VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 what a British surprise ! || ft. Lizbeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Ven 2 Aoû 2013 - 12:38


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


C'est un jour ordinaire, une autre après-midi qui défile à la vitesse de la lumière. Il faisait bon et l'équipe de hockey s'était réunie pour un entraînement intensif. Le championnat était bientôt terminé et les Ice Hounds devaient disputé leur demi-finale en fin de semaine. Autant dire qu'ils se donnaient tous à fond pour gagner. Motivé par un troisième titre d'affilé, les rouges comptaient notamment sur Nigel, leur meilleur buteur, pour décrocher ce trophée si rutilant et si significatif ! Ils n'étaient peut-être une équipe universitaire mais déjà les gens se pressaient pour les voir, tel une ligue professionnelle qui déplace des foules se comptant par milliers.

L'entraînement fut bon, meilleur que les cours ! Les gars profitèrent de leur après-midi de libre pour jouer encore un peu, préparant quelques stratégies défensives ainsi qu'offensives. Ils étaient prêt ! Le jeune Chatwood espérait de tout son cœur que son frère aîné vienne le voir jouer. Ce serait une fierté que de gagner en sa présence. Il ne faudrait bien sûre pas le décevoir mais bien évidemment, il avait confiance en lui. Quand il s'agissait de hockey, le brun prenait toute la force qu'il pouvait et l'envoyait tel un ras de marrée dans les buts. Il le ferait jusqu'à ce qu'on lui dise qu'il ne pourra plus jouer. Espérons pour lui que ça n'arrive pas dans des années trop proches de celle-ci.
Une fois leur énergie bien dépensée, l'équipe alla prendre une bonne douche, dans ces vieux bâtiments, l'on avait pas le choix d'une douche commune. Cet immense mur carrelé était la délivrance. Nu sous l'eau, Nigel ne pensait à rien. Les yeux clos, il s'efforçait de ne pas prêter attention à ses camarades. Certains avaient tendance à s'amuser un peu trop, fouettant les autres de leur serviette mouillée, d'autres roulaient des mécaniques devant leur attirail, sans complexe. Cette attitude gênait particulièrement Nigel. Non pas qu'il soit complexé, il n'avait pas de raison, il se trouvait très bien comme ça et savait que ça avait déjà plus à quelques personnes, mais affiché sous le nez des autres son membre et tester de savoir qui à la plus grande n'était pas son délire. C'est pour cela qu'il ne jouait pas avec ce genre de types là. Il aimait beaucoup ses coéquipiers, mais pas au point de se mesurer à eux. Encore moins au niveau du sexe. Un de ses camarades était pourvu d'un membre des plus avantageux, mais était si macho qu'il ne ramenait pas beaucoup de filles dans son lit. Il se chargeait alors de trouver des nanas pour Nig', qui lui avait le physique et la gueule d'ange pour séduire, mais qui n'en profitait pas ! Ça les faisaient rager qu'il décroche les faveurs des demoiselles avec son air de chien battu.

Riant bien de ces idioties, les gars sortir des vestiaires, frais et dispo, comme si rien ne venait de se passer. Nigel coiffait ses cheveux de ses doigts lorsqu'il se heurta à son goal. Il n'avait pas fait attention à lui, perdu dans ses pensées. « Wow les mecs ! Visez un peu la gueule de la caisse ! » fit le gardien. Nigel le poussa pour voir de quoi il parlait et aperçut une immense limousine noire stationnée sur le parking. Ils n'en revenaient pas ! Jamais encore l'on avait vu de limousine dans les environs. Une femme se tenait à côté et l'on pu entendre les mecs faire leur show en parlant de son physique, de sa tenue, de sa venue ici. Nigel observa la jeune femme. Elle le fixait dans les yeux et il n'en détacha pas son regard. Son visage lui était comme familier, mais il ne parvenait pas à se souvenir de son nom...
Avançant avec la bande, qui se dirigeait vers leurs voitures respectives, Nigel prit soudain conscience de l'identité de la jeune femme. « Je la connais ! Qu'est-ce qu'elle fait ici... » pensa-t-il à voix haute. Ses amis lui parlèrent mais Nigel était déjà loin, vers la jeune femme. C'est vrai qu'elle était belle, ses yeux étaient magnifiques vu de près. Mais elle intimidait énormément le jeune homme. Il ne l'avait rencontré qu'une fois et n'avait pas vraiment eut l'occasion de parler avec elle. Le brun osa un sourire timide à sa belle-sœur, cette inconnue qui semblait si bienveillante et rendait son aîné heureux. Pour qu'il ne revienne jamais avant récemment au pays, c'est qu'il devait l'aimer, sa femme. « Bon... Bonjour. Lizbeth ? » dit-il comme une question pour être certain que ce soit bien ça son prénom. Il se rappelait de son visage par rapport aux photos du mariage qu'ils avaient regardé avec Hetty des heures durant, ainsi que du faire-part de mariage. Heather lui avait montrer ce qu'il avait loupé en rentrant pour son match. Il n'avait même pas parlé de son séjour à ses coéquipiers, trop occupé avec ce match. « C'est... surprenant de te voir là. Qu'est-ce que.. » il n'osait imaginait ce qui la menait là alros que Linus lui avait dit qu'elle ne viendrait pas. Pourquoi était-elle devant lui à présent ?



