. - Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 28
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Sam 26 Avr 2014 - 10:21

Effectivement ce n’est pas le basketball qui l’avait mis dans cet état, parfois les joueurs pouvaient être dur, mais pas à ce point là et surtout pas durant un entrainement, non c’est après son entrainement qu’il s’était retrouvé ans cet état. Il n’était pas du genre violent, à se battre, normalement il est plutôt le gars que tout le monde aime ou presque, il son ex le trouvait parfois un peu naif sur certains points. Il a tendance à voir le bon côté des gens et ne pas voir les mauvais côtés, bon il a ses limites, mais il aime laisser sa chance aux autres. Mais bon, c’est pas à cause de sa gentillesse qu’on s’en prenait à lui, non vraiment pas. C’était plutôt à cause de son orientation sexuelle et son attirance pour un beau joueur d’hockey, un en particulier, mignon, mais aussi le joueur vedette de l’équipe. D’après eux, il devait que se concentrer sur le hockey et surtout pas s’intéresser à un homme. Oui parfois l’homosexualité n’est pas acceptée très bien dans les sports considérés que pour les hommes, déjà au basketball ce n’était pas toute son équipe qui avait accepté, mais il avait fini par l’accepter comme il était. Et puis il a été choisi pour être leur capitaine par eux, ce n’est pas le coach qui a décidé ça, ses joueurs lui font confiance et son homosexualité n’a aucun rapport ou influence sur ses performances. Par contre, on peut se dire qu’il allait avoir du mal à jouer prochainement avec les côtes cassées, les bleus qu’il avait et c’était peut-être pire qui sait. Il avait très mal à l’épaule, peut-être qu’il y avait quelque chose de cassé, chaque mouvement était douloureux. Quand il bougeait son bras il avait mal, le garder immobile l’aidait un peu et il avait l’impression que son épaule était peut-être un peu enflée, il espérait que ça allait aller. Il était hors de question qu’il se rende à l’hôpital, qu’il doive porter plainte et avoir encore plus de problème.

Il était donc rentré et il était arrêter de prendre de la glace en passant rapidement à côté de Bridget, enfin rapidement, comme il le pouvait vu que se déplacer était douloureux. Il était monter et ce fut plutôt pénible, c’est quelques minutes après qu’il entendit des pas proche de sa porte, il espérait que ce n’était pas Hetty, il savait qu’elle ne le lâcherait pas tant qu’elle ne saurait pas la vérité et qu’elle ne l’aurait pas amener à l’hôpital. Il était loin de se douter que c’était Bridget qui allait ouvrir la porte…

« Tu devrais apprendre… c’est pas si pénible que ça de cogner avant d’entrer… » Il eut un petit soupire alors qu’il la vit entrer, il était vraiment mal au point et il avait retirer son t-shirt pour voir l’étendu des dégâts, il devait avoir facilement plusieurs côtés cassé à cause des coups de pieds qu’il avait pu recevoir quand il était au sol. Il s’attendait pas trop à la voir arriver et encore moins avec de quoi pour l’aider. Depuis quand elle s’intéressait à lui ? Normalement elle se contentait de l’éviter alors pourquoi elle venait le voir ? Et voulait savoir ce qui lui était arrivé. Il pris la serviette qu’elle lui tendit pour enroulé le sac de glace avec celle-ci et la remettre sur sa peau glissant un petit merci en prenant la serviette alors que chaque respiration était douloureuse, parler aussi s’était douloureux. « Depuis quand tu t’intéresse à ce qui peux m’arriver? » Il était resté allongé se redresser serait trop douloureux fermant les yeux un instant il regarda celle-ci quand il l’entendit dire qu’elle lui disait qu’il était gentil? Elle le trouvait gentil? Enfin bref, il n’avait pas trop l’intention de lui dire ce qui était arrivé, il se contenta plutôt de rester plutôt vague sur ce qui lui était arrivé : « C’est pas important… un petit problème avec des gars… » Il évita de dire que c’était des joueurs de hockey, sinon ça serait trop facile pour elle de savoir la raison du tabassa, elle devait bien de douter qu’il se passait avec Nigel comme il était souvent tous les deux… Il se poussa un peu pour avoir la tête sur son oreiller alors que son petit Bucky était allongé juste à côté de lui comme s’il voulait le soutenir et le réconforter. Il était tellement attacha ce petit chat.
Revenir en haut Aller en bas

Bridget

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 35
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 01/05/1983
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 30/09/2013
☇ MENSONGES : 114
☇ JEU A LA : Au choix
☇ AVATAR : Elle Fanning




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Sam 26 Avr 2014 - 11:57




Ft. Campbell H. Coyne

C'est maintenant que tu te decides a me parler ?




