VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Mar 1 Oct 2013 - 13:02

C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour.


Samantha & Savannah
★★★★★★


Dans la vie, il n'y a pas que les journées qui sont sans fin, mais également les nuits. Lorsque l'on arrive pas à s'endormir en moins de trois heures, pour ensuite se réveiller toutes les demi-heures parce qu'on se sent oppressé par quelque chose, comme une présence ou un sentiment d'être observé, ce n'est pas une vie. Samantha ne dors que rarement depuis ces derniers mois. Au début, ce n'était que des cauchemars, mais ça avait changé, tout était devenu plus compliqué. Elle ne savait pas où donner de la tête. L'écriture de son roman en cours n'avançait pas, la jeune femme n'avait pas l'inspiration, elle ne trouvait pas le repos, si bénéfique à la création. Alors tout s'embrumait dans son cerveau et les mots se perdaient comme les pensées, dans un flou intersidéral où elle ne les rattraperaient pas. Cette nuit ne dérogeait pas à la règle. Allongée dans le canapé de son grand bureau, Sam' réfléchissait. N'arrivant pas à dormir, autant chercher à se rendre utile. Elle avait des mots croisés à la main, le crayon entre les dents, concentrée comme jamais sur les définitions. Elle avait l'habitude de passer ses nuits dans ce sofa, très confortable, qu'elle avait spécialement choisit pour son aspect et la texture de son velours. La demoiselle avait des goûts de luxe et si un canapé n'était pas aussi confortable qu'un lit, ça ne valait pas la peine.
Il était tard et les yeux de la jeune femme commençaient à la piquer. Elle luttait contre l'endormissement, craignant de voir des images traumatisantes pendant son sommeil comme c'était bien souvent le cas. Alors elle écrit, posant les lettres dans les cases. J-U-V-E-N-I-L-E remplissait désormais la grille, entrelacé d'autres mots. Es mots, ça le connaissait la Sam'. Elle les employaient très souvent. Pour parler bien sûr, mais en particulier pour écrire ses romans. Ils faisaient sensations et bien que, par le passé, elle ai annulé quelques séances de dédicaces dans certaines grandes villes, ses fans sont au rendez-vous et s'inquiètent de ne pas voir le prochain roman de la jeune femme sortir. Ça faisait maintenant quatre ans que son histoire était en préparation, sans que Samantha ne trouve goût à écrire. Pourtant, elle été connue dans de nombreux pays, elle aurait pu réussir encore plus. Aussi adorée que Castle à la télévision, elle savait faire parler d'elle quand ça lui chantait, mais son état trop incertain ne lui permettait pas de jouer chaque jour de cet popularité. Il faudrait pourtant que ça change...

L'être humain est un spécimen bien étrange, capable du meilleur comme du pire sans jamais savoir si le remord le hante ou non. Il n'est pas rare de voir un enfant attaqué un autre pour un jouet sans comprendre le pourquoi de cette altercation. Souvent, le gamin se fiche de l'autre, heureux d'avoir triomphé. Et parfois, ils partagent comme s'ils étaient de bons amis. Le thème du récit que miss Trudeau écrivait à l'heure actuelle parlait de ce genre de comportement, de toutes ces choses que l'on peut voir dans une vie sans jamais les comprendre. Son analyse psychologique de ces livres, tant sur les polars que sur les romans d'aventures, à fait d'elle une écrivaine aussi aimée que J.K Rowling, presque aussi populaire que Shakespeare à son époque, dont elle est grande fan.
Soudain, la brune se redresse dans son sofa, une idée lumineuse en tête. Attrapant son flacon d’anxiolytiques, elle avala la dose prescrite et se mit à pianoter rapidement sur son ordinateur, avant que l'effet du médicament ne fasse effet. Frénétique, Samantha écrivit ainsi pendant une heure, avant de se reposer sur le dossier de son fauteuil, satisfaite pour le moment.
Il était à présent près de dix heures et on était le weekend. Il y avait encore moins de choses à faire durant ces jours là. Alors Samantha décida d sortir. Non pas pour chercher un semblant de vie sociale, mais plutôt pour se promener dans les bois. Elle avait de la chance de vivre tout près d'une parcelle de forêt. Elle aimait la nature, l'odeur de l'herbe, le bruissement des feuilles sous le vent, rien de tel pour se rappeler d'où l'on vient et qu'une force plus puissante est à l’œuvre dans ce monde surpeuplé. On ne prend pas le temps de voir la beauté des fleurs ou la couleur du ciel de nos jours et ça attristait la demoiselle. Ais elle ne se laisserait pas démonter, non pas maintenant !

Parcourant la forêt dans sa petite robe blanche, un châle sur les épaules, Samantha marchait sur les branches mortes en ballerines, sans craindre de se piquer les pieds. Elle connaissait cette forêt, elle bordait Lakeview de part en part et bien souvent elle avait participé à des soirées dans le coin. Genre feux de camps entre amis, camping non loin de la maison en cas de pépin. C'était un endroit chaleureux, mystérieux et plein d'histoire. Mais l'histoire allait semble-t-il s'écrire autrement aujourd'hui... Faisant le tour d'un arbre, miss Trudeau tomba nez à nez – ou plutôt nez à dos – avec une autre personne. Il était rare de voir quelqu'un s'aventurer aussi loin. Une jeune fille, les cheveux très noirs et la peau pale, dessinait tranquillement devant quelque chose que Samantha ne vit pas de suite. Le craquement sous ses pas avaient alerté la jeune fille assise par terre et la grande brune ne pouvait plus se défiler. Elle sourit à l'inconnue d'un air bienveillant, trouvant son visage doux et serein. « Bonjour. Je n't'ai pas fais peur j'espère ! » dit-elle de sa voix si particulière aux intonations chantantes. La voix de Samantha donnait envie de sourire lorsqu'elle parlait, d'un simple bonjour à une phrase bien construite, c'était l'effet que cela faisait sur les gens. « C'est très beau ce que tu dessine, tu es douée. » fit-elle, après avoir aperçu le croquis de la jeune fille. « Je 'appelle Samantha, et toi ? » Elle lui tendit la main.

Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 20
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 22/06/1997
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 01/04/2013
☇ MENSONGES : 208
☇ JEU A LA : Troisième personne.
☇ AVATAR : Isabelle Fuhrman




MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Jeu 3 Oct 2013 - 16:32

Une mère est unique
▲ même si on ne la découvre que très tard... ▲


L

e ciel bleuissait au fur et à mesure que le jour avançait. L'automne était arrivé d'un pas rapide et les feuilles de la rue Greengrass tombaient déjà, jonchant un sol maintenant marron orangé et humide. C'était Samedi. Ce qui signifiait que les cours n'avaient pas lieu pendant deux jours. Pourtant, Savannah, contraire à ses habitudes, ne se leva pas tard. Non, les oiseaux commençaient tout juste à égayer le paysage de leur chant mélodieux lorsqu'elle s'habillait, apprêtée à sortir. Vêtue d'un pull léger, d'une parka à fourrure - elle haïssait le froid - et d'un jean, elle enfilait ses bottes à lacets. Soupirant, elle alla chercher ensuite son carnet à dessin et quelques crayons qu'elle fourra dans un des ses deux immenses poches de devant.

L

a porte claqua derrière elle et la jeune brune la ferma à double tour, rangeant ses clés ensuite avec ses affaires. Elle se tourna face à la rue avant de descendre les marches du perron. Ce matin, elle se sentait vide. Cela lui arrivait, quelques fois. Elle se sentait seule, et elle se savait un étrange besoin d'affection. Ayant perdu ses parents assez jeune, elle devrait ne pas connaitre ce manque, et pourtant... Cette solitude irremplaçable la mettait souvent de mauvaise humeur, et surtout d'une tristesse considérable, à tel point qu'il lui arrivait de ne pas aller en cours pendant plusieurs jours, prétextant une extinction de voix ou de gros maux de ventres, ou encore une maladie qui la clouait au lit. Elle ne parlait à personne dans ces cas-là, et elle n'excluait aucun membres de ses amis. Si on lui faisait ne serait-ce qu'une réflexion ou autre bêtise, elle se mettait à pleurer à n'en plus finir. Pour dire à quel point cette petite dépression la tourmentait.
Savannah n'avait jamais eu vraiment d'attache à une personne quelconque. Ses parents étaient morts, ainsi que sa meilleure amie avec qui elle avait vécut quand même dix années bien mouvementées et son meilleur ami qu'elle avait aimé, mais la réciproque n'étant pas, aucun lien plus fort que l'amitié ne s'était développé. La nature sociable -bien que timide - de Savannah la poussait à aller vers les autres, mais elle se sentait à chaque fois exclue, rejetée d’amitiés ou d'amourettes. Malheureusement, une adolescente de son âge avait besoin de tout cela, et ça devait être de par ce manque de liens forts que cette solitude grise l’obsédait.


P
our combler ce vide, quelques rares fois, en tentant parfois vainement, il lui fallait dessiner. Et pas n'importe où, non. Il fallait être dans la forêt de Lakeview. Savannah avait découvert l'endroit il y avait bien quelques mois et y avait rencontré un jeune enfant.
Entrant dans toute cette verdure, le calme qui l'endroit lui procurait s'immisça en elle comme un intrus et pourtant, elle laissa cette accalmie prendre possession de son esprit. Bien heureusement, aujourd'hui, cette solitude arrivait à partir par vague loin de la jeune étudiante. S'accroupissant et se hâtant de sortir son carnet et un crayon, de ses bons yeux, elle croqua la biche non loin d'elle, très discrètement. Malheureusement, quelque chose vint perturber cette quiétude.

» Bonjour. Je n't'ai pas fais peur j'espère !

Si, terriblement peur. Mais Savannah ne le montrait jamais. Elle se contenta de sourire à la jeune femme qui venait de faire fuir la belle bête sans lui en vouloir et secoua la tête.

» C'est très beau ce que tu dessines, tu es douée. Je m'appelle Samantha, et toi ?

Se levant en attrapant la main de la jeune femme, rangeant ses affaires dans l'éternelle poche et s'époussetant les genoux, se frottant les paumes pour enlever la terre, elle répondit:

» Merci, c'est gentil. J'aime venir dessiner les animaux de la forêt. Tout est si calme ici. Je suis Savannah, ravie de vous rencontrer.

Bien que plus petite que la dénommée Samantha, Savannah perçut sa beauté et elle oublia la raison pour laquelle elle était venue ici. Cette joliesse lui procura tout de suite de la sympathie envers elle.

» Vous aimez la forêt, vous aussi? Je trouve cet endroit tellement reposant!

Souriant toujours, elle lui accorda un regard tout à fait bienveillant et gentil.



Code by Hellsangels - imag   e TUMBLR


savannah maya beck
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Ven 4 Oct 2013 - 12:14

C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour.


Samantha & Savannah
★★★★★★


Se promener sans but par un temps pareil avait quelque chose de magique. Tout était calme dans les environs, tant dans la ville que dans la forêt où la jeune femme venait de pénétrer. Le silence était reposant. Cette sensation de ne penser à rien, de ne croiser personne, de n'entendre que le vent dans les arbres, le chant des oiseaux, bien cachés par le feuillage qui pourtant n'était plus si épais que ça. L'automne avait amené ses couleurs orangeâtre et sa bonne odeur d'humidité. Cette saison était propice à l'inspiration et quoi qu'on en dise, Samantha avait beau vivre dans une solitude qui l'oppressait la majeure partie du temps, elle se sentait bien dans cette forêt, elle savait qu'elle choisissait cette sorte de solitude, plus qu'elle ne souhaitait le faire en temps normal. Elle aurait aimé se retrouver en compagnie de ses amis, voir sa famille un peu plus souvent qu'elle ne le faisait. Mais la jeune femme ne se sentait pas capable d'affronter le monde extérieur. Elle craignait que l'on ne la juge comme une ermite, comme une improductive qui n'a pas sortit de livre depuis des années alors qu'elle est un peu la star de la ville. Ce n'est pas facile mais pour le moment tout va bien alors Samantha ne veut pas songer à autre chose que cette pensée d'être dans les bois, se baladant juste pour profiter du calme reposant que cela lui apporte.

Elle a pu écrire durant la nuit, une inspiration trouvé durant son cours laps de sommeil. Alors elle pouvait être heureuse maintenant, elle avait quelques peu débloqué son cerveau et l'air de l'automne aiderait à ce qu'elle puisse se trouver de nouvelles idées.mais les pensées naviguèrent ça et là, se posant tout un tas de question sur la nature. Très intéressée par tout ce qui touche à la vie en général, la demoiselle prend toujours le temps de la réflexion lorsqu'il s'agit d'une personne, d'un animal, de quelque chose qui bouge et respire. Les arbres respirent eux aussi, c'est curieux à dire mais c'est la vérité. Leur façon de se nourrir, de vivre malgré leur immobilité fascinait la brune qui marchait paisiblement, au gré du vent, le nez tantôt en l'air, tantôt par terre comme à la recherche de quelque chose de précis. Pourtant, elle ne cherchait rien. Rien d'autre que le plaisir d'être dehors, à l'air libre, se mettant à penser à ses proches qu'elle avait envie de voir une fois le chemin fait dans le sens inverse.