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Jeu 8 Aoû 2013 - 23:47

    Il était temps de connaître Nigel, le petit frère de Linus. Elle avait peu de temps devant elle pour réaliser l’exploit de le rencontrer. C’était la dernière journée avant qu’elle ne parte tôt le lendemain matin. Elle passerait la soirée avec Linus sans arriver à dormir. Elle ne pouvait passer une nuit à dormir sachant qu’elle quittait l’Amérique sans son mari. Elle s’était promise de revenir accompagner de cet homme. Pourtant, Linus en avait décidé autrement ; même il avait été frustré de la voir débarquer à Lakeview dans la maison de son enfance. Elle s’était invitée, même si elle ne se sentait pas à l’aise dans toute cette histoire. Elle était malheureuse comme tout en voyant l’être aimé vouloir qu’elle parte aussi précipitamment. Elle était amoureuse depuis la première fois qu’elle l’avait aperçue dans ce bar. Lizbeth l’avait longtemps regardé sans avoir le courage de lui adresser la parole. Elle avait vu ses amies – les clones – défilées devant cet homme qui les ridiculisaient une à une. C’était de très belles femmes blondes et désirables qui faisaient tourner bien des têtes à Cambridge. Lizbeth détonnait dans ce groupe d’amie par sa couleur de cheveux. Bon sang, elle souffrait de le voir aussi froid avec elle. Elle n’avait voulu que le ravoir auprès d’elle. C’était ça quand on était follement amoureuse. Peut-être n’était-il pas autant amouraché d’elle ? Il ne fallait y penser. Linus avait des passes un peu bizarres, dirons-nous pour rester respectueux envers son être bien aimé. Lizbeth avait décidé d’obéir à son mari donc à cette volonté complètement blessante de partir sans lui à Cambridge. Elle redoutait le départ, car elle savait qu’elle serait incapable de ne verser aucune larme. Elle avait passé un mois d’enfer sans avoir la présence réconfortante de Linus. Elle devra passer encore combien de temps encore sans lui à des milliers de kilomètres de lui … ?

    C’était totalement frustrant de voir Linus effectuer quelques heures à la boutique dont il avait racheté quelques parts. Elle n’avait que trois minables jours à passer avec lui. Les heures s’égrenaient et le temps de revenir à la maison se rapprochait. D’humeur maussade, elle décida de quitter la demeure de la famille Chatwood et se rendre à l’aréna pour rencontrer le jeune frère de Linus. Du moins, elle ne se laisserait pas ronger la tristesse en restant seule dans cette petite maisonnette qui l’ennuyait puisqu’elle ne trouvait le bonheur. Elle avait eu le droit à quelques disputes déjà avec Linus. À Cambridge, ils ne s’étaient jamais autant disputés en trois ans. C’était épuisant toute cette colère, mais elle savait qu’elle était à fleur de peau. Il y avait beaucoup plus de chance de se disputer. En bref, elle devait le laisser sagement travailler en s’occupant par elle-même pour ne pas sombrer dans une détresse et tristesse infinie. « Billy, direction Aréna. Nous allons chercher Nigel, le frère de Linus.» dit-elle d’une voix autoritaire. C’était le retour de la PDG au sang-froid. Elle envoya un petit message à l’aide de son cellulaire à l’intention de Linus. Elle ne voulait que Linus s’énerve inutilement en la cherchant un peu partout.

    Le trajet fut assez court, elle avait lu ses nombreux messages par rapport à son entreprise. Arrivée, elle sortit de la longue limousine noire à la sortie de quelques jeunes hommes. Elle ne voulait rater Nigel ; le reconnaître serait assez ardu puisqu’elle ne l’avait vu qu’une fois lors de son mariage bien qu’il soit parti avant la fin. Des visages ahuris regardaient la voiture. Ah, les adolescents de la campagne ! Elle eut un petit roulement des yeux en entendant quelques commentaires de la part de ces derniers. Elle laissa échapper un petit rire en regardant Billy qui avait ouvert la porte du conducteur. Un adolescent se détacha du lot. Elle le fixait avec attention détaillant chaque trait. C’était bien un Chatwood. Nigel s’avançait vers elle tandis que les autres se dispersaient. « Bon... Bonjour. Lizbeth ? » Elle sourit en hochant positivement la tête. « C'est... surprenant de te voir là. Qu'est-ce que.. » Elle n’était pas aveugle, il semblait lui aussi avoir du mal avec le fait qu’elle soit présente à Lakeview. Qu’est-ce que les hommes de la famille Chatwood avait à me voir ? Peut-être que Linus avait dit à tous qu’elle ne viendrait pas en sol américain ? C’était probable puisqu’il en avait échappé ses clés lorsqu’il avait aperçu Lizbeth dans le salon. « Je suis bien Lizbeth. Tu dois être Nigel, c’est ça ? » dit-elle avec son fort accent anglais. « Je sais, il semblerait que mon mari ait dit que je ne faisais partie du voyage … c’est bien le cas. D’ailleurs, il ne semblait trop heureux de me voir arriver, il y a deux jours… Je pars demain matin très tôt. Je me suis promise de mieux connaître la famille » Dit-elle avec un grand sourire. Elle était un peu plus souriante que Linus. Elle n’était pas une femme rude bien qu’elle soit tombée amoureuse d’un fou. « J’avais prévu aller manger avec toi, si ça ne te gêne pas. Il se peut que Linus nous rejoigne… il fait souvent ça quand je suis en sortie avec un autre que lui. » Elle sourit en ouvrant la porte à Nigel. « Allez, monte. Billy va nous conduire où tu veux ! »
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Dim 25 Aoû 2013 - 13:35


