VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️
 

 Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Anonymous


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyVen 25 Avr 2014 - 9:56


*Once upon a time, some story you must tell me...*

Père castor, raconte moi une histoire ! Même si celle-ci n'a rien de drôle, j'ai besoin de savoir.


Le grand jour était arrivé ! Pour Campbell, c'était un match importante qui allait se jouer et Nigel était venu assister à cette victoire. Il en était certain, il allait gagner. Pour l'occasion, le jeune homme s'était trouvé une place au premier rang, se posant avec quelques coéquipiers de son équipe, le frère de l'un deux se trouvant dans l'équipe de basket, il arrivait que les hockeyeurs viennent. Nigel ne venait pas toujours, sauf si c'était une finale, histoire de voir ais depuis quelques temps, ces camarades le trouvait plus présent lors des rencontres. Dallas était là, en bon capitaine il était partout, ce qui rassura Nigel. Il était au courant, le brun avait fait l'effort incommensurable de partager ce secret avec lui et lui seul. Dallas ne connaissait pas vraiment Campbell, il l'avait perçu quelques fois à la fac, mais il ne voyait pas vraiment qui il était, contrairement à d'autres qui le voyaient déjà comme un meneur de jeu hors pair ! Ou le critiquait pour être homo. Ça, il en entendait souvent sur le banc des spectateurs, il ne supportait pas ces moqueries et souhaitait de tout cœur qu'il ne lui arrive rien. Cam' assumait son homosexualité et imposait le respect à tous, à commencé par son petit-ami en personne ! Tant de standing, de classe face aux insultes, c'était beau à voir ! Tout autant que son jeu sur le terrain ! Nigel, pour avoir jouer contre son amant au basket, trouvait magnifique sa façon de bouger et d'esquiver les adversaires. Il n'avait pas l'excuse de la glace pour glisser mais ça rendait le même effet tant il était fluide dans ses mouvements. Le petit brun en oublia presque la présence de l'ex copain du basketteur, joueur lui aussi de l'équipe.

Le match était intense et lors d'un accrochage avec un autre joueur, l'étudiant remarqua que son petit-ami se déplaçait moins bien. En voulant attraper le ballon, peut-être s'était-il prit un mauvais coup dans les côtes, toutefois, ça inquiétait quelques peu Nigel. Il n'est pas du genre à s'alarmer pour si peu, mais Camp' semble vraiment souffrir, lus que de raison. S'il savait... Il devait attendre la fin du match. Assit avec quelques amis et quelques copines de joueurs, le Chatwood entendait pleins de conversations et appréciait cette ambiance. Il se trouvait rarement dans les gradins et ne s'imaginait pas tout ce que l'on pouvait dire sur le compte des joueurs ! Même les Ice Hounds étaient à l'honneur, on entendait des filles dire « mais si c'est Dallas le capitaine ! Là à côté de Nigel ! Il est trop craquant ce petit homme ! » De quoi vous mettre mal à l'aise ! Billy se moqua gentiment de son coéquipier, l'informant que s'il ne trouvait pas de nana, il ferait bien de se retourner et d'en choisir une parmi ses fans. Haha.. s'il savait lui aussi !

Le match toucha à sa fin et le score était serré. Victoire de l'équipe universitaire d'Atlanta, de justesse mais quel match ! Les gars se dispersèrent, certains allèrent féliciter les basketteurs directement dans les vestiaires. Nigel attendit en parlant avec quelques demoiselles, histoire de ne pas être mal vu, on ne sait jamais ! Les vestiaires se vidèrent rapidement et le Chatwood n'avait pas vu passer son petit-ami. Non pas qu'il ai dans l'idée de lui sauter dans les bras, mais il avait envie de le voir, de le féliciter. Les gens savent qu'ils sont amis mais n'en savent pas plus et les questions planent. Doucement, il pousse la porte des vestiaires. « Cam' ? » appelle-t-il en regardant s'il reste bien des joueurs dans le coin. Il trouva son petit-ami sur un banc, en train de nouer ses lacets de chaussures. Fermant la porte, Nigel se hâta de le rejoindre et se planta debout, face à lui, le sourire aux lèvres alors que son ami relevait les yeux. « Alors champion ! Félicitations, tu as été grandiose ce soir ! » fit le brun en donnant une tape amicale sur l'épaule du joueur. Ce qui eut pour effet de faire grimacer le Coyne. « Ça va pas Love ? » s'enquit  le jeune homme en prenant place que le banc à ses côtés, l’œil aux aguets des fois que son compagnon ait un problème. Il avait prit goût à cette manière qu'il avait de l'appeler Love et aimait également employer ce terme, si doux à l'oreille et si magique pour le cœur. Il espérait que son ami n'ai rien de casser ou qu'il ne faisait pas la tête pour une quelconque raison, comme le fait d'avoir parler avec des filles un peu trop collantes ou bien être venu le voir jouer ou ne pas avoir pu le voir durant cette période chargée en émotions. Nigel ne voulait pas qu'il soit fâché contre lui et son visage n’indiquait rien de rassurant.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

membres

Campbell H. Coyne
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 29
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyVen 25 Avr 2014 - 17:25

« Qu’est-ce qui t’es arrivé Cam’ ? » Il était en train de se changer avant le match, il venait de retirer son t-shirt et il y avait plusieurs bleus et peut-être quelques côtes cassés, il n’était pas allé à l’hôpital parce qu’il se doutait qu’on lui interdirait de jouer. « Oh rien, une mauvaise chute. » Il adressa un petit sourire rassurant à son coéquipier pour ensuite enfiler sa camisole de l’équipe avec le C de capitaine dessus. Le match était serré tout au long, il avait eu un petit sourire en voyant Nigel dans les estrades, bien qu’il ne savait pas trop comment il allait s’y prendre, il allait vite apprendre ce qui était arrivé… Enfin, il devait se concentrer sur son match, essayant de ne pas être dérangé par la douleur qu’il ressentait tout au long du match, lorsqu’il courait et faisait des mouvements brusques – donc un peu tout le temps – il essayait de pas trop regarder Nigel, surtout que personne sauf son capitaine était au courant peur leur relation, du moins de la véritable nature de leur relation, il ne voulait pas lui attirer de problèmes alors il faisait attention quand ils étaient en public et les autres trouveraient bizarre qu’il n’arrête pas de regarder Nigel et sourire.

Il courrait quand un autre joueur le bouscula le faisant se pencher légèrement et tenir ses côtes douloureuses, mais continua de jouer bien que  sa démarche n’était plus aussi naturelle. Il se demandait si Nigel avait remarqué, mais il espérait que non. C’est en sueur qu’il quitta le terrain et après avoir discuté un peu avec le coach il était allé prendre sa douche avec les autres joueurs. « T’es sûr que ça va? Tu devrais aller voir le doc, c’est vraiment pas beau à voir.. » Il parlait de son bleu/mauve des plus horrible et douloureux sur les côtes de celui-ci… « Ça va aller… j’irais le voir si ça va pas mieux dans quelques jours… » Son ami ne semblait pas trop sûr, surtout que les blessures de celui-ci étaient plutôt étendues et à la forme de certains bleus il se demandait si c’était vraiment une chute qui avait causé ça, mais d’un autre côté pourquoi Campbell mentirait ? Il trainait, prenant son temps alors qu’il pensait à ce qu’il allait dire à Nigel quand il allait le voir, comme c’était sûr que ça pourrait pas passer inaperçu. Il eut un petit sourire malgré tout quand il entendit la voix de celui-ci. « Je suis ici… tu peux venir. » Il était en train de lacer ses souliers alors qu’il s’était changé déjà, il portait une paire de jeans tout simples avec une ceinture et un t-shirt blanc. Redressant la tête vers celui-ci, il le regarda un moment et lui dit : « Hey merci… grandiose ? Peut-être pas à ce point là… mais merci, mon beau. » Il allait se lever pour l’embrasser, après tout ils étaient seuls, mais quand il donna une tape sur son épaule il ne put s’empêcher de faire une grimace de douleur. Il n’aimait pas l’idée de l’inquiéter ou lui mentir, mais bon il ne voulait pas lui faire penser que c’était de sa faute s’il était dans cet état…

S’il savait ce qui était arrivé, Nigel serait horrifié et s’en voudrait, le connaissant, il en était sûr, il allait penser que c’était de sa faute, bon d’un côté c’est peut-être vrai, mais Cam savait que c’était plutôt de la faute des autres joueurs de son équipe de hockey, qui n’était pas très ouvert d’esprit, qui ne pensait qu’à gagner. « Oh rien, ça va, t’inquiète pas pour moi. » Il se redressa pour déposer un doux baiser sur ses lèvres pour prendre son sac qui était dans sa case ce qui le fit grimacer et rassoir sur le banc et tenir ses côtes. Il savait qu’il allait être pris pour s’expliquer avec Nigel… Et il avait l’intention de le faire comme il ne pourrait pas faire autrement…

C’est donc ainsi qu’il commença à lui parler de ce qui était arrivé au début de la semaine…

FLASHBACK a écrit:
Il était en train de se rendre à sa voiture afin de rentrer chez lui… Ce soir là il était en jeans et portait un simple t-shirt, même s'il faisait frais, il était bien seulement en t-shirt. Il avait son sac en bandoulière sur son épaule gauche et la clé en main alors qu'il approchait de sa voiture. Il était stationner au fond du stationnement, il était arrivé plus tard que normalement et le stationnement était plutôt plein à son arrivé. Donc il s'était mis au fond comme c'était la seule place qu'il avait trouvé. Il entendit du bruit, il commençait à faire sombre, mais le stationnement était malgré tout bien éclairé.
Revenir en haut Aller en bas

membres

Figurant
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 69
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 01/01/1950
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 26/12/2013
☇ MENSONGES : 4



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyVen 25 Avr 2014 - 18:28

Nous y voilà ! Ce soir est un soir plutôt particulier, il y a match ! Bon, ce n'est pas un matche de notre équipe, alors on s'en fiche un peu, mais on est plusieurs à aller assister à celui là, le frère de Derek joue au basket et c'est un peu une tradition d'aller supporter nos familles. Ouais, parce que depuis toujours, on est une grande famille ! Les Ice Hounds, bien avant que l'on entre à l'université, nous étions tous potes ! Dallas à toujours été un meneur et depuis que j'le connais, il a toujours été génial avec nous tous ! On a nos habitués, nos défenseurs, j'en fais partis et c'est un poste super, on est vraiment là et si on assure pas, ça se fait sentir ! On doit protéger Nigel. Il est notre meilleur buteur, notre chance de gagner chaque matchs, on ne le laissera jamais se faire piétiner par nos adversaires ! Et même en dehors, on le laisse pas tomber ! Regardez le ! Il est petit et tout maigrichon, plutôt timide, avec un passé pas facile. Vous savez, son frère s'est suicidé et l'autre à foutu le camp, il a pas franchement bien encaissé et notre job à nous, nous ses coéquipiers et frères de cœur, c'est notre boulot de faire en sorte qu'il aille bien ! Et que rien ne vienne entraver le moral des troupes ! On a fait pas mal de trucs pour lui, j'lui ai trouvé des nanas pour le décoincé un peu, on lui a fait prendre sa première cuite quand on avait treize ans, c'était le pied ! On se moque parfois de lui oui, mais c'est pas méchant, c'est parce qu'on l'aime énormément ! J'crois qu'on est tous plus proche au sein de l'équipe que dans nos propres familles ! Il se sent seul, on le voit toujours même s'il affiche bonne figure, on sait que depuis la mort de son frangin, il n'est pas bien... On est tout ce qu'il a, on le laissera pas tombé!

