VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Mer 4 Déc 2013 - 13:34

Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance...


Isabelle, d'habitude, pour se lever, dessiner un grand sourire sur ses lèvres. D'habitude, elle aimait se prélasser dans son lit avec les quelques rayons de soleils qui venaient réchauffer sa peau. D'habitude, Isabelle était de bonne humeur. Mais pas ce matin. Le temps de dehors était pluvieux, orageux. Rien n'allait. Certes, elle adorait ce genre de temps pour rester sous sa couette, au chaud, devant un film avec une bonne boite de marshmallow, mais aujourd'hui, elle avait autre chose de prévu. Quoi ? Vous allez rire ! Isabelle, dans la nuit, reçu un message d'une de ses amies lui expliquant la situation. -W avait écrit sur elle. Un paragraphe à son nom lui avait été dédié. Sans attendre une seule seconde, la jeune Harries se précipita pour lire et voir de quoi cela parlait. Tout ce qu'elle espérait, c'était qu'aucuns de ses secrets ne soient révélés.

Quand Isabelle eut fini de lire les quelques lignes, sa colère monta. Il n'existait, dans cette ville, qu'une seule personne capable de faire cet acte. Et cette personne était loin d'être quelqu'un qu'elle appréciait à présent. Ian Huston. Cet idiot, minable qui n'avait qu'une envie, lui pourrir la vie. Bizarrement, après leur rencontre au parc il y a quelques jours, la jeune femme n'avait plus entendu parler de lui. Aucune riposte, et même en cours, dans les couloirs, ou dans la ville, Isa ne l'avait aperçu. Il l'évitait, et c'était certainement mieux comme ça. Mais au final, elle s'était trompée. Il s'était éloigné pour revenir en force. Cette fois-ci, Ian Huston allait connaitre la vraie colère de la jeune Harries.

Se levant de mauvaise humeur, la jeune femme se dépêcha pour se doucher, se préparer. Elle n'avait pas mis bien longtemps. La seule chose qu'elle voulait, c'était se retrouver devant cet abruti et lui faire sa fête. Isabelle, mal éduquée par ses parents ? Elle n'avait reçu aucune éducation de leur part. Elle travaillait au Neon et alors ? Elle se faisait de l'argent et au moins, la bas, elle pouvait danser. Allez savoir pourquoi, mais Isabelle n'arrivait pas à passer au dessus. Peut être parce que tout ça venait de lui. Peut être parce que, peu importe ce qu'il fera ou dira, la jeune Harries ne réussira jamais à passer au dessus..

Sortant de sa maison pour se diriger vers celle de Ian, la jeune femme, sur le chemin, se mit à réfléchir. Comment l'altercation allait-elle se passer ? Celle au parc avait tourné d'une manière assez différente de d'habitude. Il ne fallait pas que tout ça se reproduise. Isabelle n'était pas l'objet sexuel du jeune homme. Certes, elle en avait envie, à chaque fois qu'elle le voyait, mais ce n'était pas une excuse. Ils se pourrissaient la vie mutuellement, mais à coté, ils s'embrassaient ? Assez bizarre cette histoire !

Après un certain temps, Isabelle arriva à Pineapple Street. La où logeait Ian n'avait rien à voir avec l'endroit où vivait Isabelle. C'était bien plus beau ici. Mais que voulez-vous, Isa était seule pour subvenir à ses besoins ... Se postant devant la porte du jeune homme, Isabelle frappa de toutes ses forces. Après plusieurs minutes, elle entendit la poignet tourner et la porte s'ouvrir. SURPRISE !

Autant des deux cotés. Ian était torse nu, à peine réveillé et encore en pyjama. Tant pis, au moins il allait être de bonne humeur de bon matin ! Isabelle essaya de ne pas faire attention au corps du jeune homme et se concentra sur sa colère. Sa mâchoire était serrée. Ses poings également. Le regard noir décoré son visage, qui d'habitude, était assez angélique. N'attendant pas une seule seconde, la jeune Harries mit une gifle au jeune homme qui se trouvait face à elle. Et une deuxième depuis le parc. A force, elle allait y prendre gout !


" Tu as de la chance que je ne te foute pas mon poing dans la gueule ! "

S'approchant de Ian, Isabelle déposa ses mains froides sur son torse avant de commencer à le pousser de toutes ses forces. Avec cet acte, la jeune femme rentra, sans s'en rendre compte, dans la maison du jeune Huston. Mais cela ne la stoppa pas, au contraire. Elle continua encore et encore à le pousser, le frapper comme elle le pouvait et où elle pouvait. Sa colère se lisait sur son visage mais se voyait avec ses gestes.

" Comment oses-tu ? Tu crois que tu n'as pas fait assez de dégâts dans ma vie pour aller raconter n'importe quoi à mon sujet ? Tu crois qu'on est tous comme toi ? Avoir de l'aide de papa et maman pour subvenir à ses propres besoins ? Tu crois que ça me fait plaisir de devoir trimer pour payer mon loyer et réussir à vivre convenablement et ne plus rien recevoir de mes parents ? N'avoir plus aucun contact avec eux ?! Tu crois que c'est facile pour moi ? Non tu vois, tu ne peux pas le savoir. Et tu sais pourquoi ? Parce qu'il te suffit de claquer des doigts pour avoir ce que tu veux. T'es fier de toi ? T'as fais ta petite merde pour venir pourrir ma vie ! Vas te faire voir Huston ! "

Isabelle serra la mâchoire avant de le pousser une dernière fois et de se reculer. Sa respiration était plus rapide, on pouvait l'entendre. Son coeur battait plus vite, mais cette fois-ci, ce n'était pas parce que Ian était proche d'elle, ou que la situation lui donnait envie de lui. Non. Elle était énervée, elle le haïssait !

Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 22
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 24/08/1996
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 15/03/2013
☇ MENSONGES : 615
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Colton Haynes




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Mer 4 Déc 2013 - 16:42

Ian dormait bien. Il était au chaud, sous ses couvertures et il pensait à de multiples choses merveilleuses. Tout allait pour le mieux. Il avait l’impression qu’il allait pouvoir passer la journée au lit… Jusqu’à que quelqu’un tambourine à sa porte. Quelle heure était-il ? Il jeta un coup d’oeil à son réveil cassé depuis trois jours. Peut être qu’un jour, Ina descendrait dans la cave chercher des piles et les remplacerait… Mais pour le moment, on toquait toujours en bas, au rez de chaussé. Peut importe, on s’en foutait, il fallait qu’il aille ouvrir et vite. Peut être que son père était rentré de voyage, enfin. Quoi que, il avait bien précisé à son fils qu’il ne rentrerait que Mardi, hors, aujourd’hui, Ian savait que c’était Samedi. Il soupira et ne prit pas la peine d’enfiler un tee shirt. La flemme. De bon matin comme ça… Les yeux encore tout endormi, il traina des pieds en descendant l’escalier qui menait au salon. Il le travers ensuite, baillant et prenant bien tout son temps pour ouvrir la porte. La chose ou plutôt la personne, qu’il vit en face de lui eu le don de le réveiller assez vite. Isabelle Harries, déjà de bon matin. Pourquoi pas… c’était peut être un réveil un peu trop brutal. Ina en eu la confirmation lorsqu’il se prit une gifle en plein dans la figure. « Encore » eu t’il envie de dire mais il ne le dit pas. Il la regarda rentrer et le pousser comme si de rien n’était et Ian ferma la porte. Hors de question que tout le voisinage assiste à ça. Il voulait entendre ce qu’elle avait à dire.

Ce qu’elle avait à dire n’était pas vraiment sympathique à l’égard du jeune homme. Elle le bassina trente ans –oui, le matin chez Ian avait le don de rallonger les minutes – sur ses problèmes personnelles et sur le coup Ina pensa « mais ma belle, j’en ai rien à foutre… ». Jusqu’à qu’il comprenne la véritable raison de sa venue. Ah oui, la rumeur qu’il avait balancé sur elle. Si il avait fait ça, c’était uniquement car il s’était sentit vexé après l’autre jour au parc. Elle l’avait remballé comme n moins que rien et ça, Ian Huston n’aimait pas. Au moins, elle avait l’air d’avoir comprit le message. Il la repoussa d’un coup, sa force soudain retrouvé.

Pour commencer bonjour, entre, fait comme chez toi, mes parents son absents.

« Pour changer » avait-il envie de rajouter mais il ne le fit pas. Il lui lança un sourire moqueur, se massant sa joue douloureuse. S’il continuait comme ça, Isabelle allait devenir une vraie pro en gifle. Pfft, il en manquait plus que ça. Après il en serait responsable, hors de question. Il foudroya la jeune fille du regard et passa une main dans ses cheveux.

Ne compte pas sur moi pour m’excuser cette fois. J’avais toute les bonnes raisons du monde de faire ça.

Il haussa les épaules et se rendit enfin compte qu’il n’était pas vraiment en tenue pour proférer des menaces. Il avait l’air de tout sauf crédible. Il s’avança dans son salon, sentant bien que la jeune femme n’en avait pas fini. Il allait se chercher une brique de lait dans sa cuisine et, s’asseyant sur son canapé, leva les yeux vers Isabelle. Voilà, maintenant qu’il était à l’aise, ils pouvaient parler tout les deux.