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


Nigel était abasourdit, d'une part par l'impressionnante limousine qui stationnait devant leur modeste patinoire, mais aussi et surtout par la femme sortant de celle-ci. Il n'y avait pas de doute, il la connaissait bel et bien. C'était tout de même choquant de voir apparaître quelqu'un que l'on a vu qu'une fois dans sa vie, et de la voir sourire comme si elle retrouvait un vieil ami. Le jeune homme s'avança d'un pas peu assuré, quittant ses camarades et leurs plaisanteries pour rejoindre la grande brune. Elle souriait, c'était bon signe. Il la salua, s'étonnant à haute voix de sa présence. S'il s'était attendu à ça ! Il ne la connaissait pas, il en avait même oublié qu'elle avait un accent Britannique si prononcé. Il aimait bien cet accent, il était chantant et moins machouiller que l'accent Américain, il savait le reconnaître. La mère Chatwood avait gardé son accent Canadien malgré les années, et Nigel se plaisait à l'imiter parfois. Il était bon imitateur et savait prendre n'importe quel accent. Pas très utile comme don mais ça faisait rire ses amis. Alors il en jouait. Mais il ne se permettrait jamais de prendre l'accent anglais devant sa belle-soeur. Mon dieu ! Lizbeth était sa belle-soeur ! La femme de Linus. Tellement de temps avait passé depuis le départ de Linus qu'il en aurait presque souhaité qu'il ne soit plus son frère, quelques années auparavant. Il avait toujours grandit sans autre famille que ses parents et Heather. Penser à Linus était souvent douloureux et même sa présence nouvelle dans leur maison était un fardeau pour le jeune étudiant qui était perdu. Il ne savait pas quoi ressentir pour son frère, alors comment se comporter avec la femme de celui-ci alors qu'on en aurait presque oublié l’existence si les photos ne trônaient pas dans le salon ?

La brune sourit une nouvelle fois en expliquant qu'il était bien vrai qu'elle ne faisait pas parti du voyage et qu'elle n'avait nullement été invité par Linus. Nigel sourit timidement, d'un sourire triste pour elle. Elle avait eu l'air gentille, du peu qu'il en avait vu et de ce que sa cousine lui avait raconté. Elle ne méritait pas d'être écarté, même si Linus tenait à faire ce pèlerinage seul pour leur frère. « Tu sais... Linus est  comme ça avec tout le monde... » tenta de rassurer le jeune homme avec une grimace. « Il a prévenu personne qu'il revenait, ni toi ni moi. Il aime disparaître. » continua-t-il d'une voix presque triste. Mais il reprit son sourire en achevant. « Mais c'est cool que tu sois venu ! Enfin... c'est bien. » Il ne savait pas si la haute société Britannique se permettait de parler avec autant de jeunesse dans ses expression, il ne voudrait pas froisser la jeune femme alors qu'elle vient pour le connaître. D'ailleurs, pourquoi voulait-elle le connaître ? Personne ne se souciait jamais de Nigel, il se sentait encore plus seul qu'un chien dans un chenil un soir de grand froid. À la fois surprit et touché que Lizbeth désire manger avec lui, le Chatwood sourit un peu plus largement. Lizbeth avait quelque chose d'apaisant dans le regard, de rassurant, bien plus que le frangin avec son air abattu en permanence. Nigel savait avoir le même air bien trop souvent, pas frères pour rien. Mais il souriait tout de même un peu plus que l'aîné. Nigel avait envie de faire connaissance avec la jeune femme, passer du temps avec quelqu'un qu'il ne connaissait pas et qui ne le connaissait pas non plus. Pas de rumeurs, pas d'impressions fausses. Ils s'étaient vu pour le mariage, l'ambiance était à la fête ce jour là, rien de négatif n'avait pu passer. Les seuls moments tendus avaient été entre les Chatwood, qui ne savaient pas quoi se dire. Nigel avait du mal avec les hommes trop renfermés, trop dur.