Elle lui tend la serviette et il la prend, un brin méfiant, mais elle ne lui en veut pas. C'est normal de se méfier d'elle, c'est même tout à fait sain. Bridget venait déjà fréquemment lui piquer des billets dans sa chambre. Rien de substantiel, des 5$, par-ci, par-là, des billets un peu plus gros parfois, mais jamais beaucoup. Elle pigeait plus allègrement dans le porte-feuille d'Hetty. C'était une invitation, de toute manière, la volubile blonde le laissait traîner un peu partout. Elle piquait aussi dans les réserves des parents Spencer. Tout le monde égal, elle volait tout le monde.

- Je vois pas l'intérêt, si c'est pas si pénible. Ouvrir directement, c'est pas pénible du tout, dit-elle en lui adressant un sourire sans joie, juste pour marquer la blague, mais sans y prendre plaisir.  

Elle prend le temps d'observer Camp' et d'estimer l'ampleur de ses blessures. Elle le fixe de son air renfrogné habituel, sans manifester la moindre empathie, semble-t-il. En fait, elle le dévisage comme si c'était sa faute à lui, ce qui lui était arrivé et qu'elle était obligée de lui tendre la serviette et que ça la contrariait vraiment. Elle hausse un sourcil lorsqu'il lui demande depuis quand elle s'intéresse à ce qui peut lui arriver. Elle ricane méchamment.

- M'en criss., lance-t-elle dans sa langue d'origine. S'en apercevant, elle se reprend, parce que s'il comprend pas, y a pas intérêt de le dire. Rien à foutre de ce qui peut t'arriver.

Un petit problème avec des gars ? Ouais, elle s'en doutait. Quoique vu les blessures, le petit problème en était de toute évidence un gros et il semblait que c'était ces gars qui en avaient un avec Camp' et pas le contraire. Et vu l'absence de certaines blessures, on ne lui avait de toute évidence pas laissé le choix de régler le problème autrement.

- Un petit problème ? Elle ricane, mesquine, encore une fois. Les petits problèmes se règlent un contre un tu sais. Ils étaient au moins deux, parce que t'as même pas eu le temps de te défendre, sinon t'aurais les mains écorchées. Et si tu veux pas que ça se sache, tu devrais mettre du froid sur ta gueule, sinon demain, tu vas avoir un putain de bleu et tu pourras pas prétexter t'être ouvert une porte d'armoire sur la gueule. Perso, je prétexterais m'être planté sur un chien en arrivant, dit-elle d'un ton sec et sans la moindre délicatesse.

Vient-elle de lui trouver une excuse pour ses blessures ? Pour cacher l'origine des blessures ? Oui, c'est ce qu'elle semble faire.

© Leeyarom


Bridget E. Chatwood
Les chats sont comme les sorcières. Ils ne se battent pas pour tuer mais pour gagner. Ça fait une différence. Un adversaire mort ne sert à rien. Il ignore qu'il a perdu. Un vrai vainqueur à besoin d'un adversaire vaincu et qui le sait. On ne goûte pas de triomphe au-dessus d'un cadavre, mais un adversaire déconfit et qui le demeure chacun des jours restants de son existence triste et misérable prend une valeur inestimable. - Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 28
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Sam 26 Avr 2014 - 18:19

Il se doutait bien qu’elle n’était pas du genre à cogner ou demander quoi ce soit, elle prenait sans se soucier des autres, qu’il pouvait avoir des trucs à payer, qu’il aurait pu être nu dans sa chambre! Non, mais il se demandait parfois où elle avait la tête. Pourquoi se donner autant de mal pour montrer aux autres qu’elle n’aime personne, ce qui au font ne doit pas être totalement vrai… « Ouais… faudrait pas que tu fasses des efforts… » C’était pas son genre de parler comme ça à quelqu’un, mais la douleur le mettait un peu irritant…