Une rencontre inattendue allait pourtant lui ôter la pensée de retrouver sa nièce pour le moment. Au détour d'un arbre, Samantha avait aperçu une biche qui s'enfuyait et, assise au sol, une jeune fille. Elle n'avait pas de suite comprit que la brunette dessinait l'animal et ne s'en rendit compte que lorsque ses yeux se posèrent sur le carnet, puis sur elle. La jeune fille était très belle, des cheveux d'un noir aussi profond que la nuit, des yeux chocolat brillant d'envie – et de surprise à l'heure actuelle – ses tâches de rousseurs lui donnant un air plus juvénile. Elle ressemblait à un personnage que l'écrivain avait utilisé pour un de ses romans, une acolyte d'un héros qu'elle avait dépeinte comme aussi belle que dangereuse, ses yeux malicieux capable de faire perdre ses moyens à n'importe quel homme tant l'intensité de son regard vous bloquait.  La jolie Savannah se présenta à la grand brune, ravie que l'on apprécie son œuvre. Elle s'était relevé et Samantha pouvait voir qu'elle n'était pas très grande mais extrêmement gracieuse. Une véritable âme d'artiste vivait dans ce corps, son port de tête ainsi que sa voix respiraient la beauté. Samantha ne put que sourire. Cela ne lui arrivait plus depuis quelques temps, ou alors de faux sourires pour ne pas inquiéter les autres, mais face à ce petit être qui lui rappelait son personnage, c'était attendrissant. « Moi aussi, j'en suis ravie. On ne croise pas beaucoup de personne aussi loin des sentiers. » fit la miss Trudeau en observant les parages. Savannah sembla profiter de cette opportunité pour demandé à la jeune femme si elle aimait la forêt. « Oh oui, moi aussi j'aime cette tranquillité, c'est agréable. On se sent plus libre ici. » répondit Samantha avec ferveur. Il semblerait que les jeunes brunettes aient le même intérêt pour les grands espaces ainsi que pour le calme.

« J'aime venir ici pour réfléchir, c'est un endroit qui m'inspire. Je pense que ce doit être pareil pour toi. » Elle sourit de nouveau en s’asseyant sur un gros rocher, invitant la petite brune à en faire de même. Il n'y avait pas besoin de plus, c'était une invitation à converser, à passer un moment ensemble afin de découvrir de nouvelles personnes. Savannah avait l'air intéressante, c'est ce que miss Trudeau songeait. Elles pouvaient partager leur moment de calme solitaire à deux, ce pourrait être amusant. « Tu dessine depuis longtemps ? » demanda-t-elle alors, désireuse de voir ce qu'elle savait faire.

Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 20
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 22/06/1997
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 01/04/2013
☇ MENSONGES : 208
☇ JEU A LA : Troisième personne.
☇ AVATAR : Isabelle Fuhrman




MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Sam 2 Nov 2013 - 8:01

Une mère est unique
▲ même si on ne la découvre que très tard... ▲




L

'inspiration lui prenait souvent dans des lieux magnifiques, calmes, singuliers. L'inspiration, pour elle, c'était l'envie. L'envie d'immortaliser un moment, de coucher sur papier un paysage qui l'accompagnerait toujours avec elle, comme une photo. Savannah le savait, beaucoup de belles choses naissaient dans ce monde. Et les dessiner, les avoir sur elle, sur du beau papier alors empli de couleurs harmonisées, était quelque chose qu'elle devait indispensablement faire. Elle gardait une trace de chaque choses, et ça la rassurait. Elle semblait aider le monde, à garder une copie quelque part, au cas-où, comme si la fin du monde ne pourrait pas détruire ces bouts de papiers. Aussi, dessiner tous ces beaux endroits lui rappelaient sans cesse que s'il y avait un problème une fois de plus, dans sa vie, elle aurait quelque part où aller, un quelque part ressemblant à un paradis.


P
our la demoiselle qui était à ses côtés dans cette forêt, il semblait que l'inspiration fut la même chose.

» Un endroit qui vous inspire? Vous dessinez, comme moi? A moins que vous ne soyez écrivaine!

Ecrire était la seconde chose, dans sa vie, que Savannah adorait faire. Elle aimait par-dessus tout retranscrire ses émotions par des lettres, de belles tournures de phrases. En utilisant des personnages qui lui ressemblait mentalement, elle arrivait à créer des histoires  qui, elle en était sûre, ne lui arriverait malheureusement jamais. Et puis, en comprenant parfaitement ce personnage, elle se dédoublait, prétendant ne pas être ce protagoniste aux aventures extravagantes. Et grâce à ça, elle arrivait à faire un point sur la vie de sa petite invention, donc sur elle-même. Ça l'aidait beaucoup, dans la vie de tous les jours.

» Tu dessines depuis longtemps?

Trèèès bonne question. Jamais Savannah ne s'était posé la question sur depuis quand elle avait commencé à croquer, à écrire, à rêver. Sans doute depuis la mort de ses parents et son entrée à l'orphelinat, mais elle n'en était pas sûre. Elle ne se rappelait de rien avant ça, alors...

» Hmm... Je ne saurais vous dire. Il faut dire que j'ai eu une enfance très mouvementée, et ma mémoire en a été affectée. Je crois que mon cerveau refuse de se rappeler une partie de ma jeunesse. Et pourtant, je me souviens du pire. Sans doute mon envie de dessiner s'est développée à cette époque, ces moments dont je n'ai aucun souvenirs.

Elle disait vrai. Le tout premier souvenir qu'elle avait d'elle fut son premier pas dans l'orphelinat de Seattle. Elle avait tout de suite rencontré ses amis. Qui ne l'étaient plus aujourd'hui...



Code by Hellsangels - imag   e TUMBLR


savannah maya beck


Dernière édition par Savannah M. Beck le Mer 13 Nov 2013 - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Mar 12 Nov 2013 - 10:48

C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour.