« Non ça me gêne pas, au contraire. Je pensais sortir manger. De la compagnie ça peut être sympa. » dit le petit brun, content qu'on prenne le temps pour être gentil avec lui. Par son attitude souriante et bienveillante, Lizbeth lui faisait penser à Hetty, toujours aux petits soins avec lui, à le chouchouter comme il en avait eu besoin depuis tout jeune. « Aller, monte. Billy a nous conduire où tu veux ! » fit la demoiselle en ouvrant la porte au jeune homme. À le voir ainsi, ses potes devaient être jaloux. Nul n'avait eu la chance de monter en limousine, enfin pas une comme ça. Pour la promo du lycée, Dallas avait loué une limo', mais elle ne valait pas celle là ! Il se voyait déjà devoir raconter cette balade. Il savait qu'il était observé, certains été encore là. « Sérieux ? Tu... Tu veux qu'on se balade là d'dans ? Genre, on peut aller manger une pizza là d'dans ? Où tu voudrais p't'être quelque chose de plus... sophistiqué. Y'a de bons resto dans le coin. Y'a un restaurant végétarien que j'aime beaucoup, si ça te dit ! » fit-il. Il n'aimait pas avoir le droit de choisir, détestant être le responsable de l'endroit où ils tomberaient. De plus, Nigel ne fréquentait pas les restaurants, il se rendait dans des brasseries avec ses partenaires, les gros restaurants, c'était uniquement pour les grandes victoires et encore, une bonne fête chez l'un d'eux était ce qui se faisait de mieux. Il lui laissait le champs libre quant au restaurant. Se rendant au coffre, le jeune homme l'ouvrit pour y déposer ses affaires de hockey. Sa voiture resterait ici pour l'instant, il n'en avait pas besoin, la limousine c'était plus classe. Ensuite, il grimpa dans la voiture. L'intérieur était très spacieux et vraiment beau. Très propre et d'une classe folle. Le jeune Chatwood sourit de ce privilège. « Waouh ! Elle est vraiment à toi cette voiture ? Ça à plus de gueule que mon pick-up ! » Il se sentait très bête mais tant pis. Peut-être qu'un jour, il ne se déplacerait que dans ce genre de voiture, quand il serait une star du hockey mondiale.



[/color]
©BlackSun

Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Dim 15 Sep 2013 - 19:59

    Elle n’était pas dans son élément ; Cambridge lui manquait même si elle était ici depuis quelques heures. Son mari l’avait déçu, elle s’était fait des plans si séduisant dans son imagination remplie de fantasme quelconque. Il l’avait accueilli froidement lui ordonnant de repartir sans lui. Elle se souvenait de la dispute comme si la scène se répétait sans cesse dans son esprit. Lizbeth était malheureuse de perdre tout le contrôle sur sa vie amoureuse. Elle n’avait vu le coup venir ; elle pensait que son mariage vivait le parfait bonheur. Apparemment, il manquait un petit quelques choses à Linus pour qu’il reste tout près d’elle. L’anglaise souffrait littéralement de son départ vers Cambridge où sa vie sans sa compagnie lui semblait si morne et sans sens. Elle avait perdu tout l’envie d’être seule dans son appartement grand, tellement grand pour être sans personne. Elle avait besoin de lui, mais en ce moment elle mijotait sur la question du retour sans lui. Elle perdrait certainement la face vis-à-vis les clones bien que la douleur de ne pas avoir été en mesure de la ramener dans l’univers qu’elle connaissait serait immense. Lizbeth avait besoin de changer d’air ne pouvait rester à la maison pour attendre son retour. Il travaillait à la boutique familiale. La jeune femme n’était décidément pas la bienvenue peu importe où elle se trouvait. Linus ne la voulait pas dans ses pattes ; elle avait donc décidé de partir à la rencontre du jeune frère de son mari. Elle lui avait envoyé un message via son cellulaire pour l’avertir de son déplacement à l’intérieur même du pays américain à proximité de Lakeview. Elle avait été reconduite à Lakeview par Billy son chauffeur privé dans sa grosse limousine luxueuse. Elle détonnait avec les lieux où il la reconduit soit l’aréna d’Atlanta. C’était ce qui lui arrivait souvent vu ses moyens financiers. Ce n’est pas tout le peuple qui possédait ce qu’elle avait dont un chauffeur privé. Il lui manquait bien des talents que le commun faisait sans problème ; elle ne savait ni conduire ni cuisiner et n’avait jamais fait les courses. Enfin, elle faisait ce qu’elle pouvait pour connaître une vie parfois moins richissime puisqu’elle avait marié un homme ne venant pas du même monde qu’elle bien qu’elle en soit follement amoureuse.