Pour le moment, tout va bien, le match est super, le frangin de Derek joue hyper bien ! Même cet idiot de Coyne joue pas si al avec ce qui lui est arrivé ! Oups, me serais-je vendu ? Ce type est peut-être le capitaine de l'équipe de basket-ball, mais il n'a pas le droit de se mettre en travers de mon chemin ! Vous savez ce qu'il a fait ? Un soir, je suis revenu à la patinoire, j'avais oublié mes écouteurs et j'ai surpris une drôle de conversation. J'ai reconnu de suite la voix de Nigel qui parlait à Dallas. Nigel ne se confie jamais trop sur sa vie, encore moins sentimentale, il nous cache plutôt des choses ! Comme sa Lucy, on l'a toujours pas vu j'suis pas sûre qu'elle existe !... Enfin, de ce que j'ai pu entendre, elle est même pas une nana alors ça règle la question... Ouais, j'ai entendu Nig' dire à notre capitaine qu'il voyait le Campbell Coyne d'une façon bien particulière... J'ai rie ncontre les homos, allez pas croire ça ! J'suis juste dégoûté que ce c*nnard de basketteur tourne autour de notre buteur et lui fasse douter de lui ! Moi de ce que j'ai pigé, il est pas gay Nigel ! Il peut pas l'être, je l'ai toujours vu avec des filles ! Trop bizarre j'en ai froid dans le dos et je peux pas 'empêcher de suivre des yeux l'action sur le terrain, jetant des coups d’œils à Chatwood pour voir un peu sa gueule. Dieu que j'aime pas ça ! Je préfère de loin voir le Coyne se plier sur le parquet ! Vous voulez savoir ce qui s'est passé ? Ok !


FLASHBACK a écrit:
Il était tard, c'était le soir. Malcolm traînait à Atlanta comme d'habitude. Il avait profiter d'un moment de répit dans les examens pour passer une soirée avec quelques gars de l'équipe. Ses meilleurs potes étant Derek et Cole, les deux furent de la partie. Pendant leur moment au bar, Malcolm ne put s'empêcher de raconter ce qu'il avait entendu dans les vestiaires, la veille au soir ! « T'es pas sérieux !? Pas Nig' ?? » fit Cole complètement abasourdie. « C'était des conneries quand j'disais qu'il faisait tapette ! » ajouta Derek, dépité. Les trois hommes ne comprenaient pas et avaient un peu des tendances homophobes. Ils n'ont jamais été confronté à ce genre de chose, du moins pas au sein de leur équipe, ça les déstabilise grandement et leurs réactions sont démesurées ! Malcolm se lève alors et propose d'aller parler avec Campbell Coyne, histoire de mettre les points sur les i.
C'est ainsi que les trois compères se levèrent et prirent le chemin de la fac ! Le frère de Derek avait un entraînement et c'était lui qui devait le ramener, c'est comme ça qu'il su que les basketteurs étaient encore à Atlanta. Ils ne savaient pas encore ce qu'ils allaient pouvoir dire au Coyne, mais une chose est sûre, ils ne le laisseraient pas s'en prendre à leur vedette !

A la fin de l'entraînement, le parking était désert. Derek avait repéré la voiture de Campbell et les trois attendirent tout à côté, bien caché. Malcolm ne tenait plus en place, il avait les poings serrés et l’œil mauvais. « C'est lui ! On y va ! » chuchota-t-il en se levant, sortant de sa cachette, pour appeler le brun. « Hey ! Coyne ! On a deux mots à te dire ! » lança Malcolmen s'approchant de lui. Tout trois l'encerclèrent rapidement autour de sa voiture, pour ne pas lui laisser d’échappatoire. Malgré lui, Cole poussa le basketteur contre sa voiture, un peu fort... « Bon écoute moi bien mec ! On sait s'que t'as dans la tête, tes petites perversions ! Et crois moi, on va pas te laisser te la jouer comme ça ! » Sa voix se faisait menaçante, il était tout près de Campbell, attendant un simple geste de trop pour lui coller une raclée. « Faut que t'arrête de tourner autour de Nig'. Tu lui fou des merdes dans la tête ça lui fait pas du bien ! Il est déjà assez perturbé sans avoir besoin d'un pédé comme toi ! » Malcolm fut le premier à donner un coup dans les côtes de Campbell, le moment le plus critique allait commencer et personne ne pourrait arrêter les trois jeunes hommes dans leur folie destructrice.
Revenir en haut Aller en bas

membres

Campbell H. Coyne
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 29
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyVen 25 Avr 2014 - 18:51

FLASHBACK a écrit:
Campbell venait de finir son entrainement de basket, il jouait avec un des frères de l'équipe de hockey, il s'entendait bien avec ceux de son équipe. Ceux-ci était au courant pour son homosexualité et ça ne leur causait pas de problème, il l'avait accepté. Au début, certains voulait plus prendre de douche en même temps que lui, mais ça n'avait pas durée longtemps... Bref, il marchait vers sa voiture. Il ne s'attendait surtout pas à ça, mais quand il est arrivé à sa voiture il vit trois jeunes hommes arriver vers lui pour l'encercler. Il ne savait pas trop quel était le problème, ils voulaient lui parler? De quoi ? « euh oui? J'peux vous aider pour quelque chose... ? » Il s'était avancé, mais il ne put le faire alors que les autres s'approchaient de lui, c'était des hockeyeurs, costaud, Cam était bien fait, mais il n'avait pas non plus la carrure d'un hockeyeur, il en faisait pas le poids face à trois gars, trois hockeyeurs encore moins. « Écouter, je comprends, je veux pas de problème... vous ne connaissez pas toute l'histoire... » Il allait continuer, mais un autre pris la relève pour le menacer, lui dire de laisser tomber Nigel, de ne plus l'approcher alors qu'on le plaqua violemment contre sa voiture. Mais l'un le frappa dans les côtes, le faisant plié en deux, il pouvait leur dire ce qu'il voulait entendre, il n'avait pas envie de se battre, il n'était pas violent.

Il serra les dents se pliant en deux, il pensait qu'il allait en rester là, mais ce n'était que le début... « Hey.. mais ça va pas... » Il se redressa et son sac tomba au sol. « Je lui ai rien fait à Nigel... il va bien, très bien, il est heureux... » Ceux-ci ne semblait pas vouloir comprendre qu'il allait bien, qu'ils étaient heureux ensemble. Il se demandait comment ils avaient appris ça. Il reconnu Derek qui était le frère d'un des joueurs de son équipe, il s'entendait bien avec le frère de celui-ci, il ne comprenait pas pourquoi Derek réagissait ainsi. « Derek... qu'est-ce qui te prends... » Il poussa un petit cris à un des coups et cracha du sang. Alors qu'un le frappait les autres pouvaient le tenir sans problème vu combien il était... Il avait mal et n'était pas du genre à frapper, mais si ça continuait ainsi il n'aurait pas le choix, mais il ne voyait pas comment de toute façon il pourrait le frapper.

Revenir en haut Aller en bas

membres

Figurant
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 69
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 01/01/1950
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 26/12/2013
☇ MENSONGES : 4



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyVen 25 Avr 2014 - 19:18

FLASHBACK a écrit:
Les trois gars étaient autour de Campbell, ils n'avaient que faire de l'écouter, tout ce qui importait était qu'il laisse tranquille leur joueur phare ! Ils avaient trop besoin de Nigel, besoin qu'il soit au top de sa forme, qu'il soit soudé à eux comme une moule à son rocher. Tous autant qu'ils sont se devait d'être prêt à tout moment, pas de distraction, pas de cette sorte là ! Jamais ! Oui, en fin de compte, Malcolm était sans doute homophobe et un violent de première ! En tant que défenseur, c'est son rôle de sauter sur le poil des adversaires pour les plaquer au plexi' sans ménagement, Campbell allait malheureusement faire les frais de ces gros durs. « Ya pas d'histoire à savoir ! » cracha Cole, peut-être encore plus bouché que les autres !

Le premier coup partit, Malcolm n'avait pas u se retenir bien longtemps. À croire qu'il avait besoin de taper dans quelque chose depuis des jours ! Campbell tenta de se défendre des accusations proférées par le grand brun bien charpenté, il expliqua que Nigel était heureux, qu'il allait bien. Le fou ! Comment osait-il parler ainsi de Nigel !? « Tu parle pas de notre frère comme ça ! T'en sais rien de ce qu'il a vécu, mais t'es trop dans le passage et nous on a un championnat à gagner. Alors j'te conseille de te barrer vite fait p'tit minet. » siffla Malcolm une nouvelle fois, remonté contre le basketteur. Pour lui, Chatwood était avant tout un joueur et le hockey étant leur vie, il refusait qu'on se mette en travers de son chemin. Il avait déjà fait rompre des gars avec certaines de leurs exs, les jugeant trop encombrante, divertissante. Dès l'instant ou tu loupe un entraînement, t'es mort ! On lui a fait aussi le coup, ce n'est que donnant-donnant pour lui !
Campbell essaya alors d'amadouer Derek, après tout il était le frère de son coéquipier, peut-être cela aurait-il un impact... « Déolé Camp'. On a besoin de Nigel, il a trop loupé d'entraînement cette année, ça va finir par tout fiche par terre si tu es dans le coin ! Écoute Malcolm, reste en dehors de tout ça ! » Il parlait d'une voix plus douce que les deux autres, mais l'on sentait tout de même bien la pointe d'animosité qui régnait dans le parking.

Alors que les trois aspiraient à rendre la vie dure au Coyne, celui-ci ne se rebellait pas, il ne bougeait pas. C'était noble à lui et certainement moins stupide que de se battre contre trois hockeyeurs très loin du physique de gringalet de Nigel. Ceux là étaient de vrais molosses ! Cole frappa jusqu'à mettre à terre le pauvre Campbell. Puis, Malcolm lui attrapa la tête pour mieux lui murmure : « Nigel n'est pas de ton monde, il est à nous ! T'as aucun droit de gâcher sa vie, j'te l'interdit, tu m'entends !? » Et comme pour lui faire entrer dans le crâne l'information, un des gars lui fila un coup de pieds dans les côtes. Il allait avoir une sale gueule au réveil ! Mais les mecs étaient fiers d'eux. Ils protégeaient leur vedette, leur petit frère, et ne perdraient pas le championnat !
Malcolm lança un dernier regard au Coyne, qui se tordait de douleur sur le bitume, un regard qui en disait long. Il l'avait à l’œil... Puis, comme si de rien était, les hockeyeurs reprirent le chemin inverse, pour prendre leurs voitures et rentré chez eux. Tout ceci resterait secret et les gars allaient se charger de trouver une fille à Chatwood au plus vite ! Histoire de lui faire passer cette lubie des hommes ! Pourquoi pas la petite Adkins ? Ils s'entendent bien et depuis qu'ils ont rompu ils sont encore plus proche, il faudrait les remettre ensemble peut-être...
Revenir en haut Aller en bas

membres

Campbell H. Coyne
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 29
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyVen 25 Avr 2014 - 21:09

FLASHBACK a écrit:
Les coups pleuvaient et les insultes ou plutôt les menaces, on ne voulait pas qu'il voit Nigel, il ne savait pas trop ce qu'il allait faire, il n'avait pas envie de laisser tomber Nigel, il l'aimait vraiment, mais se prendre des coups? Il se doutait qu'il ne s'en sortirait pas sans d'autres menaces si on le voyait encore trainer avec Nigel. Il avait fini par se retrouver au sol et recevoir les coups qu'on lui donnait, il avait fini par cracher du sang, il allait avoir du mal à marcher demain et le match, le championnat qui approchait... Il poussa un cris au dernier coup qui fut des plus violent et il les entendit parler, n'arrivant pas à bouger sur le coup il fini par se redresser et s'essuyer la bouche en sang et se trainer jusqu'à a voiture. Où il resta le temps de récupérer un peu des forces, il fini par monter dans sa voiture et se rendre chez les Spencer, ce fut plus long alors qu'il avait du mal à respirer, il était vraiment mal au point.