Samantha & Savannah
★★★★★★


La forêt est d'une beauté pure, que personne n'a jamais tenté d'enlaidir, du moins à Lakeview. Elle est partie intégrante de la ville, lui donnant ce charme si particulier qui fait qu'on ne voudrait pas se trouver ailleurs. De grands arbres trois ou quatre fois centenaires, des fleurs odorantes au printemps et une senteur de bois humide l'automne, pour se recouvrir de neige en décembre, sublimant ce paysage d'une perfection déconcertante. La jeune femme aimait venir se recueillir ici, penser à tout et rien à la fois, se poser des questions pour y trouver une réponse même dans le mouvement d'une feuille. Samantha avait un petit côté de folie qui prenait cours ici, avant de se transcrire d'une manière plus rationnelle dans les romans qu'elle écrivait. Se perdre au milieu des bois est agréable et la jeune femme ne semble pas être la seule à trouver son compte dans cet endroit, même avec un temps plus frais en cette saison. Il était rare de croiser des gens dans la forêt, du moins pas pour les mêmes raisons que la brunette. Certains promenaient leurs chiens, les faisaient jouer afin qu'ils se défoulent dans un endroit où personne ne leur dirait rien. D'autres courraient, des joggeurs qui s’entraînaient, se maintenaient en forme. Et puis, les amoureux qui se cachaient de leurs familles et venaient s'embrasser sous un arbres, au coin d'une rivière. Il était rare de trouver des personnes qui aimaient dessiner, cherchant l'inspiration d'un animal ou d'un horizon différent de la vie urbaine.

Alors, se rencontrant pour la première fois, les deux femmes entamèrent une conversation. Samantha aimait beaucoup l'allure de ce petit bout de femme. Elle parlait un langage plus raffiné que les jeunes de cet âge là, bien qu'elle ignore l'âge de la demoiselle. Elle semblait si jeune et ses mots si matures, c'était déroutant  et plaisant à la fois. Savannah était ravissante, ses cheveux étaient magnifique et on aurait voulu les coiffer sans cesse, leur douceur étant évidente. Un visage de poupée, elle avait tout d'une artiste avec ses grands yeux rêveurs. La petite demoiselle s'émerveilla que l'on puisse être inspirer par ce lieu si beau et demanda à son vis-à-vis si elle dessinait ou écrivait peut-être. « Je suis écrivain, oui. Tu as vu juste. Venir ici me permet de me vider l'esprit pour trouver une inspiration nouvelle pour mes livres. » répondit la miss Trudeau, toujours modeste. Elle ne se donnait pas en spectacle à donner l'intitulé de chacun de ses livres en s'offusquant que l'interlocuteur ne l'ai pas reconnu. Elle se fait discrète depuis quelques années, même si rencontré un fan est toujours un plaisir. « J'aimerais avoir ton talent, tes dessins sont très beaux. » fit-elle, sincèrement impressionnée.

Désirant en savoir plus sur la jeune fille, avide d'inspiration, de nouveautés, de rencontres, la belle écrivain posa une question eu évidente. Elle-même ne saurait dire à quel moment elle a réellement commencé à écrire, tout était venu un jour mais la passion avait semble-t-il toujours été présente chez elle. Et ce fut un peu la réponse de Savannah qui compléta ses pensées. Des perturbations, des événements tragiques et une jeunesse difficile dont on prend le pire pour trouver un échappatoire comme le dessin ou l'écriture. Les deux jeunes femmes ont beaucoup en commun déjà, sans même se connaître. Samantha eut un sourire bienveillant, une pointe de tristesse voulant exprimer sa compassion pour la situation de la petite brune. « Je te comprends. C'est dans les moments les plus sombres que l'on ressent le besoin inconscient de faire quelque chose qui donnera l'image que nous allons bien. » Samantha ignorait ce qui était arriver à la demoiselle mais elle connaissait son cas personnel, son psychiatre aidant à lui faire prendre conscience de certaines choses. Comme une pulsion plus forte qu'elle, la main de l'écrivain vint se poser sur la joue fraîche de Savannah. Une tendresse certaine venait de naître pour ce petit bout de femme qui semblait avoir une vie difficile avec un passé douloureux, à son si jeune âge...

Elle retira sa main après quelques secondes, arborant un sourire gênée par une telle proximité. « Tu semble avoir eu quelques ennuis par le passé. J'avais à peu près ton âge quand j'ai connu mes premières grandes douleurs. Mes parents ont tenté de m'aider, mais d'une drôle de façon je dois dire... J'espère que tu es bien entourée. » s'inquiéta miss Trudeau en observant le paysage en jetant de petits regards sur sa nouvelle connaissance.

Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 20
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 22/06/1997
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 01/04/2013
☇ MENSONGES : 208
☇ JEU A LA : Troisième personne.
☇ AVATAR : Isabelle Fuhrman




MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Mer 13 Nov 2013 - 15:24

Une mère est unique
▲ même si on ne la découvre que très tard... ▲


A

près la forêt, la bibliothèque était l'endroit préféré de la jeune fille. Comme dans l'endroit où elle se trouvait, elle pouvait être entourée d'un silence intime et réchauffant. Dans la bibliothèque municipale de Lakeview, Savannah y avait choisit le second poste: bibliothécaire à mi-temps. Enfin, elle devrait être la bibliothécaire officielle, mais vu son jeune âge et ses études entamées, un poste à temps plein lui aurait prit tout son temps. Mais elle avait parfaitement bien choisi ce petit métier d'étudiante, car lire était pour elle une distraction inégalable, bien que passe-temps numéro deux, après le dessin. Lire, c'était rêver, et rêver, c'était imaginer, ce que Savannah adorait faire. Parce qu'avoir une autre vie, elle le voulait. Alors quoi de plus simple que de se plonger dans la vie des autres et de vivre, de ressentir comme ces personnages?
Malgré cette envie de liberté, cette envie de fuir de sa propre vie quelques instants, autre chose la poussait à parcourir ces milliers de lignes, les plus appétissantes les unes que les autres. Elle aimait. Oui, elle aimait juste lire. Chez elle, c'était une envie qui dormait dans son cœur, toujours à l'affût, comme la faim, et qui pouvait sortir à chaque instant.

L

orsque la demoiselle lui affirma qu'elle était bien écrivaine, Savannah ne put s'empêcher de sourire niaisement et ses yeux pétillèrent de curiosité. Avait-elle déjà lu un de ses bouquins? Elle l'espérait fortement. Si tel était la cas alors elle connaîtrait un peu sa personnalité, son point de vue sur le monde. Elle voulait vraiment la connaître, la brune en était maintenant persuadée. Quelque chose faisait qu'elle voulait en apprendre plus, à être plus proche de cette femme.


» Oh, quelle chance! Dites-moi, quels livres avez-vous écrit? Je travaille à temps partiels à la bibliothèque. Je pense qu'avec tout ce que j'ai pu lire, j'ai dû parcourir un de vos ouvrages!


C
'est dans les moments les plus sombres que l'on ressent le besoin inconscient de faire quelque chose qui donnera l'image que nous allons bien. Cette phrase était tellement vraie. Savannah la comprenait tellement bien. Tellement de fois elle avait du se cacher derrière ses feuilles pour tenir bon. Tellement de fois elle avait du sourire alors que cette demi-lune sur les lèvres ne lui faisait qu'atrocement mal...