    Lizbeth accueillit Nigel les bras grands ouverts dans sa limousine. Il était vrai qu’elle ne connaissait la famille de Linus surtout cet adolescent qui avait été très peu présent à son mariage. Il était venu comme il était reparti… rapidement. C’était commun chez les Chatwood. Enfin, il fallait passer outre pour un peu connaître l’entourage manquant de Linus de sa vie à Cambridge. Nigel vivait tout de même dans la maisonnette sur Greengrass ; il était une priorité à connaître après tout. Elle ferait de même avec Heather même si Linus se querellait souvent avec elle. Je l’avais entendu à Cambridge tout comme à Lakeview. Elle ouvrit la porte à Nigel pour qu’il prenne place dans son immense limousine qui gagnait de la popularité parmi les quelques passants. Elle ignorait ce genre de gens qui fixait la voiture avec envie ; elle n’était que trop habitué à son style de vie qu’elle snobait d’une certaine manière. Pourtant, elle était une personne ouverte qui n’ignorait personne, mais parfois il fallait ignorer la foule. « Sérieux ? Tu... Tu veux qu'on se balade là d'dans ? Genre, on peut aller manger une pizza là d'dans ? Où tu voudrais p't'être quelque chose de plus... sophistiqué. Y'a de bons resto dans le coin. Y'a un restaurant végétarien que j'aime beaucoup, si ça te dit ! » Elle lui fit un sourire. Il semblait si timide comparativement à son frère qui ne l’était pas. Linus était si contrastant en public en privée ou comparativement à sa famille. Ce n’était pas une mauvaise personne, mais il pouvait parfois être si désagréable et méchant avec autrui. Il m’en avait fait une démonstration à mon premier jour. Elle s’était senti si démuni, lessivé, triste et affreusement peiné de la dispute. Il avait demandé le laisser tranquille. Peut-être était-elle trop étouffante. Elle devait oublier tout ça pour se concentrer sur Nigel. « Waouh ! Elle est vraiment à toi cette voiture ? Ça à plus de gueule que mon pick-up ! » Elle prit place à ses côtés se retournant vers lui afin d’avoir une réponse définitive. « Je te laisse choisir tout ce que tu désires manger sinon on peut toujours inviter ton frère pour manger à un endroit un peu plus chic ? Je te laisse le choix. » Elle regarda Billy qui attendait l’ordre. « Ne soit pas gêné, je fais partie de la famille, non ? Puis, si tu avais été résident de Cambridge, tu ne ressentirais pas de gêne devant moi puisqu’on se connaîtrait beaucoup plus. Ne me voit pas comme une femme riche avec des goûts possiblement décalés… je ne suis pas si décalée de vous si je suis tombée amoureuse de ton ignoble frère. Je sais comment il est parfois désagréable, mais… » Elle sourit se rappelant de sa première rencontre avec lui. « c’est un type bien… et qui t’adore. » Elle avait pris un air sérieux. « Linus me parlait de toi, je suis consciente qu’il n’a pas été très présent ; je vais faire en sorte de le pousser un peu plus vers toi puisque vous avez du temps à rattraper. »

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Mar 24 Sep 2013 - 11:19


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


Déjà que revoir son frère avait été un choc certain ! Mais voir Lizbeth en chair et en os était encore plus troublant ! Il ne l'avait vu qu'une seule fois et ne lui avait jamais vraiment parlé, il ne se souvenait pas d'autre chose qu'un « bonjour » ou « félicitations » lors du mariage, rien de bien glorieux. Il faut dire qu'il était repartit très vite. Sa finale comptait plus que son frère. Il n'avait pas honte de le dire puisque Linus avait préféré sa nouvelle vie à sa famille. Il lui en voulait encore d'ailleurs et le fait de voir Lizbeth ici lui serrait le cœur. Il n'avait rien à lui reprocher, à part d'avoir garder son aîné si longtemps. Il ne lui en voulait pas vraiment. C'était trop tard pour revenir en arrière de toute façon. Aussi, il accepta l'invitation de la jeune femme. Manger lui ferait du bien, surtout qu'il venait de passer trois heures à patiner intensément, à donner des coups de crosse dans le palet, et des coupes de coudes à ses camarades. Il avait beau être petit et frêle, il envoyait du lourd sur la glace, presque autant qu'un costaud du milieu ! Il en était fier. Bon il avait quelques traces de ses loupés, mais en règle générale tout allait pour le mieux.

La limousine de Liz était grande, comme il n'en avait jamais vu ! Elle possédait une fortune plus grande que celle de la reine d'Angleterre peut-être ! Le jeune homme avait pu constaté l'étendue de ses richesses lors de sa venue à Cambridge. C'était tellement impressionnant qu'il ne savait comment agir. En temps normal, il avait un langage de jeune de son âge, mais cela ne le ferait certainement pas avec Lizbeth. Celle-ci lui laissait d’ailleurs le choix de la destination. Avec elle, il pourrait passer pour normal qu'il se dirige vers un restaurant plus raffiné. Lui vint son idée. « Y'a un végétarien sur la grande avenue, après le carrefour Hampstead. J'y suis jamais allé mais il paraît qu'il est bon. Linus par contre, c'est pas trop son trip j'pense.. » fit le jeune Chatwood d'un air perplexe. C'était en réalité une excuse pour ne pas mêlé Linus à ce repas. Il le verrait bien assez tôt, à la maison, alors autant ne pas précipiter les choses. Nig' avait énormément de mal à voir son frère se balader dans la maison, il ne le trouvait pas à sa place, du moins plus. Ne lui laissant pas vraiment la chance de le voir, le cadet partait tôt encours et rentrait le plus tard possible de ses entraînement, ayant trouvé une bonne raison de retrouver goût au sport. Il avait un temps décroché, abattu, mais l'envie de reprendre et de vivre à fond sa passion était de nouveau là.

Se voulant sur un pied d'égalité, Lizbeth lui intima de ne pas être gêné en sa présence. Sortit de son cadre habituelle, le garçon n'était pas à l'aise. Tout comme Linus, il ne parlait pas pour ne rien dire, avare de paroles, mais il était bien plus discret et réservé que ce dernier. Détestant qu'on l'observe de trop, il ne survivrait pas à un dîner en compagnie d'eux deux. Il préférait se contenter de Liz d'abord, apprenant à la connaître seule avant de la voir collée à son frère. La belle brune fit une révélation à son beau-frère. Linus adorait son petit frère. Il avait souvent parlé de lui à sa femme. Nigel détourna les yeux, regardant par la fenêtre plutôt que d'affronter le regard de la jeune femme. Ça lui faisait comme un pincement au cœur que de savoir que son aîné l'aimait, lui qui ne lui avait jamais rien dit. Nigel ne parlait jamais de Linus, ses amis savaient qu'il avait un frère qui vivait loin mais nul n'en parlait, comme un sujet tabou. Lizbeth était désireuse d'aider le jeune Chatwood à renouer les liens avec son frère, le poussant à lui parler plus. « Tu sais... » commença le hockeyeur en tournant les yeux vers elle sans la regarder directement, ne sachant ce qu'il allait dire. « C'est gentil. J'sais pas si ça servira à quelque chose, mais c'est gentil à toi de t'impliquer comme ça. Tu fais partis de la famille après tout, oui. » fit-il en souriant. D'un sourire triste, pale, comme s'il était à la fois touché et blessé de cette attention. Jamais les frères Chatwood ne pourraient rattraper le temps perdu, pas en aussi peu de temps, pas après toutes ces années de séparation... Mais Lizbeth était une personne au grand cœur semblait-il.