Quelque chose à rajouter très chère ?

Il sirota son petit déjeuner, les yeux levés en sa direction. Il souriait, car pour lui, la journée venait de commencer. Et avec elle en plus. Cela promettait d’être chaud bouillant.


» Ian ▬ La vérité existe, on n'invente que le mensonge. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Jeu 5 Déc 2013 - 10:14

Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance...


Alors que la jeune Harries continuait de le frapper, elle ne vit pas que Ian, se précipita pour fermer la porte. Décidément, il avait honte d'être vu avec Isabelle ou quoi ? M'enfin passons. Elle savait très bien qu'il s'en fichait pas mal de ce qu'elle était en train de dire, mais tant pis, elle avait besoin de s'exprimer et surtout de lui en coller plusieurs. Une des meilleures réactions auraient été de ne pas réagir, mais elle en avait marre que le jeune homme en vienne à raconter n'importe quoi à son sujet. Il fallait qu'il le comprenne et même s'il continuerait après, Isabelle se vengerait. Encore et encore. Il avait lancé cette guerre, et elle n'était pas prête à se terminer.

Alors qu'Isabelle continuait de le frapper, elle se sentit repousser par son ancien meilleur ami. Ouah okay, elle ne ferait pas long feu si elle voulait réellement se battre. Et puis de toute manière, Isa se disait qu'au fond d'elle, jamais Ian n'oserait la toucher pour n'importe quel acte de violence. Le regardant avec mépris, elle serra les poings tout en l'écoutant.


" Pour commencer bonjour, entre, fait comme chez toi, mes parents son absents."

" Comme c'est dommage, toujours tout seul, comme d'habitude. Mais ne t'en fais pas, un jour ils sauront la vérité sur leur fils. "

La jeune femme croisa les bras sur sa poitrine. Elle était totalement remontée contre lui. Lui avoir criée dessus et surtout frappée lui avait fait un bien fou. Comme si sa haine avait eu ce qu'elle voulait. Bien entendu elle allait se venger, ça ce n'était pas une question à poser ! Isabelle ne fit aucun mouvement quand elle aperçu le regard foudroyant de son ennemi.

" Ne compte pas sur moi pour m’excuser cette fois. J’avais toute les bonnes raisons du monde de faire ça. "

" Toutes les bonnes raisons ? Non mais tu te fiches de moi là ... C'est une belle blague. T'aimes faire des poissons d'avril en avance c'est ça ? T'es vraiment qu'un idiot ! "

La jeune femme allait à nouveau répliquer quand elle le vit faire demi-tour pour se diriger vers le salon. Il fallait qu'elle trouve quelque chose à faire. Mais elle ne savait pas quoi. Isabelle n'avait pas un fond mauvais, même là, elle n'arrivait pas à s'imaginer se venger d'une manière cruelle. Elle voulait qu'il souffre oui, mais arrivant sur le fait, elle avait du mal à aller jusqu'au bout. Certes, parfois la haine était bien plus forte que tout ça, mais c'était assez rare. Entre les deux anciens meilleurs amis, celui qui remportait haut la main le prix du meilleur enfoiré, c'était bien lui.

N'ayant pas bougé de sa place, Isa aperçu de nouveau le jeune homme. Il tenait dans sa main une brique de lait. Il agissait comme si tout ce qu'il se passait ne le concernait absolument pas. Ian Huston n'avait pas changé d'un poil. Il était toujours aussi arrogant dans sa manière d'agir. Le laissant s'assoir sur son canapé, la jeune Harries fit quelques pas afin d'être face à lui.


" Quelque chose à rajouter très chère ? "

Isabelle fit mine de réfléchir. Elle se mit à faire plusieurs pas dans la pièce, tout en regardant les alentours. Elle s'arrêtait plus particulièrement sur les cadres photos. Sans s'en rendre compte, elle souriait. Cette époque là était vraiment bien. Quand Ian et Isa étaient inséparables... Mais c'était fini, et voilà où ils en étaient à présent. Tout en marchant, la jeune Harries prit la parole.

" Donc toi, tu as lancé cette rumeur sur moi, parce que tu avais de bonnes raisons de le faire...", Isabelle se déplace lentement vers lui, elle s'approchait, petit à petit, tout en le fixant de son regard. " Je comprends ... Alors si moi j'ai toutes les bonnes raisons de faire aussi quelque chose, c'est pas grave ? On est d'accord ? " ... A présent elle était à coté de lui. Ian assit, elle debout. " Donc ... tu ne m'en voudra pas si je fais ça ?! "


Sans attendre une seule seconde de plus, Isabelle attrapa la brique de lait et la lui renversa dessus. Le jeune homme, à présent, recevait du liquide blanc sur lui. La jeune étudiante, tout en faisant l'acte, se mit à rigoler à pleins poumons. Lorsque le lait eut fini de couler, Isabelle lâcha la brique et instantanément, partit se réfugier derrière la table à manger. Regardant la scène de loin, la jeune femme ne put s'empêcher de continuer à rire. C'était la première fois qu'elle rigolait autant en sa présence. Et bizarrement, cela lui faisait un bien fou. Un manque venait de se combler petit à petit. Elle se sentait bien.

" Tu es magnifique ainsi Ian ! Tu devrais le faire plus souvent ! Et puis, voit le bon coté des choses, on est le matin, il fallait bien que tu prennes ta douche ! "

Isabelle se sentait aussi bien que lorsqu'ils étaient encore meilleurs amis. A chaque fois, ils se cherchaient, se chamaillaient. Ils n'arrivaient pas à rester sérieux une seule seconde. Et comme avant, dès qu'Isabelle faisait une bêtise envers Ian, elle partait se réfugier derrière la table à manger. A cet instant précis, la jeune Harries était appuyée sur celle-ci, continuant à rire. Son rire était franc, doux et mignon. Chose qui plaisait, avant à Ian ... Plongeant son regard dans le sien, Isabelle ne savait pas à quoi pensait le jeune homme. Son regard était perturbant. Comme si de voir Isabelle dans cet état, lui faisait quelque chose..

Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 22
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 24/08/1996
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 15/03/2013
☇ MENSONGES : 615
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Colton Haynes




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Jeu 5 Déc 2013 - 12:52

Nanana, elle pouvait se moquer elle, ses parents étaient au courant de tout. Pas les siens, il avait encore cette chose là. Il la regarda faire un tour dans son salon, comme autrefois et elle reprit la parole et cette fois ci, il l’écouta bien. Ils étaient d’accord ? Non, dans le fond non mais Ian voyait bien qu’il n‘était pas en position pour lui dire une tel chose. Ok, il n’avait pas été cool, alors elle avait le droit de lui faire du mal aussi. Il haussa les épaules, attendant quelque chose sa part. Il aurait du voir la chose venir et pourtant, rien. Non, il ne bougea pas. Elle lui arracha sa brique de lait et Ian la vit le lui renverser dessus. Le liquide frais le fit frissonner et il se retourna violement pour la voir courir se cacher derrière la table à manger. « Tient, une légère impression de déjà vu » pensa Ian. Il passa une main dans ses cheveux, une moue écœuré sur visage.

Tu es magnifique ainsi Ian ! Tu devrais le faire plus souvent ! Et puis, voit le bon coté des choses, on est le matin, il fallait bien que tu prennes ta douche !
Ok je vois l’genre…

Il se leva la maudissant pour de bon. Son pyjama tout neuf ! Et ses cheveux ! Oui, Ian était un garçon coquet dans le fond, il n’aimait pas se salir les mains – du moins inutilement – se décoiffer – bien que ces cheveux ne paraisse pas réellement coiffés – et encre mois salir ses habits. L’entendre rire lui faisait chaud à cœur quelque part et puis, cela lui rappelait tellement de souvenirs. Sur ce plan là, Isabelle Harries était toujours la même. La même petite fille brune et sympathique avec qui il était devenu ami. Il s’avança vers l’endroit ou elle se trouvait et un sourire mesquin se dessina alors sur son visage. Il se rappelait du jour où, quand ils étaient plus jeunes, il lui avait balancé un paquet de farine à la figure. Elle avait eu mal, mais ils s’étaient bien marrés. Ian fut rapide, il plongea sur elle et l’attrapa comme un sac à patate. Il rigola à son tour et attrapa le premier paquet qui lui passait sous la main. Sucre. Il la secoua un peu avant de la poser par terre, avec précaution. Il rigola en voyant ses cheveux ébouriffé et ouvrit le paquet de sucre au dessus de la jeune femme. Il l’ouvrit puis le déversa intégralement sur sa tête.

Prend ça patate.

Il se mit à rire tout seul, fière de sa propre blague. A ce moment là, Ian devait bien avouer qu’il faisait beaucoup moins mature. Il s’accroupi à côté de la jeune femme toujours au sol et lui envoya une pichenette dans le nez.

Ça gratte non ? Tant mieux, moins aussi je me sens dégeu. A cause de toi, fit-il en souriant.