» C'est vrai. Vous avez entièrement raison. Vous venez de résumer ma vie parfaitement. Espérons que ma vie à Lakeview ne sera que pure vérité, puisque je tente de repartir à zéro.

Elle sentit alors la paume de la nouvelle rencontre sur sa joue. Elle sourit doucement, ne craignant aucun contact avec les autres. Le geste de la demoiselle lui parut si affectif que quelque chose se réveilla en elle, mais ce souvenir était trop diffus pour qu'il puisse s'éveiller complètement. Elle savait que l'entente avec cette jeune femme allait être géniale.

» A vrai dire, je ne connais presque personne ici. Je suis souvent seule, et je suis trop timide et réservée pour me faire des amis. Ma grande maison me parait si vide, quelquefois. C'est étonnant comme les personnes ayant souffert jeune peuvent changer radicalement de caractère et arrivent à faire de leur envie un don qui les apaise!



Code by Hellsangels - imag   e TUMBLR


savannah maya beck
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Dim 17 Nov 2013 - 12:00

C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour.


Samantha & Savannah
★★★★★★


Samantha aimait parler de ses passions avec des gens ayant un esprit assez ouvert. Quoi de mieux qu'une artiste pour la comprendre, même si celle-ci a une vingtaine d'années de moins qu'elle ! Le brune répond avec joie à la brunette, lui disant qu'elle est écrivain. Cela semble éveiller quelque chose en elle. Les yeux de Savannah se mirent à briller et son sourire, si adorable, fit chaud au cœur à l'écrivain. L'art sous toutes ses formes passionnait la petite brune, c'était touchant de rencontrer quelqu'un comme ça. Pour une fois, la plus âgée des deux ne regretterait pas d'être sortit. Savannah désirait savoir quel genre de livre elle écrivait, quelques titres même. Ça tombe bien, la jeune femme apprécie cet intérêt, si pur et si doux dans les yeux de son vis-à-vis, elle ne peut que répondre. « J'aime beaucoup la bibliothèque, j'y passais mes journées moi aussi. Peut-être es-tu déjà tombé sur Les fils bleus ou Tout est K.O. , dans la section thrillers psychologiques. J'aime explorer cet univers de la psychologie, c'est si proche, si réel. »

Rien que ces titres pouvaient parlé à n'importe qui. Les fils bleus avaient été adapté en film. Film dont Samantha était très contente, elle avait eu un droit de regard sur la totalité du projet et était heureuse qu'il ai été aussi bien comprit et représenté. Elle n'est pas du genre à écrire des choses marrante, la miss Trudeau, mais tout cet univers psychologique angoissant, au cœur de l'action, c'est tout ce qu'il faut pour qu'elle soit apaisée dans son cœur. C'est sûrement pour cela que dans nombre de ses ouvrages, il est question d'enfant. De près ou de loin, tout touche à l'enfance, que ce soit en terme de disparition jusqu'au meurtre. La jeune femme avait subit un traumatisme terrible. À son accouchement, sa fille décède, et tout s'enchaîne dans le malheur, le chaos, la folie même... Samantha est devenu dépressive, s'en faisant du mal comme peuvent en attester ses bras, striés de cicatrices. Dans l'hôpital où ses parents la placèrent, ça ne se calme pas, elle se griffait jusqu'au sang, attrapait tout ce qui lui passait sous la main, tenant même une fois de s'ouvrir le ventre pour être certaine de ne plus jamais avoir d'enfant. Cela inspira quelques écrits, notamment Ma fille à disparue par hasard un des romans les plus glauques de la belle brune. Elle paraît si sereine en ce moment, calme et souriante comme si rien de tout cela n'avait jamais existé. Quel étrangeté qu'est l'être humain qui veut se montrer au meilleure de sa forme. Samantha joue souvent sur les apparences, rentrant chez elle en courant pour craquer sans que personne ne voit qu'elle ne s'est jamais remise de la perte de son enfant, de son fiancé, l'amour de sa vie.

Savannah elle aussi avait subit des traumatismes, ça se voyait, ça se comprenait à la manière dont elle parlait, dont elle disait que la grande brune avait parfaitement résumé sa vie. Elle était si jeune ! Comment une enfant peut avoir un tel poids sur les épaules à moins de vingt ans ? Miss Trudeau n'en avait pas la moindre idée, elle faisait partie des statistiques également. Ce n'était pas juste, mais rien ne l'était et la belle posa sa main sur la joue de l'enfant. Oui car en cet instant, Savannah avait l'air d'une enfant blessée, seule, cherchant se raccrocher aux branches. Elle l'était tout autant, une âme perdue dans l'immensité d'une planète peuplée de gens comme elles deux, sans qu'elles n'en ai conscience ou les croisent. La petite souhaitait repartir à zéro, recommencer sa vie et tout oublier. Le sourire de Samantha se voulait compatissant mais derrière tout ça, elle se retenait de dire que ça ne marcherait jamais. La jeune femme n'était jamais parvenue à oublier le passé et cela faisait quinze ans précisément que cette douleur la hantait, la poursuivait où qu'elle aille. « Je suis certaine que tu y arriveras. » souffla-t-elle en lui souriant. Elle ne voulait pas décourager la brunette, et puis après tout, peut-être qu'elle y parviendrait. Si la volonté et la confiance étaient présentes. L'écrivain veillerait sur elle afin qu'elle puisse s'en sortir, ou du moins ne pas tomber dans la dépression comme elle.

La petite puce lui avoua ne pas être entourée et le cœur de sa nouvelle amie se serra. Elle était nouvelle en ville de ce qu'elle disait, et personne ne se souciait d'elle. Portant une main à sa poitrine, l'auteur se sentit concernée par la situation de la brunette, sans avoir pourtant rien a voir avec elle de près ou de loin. Elle avait envie de l'aider, pour qu'elle ne finisse pas comme elle, seule à ne jamais sortir de chez elle... « La mienne aussi me semble vide. J'habite du côté de Sunrise Street, au 1009. c'est une grande maison plein de plantes sur l'allée de devant, on ne peut pas la louper. Si jamais tu te sens trop seule, viens me rendre visite. Ça me fera plaisir. » Ni l'une ni l'autre ne méritait de se retrouver seule dans une grande demeure vide de toute âme. Elles avaient beaucoup de points communs, en particulier sur le plan négatif, peut-être que, comme en mathématique, deux négatifs peuvent parvenir à faire un positif. La romancière espère que l'invitation lui plaise, désireuse de passer du temps avec elle, d'apprendre à la connaître et soigner ses maux si elle le pouvait. Lui apporter le soutien dont elle était privé, afin d'avancer ensemble. « Nos passions font de nous ce que nous sommes, elles sont importantes, il faut les cultiver. » Nouveau sourire. Samantha n'avait pas ressentit ce sentiment de bien être depuis longtemps.

Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 20
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 22/06/1997
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 01/04/2013
☇ MENSONGES : 208
☇ JEU A LA : Troisième personne.
☇ AVATAR : Isabelle Fuhrman




MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Lun 9 Déc 2013 - 13:50

Une mère est unique
▲ même si on ne la découvre que très tard... ▲


L

e coeur de la brunette plongea dans ses entrailles lorsqu'elle apprit le noms des oeuvres de la femme devant elle. Elle ne connaissait que trop bien ces livres et elle les avaient dévoré tout cru. Cette femme était donc celle qui avait accompagné ces immenses après-midi jusqu'au couché du soleil. Savannah se souvenait parfaitement de l'impression que ses lignes lui avaient procuré. Ses yeux ne se détachaient plus de l'encre sur les pages, tant l'histoire parlait d'elle-même. Elle soupira. De contentement, de fascination, de joie. D'angoisse.

L

e livre qui l'aura sans doute le plus marqué restait Ma fille a disparu par hasard. Ce bouquin l'avait littéralement retournée. Elle n'en avait pas dormi. Elle l'aurait voulu. De quoi? Elle aurait voulu être cet enfant. Cet enfant qui n'avait pas vécu plus de vingt-quatre heure.  Quelques fois, le passé de Savannah était trop lourd à porter pour elle. Dans ces moments-là, elle éclatait en sanglots, seule chez elle. Tout ce qui s'était passé dans sa misérable vie refaisait surface. D'un seul coup.


» Oh mon Dieu. C'est vous, alors! Bien sûr que je connais vos ouvrages! Je vous rassure, je ne les ai pas lu, je les ai dévoré.


A
vec humour, la jeune partagea ses impressions sur ses lectures. Et c'était on ne peut plus vrai.

» Vous écrivez tellement bien. Vous avez l'air d'avoir tout vécu. Votre écriture nous traduit le monde à la perfection.

Ses larmes lui montèrent aux yeux, mais en refusant la pensée de ce livre-ci, elle les chassa et elles redescendirent accompagner son pauvre et piteux cœur, dans ses entrailles.

Lorsque Samantha lui indiqua que sa porte était chaleureusement ouverte, Savannah ne put s'empêcher de sourire tragiquement avant de la remercier avec gentillesse. Depuis bien longtemps, personne n'avait réussit à l'apprivoiser aussi vite. Elle eut de suite l'envie d'aller franchir cette pelouse et d'entrer là-bas chez cette dame qu'elle admirait tant.

» Merci, vraiment. Ma porte est grande ouvert à vous aussi, vous savez. Je vous aime déjà beaucoup. Comme un membre de ma famille.

Et c'était vrai. Depuis sa naissance, elle n'avait jamais ressenti ce sentiment de confort, de sécurité. De confiance.



Code by Hellsangels - imag   e TUMBLR


savannah maya beck
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Mer 11 Déc 2013 - 14:40

C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour.


Samantha & Savannah
★★★★★★


Le moment était tout simplement magique. Samatnah révéla quelques titres de son répertoires qui auraient pu parler à une jeune fille de son âge, ce qui dévoila son identité réelle par la même occasion. Samantha prenait beaucoup de plaisir à s'exprimer en compagnie d'une jeune demoiselle qui semblait tout à fait mature et posée, tourmentée également. Elle lui faisait pensé à elle. La vie ne les avaient pas gâtée. La brune avait envie d'en savoir plus sur cette petite princesse délaissée, pouvoir combler ce manque tout autant qu'elle rêve de combler le sien. Mais nul ne peut remplacer la perte d'un enfant. Cet enfant qu'elle avait perdu et dont elle rêvait chaque nuit, pleurant à chaudes larmes. Ce n'était pas évidant de sentir dans son ventre un petit être bouger alors qu'il n'y a rien, qu'il n'y aurait plus rien... La miss Trudeau désespérait de trouver un jour un homme avec qui concevoir un autre bébé. Elle cherchait l'amour, la famille, le mariage, toutes ces valeurs de contes de fées pour vivre heureuse jusqu'à la fin des temps. Tout ce que sa sœur Erika avait possédé à un moment donné.
Mais voir une enfant comme Savannah vivre seule et passer ses journées dans une bibliothèque, ça la plongeait tellement des années en arrière ! Elle s'identifiait à elle, ce qui était rare puisque la jeune femme n'avait pas pour habitude de s'introduire autant dans la tête de quelqu'un qu'elle ne connaît pas. Savannah est mignonne, ses yeux pétillent lorsqu'elle apprend l'identité de la femme face à elle. Elle avoue connaître ses livres et les avoir dévorés. Le sourire de la belle miss Trudeau s'élargit avec ravissement et des larmes d'émotions montent à ses yeux alors que la jeune fille la complimente. Samantha fait de son mieux pour transmettre ses émotions, son ressentit de la vie de la façon la plus juste, s'informant sur les sujets qu'elle traite : police, domaine psychiatrique, troubles d'enfants, handicap. Tout ce qui passe entre ses mains est bon à prendre. D'ailleurs, la bibliothèque doit être remplie de livres tous plus passionnant les uns que les autres portant son nom et les dates d'emprunt. Portant ses mains à sa poitrine, l'aînée se reprit. « Oh trésor ! C'est adorable ! Merci, ça me touche énormément ! Ce n'est pas donné à tout le monde d'intégrer aussi bien ces textes que je sais très durs parfois. J'espère ne pas t'avoir traumatisé ! » s'exclama-t-elle avec inquiétude. Il ne faudrait pas que la demoiselle se sente mal en ayant lu un de ses romans.

Samantha cernait parfaitement le genre de femme qu'était la jolie dessinatrice face à elle. La pureté de ses traits ne reflétaient pas tout le vécu de la demoiselle, qui avait un lourd passé de ce que l'écrivain comprenait. Elle ne pouvait faire autrement que d'inviter cette jeune fille à partager des moments avec elle, appréciant de plus en plus sa compagnie. Elle se sentait à l'aise près d'elle, alors qu'elle redoutait toute proximité, ayant été traumatisé par cette blonde devant le café. Mais la brunette n'était pas comme ça. Elle tenait d'avantage de la personnalité calme et douce de Sasha que de cette psychopathe blonde au café brûlant ! Elle lui rappelait l'adolescente mignonnette qu'était sa nièce à l'époque, sans doute pourquoi elle lui donna son adresse et l'invita à se rendre chez elle dès qu'elle en éprouvait l'envie, le besoin. Ici, personne n'entendrait l'adresse, elle ne craignait rien.