C’est vrai qu’à voir son état alors qu’il devait avoir des côtes cassés, il était plié en deux par la douleur, bon pas vraiment, il avait l’habitude des blessures, mais là c’était pire que normalement, puis pour son épaule elle devait être fêlée, parce qu’elle n’était pas aussi douloureuse que ses côtes et bon il savait quoi faire pour arriver à tenir le coup sans aller à l’hôpital. Son frère s’était déjà fracturer les côtes en faisant du VTT alors que leur mère lui avait interdit et comme il ne voulait pas lui avouer il s’est fait un bon bandage et pris des médicaments pour le caché, sa mère avait fini par s’en rendre compte, mais il avait enduré quelques jours. Pour la réponse de celle-ci, il s’en doutait, il avait eu un doute, mais bon, c’était Bridget faut pas se le caché, elle n’a pas l’habitude de s’inquiéter pour les autres, il ne dit pas qu’elle n’a pas de cœur, tout le monde à un cœur, mais bon elle le montre moins que les autres…

Il eu un petit soupire, elle avait raison sur tout la ligne, ce n’était pas un petit problème, il n’avait pas pu se défendre et le seul point où elle avait tard c’était qu’ils étaient trois et pas deux. Il pris le sac de glace qu’elle lui avait amener pour le mettre sur son visage alors que l’autre était placer sur ses côtes, il avait vraiment mal et il eu un petit sourire, être planté sur un chien en arrivant… ouais c’était une idée et il ne verrait pas les autres bleus comme il portait un chandail. « Bon ok… c’était peut-être pas si petit problème… ils étaient trois, mais bon, c’est réglé là enfin je crois, je vais l’espérer donc pas la peine d’en parler… surtout si tu t'en "criss" » Il n’avait pas envie de les provoquer encore plus, déjà qu’il ne l’aimait pas la face, ce qui était plutôt étrange comme normalement un peu tout le monde l’aime on peut dire que c’est plutôt étrange comme problème. C’était pas lui qu’il n’aimait pas, mais plutôt ce qu’il était, son orientation sexuelle et le fait qu’il sorte avec l’un des leurs n’aidait pas… « Merci pour la serviette et la glace… pas la peine de rester plus longtemps et j’ai pu rien d’en mon portefeuille… pas la peine de fouiller. » Bah oui, il était pas con, il le savait bien qu’elle lui piquait de l’argent. Il n’avait rien dit, il la laissait faire, il n’était pas riche, mais pas pauvre non plus, il n’avait aucune idée de pourquoi elle avait besoin d’autant d’argent d’ailleurs comme il se doutait qu’il n’était pas le seul qu’elle volait. Il ferma les yeux un instant alors qu’il était sûr qu’elle allait partir, pourquoi elle resterait? Elle se foutait de lui, elle venait de le dire, elle en avait rien à foutre de ce qu’il pouvait lui arrivé pour reprendre les mots de celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas

Bridget

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 35
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 01/05/1983
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 30/09/2013
☇ MENSONGES : 114
☇ JEU A LA : Au choix
☇ AVATAR : Elle Fanning




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Dim 27 Avr 2014 - 1:40




Ft. Campbell H. Coyne

C'est maintenant que tu te decides a me parler ?



Non, elle n'est pas vraiment convaincue par ses explications. Elle aurait plus volontiers voulu croire à l'idée de s'être plantée sur le chien, du moins si elle n'avait pas vu l'état de ses côtes. Trois pour un petit problème ? C'est réglé ? Pourquoi se mettre à trois sur un garçon aussi gentil que Campbell et le tabasser comme ça ? Oui, il a quand même eu de la chance, ils l'ont amoché, mais c'est tout de même pas trop grave. Heureusement, Campbell est un sportif, il est en forme, résistant, mais elle n'arrive toujours pas à mettre exactement le doigt sur ce qui a énervé ces trois gars là et quel était ce problème pas si petit que ça.

- Tu l'espères ? Dans le genre que tu espère qu'ils ne te tabasseront plus parce que tu ne vas plus faire ce que tu as fait ?

Oui, parce que c'est bien connu qu'on tabasse quelqu'un pour qu'il ne refasse plus un truc, pas pour qu'il le fasse. Elle le laisse parler lorsqu'il la remercie pour la serviette et la glace, mais elle proteste lorsqu'il l'informe qu,il n'y a plus rien dnas son porte-feuille. elle ne dément pas.

- C't'eux qui ont prit ton fric ? Elle croise les bras, pensive. Te piquer du fric, ça revient à donner un coup de pied à Bucky, plaide-t-elle.

elle garde ensuite silence de longues secondes, assez longtemps pour que Camp' croit qu'elle est peut-être partie. Mais elle finit par se déplacer et aller s'asseoir sur la chaise, pensive et perplexe.