Voilà, il lui avait tout dit, il avait un main qui entoura son torse, tenant ses côtes qui le faisait souffrir depuis l’incident. Il releva les yeux vers celui-ci, vers Nigel qui semblait horrifié, il ne devait pas penser que c'était sa faute, non ce n'était pas sa faute il y était pour rien. Mais si on le passait à tabac comme ça plusieurs fois, il allait devoir repartir, il n'avait pas trop envie de se retrouver dans le coma à l'hôpital parce que l'équipe de celui-ci n'arrive pas à accepter que un de ses joueur, son joueur vedette était gay. « C'est pas de ta faute, je suis sûr que tu es en train de te dire ça, mais tu y es pour rien... c'est pas ta faute si certains de tes coéquipiers acceptes pas ton orientation sexuelle... » Il lui adressa un petit sourire alors que respirer était douloureux, il fouilla dans son sac pour trouver un de ses sac de glace sèche qui devient froid quand on le casse un peu et le défait un peu pour relever un peu son t-shirt essayant de pas trop le remonter pour que Nigel ne voit pas ses bleus, il était vraiment mal au point, Nigel ne se doutait pas à quel point il l'était. Il serra les dents au contact du froid avec sa peau, sa blessure surtout. Il devrait aller à l'hôpital se faire examiner, mais il n'en avait aucune envie. Il savait qu'on lui poserait des questions, qu'on voudrait savoir qui lui avait fait ça, avoir des noms et Cam se doutait que ça serait pire s'il parlait.. donnait les noms des trois joueurs qui lui avait fait ça. Il n'avait pas l'intention de le dire à Nigel non plus, il ne voulait pas qu'il aille les voir et s'attire des problèmes avec des joueurs de son équipe. Il savait combien c'était important le hockey pour lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Anonymous


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptySam 26 Avr 2014 - 5:42


*Once upon a time, some story you must tell me...*

Père castor, raconte moi une histoire ! Même si celle-ci n'a rien de drôle, j'ai besoin de savoir.


Nigel venait d'enter dans les vestiaires, le match était terminé et les joueurs commençaient à rentrer chez eux, ou se projetaient dans une soirée d’après match comme Nigel en connaissait si bien. Derek alla rejoindre son frère, ce qui permit au jeune homme d'être seul dans les vestiaires avec Campbell. Il avait envie de le féliciter comme il se devait et ce n'était possible qu'en privé, tant il avait peur que leur secret ne soit découvert. Le beau capitaine de l'équipe était là, sur son banc et le sourire de son ami grandit alors qu'il avançait vers lui. Il l'avait trouvé grandiose et ce n'était pas peu dire. Il assistait rarement aux matchs de son copain, de crainte de ne trop s'enflammer, mais après ce qu'il avait vu, il voulait venir tout le temps et le suivre de près. Lui donnant une tape amicale sur l'épaule, Nigel constata que le grand brun grimaçait. Avait-il mal ? Des problèmes ? Nigel désira connaître la raison de cette grimace. Campbell ne dit rien, il se contenta de se lever pour prendre son sac dans son casier. Ce qui eut pour but de le faire grimacer de douleur sans que l'autre ne comprenne. « Qu'est-ce qui t'arrive ? Raconte moi, s'il te plaît !? » s'enquit le petit brun avec des yeux inquiets. Il aimait tellement Campbell, il ne supportait pas l'idée qu'il ai pu lui arriver quelque chose de mal.

Alors le basketteur se mit à parler, Nigel lui tenant la main. Les paroles de son petit-ami lui firent froid dans le dos. Campbell rentrait tranquillement chez lui lorsqu'il s'est fait agresser par des types de l'équipe de hockey. Comment cela pouvait-il être ? Pourquoi ? Horrifié, il laissa le jeune homme terminé, les yeux baissé sur ses côtes qu'il se tenait toujours. On avait menacé le Coyne, on lui avait dit de ne pas se mettre en travers de la route, pour que les Ice Hounds gagne le championnat. Mais qui pouvait avoir des idées aussi malades ? Qui avait pu tabasser Campbell comme ça ? Nigel imaginait mal ses coéquipiers faire ce genre de choses. Certes, tous plaisantaient sur l'homosexualité mais il n'avait pas vraiment vu de gens vraiment contre les gays, pas au point de frapper quelqu'un ! Et puis, ils étaient tous comme ses frères, il avait confiance en eux, personne n'oserait faire ça, si ? De toute manière, l'équipe n'était pas au courant ! Il n'y avait que Dallas et lui était de confiance plus qu'aucun autre, il n'aurait jamais fait une telle atrocité, il appréciait Campbell, et il avait juré à Nigel de garder le secret. Ce ne pouvait pas être ça...

le Chatwood ne bougeait plus, ses yeux s'embrumaient de larmes à l'idée qu'on ai pu faire du mal à son copain pour être ce qu'il est, pour être avec lui, pour le rendre heureux. Il ne comprenait pas. C'était affreux ! C'était de sa faute !? Nigel avait parlé et on avait du coup voulu lui montrer que ce n'était pas une bonne idée d'être gay, qu'il aurait mieux valut qu'il ne rencontre pas Campbell. S'il ne l'avait pas connu, s'il n'avait pas parlé à Dallas, tout ceci aurait pu être évité ! Et voilà que le brun disait que ce n'était pas de sa faute. Bien sûr que si ! Nigel enlaça son petit-ami, enfouissant son visage dans sa nuque pour laisser quelques larmes couler. « Je suis tellement désolé ! Pardon ! Je... J'aurais du faire quelque chose, j'aurais du être là ! » il le serra, un peu fort mais pas trop pour ne pas le blesser d'avantage. Nigel avait peur, il était en train de se dire qu'il n'aurait pas du parler, qu'il aurait du garder le secret. Déjà que W le menaçait, si maintenant il y avait des risques d'être blessé... Pourquoi n'avait-il pas le droit d'être heureux ? Il reprenait pied, il se sentait mieux depuis qu'il connaissait Campbell, il lui avait redonné un espoir en la vie qui l'avait quitté depuis des années, il ne méritait pas ça !

Le petit brun sécha ses larmes d'un revers de manche de sa veste de hockey qu'il ne quittait jamais. Il n'osait plus parler, il regarda son ami rendre un sac de glace. Celui-ci tenta de cacher l'étendue de sa blessure mais Nigel attrapa doucement sa main, afin de soulever délicatement le T-shirt, en tremblant. « Oh mon dieu ! » se contenta-t-il de lâcher avec horreur. Les côtes du basketteur étaient d'une couleur violacée immonde, il devait certainement avoir une voir plusieurs côtes brisées ! Ce n'était pas possible, ça ne pouvait PAS être des hockeyeurs ! Ce serait comme de rejeter tout ce qui était en lui, s'éloigner de ses frères, de ceux qu'il considérait comme une famille plus que sa propre famille. Non, Nigel se refusait de le croire. « Cam'... Il faut qu'on aille à l'hôpital ! Tu peux pas rester comme ça ! Non, discute pas ! » ajouta-t-il en voyant le brun ouvrir la bouche, sûrement pour protester. Il ne le laisserait pas dans un pareil état. Il était couvert de bleus, des côtes en miettes et pour que Nigel dise que l'hôpital était la meilleure des solutions alors qu'il détestait s'y rendre pour quelque blessure que ce soit sur lui, même sa main, il fallait que ça soit grave ! Il aimait Campbell, plus que tout, il ne l'abandonnerait pas et ses yeux retranscrivaient à la perfection cela. Il avait une petite tête de chien battu, malheureux de le voir dans cet état là. Doucement, il caressa sa joue pour le rassurer, pour une fois, c'était  lui de jouer le protecteur.

Il le fit se lever et prit le sac de celui-ci pour éviter qu'il ne se fasse mal. S'assurant une dernière fois que ses yeux étaient secs, ils sortirent du vestiaires. L'endroit semblait désert mais on entendait encore des klaxons au dehors, signe que des supporters étaient encore présent. Nigel était un pro pour sortir d'un endroit sans se faire remarquer, il le faisait souvent à la patinoire, alors dans les locaux de la fac, c'était tout aussi facile ! « Est-ce que Hetty est au courant ? » Il s'imagine que non, autrement elle aurait déjà ordonné qu'il aille à l'hosto, elle était très persuasive et capable de le flanquer dans une voiture en l'attrapant par le col, c'est Hetty quoi ! Douceur et poigne de fer. « T'es sûr que c'était des types de l'équipe ? Des hockeyeurs de mon équipe ? » osa demander Nigel en redoutant la réponse. Il avait l'estomac noué et envie de vomir tellement la situation le mettait mal. Il devait être fort pour Camp' et la seule chose dont il avait envie à part de le protéger, c'était de régler leur comptes aux types qui ont fait ça. Se mettre à trois contre un c'est déloyal ! Ce qui lui fit penser que... bien souvent, les hockeyeurs se mettent à plusieurs pour plaquer un adversaire contre la vitre, s'assurant ainsi le passage des coéquipiers pour marquer... Il ôta cette pensée de sa tête, il ne devait plus y penser sous peine de véritablement se rendre malade, la santé de Camp passait avant tout et il comptait bien l'emmenait à l'hôpital maintenant !



©BlackSun


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas

membres

Campbell H. Coyne
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 29
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptySam 26 Avr 2014 - 8:34

Campbell n’avait pas trop envie de lui dit, il savait que celui-ci réagirait mal en apprenant ce qui lui était arrivé. Il savait que ces joueurs étaient comme des frères pour lui et durant un moment il ne put s’empêcher de se demander qui entre son équipe et lui il choisirait. L’idée qu’il puisse le laisser tomber pour son équipe de hockey lui brisait le cœur, mais il connaissait l’importance du hockey pour Nigel et d’un autre côté il ne pourrait pas vraiment lui en vouloir. Nigel lui prit la main alors que Cam commença à lui raconter ce qui était arrivé, il pouvait voir le dégout dans les yeux de celui-ci, l’horreur. Il devait de demander comment ceux-ci étaient au courant, comme Nigel était censé le dire qu’a Dallas. Dallas était quelqu’un de bien, il n’aurait jamais fait ça, d’ailleurs il ne faisait pas partie de ceux qui s’en étaient pris à lui et il ne savait pas s’il était au courant d’ailleurs.

Campbell sentit son cœur se serrer alors qu’il vit les yeux de son petit ami s’embrumer, il ne voulait pas le voir pleurer et il caressa la joue de celui-ci retirer les larmes qui pouvaient couler sur les joues de celui-ci. Comme il le pensait, Nigel trouva le moyen de dire que c’était de sa faute, bon oui en partie ce l’était, mais non, ce ne l’était pas, on ne pouvait pas lui reprocher de ne pas avoir été là, d’avoir voulu en parler à un ami, non c’était de la faute de ces trois-là. Qui s’en était pris à lui puis il caressa la joue de celui-ci et il lui répondit : « Non c’est pas de ta faute Nigel, tu n’aurais pu rien faire, si tu avais été là ça n’aurait rien changer et je n’aurais pas voulu qu’il t’arrive quelque chose… tu ne peux pas toujours être à côté de moi pour me protéger. » Déjà qu’entre les deux le plus costaud était Cam, il n’était pas aussi costaud qu’un joueur de hockey, mais il était plus grand que Nigel et un peu plus costaud, Nigel était fait petit, tellement mignon. Il serra les dents même si celui-ci tentait de faire attention en le prenant dans ses bras, Cam n’était que douleur en ce moment, jouer au basketball n’était pas sa meilleure idée. Il n’aurait pas du faire ça, mais que voulez-vous il tient à son équipe et il se doutait que ça aurait encore plus inquiété Nigel de le voir rester sur le banc.