Il se redressa toujours en souriant. Il lui tendit la main afin de l’aider à se relever. Une trêve, il avait l’impression d’être en pleine trêve. Mais en était-il de même pour la jeune femme qu’il avait en face de lui ? Il n’en été pas sûr, il n’était jamais sur de rien avec la jeune Harries. Il était incapable de savoir ce qu’elle ressentait pour lui, ce qu’elle pensait en ce moment même. Savoir si elle avait honte ou si elle était joyeuse était une chose mais connaitre les sentiments plus profonds en était une autre. Et dans ces moments là, il repensait au parc. Ou plutôt, à un moment précis du parc. Il s’était alors dit qu’il aurait pu arranger à ce moment là, mais son esprit tordu lui avait signalé qu’après, il ne pourrait plus lui pourrir la vie. Il attrapa un torchon et lui épousseta le visage, plus ou moins soigneusement, il fit de même pour ses mains. Passant une main dans ses long cheveux bruns, Ian lâcha un long soupire teinté de mélancolie. Il ne les lâcha que quelques secondes plus tard et avait l’impression d’être dans un autre monde. Une chose était sûr, s’il ne nettoyait pas ce bordel avant le retour de sa mère, il était cuit.


» Ian ▬ La vérité existe, on n'invente que le mensonge. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Ven 6 Déc 2013 - 7:03

Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance...


" Ok je vois l’genre…"

La jeune femme ne pouvait s'empêcher de rigoler. Allez savoir pourquoi, elle était fière de son acte. Isabelle connaissait par cœur Ian. Elle savait pertinemment qu'il faisait attention à son physique, ses habits. Et là, recevoir du lait sur lui, autant vous dire qu'il n'allait pas sauter de joie. Certes, elle avait peur des représailles. Tout ce qu'elle voulait, c'est qu'il réagisse en s'amusant et non avec de la colère. Isabelle venait de créer une trêve sans réellement s'en rendre compte. Mais bizarrement, de rigoler, de profiter d'un moment " joyeux " avec lui, et bien, cela lui faisait un bien fou. Comme au bon vieux temps, avait-elle envie de dire.

Lorsqu'elle vit son ancien meilleur ami se lever d'un bond, elle savait que son heure était venue. Il allait se venger, mais de quelle manière. Gentiment, ou avec autant de haine que d'habitude. Peu importe, la jeune Harries voulait apprécier ce moment, alors elle ne s'arrêta pas de rire, même si Ian se rapprochait dangereusement d'elle. Un sourire mesquin sur les lèvres et hop ... En quelques secondes, la jeune femme disait bonjour au sol. Ian venait de l'attraper pour la porter en sac à patate. Comme il faisait si bien avant. Mais la seule chose qui venait de lui procurer un frisson fut d'entendre le rire chaleureux de son ennemi. Bon sang ! Qu'est qu'il lui avait manqué. Pourquoi cela ne se passait pas toujours comme ça entre eux ? C'était si ... Parfait.

Mêlant son rire au sien, Isabelle savait ce qui l'attendait. Les fois où ils s'amusaient de cette façon, cela partait en bataille de nourriture. Et c'était souvent catastrophique ! Se sentant être secoué, la jeune Harries rigola à pleins poumons. Son rire subissant cette secousse fit des bruits bizarres. Et puis, en quelques secondes, la jeune étudiante se retrouva fesses contre sol. Ce qui l'avait surprise était la façon dont Ian l'avait déposé. Avec précaution. Même si ce n'était rien, Isabelle était touchée...

Le laissant rire à cause de ses cheveux ébouriffés, la jeune femme ouvrit en grand la bouche lorsqu'elle vit le sachet de sucre au dessus de sa tête. Non, il n'allait pas oser. Non, quand même pas ! Le sucre se réfugiait dans des endroits inimaginable ! Et puis, mon dieu, ça grattait ! Mais non. Cela n'arrêta pas le jeune homme. Alors, fermant vite la bouche pour ne pas en avaler, Isabelle ferma rapidement les yeux. Il l'avait fait !


" Prend ça patate. "

Se remettant à rire, Isabelle ne pouvait s'arrêter. Ca y est, l''horreur venait de commencer. La jeune Harries éternuait, se grattait de partout. Ses cheveux étaient remplis de sucre, son visage, ses habits. Pour vous dire, elle en avait même à l'intérieur ! Gardant un grand sourire amusé sur son visage, elle ouvrit légèrement les yeux pour regarder Ian s'accroupir face à elle. Isa sentit alors la petite pichenette que lui donna son ancien meilleur ami. Plissant doucement le nez, elle lui tira la langue, comme elle avait l'habitude de faire, avant. Durant un instant, elle retrouvait son meilleur ami. Celui qui, pendant plusieurs années, avait rendu sa vie encore plus belle.

Ça gratte non ? Tant mieux, moi aussi je me sens dégeu. A cause de toi !

" Oh oui ça gratte ! Horriblement. Les cheveux, le visage et j'en ai même dans mes habits ! Merci Ian, j'adore recevoir du sucre ! C'est mon pêché mignon ! "

Voyant la main de son ennemi se tendre vers elle, Isabelle eut un moment d'hésitation. Allait-il lui faire la blague du " je te tends la main mais dès que tu la prends, je te lâche à nouveau ? " Il en était capable. Puis, après quelques secondes de réflexion, elle se lança. Et au final, elle ne fut pas déçue. Restant sur place, Isabelle n'osait bouger. Elle avait peur d'en mettre de partout et même, elle n'y voyait pas grand chose !

Puis tout à coup, elle sentit le jeune homme lui nettoyer le visage, les mains. Cela lui fit chaud au cœur. Elle se laissa faire, profitant de ce moment. Par la suite, Isa frissona. Ian était en train de passer une main dans ses longs cheveux bruns. Dessinant un sourire, la jeune Harries entendit le soupir du jeune homme. Baissant doucement la tête, son sourire grandit. Elle se rappelait de certains soirs, où, ayant le droit de dormir chez Ian, celui-ci lui caressait les cheveux pour qu'elle puisse dormir. Cela lui manquait. Tout de cet homme, lui manquait. Sentant un silence, Isabelle se retourna vers Ian avant de se mordiller doucement la lèvre.


" Merci ... Je pense que prendre une bonne douche sera merveilleux. Mon cuir chevelu est rempli de sucre et malheureusement ... Il n'y a pas que ça qui l'est ! " Isabelle termina sa phrase d'une voix plus basse. Elle était gênée !

Croisant ses mains, elle baissa légèrement la tête pour regarder autour d'elle. Il y avait du sucre partout. Alors elle tourna son regard vers le canapé, et cette fois-ci, c'était du lait. Décidément, quand les deux étaient ensemble, il y avait du dégâts de partout. Physiquement ou matériellement !
Dessinant un sourire sur ses lèvres, elle prononça d'une voix douce.


" C'est de ma faute alors je nettoyerais tout avant que ta mère ne rentre ! "

Haussant les épaules, elle se dirigea vers la cuisine. C'était sa deuxième maison. Pas grand chose n'avait changé. Elle connaissait tous les moindres recoins. Prenant dans la cuisine du papier imbibé d'eau, la jeune Harries était prête à ramasser le sucre mais ... S'il allait falloir nettoyer le bordel. Pourquoi s'arrêter là. Alors, restant un instant dans la cuisine, Isa regarda les alentours. Elle vit une boite d'œuf sortit dehors. Alors, discrètement sans que Ian ne la voit, elle en attrapa un et le cacha dans sa main avec le papier. Se retenant de sourire ou de laisser n'importe quelle émotion sortir, la jeune étudiante se retourna et se mit à marcher vers le salon, là où se trouver Ian.

S'approchant doucement de lui, elle se remit face à lui. Il fallait qu'elle est le courage de le faire. Avant, elle n'aurait pas hésité une seule seconde. Mais c'était la bonne époque. A présent, les réactions du jeune homme pouvaient être différentes. Inspirant un grand coup, Isa se mordilla la lèvre et ... cassa l'œuf sur le torse du jeune homme. Retrouvant son envie de rire, la jeune Harries ne se gêna pas. Avec sa main, elle faisait des formes de " S " pour étaler l'œuf jusqu'en bas. Oui, elle avait été obligé de toucher le torse entier de son ancien meilleur ami. Ses joues prirent une couleur rosées. Son torse était juste ... Ouah !


" J'ai dis que j'allais nettoyer ce qui est sur le sol, pas ce qui est sur toi ! "

Isabelle se remit à rire avant de se diriger vers le sol rempli de sucre. Elle savait très bien que Ian allait se venger, mais maintenant, elle s'en fichait. Elle était prête à tout endurer ! Bizarrement, la jeune femme, avec ces moments de joie aux cotés de son ennemi, se remit à penser au parc. Leur rencontre avait fini assez différemment. Le cœur d'Isa se mit à battre plus rapidement. Se maudissant d'y avoir pensé, elle crispa son visage avant d'essayer de se concentrer sur sa tâche. " Tu n'est qu'une idiote ! Ce n'était l'erreur que d'une fois, point ! Arrête de penser à ça ! "

Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 22
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 24/08/1996
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 15/03/2013
☇ MENSONGES : 615
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Colton Haynes




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Ven 6 Déc 2013 - 13:29

Une douche, et voilà qu’elle faisait comme chez elle à présent ! Enfin, Isabelle connaissait la maison comme la sienne, Ian n’avait pas besoin de lui montrer le chemin. Sauf que finalement, la jeune fille n’y alla pas. Non, elle préféra en remettre une couche, lui écrasant cette fois ci un œuf sur le torse. Ian se sentit vraiment crade. Il rigola quand même, la repoussant doucement. Vite vite, il fallait qu’il réplique. Lui qui n’était jamais à court d’idées… Bah, et pour la cuisine, Isabelle c’était proposé au nettoyage alors. Il haussa les épaules et renchérie toujours en riant comme un gamin. Un œuf alla aussitôt s’écraser sur la tête de la jeune femme et Ian pensa sérieusement qu’elle finirait avec un gâteau sur la tête. Quelques minutes plus tard, la cuisine, et une partie du salon ouvert sur celle-ci ne ressemblait plus qu’à un champ de bataille. Pour une fois Ian ne fit pas son chichi et ne critiqua pas. Pour une fois, il ne voulait pas gâcher un tel moment d’amusement avec son ancienne meilleure amie. Ils en étaient au même stade qu’autrefois.