- Du coup, ça explique pas ce que tu as pu faire pour qu'ils te tombent dessus à trois. J'ai beau réfléchir à des trucs moches que t'aurais pu faire et ça colle pas avec toi. Genre je te vois pas te taper la nana d'un mec. En fait je te vois pas trop ta taper une nana tout court, dit-elle avec un naturel déconcertant.

© Leeyarom


Bridget E. Chatwood
Les chats sont comme les sorcières. Ils ne se battent pas pour tuer mais pour gagner. Ça fait une différence. Un adversaire mort ne sert à rien. Il ignore qu'il a perdu. Un vrai vainqueur à besoin d'un adversaire vaincu et qui le sait. On ne goûte pas de triomphe au-dessus d'un cadavre, mais un adversaire déconfit et qui le demeure chacun des jours restants de son existence triste et misérable prend une valeur inestimable. - Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 28
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Dim 27 Avr 2014 - 8:55

C’est vrai qu’il n’était pas très bon menteur, mais bon, il ne voulait pas l’embarquer là dedans, bien qu’il doute qu’elle ferait quelque chose, mais il ne voulait pas prendre de chance. Oui, une chance qu’il était sportif et résistant, sinon il serait sûrement inconscient et à l’hôpital en ce moment, ce qu’il ne voulait pas. Il ne savait pas trop comment elle allait faire demain, il avait déjà mal partout ça serait pire demain! Il allait devoir faire attention et récupérer pour son prochain match important dans quelques jours. Il regarda celle-ci alors qu’elle lui demandait ce qu’il espérait… « Ouais c’est ça… mais c’est un peu plus compliqué… » Il ne pouvait pas faire ce qu’on attendait de lui, laisser tomber Nigel, non c’était impensable, il ne pouvait pas faire ça, il aimait ce jeune homme et il ne pourrait pas le laisser tomber. Bien que si on le passait à tabac encore il risquait de repartir dans la ville où il a grandit sachant qu’il ne pourrait pas vivre dans la même ville de Nigel s’il ne pouvait pas être avec lui… C’était tellement compliqué, les hommes n’allait pas trop l’aimer.

Il eu un petit sourire en coin en l’entendant « Non c’est pas que qui m’on pris mon fric, j’ai juste dépenser ce que j’avais ce midi pour déjeuner. » Marquant une pause il tourna la tête pour la regarder et ouvrit les yeux, comme ils étaient fermés depuis un moment. « Arrête, je suis pas con, j’ai bien vu qu’il me manquait de l’argent depuis que je vis ici… » Il n’avait rien dire, parce que l’argent était pas le plus important pour lui, mais bon, c’était pas très sympa de la part de celle-ci non plus. Au moins elle ne tentait pas de le nier, mais quand même, elle ne le reconnaissait pas non plus.

Observant celle-ci, il eu un petit sourire alors qu’elle parlait du faire qu’elle ne trouvait pas qu’il était du genre à se taper la nana de quelqu’un d’autres ou une nana point. Il fut un peu surpris, il pensait qu’elle savait qu’il était gay. Parce contre, il était surpris de voir qu’elle le voyait comme quelqu’un de bien… « T’as raison, je suis pas le genre à me taper une nana.. je pensais que tu le savais que j’étais gay… et y’a encore des homophobes de nos jours… » Si elle était intelligente elle allait comprendre une partie du problème, du moins si elle faisait le lien avec le fait qu’il passait beaucoup de temps avec Nigel…
Revenir en haut Aller en bas

Bridget

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 35
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 01/05/1983
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 30/09/2013
☇ MENSONGES : 114
☇ JEU A LA : Au choix
☇ AVATAR : Elle Fanning




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Dim 27 Avr 2014 - 15:06




Ft. Campbell H. Coyne

C'est maintenant que tu te decides a me parler ?



Oui, en général, c'était compliqué. Surtout dans le cas d'un garçon aussi gentil. Il ne semblait y avoir rien de méchant, de perfide et de mesquin chez lui. Oh, tout le monde peut l'être, elle n'en doute pas, mais dans ce cas là, c'est peut-être être retors plutôt que mesquin et perfide. Du coup, ce que ces types lui avaient dit de ne plus faire était quelque chose qui n'était pas, sous toutes réserves, franchement dégueulasse. Elle n'est pas bête, elle sait bien que Camp' ne cessera pas de faire ce qu'il faisait sous prétexte qu'il s'est fait tabassé si c'était pas par pur plaisir mesquin.