Cam avait pris un sac de glace pour tenter de soulager la douleur, mais Nigel prit sa main qui soulevait un peu son t-shirt pour soulever un peu plus son t-shirt délicatement. Cam croisa son regard alors qu’il vit son dégout et Cam plaça la glace sur ses côtes... « Ça va aller… » Répondit-il à la réaction de celui-ci puis il baissa les yeux, il disait qu’il devait se rendre à l’hôpital, mais il ne voulait pas, il devrait expliquer au médecin qui risquait de contacter la police comme il était facile de comprendre ce qui lui était arrivé et on lui demanderait les noms de qui lui avaient fait ça… Ce n’était pas une bonne idée, ça serait encore pire, lui mettant encore plus à dos l’équipe de hockey de Nigel. Mais son petit ami ne lui laissait pas vraiment la chance de discuter alors qu’il prit son sac pour éviter qu’il aille à le transporter… « C’est pas une bonne idée… on va me demander de porter plainte… » Il voulait lui faire comprendre que ça n’allait pas arranger les choses, depuis l’incident il faisait attention de se mettre proche de la porte, alors qu’il avait peur, il craignait de se retrouver dans la même situation qu’il l’avait été. Il lui fit un petit sourire pour tenter de le rassurer, mais ça devait se voir, il souffrait et Nigel était si attentionné.

Ils prirent la direction de la sortit, tout le monde était encore dehors et il marchait en direction de la porte pour sortir, il put voir des joueurs de l’équipe de hockey plus loin, il avait envie de partir, pour ne pas avoir plus de problèmes… Il reporta son attention quand il lui demanda si Hetty était au courant, il était resté plutôt enfermé dans sa chambre pour justement éviter les Spencer afin de ne pas se faire poser de questions. « Non… elle n’est pas au courant… » Il y avait seulement une personne au courant, Bridget, qui l’avait vu rentrer ce soir-là. « Il n’y a que Bridget qui est au courant… elle m’a vue rentrée ce soir-là. » Il eut un petit soupir alors qu’il se tenait les côtes quand il marchait et tenait donc en même temps le sac de classe. Il fit son ex qui le regardait et semblait inquiet, Cam lui fit un petit signe de tête pour tenter de le rassurer. Il fut surpris par la question de celui-ci, vraiment il pensait qu’il pouvait inventer? Vouloir le mettre contre son équipe en lui disant que c’était des joueurs de son équipe quand ce n’était pas le cas. C’était mal connaître Cam s’il pensait ça… « Oui j’en suis sûr, j’ai vu leur visage… » Il finir par sortir pour rejoindre le parking, il serra les dents alors qu’il y avait tout plein de monde et pris la direction de sa voiture qui était tout proche et donna ses clés à Nigel comme il ne se voyait pas conduire dans son état.

Il avait mal, il ne savait pas comment il allait faire pour expliquer tout ça à l’hôpital, il avait vu Dallas en se rendant à sa voiture, il avait sembler inquiet de le voir comme ça, ou peut-être s’était seulement parce qu’il était en public avec Nigel, c’était sûrement plus ça. Ils ne se connaissaient pas beaucoup non plus ces deux-là. Il ne voit pas pourquoi il s’inquièterait pour lui, n’avait pas à le faire. Il s’assit du côté passager à l’avant alors qu’il laissa sa tête reposer contre l’appui-tête. Alors qu’il ferma les yeux à cause de la douleur et laissa Nigel conduire en direction de la voiture. Arrivé à l’hôpital, il n’osait pas trop sortir, il ne savait pas quoi dire et il quoi faire… il regarda Nigel, mais celui-ci semblait bien déterminé à le faire voir un médecin soupirant il sortit pour entrer dans l’hôpital avec Nigel et s’asseoir dans la salle d’attente alors qu’il était allé donner son nom pour voir un médecin, il lui restait plus qu’à attendre qu’on le nom, il finit par entendre son nom et dit à Nigel : « T’es pas obligé de venir si tu veux pas… » Il savait que s’il venait il verrait l’étendue des dégâts, il se leva et attendit de voir s’il voulait venir ou pas…

Revenir en haut Aller en bas


Anonymous


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyDim 27 Avr 2014 - 17:41


*Once upon a time, some story you must tell me...*

Père castor, raconte moi une histoire ! Même si celle-ci n'a rien de drôle, j'ai besoin de savoir.


Campbell était adorable, même dans une telle situation. Comment pouvait-il rester silencieux quand la douleur était présente, garder cette agression secrète alors que ça devait être dit !? C'est impossible de rester de marbre face à ça et Nigel ne sait plus quoi penser. Beaucoup de choses tournent dans sa tête, à l'en rendre presque malade. Il est partagé, il ne saurit pas dire entre quoi et quoi mais une chose est sûr, il ne se sent pas bien du tout. Il sent en son fort intérieur qu'il est responsable de ce passage à tabac, il n'aurait pas du parler, si des oreilles mal intentionnées étaient présente... Il aurait du parler à Dallas chez lui, en l'invitant à voir un match ou prétexter n'importe quoi pour lui parler en privé, en étant certain que personne n'était là. Et encore, même à la maison, il y avait un problème. Linus... Le cadet ne voulait pas que le grand l'apprenne, du moins par pour l'instant, et pas de cette façon, non ! Le basketteur avait beau le rassurer et dire que ce n'était pas sa faute, son petit-ami ne l'entendait pas de cette oreille. Il aurait du être là, il aurait du faire quelque chose ! « J'aurais du être là... J'te demande pardon, j'aurais du faire plus attention ! » Attention à quoi ? À tout ! À lui, à son état, à ses coéquipiers, à ne pas parler n'importe où, c'est dur à définir mais Nigel sait qu'il aurait du être présent ce soir là et s'en voudra quoique son ami puisse dire.

Après avoir observé les blessures de Camp', le Chatwood se sentit tremblant, de peur, de rage, d'inquiétude, on ne saurait dire. L'hématome qu'il arborait aux côtes étaient très certainement plus grave que ce que Nigel s'était infligé à lui-même par le passé, il devait absolument voir un médecin ! Peut-être le grand brun avait-il raison, peut-être qu'on lui demanderait de porter plainte, mais il ne devait pas rester sans rien faire, ce qui importait en priorité était d'aller voir un docteur pour le soigner, avant que ça ne devienne grave ! Une côte cassée peut très vite aller perforer un poumon ou endommager un autre organe vital, Nigel se refuse qu'il telle chose puisse arriver ! « Cam' ! C'est pas ça le plus important ! Il faut te faire soigner ! Tu... Tu peux avoir quelque chose de cassé ! Tu n'aurais pas du jouer... » fit-il, presque comme un reproche. Il ne souhaitait que son bien être, jamais il ne se serait imaginé qu'une telle chose puisse se produire. Nigel était horrifié par la situation, jamais il n'y avait été confronté. Jusque là, il avait garder ses frasques pour lui, sans jamais en parler en dehors du cercle intime de ses proches. Il faisait attention. Quand il parlait avec Hetty ou Rachel, c'était toujours en terrain sûr, où personne n’endenterait, pas même W. quoique, pour celui-ci on ne devrait pas parler trop vite car il arrive à savoir des choses très rapidement...
Quoiqu'il en soit, Nigel se lève et fait comprendre à son ami qu'il n'échappera pas à l'hôpital. Il est le premier à hurler à la mort pour que l'on ne l'y envoie pas, mais jamais il ne plaisantera avec des gens qu'il aime, surtout quand c'est un amour aussi grand que celui qu'il ressent pour le Coyne. Là, il faut dépasser ses peurs et se rendre au bon endroit. On en parlerait pas sans avoir vu un docteur. Le hockeyeur se demanda alors qui était au courant de l'état de santé de son petit-copain et s'enquit d'une réponse au plus vite. « Bridget ? Cette sociopathe est au courant !? » s'exclama le Chatwood. Il valait parfois mieux se méfier de sa propre famille que des étrangers et Nigel était certain que la blonde avait un mauvais fond et utiliserait cette information afin d'en tirer profit. Le chantage et la manipulation font partie de sa personnalité. Mais comment peut-elle être une Chatwood !? Nigel n'est pas comme ça, ses frères ne l'ont jamais été non plus, ses parents encore moins. Cette fille est un poison et il espère qu'elle se tiendra à carreaux pour le moment, mais une conversation s'imposera avec ce diable en jupons. Campbell n'avait pas pu faire autrement, mais il valait mieux assurer le coup.

Stoppant quelque peu sa marche, le plus petit se tourna vers l'autre, demandant s'il était bien certain qu'il s'agissait de joueurs de son équipe. Pour lui, c'était inconcevable que ses amis ai pu faire ça, Camp' avait du se tromper, mal voir ou mal comprendre peut-être ! Oui, ce devait être ça ! Forcément ! Jamais ses frères n'agresseraient une personne, ils ont toujours été honnête envers l'équipe... Mais le beau Coyne est formel, il s'agit bien de trois Ice Hounds. L'estomac de Nigel semble se retourner, il se mord la lèvre pour ne pas laisser le flot de ses émotions transparaître. Ça lui fait mal de penser que les siens étaient aussi mauvais. Qui pouvait avoir fait ça ? Ça ne pouvait pas être Malcolm, ni même Derek ou Dallas, ils étaient présents ce soir, à ses côtés pour voir jouer les basketteurs ! Qui alors ? Nigel ne voyait personne capable d'une telle atrocité... Campbell n'avait pas l'air de vouloir lui donner de noms, pour le protéger certainement, pour éviter un conflit qui dégénérerait, c'est affreux de se rendre compte qu'on ne connaît pas les gens aussi bien qu'il y paraît. Le Chatwood tente de conserver un visage impénétrable, il y a des gens pas très loin, ils croiseraient quelqu'un et il ne valait mieux pas qu'il le voit en train de chialer

Ils ne mirent pas longtemps à arriver à la voiture, Nigel prit le volant après s'être assuré que Campbell était installé confortablement. Il l'avait soutenu tout au long du chemin, tout en regardant s'il voyait des connaissances. Il avait aperçu Dallas mais ne lui avait fait aucun signe, se contentant de filer au plus vite, son ami ayant besoin de soins d'urgence, surtout qu'il avait laissé traîner les choses en longueur. L'hôpital n'était pas l'endroit favoris de Nigel, il détestait y venir, en particulier à cause de quelques problèmes de... conviction dirons nous ! Il fit s'installer Campbell sur une chaise et alla s'occuper de donner son nom et de préciser que c'était assez urgent. Il connaissait l'interne à la réception, elle le voyait quelques fois et connaissait bien ce que pouvait ressentir Nigel. Elle promit de faire au plus vite, ce qui le soulagea. Malgré cela, l'attente parut interminable ! Nigel faisait tout ce qui était en son pouvoir pour garder son calme. Il osait à peine lever les yeux, de crainte de croiser le regard de son amant et se contenter de regarder ses pieds tout en ayant des tressautements dans la jambe.
L'infirmière appela enfin le nom du Coyne et l'on pu à nouveau respirer. Il allait être prit en charge, tout s'arrangerait ! Nigel hésitait. Camp' lui dit qu'il n'était pas obligé de venir s'il ne le sentait pas. Ce fut comme un soulagement presque pour le jeune homme. « Je... Oui, je préfère t'attendre là... » confia-t-il en baissant les yeux sous le regard de Campbell. Il lui prit doucement la main. « Je reste là, ça va aller, ok !? Il faut que tu le fasse. » Puis, l'étudiant se leva et le regarda suivre l'infirmière jusqu'à ce qu'il disparaisse au bout du couloir. C'était atroce, il avait envie de hurler ! D'ailleurs, il mit un coup de pied dans une chaise qui traînait là avant de se rasseoir. Il avait fait peur aux autres patients attendant et s'en excusa d'un bref regard. Rien ne comptait plus que Campbell à ce moment là. Assit sur sa chaise, Nigel prit sa tête entre ses mains. Il fixait le sol, se demandant comment il avait pu en arriver là. Comment l'amour et le bonheur venait se transformer en cauchemar, risquant leurs vies. Que devait faire Nigel ? Attendre là sans rien dire, se bouger de retrouver les coupables et les confronter, passer l'éponge, ou bien cesser de voir l'homme qu'il aimait pour ne pas qu'il se fasse frapper encore ? Tout était confus dans l'esprit du jeune homme, tout se mélangeait. Il ne supportait pas l'idée de perdre la seule personne qui lui donne des raisons de se battre et qui lui permet d'être lui-même, sans le juger. Il a tellement besoin d'affection, il ne se voit pas croiser Camp' sans qu'il soit sien, même en secret. Mais si sa santé physique est menacée, peut-être qu'il faut arrêter de se montrer égoïste et abandonner la partie. Nigel n'a jamais été très combatif en dehors d'une patinoire, il n'ose pas dire les choses, il ne sait pas blesser ni vexer et encore moins se battre contre ses frères d'armes. Il n'est pas tailler pour ça, il ne veut pas que ses coéquipiers soient coupables, c'est trop douloureux ! Que doit-il faire alors ? Il a tellement envie d'appeler Heather pour lui raconter et lui demander conseil, mais elle s’inquiéterait et rappliquerait, il voulait assurer, il devait gérer la situation et prendre soin de son petit-ami. Il devait le garder près de lui pour ne pas céder à certaines tentations ce soir... Roh mais où est Camp et pourquoi est-ce si long !? C'est comme si des heures avaient passé, à rester là, assit sur cette foutue chaise ! Le hockeyeur ne tenait plus en place, il se rongeait les ongles, tapait du pied par terre, se passait la main dans les cheveux nerveusement, il ne supportait pas cette angoisse que crée l'attente !