« - Ian ! Isabelle ! Il est l’heure de rentrer ! Aller les enfants, on descend et on se dit au revoir !

Ian et Isabelle faisaient la tête. Ils s’amusaient bien en haut. Ina descendit les marche en ronchonnant, comme à son habitude lorsque son amie devait rentrer chez elle. Isabelle faisait de même.

- Maman, elle peut rester dormir ?
- Ian…
- Maman !

Ian rougit, tique typique de ses petites crises de colères. Il croisa les bras sur son torse et lança un regard doux à sa mère qui fini par craquer acceptant que la petite Harries resta à la maison pour la soirée. Les eux enfants éclatèrent de rire avant de remonter en vitesse dans la grande chambre d’Ian. Il lui ajouta un oreiller et les deux enfants se remirent à discuter, riant aux éclats par moment. La mère d’Ian frappa doucement à la porte et ils se réfugièrent sous les couvertures en pouffant. Ils finirent par s’endormir et généralement, ces deux là avaient pris la mauvaise habitude de dormir jusqu’à tard le matin, ce qui avait eu le don d’agacer les parents d’Isabelle qui revenait la chercher. Ian lui disait alors de revenir le week end prochain, et encore le suivant. Et tout de suite après son départ, Ian grimpait dans sa chambre, ouvrai la fenêtre en grand et lui faisait de grands signes de la main.
»

Ian secoua la tête. Il ignorait pourquoi ce souvenir lui était revenu maintenant. Ce qui était sûr, c’était qu’isabelle en avait profité pour l’attaquer de nouveau. Son sourire mesquin n’avait pas quitté son visage mais en ce moment là, Ian était à court d’idée. Le temps n’était pas favorable pour balancer son amie dans la piscine et de toute façon, il ne se sentait pas de la porter jusqu’au fond du jardin. Il lui prit les deux mains et l’entraina dans le salon, allumant au passage la chaîne stéréo. La chaîne des musiques classiques y était programmée, car le jeune homme avait pour habitude de l’écouter tout les matins. Il enchaîna alors les pas de danse qu’il connaissait le mieux. Ian n’était pas un excellent danseur, mais il avait le rythme dans la peau. Et puis à l’heure qu’il était, Ian ne pensait plus. Il s’éclatait juste ace une personne que, sur le moment, il appréciait. Il avait toujours aimé les danses dans ce genre, il s’était toujours sentit proche de sa partenaire. En l’occurrence le sucre, le lait et les œufs écrasés sur les deux jeunes gens rendaient la chose beaucoup moins classe mais Ian s’en fichait pas mal pour le coup. Bien sûr, il irait se prendre une douche après tout ça. Mais après quoi au juste ? Isabelle était là, il étai censé lui pourrir la vie mais en ce moment, ce n’était pas exactement ce qu’il faisait. Non, il avait envie qu’elle reste avec lui, encore un petit moment. Il revoyait le passage du parc en boucle, il tournait en boucle dans sa tête et Ian essayait en vain de le chasser de son esprit. C’était ça le problème avec elle, il n’arrivait quasiment jamais à oublier.


» Ian ▬ La vérité existe, on n'invente que le mensonge. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Ven 6 Déc 2013 - 16:07

Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance...


La guerre de la nourriture continuait encore entre les deux anciens meilleurs amis. Dès qu'ils commençaient, ils n'arrivaient pas à s'arrêter. Quand ils étaient petits, ce genre de guerre pouvait aller très loin. D'ailleurs, leurs parents s'en mêlaient toujours, sinon, ils pouvaient dire adieu à leur maison. Du coup, leur petite guerre dérivait pendant l'école. A la cantine, aux récrés. Jamais ils ne se quittaient. Jamais, ils ne se laissaient. Dès qu'ils avaient l'occasion d'être ensemble, ils le faisaient. A présent, ils s'évitaient, et se haïssaient. Enfin, le mot haïr était fort. Au fond d'elle, Isabelle ne le haïssait pas. Tant qu'elle sera vivante, la jeune Harries ne pourra ressentir ce sentiment envers le jeune homme. Leur passé était bien trop fort pour laisser place à autant de haine. Même si à cause de lui, la jeune femme avait vécu des moments très durs, elle n'arrivait jamais réellement à lui en vouloir. La preuve maintenant ...

Leur petite bêtise continua encore quelques temps. Ian avait du lait et de l'oeuf sur lui, et quand à Isabelle, elle se retrouvait avec du sucre et un oeuf sur la tête. Chose qui l'avait bien faite rire. Elle ne l'avait pas mal pris, au contraire. Alors que la cuisine et le salon étaient complètement ravagés, les deux jeunes étudiants n'étaient pas encore prêt à se lancer dans le nettoyage.

Alors qu'elle continuait de garder un sourire heureux sur ses lèvres, Isabelle vit Ian lui attraper les deux mains. Son front et ses sourcils se plissèrent. Qu'allait-il faire ? Pourquoi lui attrapait-il les mains ? En tout cas, une chose était sur, les mains du jeune homme étaient toujours aussi chaude. Isabelle avait pris pour habitude d'utiliser Ian comme couverture, quand ils étaient petits...


" Isa t'es froide, arrêtes, je vais attraper un rhume ! "
" N'importe quoi Iannou. Et puis, c'est pas ma faute. C'est le cycle de la vie. Les filles ont froid pour que les garçons les prennent dans leurs bras ! Tu comprends vraiment rien toi ! "
" Mais... T'as pas besoin d'avoir froid pour venir.."

Isabelle et Ian se regardaient avant de se mettre a rire. C'était vrai. Pour n'importe quelle raison, la jeune femme se glissait dans ses bras. Elle aimait être câline avec lui. Bizarrement, c'était bien le seul. Tous les autres ne l'intéressaient pas. Il n'y avait que lui qui comptait.

" Regardes, je te les ouvres même en grand pour que tu puisses t'y mettre ! "

Et sans attendre une seconde, la petite Isabelle se faufila entre les bras chauds de se meilleur ami. Elle se sentait en sécurité. Comme si rien ne pouvait l'atteindre. Comme si, avec lui, elle était indestructible.


Pendant l'espace de quelques secondes, la grande Isabelle avait été plongé dans ses pensées. Elle en fut sorti quand elle entendit de la musique. Ian avait allumé la chaine stéréo. De la musique classique. Mon dieu, ce genre de musique avait le don de calmer la jeune Harries. Alors, se laissant emporter par le rythme, elle suivit les mouvements de son ancien meilleur ami. Même s'il n'était pas le meilleur des danseurs, elle trouvait qu'il se débrouillait très bien. La jeune femme, gardant ses mains dans celles de Ian, se mit à danser lentement. Elle ne voulait pas que tout ça se stop. Elle se sentait bien. Elle revivait. A nouveau.

Isabelle leva doucement sa tête pour regarder son soit disant ennemi. La situation ne confirmait absolument rien. A les voir, ainsi, on aurait pu croire que rien ne les avaient séparé. Qu'ils avaient toujours été des meilleurs amis. Toujours. Sans réellement s'en rendre compte, Isabelle déposa avec délicatesse sa tête sur son torse. Elle se fichait pas mal qu'il avait de l'oeuf dessus. Après tout, elle en avait également sur la tête. Fermant les yeux, elle se laissa emporter par les pas du jeune homme et la musique.


" Ian ? Je peux te demander quelque chose ? "
" Oui Isa qu'est qui y a ? "
" Est ce que, dans l'avenir, tu te vois sans moi ? "
" Sans toi ? Mais pas du tout ! Comment je ferais, moi sans toi ? Avec qui je jouerai à la console, avec qui je ferai des batailles sans réellement pourquoi, avec qui je rigolerai jusqu'à m'écrouler au sol, avec qui je partagerais des gouters, avec qui je resterais tout simplement ? "
" Je sais pas ... Il y a d'autres filles. Beaucoup te tournent autour d'ailleurs.."
" Et alors ? Elles ne sont pas toi, et aucunes autres filles ne t'arrivera à la cheville ! Jamais je te laisserai. Je m'en fais la promesse ! "
" Le petit doigt ? "
" Le petit doigt "

Et les deux meilleurs amis entourèrent leur petits doigts comme pour dire, pacte conclu, jamais, les deux jeunes, ne se quitteraient.