- Compliqué, hein ?

Elle a un rictus contrarié quand il prétend qu'il sait qui lui manque de l'argent. Elle pensait avoir pioché discrètement. Maintenant, c'est plus la peine.

- Et forcément, c'est moi, grogne-t-elle, contrariée. On me met toujours tout sur le dos sans preuves, ajoute-t-elle avec un aplomb louche.

On lui met toujours tout sur le dos, c'est facile, pratique, même la moto éraflée d'Hetty, on lui a mis sur le dos. En même temps, elle sait qu'elle est si désagréable, si mesquine et si agressive que c'est tout à fait normal qu'on lui mette tout sur le dos. La plupart du temps, c'est vrai, mais elle dit quand même que c'est pas vrai, pour la forme. Elle hoche la tête lorsqu'il lui dit qu'il pensait qu'elle savait. Oui, elle savait.

- Bah... c'est la première fois que je te parle, dit-elle, l'air quoi, un peu gêné ?

Elle a soudainement l'air très jeune. Elle a en fait l'air de l'âge qu'elle a, 16 ans. Puis elle fronce les sourcils et son air renfrogné habituel revient, masquant tout ce qui peut avoir d'innocent chez elle.

- Je sais que t'es gay. Mais c'est pas le genre de truc qui me fait définir quelqu'un en général. Sauf quand je veux être méchante, avoue-t-elle avec une spontanéité qui la surprend elle-même. Quoi ? Bridget ne veut pas toujours être méchante ? C'est une première. Alors quoi, t'as piqué le mec d'un autre ? reprend-elle, d'un ton plus dur, plus sec. Devant l'incrédulité de Camp', elle soupire, agacée. J'essaie juste de comprendre comment trois mec décident de taper sur un garçon comme toi. Juste parce que t'es gay ? Je sais que y a des homophobes... mais... t'as dit que c'était des menaces. Si c'était des homophobes, ils t'auraient pas frappé qu'à des endroits que tu peux cacher. Ils t'auraient carrément péter la gueule. C'est peut-être en lien avec le fait que t'aime les mecs, mais y a pas que ça. C'est quoi ? Tes coéquipiers au basket qui aiment pas imaginer que tu puisses les reluquer comme eux reluquent les filles ?

Oui, parce que c'est bien connu que les sportifs reluquent les filles et se gênent pas pour commenter. Un retour du balancier qui ne leur plait pas.

© Leeyarom


Bridget E. Chatwood
Les chats sont comme les sorcières. Ils ne se battent pas pour tuer mais pour gagner. Ça fait une différence. Un adversaire mort ne sert à rien. Il ignore qu'il a perdu. Un vrai vainqueur à besoin d'un adversaire vaincu et qui le sait. On ne goûte pas de triomphe au-dessus d'un cadavre, mais un adversaire déconfit et qui le demeure chacun des jours restants de son existence triste et misérable prend une valeur inestimable. - Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 28
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Dim 27 Avr 2014 - 15:51

Il avait parler de ce qui était arrivé, du moins certains détails, comme quoi les hommes étaient trois, que c’était pas à causes d’une femme. Enfin bref, il avait vraiment mal et il se demandait comment il allait faire pour dormir, il avait l’impression qu’il n’arriverait jamais à dormir. Il avait déjà du mal à rester coucher, il souffrait, même s’il tentait de le montrer le moins possible, il ne savait pas trop comment il allait faire demain non plus pour se rendre en cours…

Il eu un petit sourire en coin alors qu’elle disait qu’on lui mettait tout sur le dos… « C’est un peu normal vu ton comportement non? Si tu veux pas te faire accuser faudrait peut-être faire des petits efforts pour être un minimum agréable… » Bon quoi, il est étudiant en psychologie et c’est pas pour rien. Enfin bref, oui c’était compliqué et il fut surpris de voir durant un instant la jolie jeune femme qui se cachait derrière cet air renfrogné qu’elle avait l’habitude d’avoir… « Oui c’est vrai… » Il hochement de tête et lui fit signe de s’asseoir sur le lit, pour discuter il serait plus confortable. Surtout avec la suite de la conversation…