Le numéro 83 se détendit peu à peu, au fil de la route. Il ne savait pas vraiment quoi raconter à sa belle-sœur, mais peut-être trouverait-elle. Elle avait l'air de savoir parler, un peu comme Heather mais en moins excitée. « Tu aime le hockey ? » demanda-t-il, dans l'espoir de trouver quelque chose de positif à dire. Peut-être n'en avait-elle jamais regardé, elle ne connaissait pas les règles, mais pourquoi ne pas demandé. Si elle était comme tout le monde, elle devait savoir en quoi consistait ce sport ! Même si, chez les riches, c'était surtout au cricket qu'on devait jouer. Nigel ne savait parler que de ça, c'était toute sa vie après tout. Il aimait voir les match, parler des matchs, jouer et marquer pleins de but. Il était très doué : mais ça, malheureusement, Linus n'avait certainement pas pu en parler à sa femme, ne connaissant pas cette partie de la vie de son cadet...



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

membres

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 13/01/2013
☇ MENSONGES : 148



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Lun 30 Sep 2013 - 13:33

Nouveau message


Expéditeur: Unknown
Destinataire: Lizbeth A. Blackwood
Message reçu, aujourd'hui.

Tu veux apprendre à connaître ton beau-frère hein !? Pourquoi ne pas commencé par ce qu'il cache à tous ? Ne t'approche pas trop, ça pourrait être dangereux...
-W


Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Jeu 17 Oct 2013 - 1:15


    Lizbeth voulait être traité de la même manière que le reste des habitants de Lakeview sans pour autant que l’on voit que son argent. Elle ne s'était pas marié à un bourgeois. À vrai dire lorsqu’elle l’avait connu, il était un homme extrêmement négligé.  Un changement extrême qui avait décidément séduite la jeune femme.  Bien qu’elle se soit fié un brin sur le physique de son mari, il avait été un homme avec cette apparence malade qu’elle n’aurait pu présenter fièrement à ses parents. Enfin, Linus avait trouvé une certaine stabilité pour papillonner de la sorte. Elle reporta son attention sur  Nigel qui contemplait l’intérieur de la luxueuse limousine.

    La discussion reprit de plus belle sur la nourriture. Il venait de s’entraîner ; il se devait de remplir son ventre qui criait surement famine. Elle lui laissait le choix de nourriture, elle mangerait peu importe où il l’emmènerait et l’allure que prendra l’endroit. Il n’y avait pas que les endroits chics qui intéressaient Lizbeth. Elle aimait bien les endroits conviviales. Elle en avait ras-le-cul des lieux protocolaires qui faisaient partie intégrante de son style de vie. « Y'a un végétarien sur la grande avenue, après le carrefour Hampstead. J'y suis jamais allé mais il paraît qu'il est bon. Linus par contre, c'est pas trop son trip j'pense.. » Elle sourit une nouvelle fois pour Nigel. « Tu serais étonné des goûts culinaires de ton frère ; je suis très «grano» habituellement. Il a pris un peu mon style de vie depuis que nous habitions ensemble, mais parfois c’est souper malbouffe. » À vrai dire, elle ne s’était jamais attardée sur les goûts culinaires de Linus. Elle avait continué de servir les repas qu’elle mangeait depuis qu’elle s’était installée dans ce vaste appartement. Peut-être devrait-elle lui poser une seule fois la question ? Le pauvre, il se pliait aux goûts de sa femme qui avait exigé que celui-ci vient s’installer dans son chez elle. Linus n’avait pas eu la chance de vraiment faire à sa volonté.