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

membres

Campbell H. Coyne
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 29
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyDim 27 Avr 2014 - 18:38

C’était un véritable combat, il ne voulait pas inquiéter son petit ami alors il faisait tout pour souffrir en silence, il semblait déjà assez touché, perturber par cette histoire qu’il ne voulait pas empirer les choses. Déjà que Cam’ déteste l’idée qu’il se sente responsable de ce qui était arrivé. Nigel n’était pas présent, mais il n’avait pas à être là, il tentait de le rassurer, de lui dire que ce n’était pas de sa faute, mais il lui disait qu’il allait faire plus attention, non vraiment… « Arrête Nigel, tu n’y es pour rien, tu ne peux pas être toujours avec moi, tu as ta vie, on est pas des frères siamois… et tu ne seras pas toujours là non plus a mes côtés au cas où des joueurs de ton équipe de pointe pour me passer à tabac… » C’était la première fois qu’il subissait ça, jamais on lui avait fait du mal enfin pas volontairement. Il avait du se prendre des antidouleurs que lui avait passé Bridget avant de jouer pour calmer la douleur, ça avait beaucoup aidé, mais bon l’effet n’était pas permanent malheureusement. Bref, Nigel avait fini par voir l’étendu des dégâts du moins une partie, ce que Cam ne lui précisa pas c’est qu’il n’arrivait plus à bouger son bras, celui où il avait du avoir une fêlure, cela avait du s’aggraver pour se cassé, le douleur était intenable, il avait juste envie de pleurer pour calmer la douleur, mais il ne le fit pas, il ne pouvait pas.

Son petit ami l’avait aidé à marcher pour se rendre à sa voiture, il se doutait qu’il devait s’assurer que personne ne les voit, mais il ne porta pas de commentaire, il lui disait seulement que c’était important d’aller à l’hôpital, qu’il n’aurait pas du jouer… « Comme si tu aurais laissé quelques côtes cassé t’empêcher de jouer toi… c’était un match important, je ne pouvais pas le manquer et tu te serais inquiéter… de me voir sur le banc tout au long du match. Je n’aime pas te voir comme ça, t’inquiéter autant pour moi. Je vais être sur bien dans deux temps trois mouvements… » Petit expression pour dire qu’il allait vite être correct. Une fois dans la voiture il s’était installé le plus confortablement possible, ce qui était très difficile d’ailleurs. Chaque position causait des douleurs soit à son épaule soit à ses côtes. Durant le trajet, Nigel lui demandait si Hetty était au courant et d’ailleurs si elle serait au courant il n’aurait jamais pu jouer, elle l’aurait fait rester au lit le temps d’être sur pied. « Tu sais bien qu’elle m’aurait jamais laissé jouer si elle avait été au courant… » Il eu un petit rire, qui le fit grimacer de douleur alors qu’il se calma, rire était une très mauvaise idée. Bref, par contre, il eu un petit sourire à la réaction de celui-ci alors qu’il parlait de sa cousine comme une sociopathe, elle était pas si pire, elle avait été gentille – enfin presque, venant d’elle on pouvait considérer ça comme de la gentillesse – c’est pourquoi il lui répondit : « Elle est pas si pire ta cousine… elle m’a aidé, enfin elle m’a amender de la glace et passé de ses antidouleurs… » Bon elle aurait pu le forcer à aller à l’hôpital, mais venant d’elle ça aurait été bien trop d’attention gentille en une seule soirée.

Une fois à l’hôpital, Nigel l’aida à s’asseoir dans la salle d’attendre, les deux furent très silencieux et Cam avait bien trop mal pour se concentrer sur une discussion, ce fut long, enfin dans son état ça lui paru une éternité, mais son nom a fini par être nommé et il se leva et précisa à Nigel qu’il n’était pas obligé de venir s’il ne le voulait pas et c’est d’ailleurs ce qu’il fit. Il décida de rester dans la salle d’attendre… « Ça va aller… à tout de suite. » Il lui adressa un petit sourire et l’infirmière l’aida un peu à marcher comme il avait mal partout, arrivé dans la chambre d’examen elle lui demanda de lui expliquer le problème, où il avait mal, etc… on peut dire qu’il aimait pas trop et sa première histoire ne fonctionna pas alors il raconta la vérité comme quoi on s’en était pris à lui. Il n’aimait pas trop l’idée, contrairement à ce qu’il pensa, elle lui demanda s’il voulait que l’on contact la police afin qu’il porte plaine, mais il refusa, disant que ça allait aller. Elle l’aida à retirer son t-shirt et l’installa sur la table pour faire une radiographie de son torse et son épaule afin de voir s’il y avait des fractures, ce ne fut pas très long, un bref petit passage dans la salle de radio et il était de retour dans la salle d’examen, ce fut un médecin qui vint lui parler.

Il appris ainsi qu’il avait deux côtes cassé et une fracture à l’os de l’épaule qui l’empêchait de lever le bras. Par contre la fracture n’était pas grosse et il n’avait pas besoin de plâtre, mais son bras allait devoir être immobilisé durant deux semaines ou trois, mais ils allaient voir dans deux semaines selon la guérison. Il allait donc porter un atèle qu’il allait garder son bras contre son torse ainsi qu’un bandage pour éviter d’aggraver l’état de celle-ci, en fait c’était aussi plutôt une atèle qui serrait son torse afin d’éviter que ses côtes ne bouge et risque qu’un poumon ou un organe soit perforé. Il vérifia qu’il n’avait rien d’autre et on l’aida à remettre son t-shirt puis ensuite l’atèle qui gardait son bras contre son torse afin d’éviter qu’il bouge, il allait devoir le porter en tout temps, seulement l’enlever pour se laver et pour se changer, mais il devait la porter en dormant. Il put enfin quitter pour aller rejoindre Nigel qui était assit dans la salle d’attente. Il semblait perdu dans ses pensées et il n’aimait pas trop ça le voir comme ça. « Nigel… on peut y aller. » Il attendit qu’il se lève et d’être dans la voiture pour parler sans personne pour les déranger. « J’ai deux côtes cassé et une fracture à l’épaule… je dois garder le bras immobiliser durant deux semaines minimum, je dois revenir le voir dans deux semaines. Faut aller à la pharmacie me prendre des antidouleurs… ça te dérange de m’accompagner, je vais pas pouvoir conduire durant un moment. » Bon il pouvait conduire à une main, mais les policiers risquaient de ne pas trouver ça très sécuritaire. Mais il ne se voyait pas demander à Nigel de jouer les chauffeurs durant deux semaines, son équipe n’allait pas trop aimer, comme ça voudrait dire qu’ils devraient passer encore plus de temps ensemble et il devrait donc assister au entrainement de celui-ci. « Promets moi d’arrêter de penser que c’est de ta faute… tu n’y est pour rien. » Il le laissait conduire sa voiture, il allait trouver les semaines à venir très longue arranger comme ça. Il déteste ne pouvoir rien faire et la il n’allait pas pouvoir faire de sport, il allait juste pouvoir assister aux entrainements de son équipe et on risquait de lui poser tout plein de question… à son plus grand malheur. Il ne pourra plus le cacher à personne, surtout pas au Spencer… « J’ai pas hâte de voir la réaction des Spencer, surtout Hetty, elle va tellement être sur mon dos pour lui avoir cacher ça. » Il eu un petit soupire alors qu’il n’aimait pas mentir aux autres, surtout pas à ceux qui sont proche de lui.

Revenir en haut Aller en bas

membres

-W
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 13/01/2013
☇ MENSONGES : 148



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyMar 29 Avr 2014 - 9:09

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Nigel Chatwood
Message reçu, aujourd'hui.

Alors, inquiet ? C'est normal après tout... Mais en t'en fais pas,lui survivra contrairement à toi.
-W


Revenir en haut Aller en bas


Anonymous


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyMer 30 Avr 2014 - 8:47


*Once upon a time, some story you must tell me...*

Père castor, raconte moi une histoire ! Même si celle-ci n'a rien de drôle, j'ai besoin de savoir.


Ils n'étaient peut-être pas des frères siamois, oui, mais le Chatwood se sentait coupable. Il avait parlé, il n'avait pas fait attention et voilà que maintenant il trouvait son petit-ami blessé par des joueurs de son équipe, par les siens, sa tribu, ses amis. Et le fait que Campbell en rajoute en parlant de passage à tabac n'allait pas aider le brun ! Nigel ne répondit pas, il se contenta de baisser les yeux sur ses pieds. Campbell ne lui enlèverait pas de la tête qu'il n'y était pas pour rien, il prend toujours les choses trop à cœur mais pour une fois il a des raisons de s'en vouloir. Sans lui, son amie ne serait pas dans cet état là. Il fallait l'emmener à l'hôpital et le petit brun prit sur lui de s'en charger. Il n'allait pas laisser l'homme qu'il aime tout seul dans une salle d'attente. Il savait l'effet que ça faisait, pour y passer de longues heures lui aussi bien souvent... Il n'aurait pas du jouer, c'est un peu l'hôpital qui se fou de la charité, Camp' à raison, son copain n'aurait pas laisser quoique ce soit empêcher à son équipe de remporter un match décisif. Nigel soupira alors. « On est pareil quand il s'agit de sport oui... Mais tu aurais du me le dire, on aurait pu trouver une solution ! » Ce n'était pas un reproche, enfin pas vraiment mais ça pouvait le devenir très vite. Heather ne savait pas non plus, elle aurait été la première à l'enfermer pour qu'il ne risque pas sa peau et à le mettre dans la voiture direction l'hosto ! Mais le fait que Bridget l'ai su et as lui lui fendait le cœur. Le Chatwood ne porte pas sa cousine dans son cœur, elle ne fait rien pour s'intégrer. Elle n'a peut-être pas choisit de vivre à Lakeview mais ce n'est pas une raison pour s'en prendre à tout le monde. Elle a même laisser Campbell jouer sans l'envoyer à voir un médecin. « Mouais, elle va m'entendre... Elle aurait pu me prévenir au moins ! » Bon ok, il aurait fallu qu'elle soit au courant pour eux, mais Nigel n'aime pas qu'on lui cache des choses, même si lui en cache pas mal. C'est un peu se moquer du monde oui mais bon on ne dira rien, c'est Nigel, il reste très secret et renfermer et le fait que Bridget soit impliqué n'aidera certainement pas.