Isabelle soupira. Des larmes commençaient à couler le long de ses joues. Pourquoi rien n'avait continué comme ils se l'étaient dit avant. Pourquoi tout avait changé ? Ils étaient si bien ensemble ... Lâchant les mains du jeune homme, elle les plaça doucement sur son torse. Relevant sa petite tête pour pouvoir le regarder, elle sentit son coeur battre plus vite. Il était si beau. A en croire que la perfection pouvait exister..

" Ian ... "

La jeune femme voulait réessayer. Il le fallait. Alors, lorsque son ancien meilleur ami eut baissé la tête pour plonger son regard dans le sien, la jeune Harries n'attendit pas une seconde et captura avec tendresse ses lèvres. Leur gout n'avaient pas changé, elles étaient toujours aussi douces et chaudes. Déposant une de ses mains sur sa joue, cette fois-ci, Isabelle ne se recula pas. Au contraire. Elle continua. Elle avait besoin de réponse. Sentant son corps répondre à son désir, la jeune étudiante était perturbée. Pourquoi Ian lui faisait-il autant d'effets ? Pourquoi ?! Après quelques secondes, Isa recula ses lèvres, à contre coeur, pour faire face au jeune homme. Avalant difficilement sa salive, elle ne savait plus quoi faire. Partir ou rester. Se mordillant doucement la lèvre, elle resta dans cette position, afin d'attendre une simple réaction du jeune homme.
Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 22
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 24/08/1996
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 15/03/2013
☇ MENSONGES : 615
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Colton Haynes




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Dim 8 Déc 2013 - 7:12

Ian ne pensa même pas une seule seconde à l’égoïsme dont il faisait preuve en ce moment même. L’aimait-il vraiment juste pour lui faire ça ? Oui, mais pas comme… Pas comme elle devait l’aimer. En fin bref, Ian était un profiteur dans l’âme. Il se laissa embrasser, car après tout, ce n’était pas désagréable. Lorsqu’elle eu fini, Ian hésita deux minutes avant de dire quoi que se soit. Il n’allait certainement pas faire comme la dernière fois, lui balancer une remarque méchante juste après leur baiser. Pas cette fois. Il lui rendit son baiser, ne sachant pas vraiment quoi dire. Embrasser c’était toujours plus facile que de se s’expliquer.

Isabelle…

Il se décolla d’elle doucement et éteignis la musique qui pour le coup, n’allait plus du tout avec l’ambiance de la pièce. Il lui sourit, pas méchamment, juste gentiment, pour une fois. Oui, elle était adorable et en ce moment même les idées d’Ian en son égard étaient loin d’être très saine, mais bon, c’était l’âge non ? Ian n’avait jamais su contrôler ni savoir où en étaient ses sentiments vis-à-vis d’une personne. Le meilleur exemple était son amie Cléa. Simple attirance ou plus ? Et Isabelle aussi faisait un bon exemple. Ian était souvent perdu à ce niveau là. Ian pouvait avouer aisément qu’il n’avait jamais eu de petite copine ou du moins, à long terme. Des flirts oui, et ils étaient nombreux. Ca, ses parents ne le savaient pas vraiment bien qu’ils devaient s’en douter un peu. Enfin, pas tous. S’ils savaient par exemple qu’il avait faillis passer la nuit avec une femme de l’âge de sa mère… Rien que d’y penser, Ian avait envie de rire. Comme quoi, il était vraiment un garçon étrange. Il reporta alors son attention sur Isabelle. Vite, ce silence devenait assez gênant. Il devait le combler. « Ouais, mais avec quoi… T’es malin toi, t’aurais du faire autre chose que dire bêtement son prénom ! ». Il passa une main dans ses cheveux, comme il le faisait si souvent. Il savait que ses expressions en disaient long sur ce qui venait de se passer. Ian ne voulait pas la blesser au contraire, s’il pouvait continuer à faire ça pour lui faire plaisir, il lui ferait. Aujourd’hui était un jour de trêve. Juste aujourd’hui. Ian pensa qu’elle devait se dire la même chose de son côté et qu’elle aussi avait surement envie d’en profiter. Il répéta alors son prénom à haute voix, comme un vieux disque rayé, se rapprochant de quelques pas. Ian avait l’impression d’être dans un de ses vieux films en noir et blanc, ou les gens qui regardaient savent exactement ce qui va se passer. Sauf que là, ils ne savaient pas. Ian savait que tout pouvait changer d’un moment à un autre, mais que pensait- elle de son côté ? Il avait beau scruter Isabelle, il n’y arrivait pas. Il avait juste envie de recommencer ce qu’ils avaient déjà fait, longtemps au paravent mais seulement, ils étaient encore amis. Là c’était différent.


» Ian ▬ La vérité existe, on n'invente que le mensonge. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Jeu 12 Déc 2013 - 14:36

Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance...


Isabelle ne contrôlait plus rien. Elle n'arrivait pas à lui résister, à reculer et partir. Comme si, les deux ennemis, étaient parfois deux parfaits aimants qui se repoussaient, puis, l'un devenait une matière attirant l'aimant et cette fois-ci, c'était fini. A cet instant précis, c'était le cas. Isabelle n'arrivait pas à s'éloigner du jeune homme. Comme si cet éloignement pourrait lui faire du mal. D'habitude, c'est son rapprochement qui joue ce rôle. Mais, tout était différent. Les deux ennemis avaient fini par faire une trêve. Certes, celle-ci ne dura qu'un jour, mais peu importe, c'était le temps d'un instant. Ils se l'étaient autorisés. Mais pourquoi ne pas pouvoir continuer ainsi et pas seulement une journée ? Ils y arrivaient bien l'espace de quelques heures. Et personnellement, au gout de la jeune Harries, tout avait été parfait. Elle n'y comprenait plus rien.

Alors qu'elle s'était reculée pour regarder le visage de son ancien meilleur ami, la jeune étudiante attendait une réaction de sa part. Même si c'était une gifle, même si c'était pour partir, elle s'en fichait, elle voulait qu'il réagisse. Voir de quoi il était capable. Voir si sa réaction allait coller avec celle du parc. Perdue dans ses pensées, Isabelle en fut sorti par un baiser. Ian Huston venait d'embrasser, de nouveau, la jeune femme. Leurs lèvres étaient collées, encore. Elles se cherchaient, s'embrassaient tendrement. La jeune Harries, les yeux fermés, profitait de ce moment. Toutes les bonnes choses ont une fin, et les lèvres du jeune homme s'écartèrent des siennes. A son grand regret. Isa releva ses paupières avant d'entendre son prénom être prononcé par Ian
"Isabelle…" . Sa voix chaude, grave lui procura des frissons le long de sa colonne vertébrale.

Allez savoir pourquoi, tout à coup, elle se sentit désemparée. Elle se sentait mal. Vraiment mal. Comme si un poids était en train de lui écraser le cœur. Pourquoi ressentait-elle ça ? Pourquoi était-elle aussi mal ? Sa seule envie était de partir en courant, de pleurer et de ne plus jamais revenir, ici. Ne plus jamais le croiser. L'oublier. Son corps restait statique. Ses membres refusaient de lui répondre. Ses jambes ne voulaient pas bouger, ses bras restaient pendus le long de son corps, son regard, braqué sur Ian, ne se décalait pas d'un brin. Comme si Isabelle était devenue une statue de cire. Et lorsque le jeune homme se mit à lui sourire, gentiment, chose inhabituelle depuis plusieurs années, son cœur fit un tour sur lui même. Ce sourire. Si magnifique. Elle ne l'avait pas vu depuis longtemps. A cet instant précis, sa seule pensée était dédié à Ian. " Tellement de chose m'ont manqué chez lui ...Je n'ai jamais remarqué que son sourire était autant magique ... "

Toujours de marbre, Isa n'arrivait à rien prononcer. Elle ne disait aucun mot, ne bougeait pas. C'était assez dur de deviner ce qu'elle pensait et ressentait à ce moment précis. Ce qui la fit faillir fut le rapprochement de quelques pas ainsi qu'une nouvelle parole du jeune homme. Son prénom à nouveau. Isa cligna plusieurs des paupières avant de s'approcher et de se jeter dans les bras de son ancien meilleur ami. Le serrant de toutes ses forces, elle resta ainsi pendant plusieurs secondes. Ian devait certainement sentir le cœur de la jeune femme battre à une vitesse indéterminable. Elle en avait besoin. Elle avait besoin de lui. Depuis toujours et pour toujours. Même s'ils étaient ennemis, la jeune Harries se rendait compte qu'elle préférait largement ça, à une absence totale. Elle ne pourrait jamais vivre sans lui. Jamais.