« Tu es mignonne. Je viendrais sans faute ! » dit la jeune femme, aussi heureuse de trouver refuge chez elle que l'inverse. La compagnie ne fait pas de mal de temps à autres. Savannah disait considérer la plus vieille des deux comme un membre de sa famille, s'identifiant de très près à l'univers de l'auteur sans aucun doute. Cela la touchait énormément et elle ne put se retenir de la prendre dans ses bras. Samantha ne se montrait démonstrative qu'avec ses proches, mais elle sentait une connexion certaine avec la demoiselle et ne pouvait s'empêcher de vouloir se rapprocher d'elle. Une si douce enfant... « J'aurais aimé que ma fille puisse te ressembler... » murmura-t-elle plus pour elle-même que pour la petite brune. Ce livre qu'elle avait écrit en pensant à sa fille, morte-née, elle aurait voulu qu'elle grandisse et devienne une belle jeune femme, douce et gentille avec les autres, une artiste de quel genre que ce soit. Qu'elle, Sasha et Leah passent leur temps ensemble. Et au lieu de ça, Samantha avait du écrire sur ce traumatisme, dédicaçant au début du livre quelques mots pour son bébé qui ne grandirait jamais, qui ne poussera jamais de cris ni de pleurs. Elle n'avait pu qu'entendre sa petite voix une fois, avant qu'elle ne s'éteigne, comme si elle n'avait jamais vécu... La femme était triste à présent, de penser à tout cela et le froid la gagnait. « Il fait un peu frais. Voudrais-tu venir prendre le thé ? J'ai envie que tu me raconte ce qui te plaît autant dans mes livres. » Et ne pas rester toute seule dans sa grande maison... Il était rare que la demoiselle passe du temps  avec quelqu'un d'autre que son ordinateur. Elle n'avait pas de chat ni de chien, pas de mari ni d'enfants même si une chambre attendait désespérément d'être remplie par un être à venir... Trop de pièces pour elle seule, trop d'endroits où elle ne mettait que rarement les pieds, pour ne pas subir un nouveau choc affectif, dormant dans son bureau la plupart du temps. Ça lui ferait plaisir que des gens lui rendent visite. Aidan était venu quelques jours auparavant et elle n'avait même pas eu la fore de faire la vaisselle après son départ, anéantie de se retrouver seule. Ses nièces passaient, une ou deux amies, mais pas grand monde en réalité. C'était une maison bien triste... Parler littérature avec une passionnée ne serait pas déplaisant.

Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 20
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 22/06/1997
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 01/04/2013
☇ MENSONGES : 208
☇ JEU A LA : Troisième personne.
☇ AVATAR : Isabelle Fuhrman




MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Ven 27 Déc 2013 - 16:16

Une mère est unique
▲ même si on ne la découvre que très tard... ▲


L

a chance qu'elle avait! La chance de pouvoir la voir, lui parler, la connaitre. Oui, cette auteur qui l'avait tellement bouleversé, tellement touché, tellement... tout. Mais pas traumatisé, non. Loin de là. Elle s'empressa d'ailleurs de lui en faire part. On ne peut pas traumatiser les gens avec une si belle écriture, de si beaux mots. Un sourire qui ne saurait disparaître décorait le visage de la brunette.

I

l y eut ce "trésor," que Samantha glissa dans sa phrase. Sans cesser de sourire, Savannah pensa qu'elle n'était pas un trésor. Pour personne. Même pas ses parents, morts trop tôt. Vraiment trop tôt. Trop tôt pour elle, à son goût. Sinon, pourquoi aurait-elle fait toutes ces choses? Aucun amour ne lui avait était destiné depuis sa naissance. Sans doute ce manque l'avait poussé à faire ça. Mais c'était de l'histoire passée. En fin de compte, Samantha pouvait la surnommé comme elle le voulait, parce qu'elle l'appréciait, elle. Et réciproquement, apparemment. Cela la réjouit plus qu'autre chose.


E
t elle fut encore plus heureuse encore quand Samantha accepta avec joie de venir lui rendre visite aussi. Savannah s'y voyait déjà, à discuter pendant des heures avec elle, dans cette grande maison silencieuse. Elle adorait cette femme et elle la considérait déjà même plus que comme une simple amie : comme une mère qu'elle n'avait jamais eu.


J
'aurais aimé que ma fille puisse te ressembler...

Cette phrase la souffla. Elle ne sut dire quelque chose. Mais vu les yeux songeurs de la dame, elle ne voulut pas plus être curieuse qu'elle ne commencait à l'être. C'était évident, elle n'avait même pas à chercher. Avec le titre Ma fille a disparue par hasard et cette phrase soudaine, il n'y avait aucun doute : elle avait perdue sa fille. Elles en étaient au même stade, donc : Savannah n'a pas de parents, Samantha pas d'enfants.

Savannah se fit soudain très discrète. Elle était terriblement désolée pour Samantha. Elle savait ce qu'elle ressentait. Forcément. Elle avait vécu la même chose. Perdre un être cher était tellement douloureux... Mais elle savait que, comme elle n'avait pas porté dans son corps l'être qu'elle avait aimé, elle ne pouvait pas ressentir exactement ce que ressentait Samantha, à l'instant. Mais elle ne préféra pas y penser, tant sa douleur à elle était terrible déjà. Cela devait être encore pis pour l'adulte devant elle.



B
ien sûr, la petite brune accepta avec joie d'aller prendre le thé chez sa nouvelle amie. Elle voulait en savoir beaucoup plus sur elle, être beaucoup plus que des étrangères, puisque le destin les avait poussé à se rencontrer ici, dans les bois.

» J'en serais ravie! Voir Mademoiselle Trudeau reprendre des couleurs la soulagea. » J'ai tellement de questions à vous poser, tellement de choses à vous dire. Vous pouvez en être sûre, je suis VOTRE plus grande fan, et qu'on ne me contredise pas. Je vous adore littéralement. Et même plus encore maintenant que je vous ai rencontré.


Code by Hellsangels - imag   e TUMBLR


savannah maya beck
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Jeu 2 Jan 2014 - 13:48

C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour.