Il hocha la tête, donc elle savait, mais bon un peu tout le monde était au courant. Il regarda celle-ci alors qu’elle lui demandait s’il avait piqué le gars d’un autre ce qui le fit rire. « Non vraiment pas! » C’était vraiment pas son genre de faire ça, il ne volerait, ne sortirait jamais avec un gars qui est déjà en couple ! Il écouta celle-ci alors qu’elle se mis à penser que c’était peut-être des joueurs de son équipe de basket ball, qu’il n’y avait pas de raison de frapper quelqu’un à sa point juste parce qu’il était gay, elle ne se doutait pas à quel point c’était fréquent… enfin bref, il allait devoir lui dire la vérité, mais bon il espérait qu’elle garderait ça pour elle... enfin presque totalement. « Non c’est pas des joueurs de mon équipe de basket, ils se sont fait au fait que je sois gays depuis longtemps… c’était des joueurs de l’équipe de hockey.. » Il s’arrêta de parler là alors qu’il n’osait pas développer en disant qu’ils n’aimaient pas l’idée que Cam puisse fréquenter un joueur de leur équipe, surtout leur jouer vedette, cette à dire le cousin de celle-ci. Il ne savait pas trop comment il pourrait lui dire ça… et d’un autre côté ce n’était pas à lui de faire ça. C’était Nigel qui devait lui dire et pas lui… « Sinon ça va toi… ? Tu devrais pas dormir à cet heure… t’as pas des cours demain ? » Se rendant compte de ce qu’il venait de dire il ajouta : « Désolé, mon côté grand frère qui ressorte… » Il avait toujours été très protecteur avec sa petite sœur, comme elle était aveugle, il ne pouvait pas s’empêcher de l’aider et de la protéger.
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 13/01/2013
☇ MENSONGES : 148



MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Mar 29 Avr 2014 - 9:11

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Bridget Chatwood
Message reçu, aujourd'hui.

Alors ma jolie, on pouponne ? Avoue que ça te manque de jouer les mères poules ?
-W




Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Campbell Coyne
Message reçu, aujourd'hui.

Je voulais m'occuper de toi mais je vois que les hockeyeurs s'en sont chargés à ma place ! Merci les gars !
-W


Revenir en haut Aller en bas

Bridget

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 35
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 01/05/1983
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 30/09/2013
☇ MENSONGES : 114
☇ JEU A LA : Au choix
☇ AVATAR : Elle Fanning




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Mer 30 Avr 2014 - 1:35




Ft. Campbell H. Coyne

C'est maintenant que tu te decides a me parler ?



Elle agréable ? Non, pas la peine, de toute manière, elle n'allait pas rester ici encore longtemps. Elle était bien décidée à retourner à Montréal sous peu. Elle ne savait pas encore exactement comment elle allait s'y prendre, mais elle voulait se rapprocher de son père. Il lui manquait terriblement.

- Je suis agréable, c'est le monde entier qui me persécute, dit-elle sur un ton qui ne laisse entendre aucune trace d'une réelle persécution.

Si au moins elle avait conservé son petit ton contrarié. Mais même pas. Elle a une brève hésitation lorsqu'il lui indique la place au pied de son lit. Elle était bien assise sur la chaise. Elle n'a pas l'habitude qu'on l'invite à se rapprocher. au contraire, on lui disait souvent de rester le plus loin possible. En fait, il n'y avait que Lizbeth, outre son père, évidemment, qui cherchait les rapprochements avec elle. Son père parce que c'était son père et Lizbeth pour elle ne savait quelle raison. Avec la femme de son cousin, elle gardait ses distances, tout en devant s'avouer, à elle seule, qu'elle appréciait l'effort ainsi que la compagnie de la chimiste. En ce qui concerne les Chatwood, elle ne parlait presque jamais avec Nigel, elle se prenait la tête avec Hetty constamment et Linus et elle se dévisageaient en chien de faïence chaque fois qu'il se croisaient. Pourtant, elle se surprend à quitter la chaise pour aller s'asseoir sur le rebord du lit. Elle fait même attention pour que le matelas de se déplace pas trop pour ne pas indisposer Campbell. Elle hoche la tête lorsqu'il dit que c'est pas des joueurs de l'équipe de basket, qu'ils sont habitués. C'est possible, mais ça n'exclue pas qu'ils aient changés d'idée. Elle fronce les sourcils. L'équipe de hockey ? Pourquoi ?

- L'équipe de hockey ? Et pourquoi ? T'en a dragué un et il a pas apprécié ? Nigel sait que tu dragues ses coéquipiers ? Tu devrais lui dire, il pourrait...