Nigel conduit en silence, il ne savait pas quoi dire vraiment et tout se bousculait dans sa tête, au point qu'il faillit en louper la sortie menant à la clinique. Il connaît le chemin par cœur, mais ce soir, ça ne voulait pas. Trop de facteurs entrant en ligne de compte, ce n'est pas aisé. Lorsque l'infirmière vint pour prendre Campbell en consultation, il ne pu pas bouger, il resta figé d'inquiétude. Nigel ne se sentait pas d'accompagner son ami et il l'en remercierait grandement de lui avoir proposer un échappatoire. Il s'en voulait en même temps, parce qu'il l’abandonnait une nouvelle fois, le laissant seul à son triste sort, mais ça allait aller, il lui avait promit.
Et la tourmente commença. De longues minutes durant lesquelles le hockeyeur se remit en question, lui et tout ce qu'il avait connu jusqu'alors ! C'était un choc énorme pour lui que d'imaginer ses coéquipiers faire ça, il ne parvenait pas à voir chez ses amis une animosité particulière. Ils ne disaient jamais rien même pendant les matchs de basket alors qu'il n'y avait pas qu'un seul homosexuel dans l'équipe. Il ne parvenait pas à comprendre, il faudrait qu'il parle à Dallas. Il les avait vu partir ensemble et avait du remarquer l'incertitude dans les yeux de son joueur vedette. Il aimerait lui envoyer un message mais il ne savait pas quoi dire et préférait attendre de le voir en vrai pour être sûr qu'il n'y soit pour rien. Ça serait étonnant qu'il soit de mèche, il n'était pas comme ça, mais il semblerait qu'il ne connaissait pas ses amis si bien que ça... Son portable sonna dans sa poche, la sonnerie était reconnaissable, il s'agissait d'un texto. Peut-être son capitaine l'avait-il doublé !? Il rit en hâte son téléphone, ça lui changerait les idées avec un peu de chance. Ah... Non, ça n'aiderait pas. Encore ce satané W... Le message était plus que clair et l'étudiant eut du mal à déglutir. Il regarda autour de lui, tout le monde avait un portable à la main. Dans une salle d'attente en même temps, on joue sur son téléphone, passait des messages, impossible de savoir si W était dans la pièce. Ça m'étonnerait, il semblait être partout sans être présent. Il avait reçu un message l'autre fois alors qu'il était chez lui, seul avec sa meilleure amie. Au moins, si on doit tirer quelque chose de positif, c'est que Campbell s'en sortirait ! W savait-il déjà pour Campbell et lui ? En revanche, il avait l'air d'être au courant pour sa situation et le fait qu'il ne survivrait pas... Connard ! S'il y a bien une chose qui énerve Nigel, c'est de s'entendre dire ce genre de choses, par la personne la plus cruelle et inhumaine qui soit ! Il ne vit pas de suite que son ami était de retour, ça le ramena à la réalité et lui fait plaisir. « O... Ok. » dit-il simplement, certainement plus pale que d'habitude, la nouvelle l'avait secoué. Si W avait déjà envoyé un message à son aîné pour lui parler de son penchant pour les hommes, peut-être qu'il lui dirait aussi pour ça... Par pitié, non !

Nigel se leva et soutint son petit-ami pour retourner jusqu'à la voiture. Ils s'installèrent et Nigel laissa quelque peu chauffer l'habitacle, il ne faisait pas bien chaud. Ou alors c'est lui qui ressentait ça, allez savoir ! Campbell lui raconta alors ce qu'il avait, un compte-rendu qui n'était pas au goût du Chatwood. Il avait une fracture et des côtes cassées. Le Chatwood prit la main de son copain, pour peut-être se rassurer plus que de rassurer le basketteur. Deux semaines sans bouger avec son bras immobiliser contre sa poitrine pour résorber la petite fêlure de son épaule. Nigel acquiesça. « Non, bien sûr, on va passer par là bas en rentrant, il y en a une ouverte dans le centre d'Atlanta. Je reste avec toi ! » Il lui embrassa doucement la main avant de se mettre vraiment au volant. Il était prêt à le conduire n'importe où, il se fichait bien des autres, il aiderait son petit-ami, il ne pouvait plus le laisser seul alors qu'il risquait sa peau. Nigel devrait passer beaucoup de temps avec son équipe, afin de déterminer qui pourrait lancer une parole laissant sous-entendre qu'ils avaient quelque chose à voir avec la blessure de Campbell. « Promets moi d'arrêter de pense que c'est de ta faute... tu n'y est pour rien. » fit le Coyne alors que Nigel avait les yeux rivés sur la route. « Désolé. J'suis comme ça, tu pourras me changer come ça. » Il lui lança un léger sourire, histoire de détendre l'atmosphère et de lui faire comprendre que ça allait bien. Même si ce n'était pas vrai, il faisait tout pour que Campbell y croit. « Je trouverais qui t'as fait ça ! » lâcha le Chatwood tout en conduisant jusqu'à la pharmacie. Il avait lancé ça de but en blanc, sur un ton plus que déterminé. Lui avait besoin de connaître l'identité de ces agresseurs avant de savoir ce qu'il pouvait faire, ce qu'il devait faire... Ce ne serait pas facile pour lui, il a déjà perdu des frères, il ne veut pas devoir se méfier encore plus de son équipe qu'il ne le fait avec les autres gens.
Le Coyne disait ne pas être pressé d'annoncer aux Spencer son état. Il avait tout fait pour leur cacher et ne pas les inquiéter, ça allait faire du grabuge, surtout avec Hetty qui serait constamment sur son dos. Il connaissait ça ! Au moins, il serait protéger. Nigel ne s'est jamais senti aussi en sécurité que lorsqu'il était chouchouter par sa cousine, il avait confiance en elle et ne lui cachait que peu de choses. Elle serait présente quand lui ne pourrait pas l'être, il le savait. « Ils doivent savoir. Peut-être pas tout. Ne dit pas à Hetty que c'est des Ice Hounds s'te plaît ! Laisse moi gérer ça, j'la connais, elle leur rentrerait dans le lard et c'est franchement pas un truc à faire avec eux ! Je les connais, je ferais de mon mieux pour gérer ça sans qu'il y ai encore des problèmes ! S'te plaît... » supplia Nigel après s'être garé devant la pharmacie. Pour une fois qu'il voulait prendre les choses en main, s'il ne le laissait pas faire ça ne résoudrait aucun souci.

Nigel alla chercher les médicaments pendant que son ami resta dans la voiture, pas la peine de le faire monter et descendre toutes les deux minutes alors qu'il a déjà du mal à rester assit sur son siège. Il revint rapidement après avoir régler la mission medocs. « Tu veux venir à la maison cette nuit ? J'ai cours tard alors on pourra rester un peu tous les deux. Et ça nous laissera le temps de trouver une excuse pour ma tante. » Il espérait de tout cœur que Campbell le laisserait prendre soin de lui cette nuit. Nigel essayait de s'ôter de la tête ce que W lui avait dit, ce que ses coéquipiers avaient fait, pour être le meilleur chéri du monde. ♥



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

membres

Campbell H. Coyne
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 29
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyMer 30 Avr 2014 - 17:27

Trouver une solution, la solution aurait été de ne pas jouer et il était hors de questions qu’il laisse son équipe jouer une partie si importante sans lui. Il avait un grand esprit d’équipe et il n’était pas du genre à laisser son équipe se débrouiller seul peut importe son état de santé. Il eu malgré tout un petit sourire et il lui répondit : « Désolé… » Il sentait mal, il avait voulu protéger son petit ami et celui-ci lui donnait l’impression que c’était tout de sa faute en ce moment qu’il était si mal au point, qu’il devait maintenant aller à l’hôpital, il eu un petit soupire alors qu’il tourna la tête pour regarder par la fenêtre durant le trajets jusqu’à l’hôpital. « C’est déjà bien qu’elle m’ait aidé… elle n’est pas du genre à s’occuper des autres, faut pas trop lui en demandé, mais je dois t’avouer que je voulais pas qu’elle t’en parle, je lui ai demandé de pas le faire, je voulais pas t’inquiéter… je pensais pas que la douleur resterait aussi longtemps, je pensais pas avoir quelques choses de cassé. » Il n’aimait pas le fait d’inquiéter son petit ami, il cherchait toujours à le protéger, faire de son mieux pour qu’il soit heureux, qu’il ne pense qu’à son bonheur et pas au malheur qui peut se passer dans la vie de Campbell.

Arrivé à l’hôpital, il se retrouva dans la salle d’attente et il n’aimait pas trop le fait de devoir y aller, mais bon, un passage dans la salle d’examen il se retrouvait à sortir avec un bras en atèle ainsi qu’une autre pour soutenir ses côtes le temps que ceux-ci se répare. Il pouvait voir Nigel qui était préoccupé, qu’il cherchait à comprendre, alors qu’il ne fallait pas, ça n’en valait pas la peine. Il allait juste se pourrir la vie, se la rendre plus compliqué alors que c’était mieux de laisser passer ce qui était arriver et passer à autres choses…

Alors qu’il était revenu dans alla salle d’attente pour partir, il remarqua que Nigel semblait encore plus mal que lorsqu’il l’a quitté quelques minutes plus tôt. Il était pâle et semblait préoccupé. « Ça va toi… ? On dirait que t’as vu un fantôme! » Il ne se doutait pas que c’était un message de W qu’il venait de recevoir, il ne pouvait pas le savoir. Et il n’aimait pas trop penser à ce W ou cette… mais son message lui faisait plus penser à un homme qu’une femme.

L’aide de Nigel ne fut pas de refuse, ça l’aida beaucoup à marcher de l’avoir qui le soutenait, il avait mal aux côtes à chaque mouvement, mais les côtes lui faisait malgré tout moins mal avec l’atèle. Il s’était installé dans la voiture pour lui dire tout ce qui les médecins lui avaient dit. On peut dire que ce n’était pas de quoi le réjouir, mais bon, que voulez vous qu’il y fasse, il allait devoir rester tranquille durant les semaines à venir. Il demanda à son petit ami s’il pouvait l’accompagner à la pharmacie pour prendre les médicaments lui avait prescrit. Il eu un petit sourire alors qu’il lui adressa un petit sourire. « Merci, love, t’es adorable… je sais pas ce que je ferais sans toi… » Il lui adressa un sourire et pris la main de celui-ci pour y donner un petit bisou sur la main, c’était mieux que rien, mais il n’osait pas l’embrasser dans le coin, un plan pour avoir encore plus de problème. Alors autant rester tranquille et attendre d’être seul avec lui.

Il n’aimait pas le voir s’en faire, mais bon, Nigel avait raison, Cam ne pourrait pas l’empêcher de se poser des questions, de s’en vouloir, il serra la main de celui-ci un instant. « Mais sache que moi je t’en veux pas… » Il ne voulait surtout pas qu’il y ait des problèmes dans le couple. Si les autres voulaient foutre le bordel, lui il ne voulait pas qu’il y ait de problème, il voulais seulement être heureux et que Nigel aussi le soit. Campbell serra les dents quand il parla du fait qu’il allait trouver qui lui avait fait ça. Non, il ne fallait pas… « Non… Nigel… ne cherche pas, ce n’est pas une bonne idée, c’est mieux si tu ne le sais pas, j’ai pas envie que tu ai des problèmes avec ton équipe, on va juste éviter qu’ils nous voient ensemble, c’est mieux comme ça… » S’il voulait que Nigel sache qui lui avait fait ça, il lui aurait tout simplement dit et il ne l’avait pas fait pour la bonne raison qu’il ne voulait pas que celui-ci s’attire des problèmes, que ça soit le bordel dans son équipe. Il allait devoir éviter d’aller le voir jouer, ce qui ne lui plaisait pas trop, mais s’il devait faire ça pour le protéger il le ferra… « Je pourrais juste plus aller te voir jouer malheureusement, je vais devoir demander à Hetty qu’il film tes match! » Il eu un petit sourire, bien que causerait des questions, Hetty voudrait savoir pourquoi il n’y va plus… pourquoi tout était si compliqué! Pourquoi les choses ne pouvaient pas être simple pour une fois.