Sa conscience lui disait de partir avant de faire une autre bêtise, son cœur lui ordonnait de rester et son corps ainsi que toutes ses hormones lui disaient de se jeter sur lui. Elle ne savait absolument pas quoi faire. Alors le temps de trouver la réponse, Isa resta dans les bras du jeune homme. Elle mémorisait chaque seconde. Ses bras autour de sa taille, ses mains chaudes, son odeur. Sans même s'en rendre compte, elle passa une de ses petites mains dans les cheveux de son ancien meilleur ami. Ok le lait qu'elle lui avait renversé dessus gâché un peu le moment, mais elle s'en fichait pas mal. C'était un moment de pur bonheur. Ses étreintes lui avaient tellement manqués. Avant, quand ils étaient encore meilleurs amis, elle avait le droit de se faufiler dans ses bras dès que l'envie lui prenait. Et aujourd'hui, c'était à nouveau le cas. Elle en avait eu envie, elle l'avait fait. Isabelle, toujours sur la pointe des pieds, oui elle était beaucoup plus petite que lui, elle était obligée de se mettre sur la pointe afin de pouvoir enlacer son cou. Bref passons. Fermant doucement les yeux, un flash-back lui revint.


" Ian, t'es sur que c'est une bonne idée ? "
" Isabelle, tout le monde fait ça, tu veux réussir à embrasser ton premier petit ami à la perfection ou pas ? "
" Oui, mais tu n'es pas obligé, je veux dire, toi tu as déjà toutes les filles à tes pieds, alors pourquoi tu le fais ? "
" Lisouille, t'es ma meilleure amie, et tu as besoin de moi, tu crois vraiment que je vais te laisser dans le pétrin ? "
Isabelle baissa doucement la tête, gênée. Elle n'avait jamais embrassé personne. Et lors d'une discussion, la jeune fille avait remarqué que son meilleur ami, et bien, cela c'était déjà produit plusieurs fois. Ils n'avaient que 14/15 ans et les deux s'opposaient totalement à ce sujet. D'où la proposition d'une aide de la part de Ian. Au final et après plusieurs temps de réflexion, la jeune femme accepta.
" Ok, alors vas y. Mais attention je te préviens, pas de moquerie ! "

Ian ne répondit pas. Il attrapa le visage de sa meilleure amie dans ses mains chaudes. Délicatement, du bout de ses doigts, il le lui caressa doucement. Déposant son regard sur ses lèvres, il s'approcha avant de les capturer. Les deux meilleurs amis n'auraient jamais du faire ça. Pourquoi ? Tout simplement parce que ce baiser leur plu. Ils continuèrent, encore et encore. Isa et Ian n'arrivaient plus à s'arrêter. D'ailleurs, ils finirent par déraper. Isabelle, se laissant allonger sur le lit, regarda son meilleur ami venir au dessus d'elle ... Et de fil en aiguille, ils le firent. La première fois de la jeune femme. Surement un ajout en plus pour Ian. Ils venaient de faire l'amour. Ils ne devaient que s'embrasser. Au final, la limite fut franchi...


Se laissant emporter par ses émotions et surtout, son envie, l'Isabelle de maintenant se recula un peu avant de se mettre à embrasser son ancien meilleur ami. Comme avant. Mais le baiser n'était pas vraiment tendre. Il était plus désireux, brutal et sensuel. Elle voulait lui faire comprendre. Il le fallait. Son corps avait gagné.
Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 22
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 24/08/1996
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 15/03/2013
☇ MENSONGES : 615
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Colton Haynes




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Mer 18 Déc 2013 - 16:53

Elle devait se remémorer le même moment qu’Ian était en train de se repasser en boucle dans sa tête. Le jour où il lui avait proposé de s’entrainer pour… Enfin bref. Lorsqu’il la vit s’approcher à nouveau, Ian se mit à revivre la scène. La même que lorsqu’ils avaient quinze ans, qu’ils avaient dérapé pour une raison X ou Y. Ce jour là, Ian s’en était voulu, mais ne l’avait pas tellement regretté. Et maintenant, que faisait-il ? Il fallait qu’il arrête ça. Sauf qu’Isabelle n’avait pas l’air d’en avoir envie. Et tout compte fait, lui non plus. Oui, et pourquoi pas après tout ? Ce n’était interdit si ? Ils étaient en trêve. Et puis, c’est elle qui avait commencé, le jeune homme n’avait rien à se reprocher. Alors oui, non ? Ils étaient au même endroit en plus. Erk, S’il y avait bien une chose qu’Ian n’aimait pas, c’était revivre le passé. Il la prit dans ses bras, sans interrompre son baiser, et leva les yeux vers l’escalier. Elle n’était pas lourde. Il n’y avait que quelques mètres à faire, tout au plus. Il respira un bon coup et le fit, il grimpa les marches à toute allure, Isabelle dans ses bras. Il n’arrêta rien, bien au contraire, Ian était bien connu pour aller au bout de ses idées, bien ou mal.

Il poussa sa porte d’un coup de pied et se dit que sa mère serait ravie de nettoyer une fois de plus l’empreinte qu’il venait d’y laisser. Il ne prit même pas la peine de la refermer, beaucoup trop pressé sans doute. Il allongea Isabelle sur son lit et l’embrassa à nouveau. Il avait envie de lui dire plein de belles choses, mais il ne perdait pas de vue que s’il le faisait, elle se ferait des films, lui aussi et non, ce n’était même pas la peine d’y penser. Alors Ian ne prononça pas un mot, du moins, pas ceux qu’il aurait voulu lui dire en ce moment bien précis. Alors qu’il l’embrassait il ne pu s’empêcher de remarquer que cela l’avait toujours retenté après leur première fois. Il espérait secrètement qu’elle aussi, ressente la même chose. Tout ce qu’il voulait en ce moment précis, c’était lui faire plaisir. Chose étrange non d’ennemi à ennemi ? Et pourtant, ils étaient bien en train de coucher ensemble une nouvelle fois.

Lorsqu’il rouvrit les yeux, c’était Isabelle qu’il tenait dans bras et qu’il semblait bercer. Il ne se posa pas vraiment de question, la tête enfoui dans ses cheveux bruns et continua de le faire, tout en silence. Il ramena les draps, frileux comme il était et se mit sourire. Il déposa un petit baiser sur sa nuque et continua à lui caresser le bas du dos. Il referma les yeux pour finalement, lâche un long soupire de satisfaction. Il voulait que ce moment dure éternellement. Chose impossible évidement, mais Ian voulait prolonger ce moment le plus possible. « Cette fois ci, c’est notre temps … »pensa t-il. Il n’avait pas envie de lui tendre ses habits et de la chasser par la porte donnant sur le jardin. Aucune. Il la serra un peu plus dan ses bras, comme un doudou auquel il tenait vraiment. Un doudou qu’il ne voulait plus lâcher. Il se repassait en boucle les images de ce qui venait de se dérouler. Quelle heure était-il au juste ? Ian s’était levé il y a à peine une heure qu’il avait déjà regagné son lit. Les gens n’avaient pas tout à fait tort en le traitant de fainéant. Il frissonna lorsqu’un courant d’air s’engouffra par la porte encore ouverte de sa chambre. Il lâcha un petit rire nerveux, une mèche des cheveux bruns d’Isabelle dans les mains. Il s’approcha du creux de son oreille et murmura d’une voix douce :

Cette fois ci, je reste là, je ne vais pas tout gâcher…


» Ian ▬ La vérité existe, on n'invente que le mensonge. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Dim 22 Déc 2013 - 15:43

Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance...


Son ennemi était également son attirance, son désir. Au début elle ne l'avait pas réellement remarqué. Ils étaient meilleurs amis, et cette pensée ne lui avait jamais frôlé l'esprit. Mais depuis qu'ils étaient ennemis, elle s'en rendait compte. Isabelle n'arrivait pas à lui résister. Malgré tout ce que Ian lui avait fait, la jeune Harries n'arrivait pas à l'oublier, le chasser de sa vie. C'était impossible. Des sentiments ? Non, cela n'allait pas aussi loin. Du moins, elle se persuadait et dans tous les cas, elle se refusait de tomber amoureuse de lui. C'était un jeu encore plus dangereux qu'elle n'arriverait pas à gérer.

Isabelle continuait. Encore et encore. Elle ne voulait pas que leurs lèvres se séparent. C'était si bon, si délicieux. Une chose pareil était interdite. Et pourtant, Lisouille était en train de le vivre. Au début, elle n'avait qu'une peur, que le jeune homme la repousse. Après tout, cela pouvait être compréhensible. Bon sang ils étaient censés être des ennemis. La trêve était, au final, bien en marche. Mais pour combien de temps ? La scène du passé était en train de se rejouer. Il y avait juste quelques changements. Ils étaient plus âgés, et maintenant, ennemis. La jeune brunette sentit son coeur, son corps se soulager quand elle s'aperçut que Ian prolongeait son baiser. Des bras chauds et musclés vinrent également entourer la silhouette de la jeune femme. Passant sans trop attendre ses petits bras autour du cou de son ancien meilleur ami, Isabelle émit un petit sourire en se sentant être soulevée. Elle se laissa faire. Elle se laissa être portée par Ian, afin de grimper les escaliers. Durant cet acte, leurs lèvres ne s'étaient pas détachées d'une seconde. Comme si une séparation pouvait être fatale à leurs yeux. Oui, ils auraient très bien pu s'écarter et monter les escaliers sans s'embrasser. Mais non. Les deux jeunes étaient d'accord. Ils n'avaient pas envie de stopper ce baiser.