Elle se tait, puis dévisage Campbell, perplexe, avant d'ouvrir grand les yeux et sa bouche s'entrouvre de surprise. Il profite pour tenter de s'engager sur un autre sujet. Mauvaise pioche, elle aime pas qu'on lui pose des questions, elle les élude la plupart du temps. Tout le temps en fait. Et cette fois ne fais pas exception.

- Oh... euh... bon sang... je... Elle serre brièvement la mâchoire et reprend son air renfrogné habituel. Trois de l'équipe de Nigel ? Elle fronce les sourcils et secoue la tête. Machinalement, elle se gratte le poignet, avant de s'en rendre compte et de plutôt tirer sur les manches de son pyjama. On avait laissé sous-entendre à Campbell que Bridget était à Lakeviwe parce qu'elle avait fait des trucs pas très bien, que c'était une enfant difficile. Assez difficile pour qu'elle ne se supporte plus elle-même et qu'elle tente le pire ? Le grand frère de Nigel s'était suicidé après tout. Tu... tu devrais dormir, toi, plutôt que moi. Prends ça,dit-elle en lui donnant un flacon de gélules. C'est pas des anti-douleurs, mais ça va peut-être te permettre de dormir un peu, informe-t-elle au moment ou son téléphone vibre.

Elle jette un coup d'oeil au message, au cas où ce serait Maya. Mais ce n'est pas Maya. Elle lit le message, fronce les sourcils, puis le relit. Puis elle s'empourpre soudainement. Elle se lève d'un bond et se dirige vers la porte, puis elle s'arrête et fait demi-tour. Elle vas dans la salle de bain privée de Camp' et remplis un verre d'eau. Elle revient et pose le flacon de gélules sur la table de nuit de Camp' et aussi le verre d'eau.

- Tu dois avoir des côtes cassées ou fêlées. Tu pourras pas respirer profondément. Essaie de rester sur le dos... je pense pas que ça nécessite une visite à l"hôpital, excepté qu'ils pourraient te donner de vrais anti-douleurs... Elle jette un coup d'oeil méfiant à son téléphone. J'ai... j'ai eu à peu près tous les os brisés... et papa aussi... Elle fronce le nez, comme si ce qu'elle allait dire ne lui plaisait pas trop. Texte-moi si t'as... besoin d'aide demain matin... Ouais, venant d'elle, c'est pas vraiment réjouissant de dire un truc pareil. Je... je peux t'aider à le cacher aux Chatwood...

Elle se doutai qu'il voulait pas en parler et Hetty, pire, tante Nancy étaient terrifiantes quand elle s'y mettaient.

© Leeyarom


Bridget E. Chatwood
Les chats sont comme les sorcières. Ils ne se battent pas pour tuer mais pour gagner. Ça fait une différence. Un adversaire mort ne sert à rien. Il ignore qu'il a perdu. Un vrai vainqueur à besoin d'un adversaire vaincu et qui le sait. On ne goûte pas de triomphe au-dessus d'un cadavre, mais un adversaire déconfit et qui le demeure chacun des jours restants de son existence triste et misérable prend une valeur inestimable. - Terry Pratchett
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 28
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget Mer 30 Avr 2014 - 12:47

Il n’était pas trop au courant de ce qui avait pu se passer dans la vie de celle-ci, de son père qui était loin d’elle, il ne lui avait jamais demandé pourquoi elle vivait chez les Spencer et pas chez elle. Enfin bref, il eu un petit sourire pour ne pas rire ce qui se révélait être douloureux. Il n’ajouta rien, c’était peut-être mieux de ne pas s’éterniser sur le sujet, surtout qu’il n’était pas vraiment en forme, donc débattre sur le pourquoi du comment elle était ainsi, ça serait pour une autre fois.

Il avait fini à parler de qui lui avait fait ça, comme il ne voulait pas qu’elle pense que c’était son équipe se fasse accuser à tort. Par contre, il ne voulait pas plus causer de problème à d’autres, c’est pourquoi il précisa qu’il s’était fait attaquer, tabasser par trois joueurs de l’équipe de hockey… Par contre, il ne dit pas qui s’était et ne le dirait sûrement jamais, ni à personne, pas même à Nigel, c’était un plan pour qu’il lui arrive quelque chose à lui aussi. Il ne pourrait pas le supporter, déjà qu’il n’aimait pas l’idée de voir des bleus, des cicatrices sur lui à cause du hockey, donc si ça résultait d’un passage à tabac, il en répondrait plus de ses actes…

« Tu connais Nigel… lui en parler n’est pas une très bonne idée… et non je n’ai pas dragué un de leur joueur qui n’aurait pas aimé… » Il n’aurait jamais dragué un joueur de l’équipe de Nigel, surtout qu’il était déjà en couple et si ça n’avait pas été le cas, Cam n’était pas vraiment du genre très dragueur, c’était normalement lui qui se faisait dragueur. Oui il est mignon et non il ne se vante pas! Elle semblait surprise d’apprendre que c’était un des amis de Nigel enfin des amis de Nigel, coéquipier de celui-ci qui avait tabassé Campbell.