Les paroles de celui-ci ne le surpris pas, il ne voulait pas qu’il dise à Hetty de qui l’avait tabassé, s’il pouvait éviter de lui dire point qu’on l’avait tabassé serait le mieux. Il ne la connaissait pas aussi bien que lui, mais il pouvait voir de quoi elle parlait, il allait donc le laisser s’en charger comme il n’a pas trop envie de causer plus de problème à celui-ci. « T’inquiètes pas, j’avais pas l’intention de lui dire de tout façon, moins de personnes seront au courant, mieux ça sera… et c’est pas Bridget qui va aller lui dire… elle me l’a promis, elle m’a même aidé à leur cacher mon état. » Il savait qu’il ne l’aimait pas trop, mais bon, c’était sa cousine non? Et il devait l’avoir apprécié un jour ou l’autre? Oui elle pouvait être chiante, mais elle avait été très gentille se soir là, elle l’avait aidé et lui avait passer des gélules pour la douleur. Il n’aimait pas trop penser à se soir là, surtout avec le message qu’il avait reçu... comme quoi pas seulement les joueurs de hockey voulait le voir à l’hôpital ou au moins quitté la ville, il ne voulait pas partir, mais il ne voulait pas se retrouver trop souvent à l’hôpital non plus!

Nigel était aller chercher les médicaments, c’était peut-être mieux comme Cam avait du mal à se déplacer avec la main bloqué comme ça contre son torse, il allait s’y habituer, mais là on venait de l’installer comme ça donc on peut dire qu’il fallait lui laisser le temps de s’habituer et de comprendre comment se déplacer sans avoir trop mal et tenter de bouger son bras. Après tout il était droitier, il avait l’habitude de prendre les choses de sa main droite donc ne pas pouvoir la bouger... il allait devoir s’habituer quelques temps à utiliser un peu plus sa main gauche! Il pris la main de celui-ci une fois qu’il fut de retour dans la voiture. Il caressa de son pouce la main de celui-ci alors qu’il aimait beaucoup la proposition qu’il était en train de lui faire… Observant celui-ci un instant, il lui adressa un sourire et lui répondit : « Oui avec plaisir… oui je sais pas trop ce que je vais pouvoir lui dire et je suis sur que si elle apprend la vérité elle va m’amener au commissariat pour me faire porter pleine que je le veule ou pas. » Il eu un petit soupire alors qu’il le laissa prendre la direction de sa maison dans ses pensées. Il n’y allait pas souvent, il se demandait si Linus serait présent, il l’avait déjà croiser, mais jamais vraiment parler enfin pas plus que les politesses.

Il ouvrit la porte de la voiture une fois arrivé pour sortir seul, Nigel ne sera pas tout le temps là pour l’aider, même s’il le voulait… il marcha vers la porte de la maison de celui-ci avec celui-ci puis monta à l’étage pour aller dans la chambre de celui-ci, ça faisait du bien d’être un peu seul avec Nigel. Il s’assit sur le lit de celui-ci pour ensuite laisser tomber le haut de son corps dans ce matelas doux et moelleux et eu un petit soupire. « Viens me rejoindre… » Il lui adressa un petit sourire pour prendre la main de celui-ci et l’attirer contre lui pour l’allonger à côté de lui et l’embrassa doucement alors qu’il attendait ça depuis plusieurs heures. « Ça fait du bien d’être un peu seul avec toi! » Il passa son bras valide autour de son petit ami pour le serrer contre lui et profiter de ce moment tranquille qu’il attendait depuis quelques jours…
Revenir en haut Aller en bas


Anonymous


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptySam 3 Mai 2014 - 8:56


*Once upon a time, some story you must tell me...*

Père castor, raconte moi une histoire ! Même si celle-ci n'a rien de drôle, j'ai besoin de savoir.


Campbell faisait bien de préciser que ce n'était pas le genre de la cousine Chatwood que de venir en aide à quelqu'un, elle avait fait un effort, pour lui, et Nigel devait bien avouer qu'il lui en était reconnaissant. Ce qui ne changera pas son envie d'aller lui parler afin de lui apprendre deux trois trucs sur les techniques de sauvetage et surtout pour l'information ! Bon il ne se voyait pas dire à sa cousine que Campbell était son petit-copain, mais il ferait en sorte qu'elle comprenne qu'elle aurait du le lui dire ! Le basketteur ne pensait pas avoir quelque chose de casser... Il n'avait pas l'air de se rendre compte de l'état dans lequel il était. Il est vrai que Nigel avait déjà eu des côtes cassées, il savait la douleur que ça infligeait et faisait tout pour que son ami ne soit pas trop secouer dans la voiture. Il aurait certes jouer, tout comme lui, ils avaient un peu le même caractère quand il s'agit de sport, de leur sport. Mais tout de même, ce n'est prudent de la part d'aucun d'eux. « Tu aurais pu e le dire à moi, j'ai pas envie qu'on se cache des choses aussi grave. » soupira doucement Nigel, sans aucun signe de reproche dans la voix. Il faut dire, il serait mal placé pour parler de sincérité, lui qui n'est pas capable de parler de ces cicatrices, et encore moins d'autre chose...

L'hôpital, cet endroit de torture que détestait tant le hockeyeur ! Il y avait passé du temps, que ce soit pour aller voir des amis, de la famille ou faire un bilan de santé et autres prises de sang. Ce n'était pas facile et ça lui donnait presque la nausée rien que d’être assit là, sur cette chaise. Campbell ne mit pas très longtemps à revenir mais sembla être des jours pour son petit-ami ! Nigel eut tout de même le temps de recevoir un message bien sympathique de W, ce qui le mit dans un état pire que le reste. W savait ! Il sait toujours tout ma parole ! Comment peut-il faire, même le FBI ne doit pas en savoir autant que lui sur ce qui est de sa population ! Se sentant mal, c'est un soulagement que de voir le visage du Coyne, même aussi marqué par la douleur. Il n'avait qu'une hâte, fuir à toutes jambes ce bâtiment ! Camp' remarqua qu'il était pale, il est très attentif à tout ce qui touche à la personne qu'il aime, ce qui rend Nigel un peu nerveux mais aussi plus en confiance et plus heureux. On fait enfin attention à lui ! « Je... Non, c'est rien, t'inquiète pas. Je m'inquiétais pour toi. » dit-il simplement, semblant avoir oublier cette question de sincérité dont il avait parlé sur le chemin de l'hôpital. Qu'importe, maintenant il est temps de partir d'ici et de se rendre à la pharmacie, son ami à besoin de traitements pour ne pas souffrir de trop.

Dans la voiture, Campbell remercia le petit brun, ne sachant pas ce qu'il ferait sans lui. C'était mignon et Nigel parut retrouver des couleurs. Il ne lui en voulait pas, il ne considérait pas que 'était de sa faute, mais le Chatwood en était persuadé et dit qu'il fera tout pour trouver les gens qui ont fait du mal à son amant, il ne peut pas vivre en présence de ses coéquipiers sans savoir à quoi s'en tenir ! Il ne pourra plus avoir confiance en aucun d'eux s'il ne sait pas qui est derrière tout ça et qui est contre leur relation, c'est trop pesant pour sa petite tête. Mais l'autre n'était pas de cet avis, il refusait qu'il cherche, il ne comprenait pas. « Cam'... Comment veux-tu que je puisse jouer avec eux en sachant que l'un d'eux t'as fait du mal !? Si je sais de qui il s'agit, je saurais à qui je ne dois pas faire confiance. J'ai pas envie que ça nous empêche d'être ensemble... » Cela fendait le cœur du jeune home de penser qu'ils ne pourraient plus se voir, pas même se saluer et parler brièvement dans les couloir quand ils se croisent, ce qu'ils ont fait jusque là pour passer pour des amis sans rien de plus, c'était dur pour lui. Déjà qu'il n'assume pas ce qu'il est et qui il aime, si en plus il ne put même pas parler à son amant, ça ne vaut pas le coup d'avoir un copain ! Nigel refusait que le basketteur se mette sur la touche, il voulait qu'il vienne aux matches, qu'il le regard jouer, qu'il l'encourage ! « J'ai pas envie de te perdre... » se contenta d'ajouter Nigel en lançant un regard profond et lourd de sens à son ami, alors qu'il était arrêté à un feu rouge.
Néanmoins, le Coyne accepta de ne pas dire toute la vérité à Hetty, leur laissant ainsi le temps de se retourner, pour Nigel de voir ce qui allait se passer. Il ne voulait pas non plus voir ses amis tués et la blonde était virulente quand il s'agit de protéger son cousin et son couple. Elle est tellement heureuse de voir Nigel sourire, de le voir l'esprit léger à moins s'en faire pour le reste, ce serait vraiment inhumain de changer cela... Il ne fallait pas que le petit brun pense à ça maintenant, c'était trop d'émotions, il devait s'occuper de Campbell pour le moment, c'est tout ce qui importait ! Et il faisait de son mieux. Il se gara juste à côté de la pharmacie, une chance qu'il y ait une place, et il alla prendre les médicaments et tout le barda dont le basketteur aurait besoin. C'était des noms de médicaments bien connut pour le Chatwood, il avait eut les mêmes antidouleurs et savait comment gérer le stock pour ne pas trop en prendre et ne pas avoir mal. Puis, il revint et proposa à son petit-ami de venir passer la nuit chez lui. Il ne voulait pas le laisser seul à cogiter, à risque de faire un faux mouvement ou n'importe quoi d'autres ! Il avait un grand lit chez lui, très confortable, ça leur laisserait le temps de préparer une excuse pour Heather. Et puis, ce serait la première fois que Campbell resterait dormir à Greengrass... Son chéri n'avait pas osé l'inviter pour une nuit encore, trop inquiété par ce que penserait Linus. Il ne pouvait pas le mettre dehors si facilement et bien que Lizbeth soit au courant, il ne se voyait pas la mettre dans le coup. Avec ce genre de magouilles, on finit toujours par se faire prendre au piège ! « T'en fais pas, on trouvera bien ! Suffit d'être convainquant avec ma tante et ça passera, même pour Hetty ! » affirma-t-il en lâchant un tout petit sourire, le premier depuis le début de la soirée.

Et la voiture repartit, direction Lakeview et un lit bien douillet ! Camp' se décida à sortir tout seul de la voiture. Nigel était pourtant en train de faire le tour, mais il ne lui laissa pas le temps d'ouvrir la portière ni même de l'aider, il voulait le faire par lui-même, pour ne pas se sentir trop dépendant. Nigel comprenait mieux que personne et ne dit rien, il se contenta de tenir la porte pour qu'il sorte sans qu'elle lui retombe sur la tête. Il était courageux, le petit Chat' en était admiratif, son amant était si brave, il affronter la douleur et les ennuis, il s'affirmait en tant que personne et revendiquait son homosexualité ! C'est quelque chose de miraculeux, de magique presque pour le petit brun ! Mais il ne s'extasia pas longtemps, il fallait rentrer. Il était un peu tard et puis, les nuits sont encore fraîches à Lakeview, même pour la saison. Nigel avait les affaires de Cam' dans les mains, s'il avait besoin de lui emprunter quelque chose, il le pourrait. Ils ne faisaient pas la même taille de pantalon, mais pour ce qui est du T-shirt ou du tour de taille, c'était à peu près similaire, ce qui poserait moins de problème pour se changer.
Camp' s'allongea doucement sur le lit, la porte se referma, plus rien ne viendra les déranger. Il demanda à Nigel de venir le rejoindre. Celui-ci hésita, mais fit un pas pour venir s'allonger près de lui, sans être trop près pour ne pas lui faire mal, mais assez pour le prendre doucement dans ses bras. Nigel était en position de « force », il était le protecteur ce soir, ce qui lui changeait de d'habitude. Il embrassa son petit-copain avec douceur et tout l'amour dont il était pourvu. « Je t'aime, mon cœur. » souffla le Chatwood à l'oreille de son ami, avant de lui donner un baiser sur le front. Ils étaient enfin seuls, dans le silence le plus total et Nigel eut une pensée. « Tu comptes vraiment pas porter plainte ? » demanda-t-il. D'ordinaire, il aurait souhaité que ce genre de crime soit puni d'une sanction sévère, mais puisqu'il s'agissait de son équipe, il était plus hésitant. Il devait avouer que ce qui l’embêtait le plus soit que les hockeyeurs risquent de faire de la prison et que le championnat soit perdu si jamais c'était les bons défenseurs ou les bons attaquants qui prenaient... Oui, le sport est la première chose qui vent en tête à ce moment là, il se fiche presque de perdre des amis, il est habitué à ce qu'on l'abandonne, mais perdre le championnat et ses espoirs de passer professionnel, il ne s'en remettrait jamais !