    Elle aimerait réellement se rapprocher de la famille dont elle avait été éloignée. Malgré l’océan entre eux, ils auraient pu un peu mieux se connaître après tout. « Tu sais..  » Elle le regardait avec cette bienveillance dans son regard. Elle voulait être traité comme si elle était une habitante de Lakeview, comme s’il n’y avait jamais eu cette distance, mais elle avait l’impression que ce serait impossible malgré tous les efforts qu’elle puisse faire. « C'est gentil. J'sais pas si ça servira à quelque chose, mais c'est gentil à toi de t'impliquer comme ça. Tu fais partis de la famille après tout, oui  » Elle hocha de la tête comme si son but ultime s’éloignait petit à petit.  « Crois-moi, vous avez du temps à rattraper. Ce n’est pas terminé... Nigel. Ne perd pas l’espoir de retrouver ton frère. Après tout, je pourrais bien comploter avec toi  pour que vous soyez entre gars… » Effectivement, elle se devait de trouver une idée pour les réunir. Il le fallait pour le bien de la vie familiale. Elle ne voulait pas attendre elle-même d’être enceinte pour que les deux frères se rabibochent. Nigel, lui, était encore vivant et il méritait de se faire connaître. Linus n’avait pas le droit de négliger ce petit frère au profit de l’autre qui ne voulait pas vivre.  Bon, d’accord… Linus avait le droit de souffrir de la perte d’un être cher, mais il se devait de prendre soin de ceux qui en avait présentement besoin. « Tu aime le hockey ? » Lizbeth dévisagea un instant Nigel. Elle ne connaissait pas plus qu’il ne fallait ce sport.  Elle était une européenne et ce n’était décidément pas un sport de son pays. «  EURÊKA ! » lâcha-t-elle sans avertir qui que ce soit. « Je sais comment je vais faire pour que vous puissiez passer une soirée que vous deux…. Un match de hockey professionnel. Je ne connais pas ce sport plus qu’il ne le faut, Nigel, mais tu devras me faire connaître. Il faut bien que j’apprenne à connaître ce que tu aimes, mais avant je dois trouver les billets pour un match dans les meilleures places pour toi et ton frère. » dit-elle en sortant son cellulaire prête à déjà faire ses recherches, mais son appareil lui indiquait qu’elle avait un message. Elle ouvrit pour découvrir que ce message venait d’un certain w.  bon sang ! Pas encore lui.  « Mais merde ! Je déteste ce «W»… il insinue de ses choses. » Elle montra le message à Nigel. « Je ne veux pas te connaître comme  ce qu’il semble dire… Un tout mignon comme toi ne peut pas être un petit meurtrier en herbe ou pire un tueur en série. Na nan ! » elle déconnait, mais en fait elle n’aimait pas cet inconnu qui s’amusait à tenter de détruire son entourage, mais en particulier la famille de son Linus. Elle ne connaissait pas à grande échelle l’œuvre de W.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Sam 19 Oct 2013 - 10:19


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


La brune semblait être d'un naturel plus chaleureux et plus avenant que son mari ou même qu'aucun Chatwood pur souche. Elle était souriante et désirait être là pour veiller au bien être de tous. Ça se sentait dans son regard qu'elle posait sur le jeune homme. Elle l'avait invité à partager un repas avec lui et Nigel n'avait pas su refuser. Toujours poli, il ne refusait que rarement une sortie, sachant que si on le lui propose, c'est que ça lui fera du bien. Hormis lorsque ses amis lui demande de venir en boîte de nuit mais parfois il peut s'avérer qu'une surprise arrive. Quoiqu’il en soit, Lizbeth semblait d'accord pour tester le végétarien avec lui, il en fut soulager. Aucun de ses coéquipiers n'était du genre herbivore. Eux aimaient la viande bien saignante et la malbouffe. Nigel faisait plus attention à lui, à sa santé pour passer professionnel si l'occasion se présentait. Et il détestait la vue du sang depuis quelques années, comme un traumatisme. Le jeune homme offrit un sourire poli à sa belle-sœur lorsqu'elle parla des goûts de Linus. Certes, le grand Chatwood avait manqué à son cadet, mais celui-ci sentait son cœur se serrer à l'idée de passer du temps avec lui, comme si quelque chose de mal pouvait arriver. Avec ce que W ne cessait de balancer, c'était fort possible qu'il ne se passe quelque chose de fâcheux pour lui et ses secrets...

Ne sachant pas quoi dire à cette femme qu'il ne connaissait que très peu, le hockeyeur se contenta de la remercier de l'aide qu'elle désirait lui apporter. Elle avait l'air d'être quelqu'un de très sympathique et qui aime sa famille. Lizbeth dit au jeune homme de ne pas perdre espoir en ce qui concerne son aîné, qu'elle trouverait un moyen pour le faire passer du temps avec lui. Malgré lui, Nigel sourit en détournant les yeux. Il est vrai qu'il rêvait de passer du temps avec son frère. Ses souvenirs remontent à loin dans le temps, lorsque Nigel n'avait encore que huit ou neuf ans. C'est flou et la mort d'Errol est trop ancré dans ses sombres pensées pour associer Linus à quelque chose de positif. Il doutait que cela puisse changer ainsi. « C'est pas évidant... Je... On n'se connaît pas vraiment. J'avais neuf ans quand il est partit... » se défendit le petit brun avant de changer de sujet, interrogeant la jeune femme sur ses goûts en matière de sport. La première chose dont Nigel parle est bel et bien le hockey, avec n'importe quelle personne du moment qu'il ne la connaît pas. Il le faisait avec tout le monde, c'était assez comique quand on y pense mais le jeune homme ne jure que pas ce sport alors si son interlocuteur montre une certaine hostilité à l'égard de cet art, aussitôt il perdra Nigel dans le flot de ses pensées.