Il ne savait pas trop si elle avait compris quand elle lui demanda s’il avait dragué un des joueurs de l’équipe et parla en suite de Nigel sans finir sa phrase. Le dire à Nigel? Non il en était hors de questions, c’était un plan pour qu’il se mette à penser qu’il était la cause de son passage à tabac alors que ça ne l’était pas. Bon oui, mais enfin ce n’était pas volontaire et il ne pouvait pas prévoir que des joueurs allaient l’entendre en parler à Dallas pour réagir ensuite en venant s’en prendre à son petit ami plus très secret maintenant. « Oui…trois joueurs de l’équipe de Nigel… » Il porta un soupire et avait tenter de changer de sujet, mais ça n’avait visiblement pas fonctionner et elle lui répondit que c’était lui qui devrait dormir. « Oui, merci ça devrait m’aider à dormir. »

Il fronça les sourcils quand il la vit regarder son téléphone et vit son expression changer, il ne savait pas ce qu’elle avait reçu, mais ça ne semblait pas plaire à la jeune femme. « Ça va? » Il parlait bien sur du SMS qu’elle venait de recevoir, il s’inquiétait malgré tout pour elle, pour étudier en psychologie il savait que parfois une personne refermé, arrogante, qui éloigne tout le monde d’elle peut cacher quelque chose. Il pris par contre le verre d’eau se redressant avec une grimace de douleur pour se prendre deux gélules qu’il avala avec un peu d’eau pour arriver à dormir. Car comment il se sentait maintenant, il n’avait pas l’impression qu’il pourrait fermer les yeux.

Seulement alors qu’il parla du SMS qu’elle venait de recevoir, il sentit lui aussi son téléphone vibrer, pensant que c’était Nigel il regarda, quel ne fut pas sa surprise quand il vit le message provenant d’un certains W, c’était une première pour lui de recevoir un message de cette personne. Bon… une autre personne voulais sa peau… qu’est-ce qu’il avait fait pour qu’on veule le tabasser ainsi… il ne savait pas trop quoi faire de ça, mais il appuya sur le bouton pour supprimer le message. Si Nigel tombait dessus, il s’inquièterait encore plus pour lui, gardons ça secret pour l’instant.

« Oui… ça fait assez mal quand je respire, mais non, je devrais me passer d’aller à l’hôpital… » Bridget était une jeune fille charmante quand elle le voulait ou plutôt surprenante, qui aurait pu penser qu’elle était du genre à proposer son aide et s’occuper des autres, oui il ne pensait pas avoir besoin d’aller à l’hôpital. Même si certains pourraient le forcer à y aller seulement pour être sur qu’il n’avait rien. Mais au moins, il n’était pas tomber sur Hetty ou encore sur Nancy lorsqu’il était entré, sinon il serait soit à l’hôpital, soit au poste pour déposer plainte alors qu’il ne le veut pas. « Merci… pour tout… tu sais, tu es quelqu’un de bien, malgré ce que tu veux faire quoi aux autres, si jamais tu as besoin de parler, de quelque chose, peut importe c’est quoi, hésite pas… » Il pensait le moindre de ses paroles, il ne l’avait jamais vraiment vu comme une adolescente sans cœur, malgré ce qu’il avait pu entendre sur elle, mais on ne peut pas dire non plus qu’elle est la jeune femme la plus sociable, charmante qui existe.
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget

Revenir en haut Aller en bas
C'est maintenant que tu te décides à me parler ? - Bridget
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Haiti a maintenant un premier ministre ...
» 2064 - 207? : Crash2.0 et... maintenant? (Epoque SR3 - SR4)
» SOPA, PIPA? A la poubelle: maintenant ils ont ACTA!
» Allez, tous ensemble... On se motive... Et maintenant, on va regarder la pub.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Screwdriver Road :: 257-