Entendant Ian donner un coup dans la porte pour l'ouvrir, Isabelle comprit qu'ils étaient enfin arrivés. Ses hormones mirent la bouchée double. A présent elle n'avait qu'une envie, recommencer la même scène que lorsqu'ils étaient âgés de 15 ans. La jeune Harries se laissa aller. Ian l'allongea sur son lit avant de se mettre au dessus d'elle. Isabelle plongea son regard dans le sien avant de le regarder s'approcher à nouveau et capturer ses lèvres. Elle ne s'en lassait pas. Ian était merveilleux.

Vous savez, la première fois que cette scène s'était passé, Isabelle avait énormément apprécié, mais ils n'avaient que 15 ans. A présent, aucun mot ne pouvait définir ce que ressentait la jeune Harries. Son ancien meilleur ami avait du talent. Il savait quoi faire et à quel moment pour continuer à faire monter le désir et que les deux jeunes ne se lassent de rien. D'ailleurs, ce n'était pas sans grand étonnement qu'Isa laissa Ian commander. Oui, à ce niveau, le jeune Huston était toujours plus expérimenté. Isabelle aurait aimé dire quelques choses, elle aurait aimé lui parler, prononcer ces petits mots doux que la personne aime entendre à ce moment précis, mais rien ne sortait. C'était comme si sa voix se bloquait. Elle en avait envie, énormément, mais son cerveau, son coeur, son esprit, savaient que cela était une mauvaise idée. Alors, seuls ses gestes devenaient son expression. A travers les baisers, Isabelle laissait paraitre ses envies, son désir. Elle voulait Ian. Elle le désirait ... Et cela était plus que réciproque. C'est d'ailleurs pour cette raison que le passé refit surface au jour d'aujourd'hui. Ian et Isabelle partagèrent, pour la seconde fois, ce moment intime...


Un temps plus tard, la jeune femme dormait. Elle n'était pas réellement endormi, ou dans un rêve profond, mais elle somnolait. Ce qu'elle venait de vivre l'avait épuisé. Autant physiquement qu'émotionnellement. Isabelle n'avait pas envie d'ouvrir les yeux. Elle ne voulait pas que ce moment s'arrête. C'était peut être pour cette raison qu'elle faisait semblant de dormir. Afin que le jeune homme ne mette pas un terme aussi rapidement à tout ça. La jeune Harries voulait rester. Encore et encore. Profiter de lui, l'embrasser à nouveau, le sentir se coller contre sa peau. Sentir ses mains sur son corps. Elle voulait juste qu'il reste. Elle voulait juste, encore un peu de temps, à ses cotés. Alors qu'elle était dans ses bras, Isabelle gardait sur son visage un sourire. Elle était satisfaite, limite heureuse. Elle sentait le souffle chaud du jeune homme sur sa peau dénudée. Elle connaissait parfaitement la position que venait de prendre Ian. Sa tête enfouit dans ses cheveux bruns, la jeune femme sentit des frissons venir se former et s'étaler le long de sa colonne vertébrale lorsque le jeune Huston vint déposer un baiser dans sa nuque. Des gestes tendres. Il ne fallait pas qu'elle s'y habitue. C'était interdit. Mais c'était si magique qu'elle en voulait encore. Et elle ne fut pas déçu. Des caresses au bas de son dos, un soupire de satisfaction, une étreinte renforcée. Isa comprit enfin. Il n'allait pas partir, il n'allait pas la foutre dehors. Il voulait qu'elle reste.

Isabelle sentit un courant d'air venir s’engouffrer dans la chambre du jeune homme. La jeune femme contracta un petit peu son corps afin d'éviter de frissonner. Ses petits yeux s'ouvrèrent après avoir entendu le rire nerveux du jeune homme. Elle sentait que son ancien meilleur ami détenait une mèche de ses cheveux dans sa main. Respirant lentement pour profiter, elle fut surprise lorsqu'elle sentit une chaleur au niveau de son creux de l'oreille. Un souffle puis des paroles. Isabelle referma doucement ses yeux avant de se mordiller la lèvre inférieure.


Cette fois ci, je reste là, je ne vais pas tout gâcher…

Isabelle, heureuse, attrapa la main du jeune homme et la déposa sur son ventre. Elle voulait qu'il la serre. Elle voulait sentir qu'il était là. Entrelaçant ses doigts avec ceux de Ian, Isabelle émit un petit rire avant de répondre, d'une voix douce et chaleureuse...

" De toute manière, je ne te laisserai pas tout gâcher, quitte à utiliser la force ! "

Bien entendu, c'était de l'humour. Isabelle ne ferait pas long feu devant la force de son ancien meilleur ami. Mais c'était toujours ça de le dire ! Se retournant lentement pour lui faire face, la jeune femme dessina un petit sourire sur ses lèvres. Il était si magnifique. Dans n'importe quelle situation, il avait cet air angélique qui lui donnait envie de l'embrasser, de prendre soin de lui. Déposant doucement sa petite main sur son torse, elle mit son menton sur celle-ci afin de pouvoir regarder le jeune homme. Isabelle sentait la main chaude de Ian au creux de son dos. C'était plaisant. Elle ne voulait pas qu'il l'enlève, elle voulait qu'il soit contre elle. Pour toujours. Mais c'était impossible.. La jeune Harries émit un petit rire avant de se mordiller la lèvre. Elle plongea son regard dans celui de son soit disant ennemi.


" Au moins je peux témoigner comme quoi tu es devenu très doué dans ce domaine. Ca change de quand on était âgé de 15 ans. Je n'aurai plus une image médiocre de toi Ian Huston ! "

Un compliment ? Cela devait être le premier qu'elle lui disait à voix haute depuis des années. Décidément, aujourd'hui, c'était le monde à l'envers. D'ailleurs, c'était ça le soucis. Ce n'était une trêve que d'un jour. Dès qu'elle passera la porte, tout redeviendra comme avant. Comme si rien ne c'était passé...

Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 22
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 24/08/1996
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 15/03/2013
☇ MENSONGES : 615
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Colton Haynes




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Lun 30 Déc 2013 - 16:08

Égoïste était un bien petit mot pour qualifier Ian Huston. Et pourtant, il l’était. Il n’y avait qu’à regarder ce qu’il venait de faire. Mais histoire de ne pas trop s’en vouloir, Ina se disait que peut être, Isabelle devait de dire ça de son côté à elle aussi. Mais pourquoi faire tout ça si au final, on ne peut pas se voir en peinture ? Étrange et pourtant… A ce moment là, on pouvait utiliser le mot « étrange » pour qualifier Ian. Oui, décidément, ce mot là convenait mieux. Il sourit à sa première remarque et rigola à la deuxième. Du Isabelle tout craché.

Hé bien merci Isa, je te retourne le compliment !

Que dire d’autre ? Elle ne devait pas avoir tort. Mon dieu, mais si les gens, tout ceux qui les voyaient se déchirer depuis des années voyaient ça... Ils seraient probablement interloqués. Mais Ian se fichait pas mal du regard des autres. Il n’y avait qu’à voir la manière dont il se comportait pour s’en rendre compte. On pouvait ainsi remarqué qu’Ina Huston préférait de loin la compagnie des gens plus âgés, que les aventures étaient plus son truc que les relations stables, que les activités en solitaire était mieux que celle qui demandaient de l’esprit de groupe… Et le regard des autres dans tout ça, Ian le mettait en option.

Dis-moi Isabelle…

A ce moment là, il oublia immédiatement ce qu’il souhaitait dire. En fait non, la tête lui tournait son crâne semblait vouloir explosé. Quand Ian  comprit enfin ce qui se passait, il attrapa en vitesse un tee shirt qui trainait au pied de son lit, s’habilla rapidement et jeta un regard affolé dans toute sa chambre. Merde. Il ne les voyait pas. Tout ce qu’il voyait c’était Isabelle qui le regardait sans comprendre.

Isabelle… T’aurais pas vu… Une boite de médoc ?

Il chancela à nouveau et s’assit sur son lit, prenant sa tête entre les mains. Il devait avoir une tête de mort vivant. Et pourtant, Ian Huston savait que c’était parfaitement sa faute. Oh que oui, il avait encore joué avec le feu, il avait perdu. Dommage pour lui. Il regarda Isabelle dans les yeux. Oh, elle devait se souvenir de ce jour. Son père avait toujours pris des vitamines pour se maintenir en forme et ce jour là, Isabelle et Ian, assez jeunes, avait voulu tester les « bonbons oranges » de Monsieur Huston. Isabelle avait été excité comme une puce durant des heures quand à Ian, sa réaction avait été immédiate, il s’était étouffé, était tombé dans les vapes avait de passer trois jour à l’hôpital. Oui, Ian avait alors apprit ce jour qu’il régissait mal à certains produit dans le genre. Mais Ian avait toujours été du genre tête brûlé alors il avait recommencé l’expérience, jusqu’à que quelqu’un lui conseil de nouveaux médicament en cas de crises.  