Soudain, le faisant presque sursauter, Liz se mit à hurler. Un instant, il eut peur mais quand il comprit qu'elle avait eut une idée, il reprit une expression faciale normale. Elle était vraiment très étrange et très décontractée pour une femme de son standing, bien loin de ce qu'il pensait d'elle en l'ayant vu quelques jours... Exposant son plan, la belle brune informa son beau-frère qu'elle désirait leur offrir des places pour un match de hockey afin qu'ils se retrouvent tous les deux. Si elle cherchait le prochain match dans le coin, elle ne pourrait que rendre Nigel heureux car les Canadiens venaient jouer sur la glace d'Atlanta, là même où il s'entraînait ! Elle ne pouvait pas faire ça, il se sentait gêné... Se mordant la lèvre, le Chatwood répondit : « T'es pas obligée... C'est sympa mais... je préfère t'apprendre les bases que de te prendre ton mari et te laisser seule... » » Il savait à quel point Linus avait été salaud en venant à Lakeview sans elle, sans l'informer de son départ, il ne voulait pas le lui prendre mais il avait surtout peur. Peut-être avait-il peur que Linus ne s'enfuit encore pour l'Angleterre, qu'il ne juge pas son cadet comme étant digne de faire partie de sa vie. Pourtant, Dieu sait que Nigel a besoin d'une présence masculine autre que les mecs de son équipe ou que son oncle. Un frère est ce qu'il y a de plus précieux dans la vie et Heather ne pouvait être sa cousine, sa sœur, sa meilleure amie, sa mère et son frère en même temps. C'était beaucoup de pression et le jeune homme était extrêmement dépendant d'elle.  Penser à sa cousine lui fit du bien. Elle était sa famille, elle remplaçait chaque membre absent du mieux qu'elle pouvait et bien que non suffisant, c'était la plus belle preuve d'amour que l'on pouvait lui apporter.

L'élan de Lizbeth d'offrir un match au petit Chat' fut coupé net et elle poussa un juron. Nigel étouffa un rire discret. Son accent était drôle lorsqu'elle prononcé des gros mots tel que « merde » pour le coup. « Je déteste ce W... Il insinue de es choses. » dit-elle et son beau-frère la dévisagea. « Toi aussi tu... reçois des messages de W ? » Nigel était horrifié à l'idée que W parvienne même à trouver des choses sur le compte d'étrangers tel que Lizbeth. Et lorsqu'elle lui montra le texto, Nigel se sentit pâlir. Ses yeux s'écarquillèrent, il ne comprenait qu'à moitié mais sa respiration se fit plus rapide. Non... Il ne se pouvait pas que W sache qu'il... Non... Le garçon prit quelques longues secondes avant de relever les yeux vers la brune. Son cœur battait la chamade, il priait pour que W n'en dise pas plus. Liz ne devait pas comprendre qui était cette personne et pourquoi elle faisait cela. Les habitants de Lakeview ne le savait pas plus ceci-dit, mais eux avaient comme « l’habitude » de se faire harceler par cette ordure... « Un tueur en série ? Ça va pas, non ! J'ai jamais usé de violence en dehors d'une patinoire ! » fit Nigel d'un air interdit. Faites que Lizzie ne cherche pas plus loin. Si elle partait sur la piste d'un tueur elle ne risquait pas de trouver mais tout de même, on ne sait jamais...

La route se poursuivit et les deux arrivèrent, toujours sous le choc de W et de ses attaques. Si elle était au courant de quelque chose, Nigel était mort et enterré ! Nul ne pouvait faire de chantage à W, on ne pouvait que prier pour être en paix et se battre pour conserver son secret, quitte à faire n'importe quoi. « J'espère que ça te plaira. » dit-il en ouvrant la porte du restaurant pour la faire passer, en bon gentleman qu'il savait être. Une fois autour d'un bon repas, rien ne pourrait interférer.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Dim 27 Oct 2013 - 0:02

    Qui était ce W ? Pourquoi s’en prenait-il aux gens aussi gratuitement ? Tant de questions sans réponses. Elle avait connu la médecine de ce charlatan aux textos. Elle s’était disputée avec son mari. Cette fameuse dispute avait élargi le fossé qui séparait les deux amants. Ils ne trouvaient d’équilibre depuis qu’elle était ici. Elle avait à peine fait face à son mari que la colère fusait. W avait largué une bombe sur leur relation plus que précaire. Lizbeth ne le portait donc dans son cœur. Pourtant, il se manifestait de nouveau comme si ce dernier tentait une nouvelle fois semer la bisbille. Bon sang, elle vouait déjà une haine contre ce personnage toujours inconnu. Mais, comment avait-il obtenu son numéro de cellulaire ? Elle était une inconnue dans cette ville.

    Lizbeth observait Nigel. Elle ne comprenait en rien la situation de Lakeview et de ce malotru qui troublait la vie de ses habitants. « Toi aussi tu... reçois des messages de W ? » Elle observait le frère de Linus qui pâlissait lorsqu’elle lui montra le dernier message sur son cellulaire. Pourquoi lui cacherait-elle ce message ? Pourquoi croire à ce que raconte cet inconnu ? N’était-il pas un inconnu après tout ? Un imbécile qui tentait de se rendre intéressant en s’attaquant à quiconque ? Lizbeth n’avait aucune éloge à faire sur ce W. Grâce à lui, elle avait passé la nuit dehors et complètement ivre tandis que Linus boudait à l’intérieur. Jamais, elle n’avait été confrontée à cela. Son Linus la laissant seule dehors et malade. Jamais, il ne l’avait autant boudé. W avait bien réussi son coup après tout. