VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Mar 19 Nov 2013 - 11:41


*Ça n'arrive pas qu'aux autres...*

Première histoire, cet homme qui perd espoir, Et broie du noir, ne pense plus qu'à boire, Il noie sa peine, s'entaille les veines


Il n'est pas rare de voir ce genre de comportement chez une personne aussi solitaire, ce ne devrait même pas étonné les psy' de voir ce genre de chose arrivées. On y peut malheureusement rien, ça arrive quand on s'y attend le moins. Et pourtant, c'est bel et bien là, surtout lorsqu'il s'agit d'une récidive.

Ce matin, Nigel entre en cours comme tout bon élève. C'est aujourd'hui que tout va se préciser. Mais le jeune homme n'est pas ici uniquement pour les cours. Il a loupé un entraînement la veille, prétextant une réunion de famille. Un peu une bonne blague quand on sait que le jeune homme n'a que ssa cousine près de lui. Bien entendu, Linus est de retour après dix ans d'absence durant lesquelles il a fait Dieu sait quoi avec Dieu sait qui ! Il a passé du temps avec Lizbeth, c'est certain puisqu'il l'a épousé, mais le reste de ses agissements ne rassurent pas le jeune homme et il se serait bien passé d'avoir une conversation avec eux. Il avait menti, tout ça pour une raison que les autres joueurs ignoraient. Nigel a toujours été très secret, mais c'est pire depuis ces deux dernières années. Quelque chose le perturbe, occupe tout son esprit et le terrorise. Mais ses coéquipiers n'aiment pas qu'il se permette de les plantés alors que la championnat est en cours et qu'ils sont en passe de gagner. Mais sans entraînement ni nouvelles stratégies et surtout sans leur meilleur buteur, les Ice Hounds n'ont aucune chance de remporter la compétition cette année. Ça ferait leur quatrième année de suite, un exploit ! Depuis que cette équipe est formée, rien ne les arrêtent. Supposée être l'équipe universitaire, les jeunes hommes sont presque aussi renommés que l'équipe de la ville, ds professionnels et tous espèrent y passer pro d'ici la fin de leurs années de fac. Le pied total !

Mais il faut que Nigel y mette du sien ! Il avait eu un rendez-vous la veille et si Dallas ne s'était pas inquiété qu'il y ai un problème chez lui, il n'aurait pas appelé. Nigel n'avait pas répondu sur son téléphone alors il avait tenté le portable de Heather. Elle était comme le premier contact que chacun appelait en cas de souci, elle savait ce que Nigel faisait en permanence, étant souvent avec lui. Mais pas cette fois-ci. Elle-même n'était pas au courant et le soir venu, elle appela le petit brun qui ne put lui répondre... Dès lors que sa cousine lui dit la raison de son appel, il sut qu'il allait en baver...
Et il pensa bien car ses camarades ne se firent pas prier pour lui infliger un traitement tout particulier... « T'as pas été là hier, tu nous cache des trucs à nous alors qu'on est si près du but, tu vas en chier p'tit gars ! » avait dit Dallas, fier de lui. Il n'aime pas le mensonge et encore moins perdre un match. Alors il fit faire un nombre incalculables d'exercices au jeune homme, l'épuisant certes, mais lui apprenant la discipline tel un chef d'armée.

Lorsqu'il eut son compte, ils le laissèrent tranquille. Nigel s'excusa d'avoir loupé l'entraînement de la veille et qu'il ne recommencerait plus. Ils n'attendirent même pas qu'il se relève et quittèrent la patinoire. Nigel, à terre, mit quelques minutes à retrouver son souffle. Il put retourner aux vestiaires pour se changer. Il ôta son T-shirt ainsi que ses protections, se trouvant torse-nu. Il était en sueur comme jamais. Même durant les matchs, il ne transpirait pas autant. Il ne raterait plus jamais un entraînement, encore moins en mentant à ses amis. Ils étaient tout ce qu'il avait, sa famille qu'il s'était construite au fil du temps, son seul soutien, son entourage avec qui il passait le plus de temps. Il ne devait plus les décevoir et trouver le courage de leur parler sincèrement...
Mais pour l’instant, il était épuisé et en colère. Colère contre lui, contre eux, contre un type en particulier... A bout de nerfs, stressé par une semaine difficile, Nigel éclata en sanglot en continuant de se déshabiller. « Mais pourquoi moi, putain ! » cria-t-il en jetant un premier patin qu'il venait de retirer. Puis, enlevant le deuxième, le Chatwood se demanda pourquoi il n'avait que ça dans la vie. C'était sa seule source de bonheur, il pouvait oublier tout sur la glace et se concentrer sur son avenir. Lui qui ne voyait pas le bout du tunnel, jouer au hockey lui procurait un certain plaisir qu'il ne prenait pas pleinement autre part, et certainement pas chez lui. Trop de choses dans la tête... Alors, perdu dans ses pensées, le jeune garçon regarda le patin dans sa main. Il le tenait par la lame avec force, ne sachant que faire... Il l'avait déjà fait. Ça lui avait fait du bien. Pourquoi pas cette fois-ci alors ?...Prenant son courage à deux mains, le jeune homme serra le patin encore plus fort, puis le jeta contre le mur d'en face. Il en hurla quelque peu de douleur. Nigel venait de s'entailler la paume de la main violemment. Le sang coulait. Ce sang si rougeâtre, si monstrueux... Et il pleurait alors, tentant de stopper l'hémorragie en serrant le poing. Il n'avait même pas remarqué que quelqu'un venait d'entrer...



©BlackSun


Dernière édition par Nigel B. Chatwood le Mer 27 Nov 2013 - 11:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Mar 26 Nov 2013 - 8:43

? Ça n'arrive pas qu'aux autres...


C'était un jour assez particulier aujourd'hui. Pour Isa en tout cas. Son moral étant au plus bas, elle était obligée de sortir. Ne sachant pas vraiment où aller, la jeune femme se mit à réfléchir. Avec ce temps, ce n'était pas la peine de penser à quelque chose dehors. Alors ... Tout à coup, une idée lui vint. La patinoire. Bien sur  ! Cela faisait tellement de temps qu'elle n'y était pas allée. Et à vrai dire, patiner lui manquait quand même ! Isa avait toujours été doué sur les patins, certes, ce n'était pas une championne mais elle arrivait à aligner un pas devant l'autre. Des chutes ? Haha bien sur. C'était même ça le plus marrant. Vous savez, comme pour le ski, les moments les plus marrants, c'est quand vous ne savez pas en faire. Après, c'est cool, vous vous amusez à votre manière, mais les chutes, c'est ce qu'il y a de meilleur ! Et Isa s'en fichait que les gens se fichent d'elle, après tout, elle ne pouvait pas être excellente de partout.

Se mettant en route, Isa pensait déjà à ses magnifiques acrobaties qu'elle allait tentée juste pour le plaisir. Quelques instants plus tard, notre jeune Harries mit enfin les pieds à la patinoire d'Atlanta. C'était tout simplement chouette. Se précipitant pour prendre des patins à sa taille, la jeune femme s'assit par la suite pour les enfiler. Une fois prête, elle se lança sur la glace. Les débuts étaient toujours dur. Réussir à trouver son équilibre, à bien tenir en place et ne pas s'écrouler contre la glace. Mais ... C'est ce qui arriva. Isabelle se retrouva, derrière contre le sol glacé. Ne pouvant s'empêcher de rigoler, elle se releva comme elle le pouvait. Cette fois-ci c'était la bonne, elle allait y arriver. Se concentrant, elle se mit à patiner doucement avant de trouver équilibre et rythme. Et voilà, le travail était fait !

Après quelques temps de patinage, Isabelle sortit. Il ne faut pas croire mais tout ce sport, quand on est pas professionnel, ça fatigue. Mais au moins, il y avait une bonne nouvelle, le sourire était revenu couvrir le visage de la jeune Harries. Et c'était son but. Comme quoi, il ne lui en fallait pas beaucoup !

S'approchant pour rendre les patins, Isa remit ses chaussures fourrées avant de se mettre en route. Mais bizarrement, elle avait envie de faire un détour. Passer par les vestiaires. Peut être qu'elle allait voir quelqu'un qu'elle connaissait... Se mettant en route, la jeune femme arriva devant les portes. Elle en ouvrit une, un tout petit peu, afin de voir si quelqu'un se trouvait à l'intérieur. Et elle ne se rata pas. Nigel. Oui, il était bien là. Elle le connaissait. A vrai dire, cela ne faisait pas longtemps alors qu'ils habitaient dans la même rue depuis toujours. Comme quoi, on peut passer à coté de beaucoup de personnes ... Sauf que leur rencontre avait été particulière. Le jeune Nigel avait été envoyé par ses amis pour draguer Isabelle. Sauf que, manque de chance, cela n'avait pas marché. D'ailleurs, il était aussi vite venu s'excuser. Mais ce n'est pas ça qui a marqué leur rencontre. C'est surtout le fait de l'avoir trouvé, dans les vestiaires de la patinoire, main en sang. Cet évènement avait marqué la jeune Harries. Elle le comprenait mais s'en voulait de ne pouvoir rien faire ... Dans ces moments là, malheureusement, rien ne peut soulager une personne ...

Mais passons. Leur rencontre se répétait. Isa, qui avait ouvert la porte, vivait à nouveau la même scène. Alors, s'empressant d'ouvrir en grands les portes, elle se précipita vers Nigel. Retirant son écharpe, elle la déposa sur sa main, de nouveau en sang. Inspirant un grand coup, sa mâchoire se contracta et ses yeux devinrent noirs.


- Qu'est qui t'a pris ? Bon sang Nigel ! ...

Se reprenant, la jeune Harries se rendit compte que de gueuler ne servait à rien dans ces moments là. Alors, tirant un peu sur son bras pour lui faire comprendre qu'il devait la suivre, Isa s'approcha, avec Nigel, vers les lavabos. Retirant son écharpe qu'elle déposa sur le coté, elle ouvrit l'eau, froide certes, et déposa la main du jeune homme en dessous. Il fallait voir à quelle profondeur était la plaie.

- Nigel ... Je vais te mener à l'hôpital. Tu es trop entaillé pour rester là sans rien faire !

Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Mer 27 Nov 2013 - 13:06


*Ça n'arrive pas qu'aux autres...*

Première histoire, cet homme qui perd espoir, Et broie du noir, ne pense plus qu'à boire, Il noie sa peine, s'entaille les veines


Il n'est pas facile de vivre une vie normale d’adolescent lorsque l'on est oppressé de tout côté. Le jeune Chatwood sait de quoi il parle. Toute sa vie, il a tenté de passer inaperçu, de faire en sorte de ne pas se retrouver aux prises avec n'importe qui. Même malgré le suicide de son frère aîné et de la disparition de Linus pour un autre continent, le jeune homme avait tenté de s'effacer, qu'on ne lui parle plus de tout cela. Mais ça revenait bien trop souvent sur la table et depuis le retour de son frère, il n'y en avait plus que pour son jumeau décédé il y a dix ans. Même pas il n'avait prit le temps de s'occuper des êtres encore vivant... Nigel tentait de passer un peu de temps avec son frère mais il savait que rien ne serait régler tant qu'ils n'auraient pas rendu hommage à Errol. Il fallait s'y prendre correctement pour passer à autre chose.

Mais le plus gros problème du petit brun n'était pas là. Il résidait dans le fait qu'il ne se sentait plus capable de mener de front sa vie privée, ses activités sportives et sa vie sociale. Nombreux sont ceux qui ignorent tout de Nigel, même ses partenaires de hockey ne savaient pas tout. Il n'y avait que deux ou trois personnes pour connaître le vrai Nigel, celui qui est sensible, mal dans sa peau, qui ne peut être lui-même avec tout le monde de crainte de se faire rejeter, de ne plus avoir le soutien qu'on lui apporte depuis la dislocation de sa famille. Il a besoin de ses amis, il ne souhaite pas se faire abandonner... Alors il subit. Il subit leurs railleries, leur énervement à le voir manquer l'entraînement pour une raison inconnue de tous, même de sa cousine qui pourtant le connaissait par cœur.
Le porteur du numéro 83 était dans les vestiaires, à moitié nu et l'âme emplie de sombres idées. Il ne parvenait plus à contrôler sa vie, ça lui faisait peur. Il n'est pas du genre à vouloir tout avoir en main, mais il n'est pas non plus celui qui se laisse couler. Nigel est quelqu'un qui tente d'être entier mais à qui il manque une grosse partie de lui-même. Ça devient difficile de cacher à tous ce qu'il a sur le cœur et bien plus compliqué de jouer au hockey quand il sait ce qu'il risque de voir disparaître... Ne plus pouvoir jouer serait terrible pour lui, il n'a que ça dans la vie. Il l'a comprit maintenant et sait que ses coéquipiers, bien que l'ayant fait souffrir aujourd'hui, sont sa famille, ses plus proches amis.

Mais ça n'a pas empêcher le jeune homme de commettre un acte des plus affreux. Le bruit sourd de ce patin qui s'écrase contre le mur d'en face, rebondissant sur le banc pour finir à terre... La douleur était vive, insupportable et pourtant, le brun ne bougeait pas. Comme s'il méritait cette souffrance. Des larmes coulèrent. La dernière fois qu'il avait fait ce genre de choses, ça ne s'était pas bien passé non plus. Il se retenait mais par moment, il avait juste envie de se vider de son sang... Et la dernière fois, on l'en avait empêcher. Tout comme cette fois-ci... Une voix lui hurla dans les oreilles en se précipitant vers lui. Rouvrant les yeux, le jeune homme constata qu'il connaissait cette demoiselle. C'était celle-là même qui l'avait aidé la première fois ! Isabelle... La pauvre. Qu'allait-elle penser de lui maintenant... Il ne répondit pas sa question. Il ne savait pas vraiment ce qui lu iavait prit, une envie soudaine de se libérer de son mal. Il la laissa poser son écharpe sur sa plaie, pas très sûr que ça soit ce qu'il y avait de plus stérile mais au point où on en est !

La brunette tira le bras de son ami et celui-ci se leva. Il avait la tête embrumée mais il la suivit jusqu'au lavabo et poussa un grognement lorsque l'eau froide toucha sa blessure. Ça faisait un mal de chien ! Nigel serra les dents en entendant les parles de Isabelle. « Je... Ça va aller... » Non, ça n'allait pas vraiment aller. La coupure qu'il venait de se faire était plutôt profonde et le sang ne cessait de couler. Bien que diluer par l'eau, l'on pouvait tout de même se rendre compte de l'abondance de sang. Ça le dégoûtait. Nigel, comme prit d'un mouvement de panique, retira vivement sa main de sous le robinet. Il s'empressa de fouiller dans son sac, quelques gouttes jutant sur le sol du vestiaire au passage, et trouva un morceau de bandage qu'il entoura avec force autour de sa main. Une lame de patin, ça ne pardonne pas ! L'on se protéger énormément pour le hockey car l'on risque à tout moment de se voir couper un doigt ou crever un œil si l'on ne fait pas attention et que l'on tombe. Ceux de Nigel sont toujours bien aiguisé pour lui permettre d'aller plus vite sur la glace et d'obtenir des scores de vitesse et de précision hors du commun. Mais quand on a des tendances au laisser aller, il vaudrait mieux une lame émoussée qu'un séjour à l'hôpital... « J'veux pas aller à l'hosto... s'te plaît... J'y suis déjà aller hier c'est bon ! » lâcha-t-il sans trop faire attention à ce qu'il faisait. Nigel se rassit sur son banc, sachant pertinemment qu'il devait voir un médecin au plus vite pour éviter les bactéries qui sont susceptibles de s'infiltrer dans la plaie. Mais il ne se sent pas le courage d'affronter cet endroit... Surtout avec Isabelle qu'il ne connaît que peu après tout. Oui, car la demoiselle de Greengrass fut longtemps sa voisine avant qu'il ne la côtoie. Jamais ils ne s'étaient parlé avant un jour particulier où une fois encore ses coéquipiers voulaient qu'il se trouve une copine, se moquant de lui sur son incapacité à draguer. Leur premières vraie rencontre fut un peu étrange, la deuxième pour s'excuser et la troisième ressemblait étrangement à celle-ci... Fort heureusement, entre ces événements, ils avaient pu se voir en de plus normales circonstances mais cette fois, tout recommençait et Isa' devait avoir aussi peur que lu ide la suite...



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Mar 3 Déc 2013 - 12:47

? Ça n'arrive pas qu'aux autres...


Isabelle avait prié pour que cet évènement ne se reproduise pas. Tout ce qu'elle espérait, c'était que Nigel aille mieux. Certes, elle ne le connaissait que très peu, mais bizarrement elle se sentait coupable et avait un besoin énorme de l'aider. C'était vital pour elle. Elle ne savait comment l'expliquer. Peut être parce qu'elle même était dans cette situation. Et comme on le sait si bien, les personnes donnent des conseils aux autres, alors que parfois, ils ne sont pas mieux. Et c'était le cas de la jeune Harries. Mais ça personne ne le savait. Pour le moment, elle n'avait rien fait depuis des années, mais les pensées étaient présentes. Malheureusement, quand on devient dépressif, suicidaire, cela ne se guérit pas en quelques temps. Voir si cela guérit réellement...

Alors que la jeune étudiante s'était empressée de s'approcher du jeune homme, elle le força à passer sa main sous l'eau. Un grognement de sa part ? Isabelle répliqua instantanément ! " Tu n'avais pas qu'à te couper ! Il faut que je regarde la gravité ... ". Heureusement pour elle, avant que Nigel ne retire sa main, Isa avait bien remarqué la profondeur. C'était l'hopital obligatoirement. D'ailleurs, elle ne se gêna pas pour le lui faire remarquer ! Le regardant se diriger, sur un coup de panique, vers son sac pour en sortir une bande, la jeune Harries serra la mâchoire avant de souffler un bon coup. Que voulait-il ? Qu'elle parte et le laisse comme ça ? Même pas en rêve, c'était hors de question.  Isabelle s'approcha à nouveau du jeune homme avant de s'assoir en face de lui. Elle n'allait pas abandonner aussi rapidement.

" Très bien, on peut rester là, à attendre que tu te vides de ton sang. Ca peut être une idée aussi ... "

Isabelle croisa les jambes ainsi que ses bras avant de commencer à regarder autour d'elle. En faites, à cet instant précis, sa tête était en ébullition. Elle essayait de trouver un moyen de faire accepter à Nigel d'aller à l’hôpital. S'il refusait, Isa n'imaginait même pas les conséquences dû à sa plaie. Se mordillant doucement l'intérieur de la bouche, la jeune Harries posa son regard sur le bandage déjà plein de sang. C'était trop. Stop.

" Bon maintenant ça suffit. J'appelle les urgences, que tu le veuilles ou non. Tu es en train de perdre du sang, tu as besoin de points et c'est hors de question que je te laisse comme ça. Je suis une fille très têtue, tu n'arriveras pas à me faire changer d'avis ! Saches le ! "

Se levant assez vite, Isabelle se dirigea vers son sac pour en sortir son portable. En même pas quelques secondes, la jeune étudiante composait le numéro des urgences avant d'appuyer sur la touche verte. Ca y est, la communication était en route. Isabelle se tourna vers Nigel avant d'entendre une voix au bout du téléphone... La jeune femme plongea son regard dans celui du jeune homme. Allez savoir pourquoi, mais le voir aussi mal, désespéré ... La jeune Harries raccrocha. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle le comprenait. Tout simplement parce qu'à sa place, jamais elle n'aurait voulu qu'on décide pour elle ou qu'on appelle les urgences si on en avait pas envie. Se remettant face à lui, Isabelle baissa doucement les yeux vers sa plaie.

" Écoute Nigel, il faut vraiment que tu te fasses soigner... Tu ne peux pas rester comme ça. Tu sais aussi bien que moi les conséquences si tu ne fais rien. Sauf que je ne peux pas te forcer. ET je ne le ferai pas. Tout simplement parce que moi, à ta place, je ne voudrai pas que l'on décide pour moi. Mais saches que, si jamais tu ne veux ps aller à l’hôpital, on ira au moins voir un médecin, ou trouver quelqu'un qui pourra te recoudre la main. Nigel, s'il te plait, ne fais pas une bêtise de plus. Ca c'est déjà trop. Alors réfléchis bien ... "

La jeune femme plongea son regard, rempli d'inquiétude et de tristesse, dans celui du jeune homme qui se tenait face à elle. Se levant doucement, elle s'installa à ses cotés. Lui prenait doucement la main non blessée, elle émit un petit sourire.

" Ne gâches pas ta vie. "

Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Ven 6 Déc 2013 - 13:36


*Ça n'arrive pas qu'aux autres...*

Première histoire, cet homme qui perd espoir, Et broie du noir, ne pense plus qu'à boire, Il noie sa peine, s'entaille les veines


Rien que de songer à cette scène qui se répétait, le jeune homme s'en sentit encore plus mal. Isabelle était là, face à lui qui tenait sa main, ensanglantée comme auparavant, tout recommençait sans que rien ne soit sous contrôle. Nigel se détestait de ne pas parvenir à contrôler sa vie, qu'une connerie l'ai conduit à se haïr comme personne ne pouvait se haïr ! Il n'avait pas réfléchit, il ne voulait que se trouver un échappatoire, une façon de se sortir de tout ça, que ça ne soit qu'un rêve. Mais rien ne le faisait oublier... Ses amis ne savaient pas, sa famille n'était plus. Linus ne comprendrait jamais, personne ne pouvait lui venir en aide, c'était trop dur à supporter pour un seul être... Et voilà que, contre toute attente, une jeune femme arrive, sa sauveuse, l'aidant alors qu'elle n'y est pas forcée, que nul ne lui indique qu'elle est la plus indiqué pour ce genre de chose. Nigel voudrait s'enterrer à présent. Plonger la demoiselle dans la même situation... Cette fois pourtant, c'était bien pire ! Et le Chatwood le comprit lorsque son amie s'exclama qu'il avait besoin d'aller à l'hôpital. Il y passait bien assez de temps à son goût, ne servait à rien d'y retourner deux jours de suite. Mais il savait qu'il fallait faire quelque chose, il n'en avait juste pas envie...

Se dégageant de son étreinte, le petit brun alla se planter sur son banc, passant une bande vieillotte autour de la main. Celle-ci saignait toujours, comme si rien n'avait été fait. Ce sang qu'il détestait tant, cette couleur trop sombre, ces pensées trop noires... Isabelle tentait de le faire réagir, avec violence. Mais elle était d'une gentillesse sans pareille. Elle ne le laissa pas. Bien qu'elle se montre dure avec son ami, celui-ci savait pertinemment qu'elle avait raison. Il devait consulter, faire recoudre sa main. Il n'avait pas envie de la perdre, de perdre la dernière chose qui lui plaisait dans ce monde... En fait, à bien y réfléchir, Nigel n'avait pas envie de se tuer, pas de cette façon là. Il venait de rencontrer quelqu'un de spécial pour lui, qui pouvait l'aider à se sentir mieux malgré les épreuves, lui donner confiance en lui, ce qui n'est pas une mince affaire ! Alors pourquoi fait-il ça ? Ses coéquipiers l'ont trop poussé à bout ce jour là, ils ne comprennent pas qu'il avait besoin de leur cacher certains détails. Ça le rend profondément triste de ne pas se sentir à l'aise avec eux. À tel point que... « Je voudrais juste m'endormir pour ne plus jamais me réveiller... »
C'était une pensée bien sombre qui hantait le jeune homme, mais il ressentait le besoin de l'exprimer à voix haute pour en prendre toute la mesure. S'il pouvait simplement s'endormir, ne plus rien ressentir, ne plus avoir à supporter ce quotidien si loin de ce qu'il est. Nigel était souriant, enjoué, une vraie plaie quand il était gosse. Et puis le suicide d'Errol survint et le plongea dans la torpeur lorsque son frère l'abandonna, puis quand ses parents le laissèrent pour faire leur tour du monde. Ne reste pus que Hetty, qui ne peut malheureusement pas être là en permanence. Elle et Miranda le comprennent, l'épaule et l'aime de tout leur cœur. Mais lui a besoin d'un peut plus. Ne se sentant pas entier, il aimerait pouvoir crier au monde qui il est, ce qu'il rêve de faire, mais nul ne comprendrait ses choix... S'il n'y avait pas W pour le menacer, il vivrait un peu plus en paix avec luimême, mais la peur d'être découvert, que les gens apprennent par ce biais, le terrorisait. Il venait de retrouver son frère, allait avoir un semblant de famille désormais, il ne souhaitait pas voir tout cela gâcher... Il n'est pas comme les autres, il ne peut plus l'être du moins depuis quelques années...

Alors Isabelle prend sur elle et appelle les urgences. Nigel la regarde faire, les yeux suppliants, baignés de larmes. Il ne souhaitait pas que les pompiers débarquent ici, que tous le voit sortir sur un brancard ou pire encore, ne commencent à aider W à parler... Il y a déjà bien assez de ragots à Lakeview, c'est une toute petite ville, pas la peine d'alimenter encore plus les langues de vipères. La jeune femme revient vers lui, semblant le comprendre, lui laisser le choix. « Je... » Le brun ne savait pas comment remercier la jeune femme d'être si patiente et de ne pas avoir déjà appeler la moitié de la ville, sa cousine, les pompiers, l'équipe. Elle aurait pu le faire mais elle avait raccroché avant que ça ne prenne trop d'ampleur. Il faisait ce qu'elle avait dit. Il réfléchissait à présent. « Tu sais pas s'que c'est que de ne pas avoir sa place, d'être rejeté par ceux que l'on pense pouvoir considérer comme une famille... Même mon équipe se met à me traiter différemment ! Je veux pas être différent des autres ! » peste-t-il en gesticulant, ses gestes tirant sur sa plaie. Il stoppa vite ses mouvements, plongeant son regard dans celui de la jolie brune. Il se frotta les yeux avec sa manche. « Excuse moi... Tu as raison. Il faut que je... que je vois un médecin. Comment on fait pour se faire respecter par les autres ? Tout le monde abuse de a gentillesse, de mon silence. Je voudrais être comme toi, assumer. » Maintenant, il demandait des réponses, et serait prêt à la suivre aux urgences si elle le souhaitait. Si tentait qu'elle le laisse se changer.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 25
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 03/03/1993
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 18/11/2013
☇ MENSONGES : 249
☇ JEU A LA : Mixte
☇ AVATAR : Christa B. Allen




MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Mar 17 Déc 2013 - 14:00

? Ça n'arrive pas qu'aux autres...


Même si Isabelle ne connaissait pas le mal qui prenait possession du jeune Nigel, elle se sentait coupable et mêlée à l'histoire. Allez savoir pourquoi mais dès qu'elle tombait sur lui, le jeune patineur était en train de se mutiler volontairement. Elle se sentait obligée de l'aider. Quelle personne pourrait laisser, passer et faire comme si elle n'avait jamais rien vu ? Une personne horrible. Et ce n'était pas le cas de la jeune femme. Dès qu'elle pouvait aider, elle faisait tout on possible pour.

Après avoir eu envie de téléphoner aux urgences, Isabelle croisa le regard du jeune homme qui se tenait non loin d'elle. Sans réellement comprendre pourquoi, elle stoppa court à la conversation téléphonique et se rapprocha de son ami. Elle ne pouvait pas le forcer. Au contraire, cela allait empirer la situation. S'asseyant calmement, elle prit la parole avant d'écouter ses réponses. Elle voyait dans son regard qu'il tenait à la remercier, mais au fond d'elle, ce n'était pas la peine. Elle venait de faire ce qui était le mieux pour Nigel. Du point de vu psychologique ... Et c'était surtout sur ce point de vu qu'il n'allait pas bien.


« Tu sais pas s'que c'est que de ne pas avoir sa place, d'être rejeté par ceux que l'on pense pouvoir considérer comme une famille... Même mon équipe se met à me traiter différemment ! Je veux pas être différent des autres ! »

La jeune femme baissa lentement les yeux. Nigel se confiait pour la première fois. Certes, ce n'était pas des confidences énormes, mais au moins elle pouvait comprendre une infime partie de ses problèmes et essayer de l'aider. Au moins un endroit où la jeune Harries pouvait servir... Le laissant s'exprimer autant qu'il le désirait, elle plongea son regard dans le sien. Elle voulait le soutenir. Autant moralement que physiquement.

« Excuse moi... Tu as raison. Il faut que je... que je vois un médecin. Comment on fait pour se faire respecter par les autres ? Tout le monde abuse de a gentillesse, de mon silence. Je voudrais être comme toi, assumer. »

" Nigel ... Il n'y a pas de solution magique. Si les gens ne te respectent pas c'est tout d'abord parce que... Tu ne le fais pas envers toi même. Si tu te respecte, ce que te font les gens te passera au dessus. Tu sais ce que tu vaux, tu sais qui tu es. Il faut que tu t'en foute des autres. Il n'y a que toi qui compte. Comme on dit, on ne peut compter que sur soi même. Oui, tu as la famille, ou les amis. Mais rien n'est vraiment éternel, sur. Il n'y a que ta propre personne qui est sure. Simplement, il faut que tu te respecte et que tu poursuive tes valeurs. Et puis tu sais, je ne suis pas vraiment comme tu me décris. C'est juste que ... J'ai appris à passer au dessus. Parfois... "

La jeune femme se mordilla doucement la lèvre avant de se lever. " Il faut que tu te changes. On va aller aux urgences et si tu veux on peut continuer la conversation après. Je serai ravie de t'aider Nigel, mais tant que tu ne sera pas soigner, ca risque d'être plus dur ... "

La jeune femme émit un petit sourire avant de se tourner et de composer un numéro sur son téléphone. Elle allait, enfin, appeler les urgences. Savoir s'ils devaient rester là, à les attendre, ou s'ils pouvaient venir d'eux mêmes.
Fiche par romane, disponible sur artsoul


I don't know why he's with me, I only brought him trouble since the day he met me. If I was him, by now I would have left me, I would have walked away. Cause when you're in too deep you wake up when it's too late, you've fallen in love in the worst way and if you don't go now then you'll stay cause I'll never let you leave, never let you breathe. if you're looking for heaven, baby it sure as hell ain't me ► Between love and hate, I don't know ...  
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Mer 18 Déc 2013 - 8:52


*Ça n'arrive pas qu'aux autres...*

Première histoire, cet homme qui perd espoir, Et broie du noir, ne pense plus qu'à boire, Il noie sa peine, s'entaille les veines


La douleur était trop forte, tant dans son cœur que dans le creux de sa main. La coupure était profonde, Nigel le sentait, mais il ne parvenait pas à penser correctement. Ses coéquipiers lui avait fait payer ses mensonges et il savait qu'il le méritait, mais comment peut-on se montrer honnête quand l'on cache quelque chose d'aussi gros... Il ne souhaitait pas se voir traiter différemment des autres à cause de ça, il ne fallait pas que quelqu'un se rende compte de quelque chose, ça causerait sa perte. Nigel avait peur qu'on lui enlève sa passion, qu'il ne puisse plus jouer au hockey. Ça le terrifiait car il n'aimait que ça dans la vie. C'était son rêve de passer professionnel, malgré le fait qu'il souhaite éviter certains entraînements pour des raisons que nul n'a besoin de connaître. Sa vie est compliquée depuis deux ans, il en a marre... Nigel souhaiterait tellement que tout ça se termine.

Et voilà qu'entre dans sa vie la jeune Isabelle Harries, si douce et gentille, avec son petit caractère. Elle tente de l'aider mais l'adolescent n'arrive pas à se laisser faire. D'une part, il n'a pas envie qu'elle le touche, d'autre part il a peur qu'elle sache. Qu'elle sache quoi ? C'est secret, on ne peut pas le dire. Mais la jeune femme persiste et obtient l'attention de son ami. Celui-ci commence à s'ouvrir, demandant comment l'on peut assumer ce que l'on est sans se faire abuser par les autres. Nigel pense fortement à ses coéquipiers en disant cela, car même s'ils n'ont pas eut tord et qu'il aurait due leur parler, en particulier à Dallas, il ne l'avait pas fait et avait chercher à fuir bien trop longtemps sa famille de la glace... Isabelle avait entièrement raison, il devait réagir et ne pas rester comme ça. Le hockeyeur serrait le poing pour ne pas laisser couler son sang partout, ce qui lui causait une douleur plus vive encore. La brunette lui dit quelque chose qui le fit rire jaune, s'il avait eu envie de rire. « Tu sais ce que tu vaux, tu sais qui tu es. » Non, il ne le savait pas justement... Il la laissa terminé, mais cherchant en son fort intérieur qui il était, sans parvenir à une réponse. « Tu te trompe... Je n'sais plus qui je suis, je ne me reconnais plus depuis quelques temps. Tout a changé. Je n'ai pas de vraie famille. C'est cruel mais il n'y a que ma cousine qui est là pour moi. Mes frères sont des idiots et mes parents sont en voyage. Je n'ai plus d'illusions sur la famille ne t'en fais pas... » dit le jeune homme, amer. Il en voulait tellement à Errol d'être mort et de l'avoir abandonné. Ça n'a même pas aider Linus à se rapprocher de son cadet, il est partit à l'autre bout du monde... Isabelle avait du en entendre parler, le battage que cette histoire de suicide à fait était horrible et Nigel aurait préféré oublier tout ça.

Comment la miss Harries parvenait-elle à passer au-dessus des remarques. Elle avait subit quelques problèmes, comme tout le monde, mais elle semblait si forte et confiante. Il le voyait à la manière dont elle lui avait crié dessus un peu plus tôt. Mais le moment n'était pas venu de parler du passé, il fallait avancer, jusqu'aux urgences malheureusement, qui verrait une nouvelle fois le Chatwood passer... Acquiesçant, le petit brun tourna les yeux vers son sac de sport. Il attrapa un T-shirt de sa main valide et l'enfila, serrant toujours le poing. Le sang avait peut-être cesser de couler abondement, ais dans le doute il valait mieux ne pas relâcher sa prise. Isabelle se retourna pour téléphone aux urgences et Nigel se démena tant bien que mal avec le reste de sa tenue de hockey pour arriver à enfiler son jean. Ça le gênait un peu qu'une demoiselle soit là, en public. Il n'est pas pudique  ce point, mais il ne se verrait pas se mettre à poil devant n'importe qui non plus. La jeune femme paraissait attendre son feu vert pour se retourner et Nigel l'a héla. « Isabelle... Est-ce que tu pourrais m'aider s'te plaît... » fit le brun, honteux, en montrant ses chaussures. Il devait faire ses lacets afin d'éviter de se casser la gueule et avec une seule main, il ne savait pas vraiment faire. S'ils devaient bouger jusqu'à la voiture pour se rendre à l'hôpital, autant qu'il évite de tomber et de se fracturer quelque chose. Il fit la moue en la regardant de nouveau. L'imaginer en train de se mettre à genoux devant lui le mettait encore plus mal à l'aise et il priait pour que personne ne rentre et se méprenne... « Il faut qu'on y aille, alors ? » demanda-t-il en jetant son matériel dans son sac. Il ne manquerait plus que son patin, à l'autre bout de la pièce.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Lun 10 Mar 2014 - 15:20

« Bonjour,
Nous avons constaté que le sujet suivant n'a pas reçu de réponse depuis un moment, nous vous laissons jusqu'au 24 Mars sinon, le sujet sera verrouillé.
Merci de votre compréhension. »
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle Ven 2 Mai 2014 - 9:44

Verrouillé
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle

Revenir en haut Aller en bas
(☇) Ça n'arrive pas qu'aux autres... || ft. Isabelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anthony arrive
» Un train, et il(s!?) arrive(nt...)
» Arrive en furie [PV Céline]
» J'arrive pour tous vous embêter ♥
» Pourquoi c'est toujours à moi qu'arrive ce genre de choses? (demande de RP)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Atlanta :: Arena-