Samantha & Savannah
★★★★★★


Le'écrivain était aux anges en ce moment. Elle a déjà rencontré beaucoup de ses fans, mais jamais encore une jeune fille comme Savannah. Elle est tellement adorable qu'on lui donnerait le bon dieu sans confession ! Derrière ce sourire d'ange se cache bien des douleurs de ce qu'elle laisse entendre, mais Samantha ne s'y attardera pas pour l'instant. Elle sait ce que ça fait que de souffrir, d'être seule et abandonnée, de ne pas pouvoir avoir une famille normale. Elle a perdu tout ce dont elle rêvait enfant. Son prince charmant n'était plus et elle n'était pas certaine qu'elle parvienne à « se marier et avoir beaucoup d'enfants » comme le disent si bien les contes. Jamais ses romans ne se terminaient ainsi, elle ne pouvait pas imaginer une fin aussi heureuse que ça. Elle a écrit des dizaines de livres, avec des fins de toutes sortes. Trois livres se suivent en une sorte de trilogie et elle a bien été obligé de donner une fin heureuse au dernier tome, mais les deux autres sont emplis de suspens et n'ont pas une fin aussi bonne. C'était volontaire bien entendu, pour tenir le lecteur en haleine tandis que Cameron Jones, le héros de cette trilogie, tentait de survivre tant bien que mal dans un univers monstrueux. Ce Cameron, il était un peu comme sa sœur Erika, quelqu'un de fort et qui a fuit le domicile familiale pour faire sa propre expérience. En revanche, lui n'a pas été ramené par la peau des fesses par un père en colère et qui ne comprenait pas les motivations de sa fille.

La petite demoiselle était touchante, extrêmement fan de l'univers de miss Trudeau, il n'y a rien de mieux pour avouer un mal-être particulier. Elle a lu tous ses romans, elle doit avoir une vie bien compliquée pour parvenir à supporter la noirceur de certains ouvrages. C'est appréciable car malgré tout, Samantha se sent mieux une fois qu'elle a finit d'écrire un roman, elle espère que la lecture permet également de sortir plus heureux. Bien que cela ne dure pas. Elle pense que le bonheur est quelque chose d'éphémère, qui n'existe pas, et ça, nombre de ses personnages le pensent et le revendique dans ses livres.
La brunette dit à la grande brune qu'elle est la bienvenue chez elle également, comme une invitation à entrer dans sa vie. C'est adorable et miss Trudeau ne peut qu'en être reconnaissante. Elle n'a pas de critère de sélection pour les gens avec qui elle aime passer du temps. Ça en va de sa nièce Sasha à ses anciens camarades de lycée, en passant par tout et n'importe qui du moment qu'ils sont intéressants. Et la petite Savannah à l'air d'être quelqu'un de passionnant !

Samantha propose alors qu'elles aillent se réchauffer autour d'un thé, dans sa grande maison de Sunrise Street. Il faisait un peu frais et les couleurs du visage de Savannah montrait qu'elle n'avait pas chaud non plus. Après tout, nous n'étions plus en juillet, le soleil se faisait plus discret et égoïste de sa chaleur. « J'en serais ravie ! » lança la jeune fille avec un large sourire. Sa compagne de route l'imita, entendant le ton de la petite. Elle avait des milliers de questions pour elle, une envie irascible de connaître l'auteur mieux que les petites biographies de ses romans, toujours la même chose écrite. Elle avouait être sa plus grande fan, ce qui toucha l'écrivain en plein cœur. Elle disait ça avec tellement de conviction qu'elle ne se serait jamais permit de dire le contraire. « Je te crois. Moi aussi je t'aime déjà beaucoup, trésor. J'ai hâte d'entendre tes questions. » L'auteur répond toujours poliment à ses admirateurs, quel qu'ils soient, mais bien souvent ils sont étranges et posent des choses vraiment déplacées. Savannah ne fera pas ça, elle bien est plus sage et bien élevée, du point de vue de Samantha. Elle ne la connaît pas mais est persuadée qu'elle est très intelligente, débrouillarde et bien élevée. Son port atelier en témoigne. Elle a envie d'écrire sur son compte ! Peut-être une histoire plus joyeuse.

Les deux jeunes femmes font chemin inverse, se dirigeant doucement vers la maison de Samantha. Celle-ci tente d'imaginer la réaction de la petite brune quand elle franchira le seuil. « Si tu as lu Une rose pour l'éternité je pense que mon rez-de-chaussée te diras quelque chose. » Elle sourit. En effet, la femme s'inspire beaucoup de choses qu'elle connaît, mais elle a décrit la demeure de la famille en deuil de la même manière dont est agencé sa maison, et une vraie fan le reconnaîtra sans mal,ça l'amusait d'avance.
Elles marchèrent tranquillement, en silence, car le silence de la forêt est une bonne chose quelques fois, agréable et paisible quand il ne pleut pas et que le vent est léger. La maison de Samantha était là à présent. L'arrière de son jardin donnait directement sur ce petit coin de forêt, elle poussa la barrière.  L'on voit bien la richesse de la jeune femme à la somptueuse piscine qui envahit le jardin. « Elle est jolie, non ? J'aime bien l'été pour m'y baigner mais s'il ne fait pas trop mauvais, je peux aussi y plonger, elle est chauffer. » Elle ne disait pas ça pour se venter, elle à horreur de ça, mais plutôt comme une information à partager si la jeune demoiselle aime les baignades. Il faut dire, Samantha ne se baigne pas en public, elle a fait construire cette piscine pour elle, pour ne pas à aller à la piscine municipale. Son corps est trop marqué de cicatrices qu'elle s'est infligée elle-même pour le montrer aux autres. Ses poignets son strillés comme on en voit rarement. Lorsqu'elle laisse poussé ses ongles, Samantha à tendance à trop les ronger et en découle une lame parfaite pour des griffures profondes et régulières. Alors elle cache ses bras, malgré qu'elle aime sentir le soleil et le vent sur sa peau de pêche. Elle n'a lus la peau aussi douce qu'autrefois. Même son ventre est marqué, tant elle s'en veut d'avoir perdu son enfant, elle a longtemps utiliser toutes sortes de choses afin de s'infliger des blessures irréversibles pour ses organes génitaux. On l'en a empêcher et elle a été envoyé en hôpital psychiatrique juste après cela, mais les traces sont encore visibles. C'est si dure de ne pas être normale... Miss Trudeau aurait tellement aimé que tout soit différent, mais elle ne peut changer le passé. Alors elle écrit, elle retranscrit son malaise dans ses livres, laissant les affres de la vie sur ce papier glacé.

Samantha déverrouille la porte arrière et invite la petite Savannah à entrer en premier. Elle atterrit directement sur le salon et là nous allons voir si elle reconnaît l'agencement décrit et le style dans le roman cité précédemment.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah Mer 22 Jan 2014 - 10:03

Terminé & Verrouillé

suite ici
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: (☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah

Revenir en haut Aller en bas
(☇) C'est dans les yeux d'un enfant que l'on trouve le véritable amour. ▬ ft. Savannah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Forêt-