« Viens, on va se mettre au lit, je vais t'aider à te déshabiller. » dit Nigel en se redressant égerment. Il donna un baiser à son petit-copain avant de se lever pour l'aider.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

membres

Campbell H. Coyne
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 29
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 09/06/1990
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 19/12/2013
☇ MENSONGES : 144
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Francisco Lachowski




MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyMar 6 Mai 2014 - 12:42

La cousine de son petit ami l’avait surpris, il avait découvert une autre facette de la personnalité de celle-ci et on peut dire qu’il avait bien aimé ce côté de la personnalité de celle-ci. Mais bon, il se doutait qu’il allait rapidement retrouver la Bridget que tout le monde connaissait. Seulement, il avait vu que celle-ci pouvait être gentille quand elle le voulait, bon gentille c’est peut-être un grand mot, mais malgré tout elle l’avait aidé. Le match sinon avait été horrible, chaque minute de celui-ci l’avait fait souffrir, surtout lorsque l’autre joueur l’avait bousculé durant le jeu, c’est sûrement ce qui avait aggravé son état comme après il avait du eu mal à bien courir et jouer. Il avait réussit à jouer malgré tout, mais il avait juste aggraver encore plus son état. Et bien qu’il avait voulu le caché, il était sur que Nigel allait finir par le découvrir, ce qu’il avait déjà fait d’ailleurs. Après tout c’était son petit ami et il avait des relations sexuelles, il aurait fini par voir les bleus surtout que juste le toucher, bouger était douloureux c’est plutôt difficile à cacher à celui qu’on aime.

Il hocha la tête, sur le moment il n’avait pas voulu l’inquiéter. « Désolé… tu as raison… mais sur le coup, je voulais pas t’inquiéter. » Il le regarda un moment que passa sa main doucement dans les bras de celui-ci pour attirer le visage de celui-ci vers lui et lui donner un baiser sur le front. « J’aime pas te voir inquiet, mais bon, je sais que je peux pas t’empêcher de t’inquiéter, comme toi tu pourrais pas m’empêcher de m’inquiéter pour toi. » Il le regarda un moment, Cam n’avait jamais posé beaucoup de question à propos des cicatrices, il ne voulait pas l’empêcher, il ne voulait pas qu’il se referme sur lui.

Il était finalement arriver à l’hôpital, Cam aussi n’aimait pas trop les hôpitaux, pourquoi? Parce qu’il ne peut s’empêcher de penser à sa sœur aveugle. Quand il entrait dans un hôpital, il ne pouvait s’empêcher de revoir ce jour-là où il y a eu l’accident et que sa petite sœur est devenue aveugle. Il s’en est tellement voulu… Enfin, il avait passer un petit moment dans la salle d’attente puis encore plus longtemps dans la salle d’examen, comme il avait malgré tout passer des radiographies pour ses côtes et son épaule. Il risquait de détester les prochains jours, à devoir rester sur le banc de touche, regarder les autres jouer et lui aider le coach, donnait des consignes, etc. rien de très intéressant, mais bon ça faisait aussi parti de son « travail » de capitaine que d’aider le coach, souvent c’était lui qui s’occupait des entrainements enfin quand le coach ne pouvait pas être présent. Enfin bref… il avait fini par quitter la salle d’examen pour rejoindre Nigel qui mal. Il n’était pas trop sûr de savoir si celui-ci lui disait, il semblait préoccupé, il se demandait s’il lui mentait, il y avait une partie de lui qui lui disait qu’il lui mentait. « T’es sur? Tu sais… tu peux tout me dire, si quelques choses va pas, hésite pas. » Une fois sorti de l’hôpital, il lui demanda si ça le dérangeait de l’accompagner à la pharmacie, comme il risquerait d’avoir du mal à conduire avec son bras comme ça.

Installé dans sa voiture, il laissait Nigel conduire, ce n’était pas la première fois qu’il le laissait conduire, Cam n’était pas du genre à faire une crise si quelqu’un voulait conduire, il n’était pas un grand amateur de conduite, il aimait conduire, mais il n’était pas un de ses hommes qui refuse qu’un autre conduise sa voiture et qui donne un nom à sa voiture. Ça lui faisait du mal à lui aussi de se dire qu’il ne pourrait pas passer autant de temps avec lui, il serra la main de celui-ci un instant, il écoutait les paroles de celui-ci, il lui disait qu’il ne pouvait pas faire confiance à eux qui lui avait fait ça. Il le regarda un instant alors qu’il lui disait ne pas vouloir qu’on les empêche d’être ensemble… « Ils ont fait ça en voulant te protéger, ils ne te ferait pas de mal, j’en suis sur… tu veux vraiment savoir qui m’a fait ça ? » Il le regarda un instant, il avait l’impression que s’il lui disait il allait le détester… attendant la réponse de celui-ci lui dit qui était les trois jours qui avait fait ça, le frère d’un des joueurs de son équipe de basketball et qui était les deux autres. Il avait affirmé que ça serait mieux qu’ils ne vienne pas au match, que c’était mieux qu’ils ne se voient qu’en privé, même si au fond de lui, ça lui faisait mal de dire ça, des larmes se commencèrent à couler sur ses joues d’ailleurs. « Tu me perdras jamais… d’accord? Jamais. Je serais toujours là pour toi… mais peut-être qu’aller les provoquer en allant te voir jouer n’est peut-être pas la meilleure idée du moins pour l’instant. J’ai pas envie qu’ils finissent par s’en prendre à toi, je pourrais pas le supporter, qu’on me frappe je peux le supporter, mais pas qu’on te fasse du mal à toi. » Il marqua une pause alors qu’il s’essuya les yeux et les joues, mais les larmes continuèrent de couler. « J’ai envie de continuer de venir te voir jouer, j’adore te voir jouer, tu es magnifique à voir… tu sembles si bien quand tu es sur la glace, tu sembles si heureux si bien quand tu es sur la glace… » Il eu un petit sourire à cette pensée, alors qu’il se l’imaginait sur la glace… Il finit par sortir de ses pensées quand la voiture s’arrêta devant la pharmacie, il laissa Nigel aller chercher les médicaments, les antidouleurs que le médecin lui avait prescrits pour diminuer la douleur. Cela ne pris pas beaucoup de temps et Camp pris le sac pour laisser les mains libres à Nigel pour conduire. C’était avec plaisir qu’il avait accepté l’offre de Nigel d’aller dormir chez lui, il n’avait pas trop envie de rentrer chez les Spencer qui risquait de paniquer en le voyant comme ça. Il imagina un instant ses parents, qui lui aurait sûrement posé des tonnes de questions et il se doutait que les Spencer les contacterait en le voyant comme ça. Donc s’il pouvait retarder ce moment c’était mieux comme ça… Il ne savait pas trop ce qu’il allait leur dire, son petit ami lui affirma qu’ils aillent trouver quelque chose, il hocha simplement la tête, pensif.

Une fois que Nigel fut de retour dans la voiture, il pouvait partir pour Lakeview afin d’aller chez Nigel, c’était peut-être la première fois qu’il allait dormir là, faut dire que le frère de celui-ci n’était pas au courant que Nigel était gay. Mais bons parfois les amis vont dormir chez leurs amis non ? Mais c’est plus rare à cet âge là. Ça reste possible par contre. Enfin bref, il avait fini par arriver chez celui-ci et se diriger vers la chambre de celui-ci. Cam n’était pas si courageux, Nigel ne connaissait pas tout de lui, Cam n’avait pas autant confiance en lui qu’on pouvait le penser, il ne s’aimait pas comme on pouvait le penser…

Une fois dans la chambre et dans le lit, il invita Nigel à venir le rejoindre, ça lui fit mal de le voir hésiter, il ne pourrait supporter de le voir rester loin de lui. Il le regarda un instant et eu un petit sourire alors que ça lui faisait du bien d’entendre qu’elle allait bien. « Moi aussi, love… » Il eu un petit sourire, il n’avait pas l’intention de porter plainte, il ne se voyait pas faire ça et il se doutait que ça n’arrangerait pas les choses. C’était un plan pour se faire détester encore plus par l’équipe de son petit ami. « Je vais pas porter plainte… ton équipe me détesterait encore plus si je faisais ça. » Il savait combien le hockey était important pour lui. Il le regarda un moment et caressa sa joue : « J’ai pas envie de foutre le bordel dans ton équipe. Et vous avez des matchs importants qui approchent… » C’était horrible de se dire que les hockeys passait avant lui, une partie de lui détestait ça, mais il ne le montrait pas et il voulait faire tout pour qu’il soit heureux, peut importe s’il doit passer après le hockey, il se doutait que ça serait pire s’il allait finir pro… et s’il finissait pro, il risquait de trouver quelqu’un de bien mieux que lui, après tout, il ne sera qu’un psychologue comme un autre alors que Nigel va être un jeune homme que tout le monde va admirer, aimer. Il se trouvera peut-être un petit ami dans le milieu du sport, un joueur de hockeys peut-être ou un patineur de vitesse ou artistique… pas comme Cam qui a du mal à tenir sur ses patins ! Il a parfois l’impression quand il le voit jouer que c’est trop beau pour être vrai, que ce jeune homme que tout les filles trouve mignon et dont son équipe protéger, prend soins puisse s’intéresser à lui.

Il eu un petit sourire alors qu’il lui dit qu’il était le temps de se coucher, il allait l’aider à se déshabiller, il attrapa sa main pour se relever et il lui rendit son baiser. Il caressa sa joue un instant et lui dit : « Merci, Nigel, tu sais pas à quel point je t’aimes, que je tiens à toi… » Il serait prêt à tout pour l’aider. Il le laissa le déshabiller, faut dire qu’à une main, il avait beaucoup de mal, il retira son atèle au bras pour arriver à retirer son chandail, dévoilant son torse recouvert d’un atèle aussi, mais on pouvait voir l’horrible bleu sur son épaule qui avait une fracture. Mais il y avait d’autre bleus/mauve, bref, il avait différente couleur sur sa peau normalement seulement bronzé. Une fois seulement en boxer il remis son atèle au bras avec l’aide de Nigel comme c’était pas évident puis il s’allongea dans le lit avec lui. Il passa un bras autour de celui-ci pour le faire appuyer sa tête sur son épaule qui n’était pas blessé. Il caressait l’épaule de celui-ci du bras qui l’entourait. « Bonne nuit, mon amour… » Il n’arrivait pas contre pas à s’endormir… du moins pas pour l’instant, pourtant il était fatigué. Il ne pouvait s’empêcher de penser à ce qui était arrivé, à son petit ami et son inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas


Anonymous


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ EmptyVen 16 Mai 2014 - 8:03

Terminé & Verrouillé
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥ Empty

Revenir en haut Aller en bas
Once upon a time, some story you must tell me... ▬ Camp' ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Maple story
» Maple Story ^^
» All Time Low
» 07. It's Coffee Time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Atlanta :: University of Atlanta-