Et ce fut comme ça durant des années. Ian mangeait les vitamines sucrée – qu’il trouvait très bonne – de son paternel et pour éviter les crises, mangeait quelques médoc juste après. Quoi de mieux ? Les effets bénéfiques des vitamines sans le malaise juste après.  
Sauf que là, il ne trouvait plus sa boite et sa crise était déjà bien entamée. Ian réfléchis quelque instants à la dernière fois où il avait mangé ses vitamines. C’était la veille, juste avant d’envoyer cette rumeur débile sur Isabelle. Peut être que s’en était la cause justement… Et pour une fois, son organisme n’avait pas régis tout de suite. Il n’avait pas pris ses médicaments, mais il était resté tranquille. Ian avait du penser qu’il avait réussit à passer le cap. Ou pas. Il en avait la preuve en ce moment même. Il attrapa les mains de la jeune femme, les lames aux yeux. Sa tête lui faisait si mal, et sa gorge, elle semblait se boucher lentement.

Pas grave, laisse tomber… Écoute, tu te rappelle du jour où on a joué avec les vitamines de mon père ? Bon ben… Voilà. J’ai … -Ian toussa un grand coup – j’en ai pris encore… Et j’ai pas mes…

Ok, s’en était trop, il fallait qu’il arrête de parler. Il espérait que la jeune femme ai saisit la suite. Il fallait qu’il aille à l’hosto. Ou alors… Non, il ne fallait pas que ses parents le voient dans cet état. Pour sûr, ils seraient furax. Il pencha la tête et la posa sur la poitrine d’Isabelle avant de fermer les yeux. Une fois de plus, Ian Huston de demandait bien dans quoi il s’était encore fourré. Il lui attrapa la main et tomba dans les vapes.


» Ian ▬ La vérité existe, on n'invente que le mensonge. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Sam 4 Jan 2014 - 12:13

Grâce à toi,

j'ai beaucoup appris

sur la vengeance
Cause when we are good, we're grand, but when we're bad we are very bad. But I stick around 'cause the love that you're giving me is the best I've ever had. Oh, oh, oh, oh. And it's funny to me, the way that things have worked out. There's no doubt in my mind that you can't recall what this all was about. So let's give it up. Love me sweetly and completely Come and sit beside me 'cause you know I need you near. When you're wheelin' with that feelin' we'll paint the town pink 'cause baby, red is so last year.





La situation était tout à fait étrange. Les deux jeunes ennemis, venaient de faire une trêve assez bizarre. Pour la deuxième depuis qu'ils se connaissaient, ils venaient de coucher ensemble. Chose qui n'avait absolument pas déplu à Isabelle. Mais leur relation pouvait laisser penser tout, sauf ça. Et pourtant ... Les deux anciens meilleurs amis profitaient, ensemble, du moment qu'ils s'étaient consacrés. A vrai dire, leur ancienne relation refaisait surface. Isa se sentait bien. Même trop bien. Tout ce qu'elle espérait, c'était que Ian ressente la même chose. Ne voulant pas que ce moment s'arrête, la jeune femme prit la parole. Comme à son habitude, et comme avant, elle était obligée de détendre l'atmosphère.

Hé bien merci Isa, je te retourne le compliment !

Un simple sourire vint se dessiner sur ses lèvres. Il fallait l'avouer, oui. Entre maintenant et leur première fois, le niveau avait bien évolué. Elle ne voulait pas lui cacher, quitte à ce qu'il s'en serve quand ils retrouveront leur relation d'ennemis. Elle s'en fichait. Elle avait besoin de lui dire.

Dis-moi Isabelle…

La jeune Harries se releva doucement, attrapant le drap afin de le passer autour de sa poitrine. Fronçant doucement les sourcils, Isabelle se demandait ce qu'il se passait. En quelques secondes, Ian était debout, se rhabillant à une vitesse éclair, cherchant d'un regard affolé quelque chose. Bon sang mais que lui arrivait-il ?

Isabelle… T’aurais pas vu… Une boite de médoc ?

Pardon ? Ian était malade ? Non ce n'était pas possible. Essayant de retrouver ses esprits, Isabelle s'empressa de ramasser son tee shirt, de l'enfiler. Même si elle n'avait pas de bas et juste son sous vêtement, au moins le haut était caché. Une boite de médicament. Il devait y en avoir plusieurs dans sa maison. La jeune femme essayait de chercher dans la chambre, ouvrant les tiroirs, avant de voir son ancien meilleur ami s'assoir sur le lit. A son tour, elle s'y loga, ne voulant pas le laisser seul. Il lui fallait de meilleures explications et vite ! Voyant Ian dans un sale état, Isabelle se sentit prise de panique. Commençant à respirer plus rapidement, elle sentit les mains froides du jeune homme, attrapant les siennes. Il avait les larmes aux yeux. Mais quelle connerie avait-il faite ?

Pas grave, laisse tomber… Écoute, tu te rappelle du jour où on a joué avec les vitamines de mon père ? Bon ben… Voilà. J’ai … j’en ai pris encore… Et j’ai pas mes…

Oh non. Le cœur de la jeune Harries s'accéléra. Pourquoi avait-il fait ça ? Tous les souvenirs par rapport à ces fameuses vitamines lui revint en tête. Non, il n'avait pas osé ? Pourquoi ? Il connaissait les risques... Complètement dans ses pensées, Isabelle en sortit quand elle sentit la tête du jeune homme venir se déposer sur sa poitrine. Et puis, ce fut fini, Ian Huston ne bougeait plus. Il venait de faire un malaise. Se précipitant pour le mettre dans la position de sécurité, Isabelle se leva du lit et commença à renverser toute la chambre. Les tiroirs, les placards. Tout. Il fallait qu'elle trouve cette boite. Ne voyant rien, elle se dépêcha d'aller dans la salle de bain. Elle fit le même acte. Elle balança tout, dans tous les sens. Rien, il n'y avait absolument rien.

Prise de panique, elle ne savait plus quoi faire. Elle devait appeler les secours, c'était la seule chose qui lui restait à faire. Elle ne trouvait pas les médicaments qui allaient pouvoir l'aider. Isabelle savait très bien que Ian ne voulait pas que ses parents soient au courant, mais c'était sa vie dont il était question. Se mettant à dévaler les escaliers à toute vitesse risquant de tomber, Isabelle se jeta sur le téléphone pour appeler les ambulances.

" Oui s'il vous plait, il faut que vous veniez le plus rapidement possible au 406 pineapple street. J'ai un ami qui ne va pas bien du tout. Il vient de faire un malaise et ne se réveille pas. Qu'est que je dois faire ? "

En quelques secondes les ambulanciers lui dirent quoi faire. Sans attendre, Isabelle raccrocha le combinait et remonta les marches deux par deux. Se retrouvant à nouveau auprès de Ian, la jeune femme lui prit les mains. Elle se mit alors à controler son pouls, il battait toujours. Moins rapidement, mais il était toujours présent. Rassurée, elle partit ouvrir les fenêtres, afin que la chaleur n'étouffe pas plus le jeune homme. Elle resta quelques minutes à ses cotés avant d'entendre des sirènes. Ils étaient là.

S'empressant d'ouvrir la porte, elle fit face à des ambulanciers déjà prêt à intervenir. Se poussant, elle leur montra le haut des marches.

" Deuxième porte à droite. Il est allongé sur le lit. Il respire toujours mais ne réponds pas. "

Une partie de l'équipe montèrent afin de mener Ian à l'hôpital, tandis qu'une autre vint poser des questions à Isabelle. Ce qu'elle savait ? Oh et bien pas grand chose ... Mais pour eux, chaque détails étaient important.

" Il a commencé à avoir mal à la tête, avoir du mal à respirer. Il a vooulu se lever mais au final s'est rassis. Il demandait après une boite de médicaments. Hier il a surement du prendre des vitamines, celles que son père prend habituellement. Sauf que petit, il avait fait une réaction. Il ne devait plus jamais en prendre. Mais apparemment il a continué. En les prenant, il devait certainement prendre d'autres pour calmer les crises du aux vitamines. Hier il a du oublier..." Sans attendre, elle donna la boite de vitamines aux personnes face à elle. " Il s'appelle Ian Huston, il a 18 ans, et moi c'est Isabelle Harries, une... Une amie. S'il vous plait, laissez moi me porter comme personne de confiance ou je ne sais quoi. Ses parents ne doivent rien savoir.."

L'équipe n'eut pas le temps de lui répondre qu'ils embarquaient déjà Ian pour le mener directement à l'hôpital. Sans réellement réfléchir, Isabelle monta les escaliers deux par deux, décidemment, et enfila son bas à toute vitesse. Elle n'allait pas le laisser seul. C'était hors de question ! Au final, ce bon moment venait de tourner au cauchemar !


made by pandora.







made by pandora.
[/center]





I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 22
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 24/08/1996
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 15/03/2013
☇ MENSONGES : 615
☇ JEU A LA : Troisième personne
☇ AVATAR : Colton Haynes




MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ] Sam 4 Jan 2014 - 12:33

× Première partie du Rp terminée, suite à l'hôpital ×


» Ian ▬ La vérité existe, on n'invente que le mensonge. •• unbreakable.
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ]

Revenir en haut Aller en bas
Grâce à toi, j'ai beaucoup appris sur la vengeance... [ IAN ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Calypso || Aime la vie, même si elle te réclame beaucoup d'effort ♥
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» "Je t'apprécie beaucoup tu sais...."(with EMY!)
» "J'ai beaucoup entendu parler de vous." [Seth]
» "J'aime beaucoup ce que vous faites"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Pineapple Lane :: 406-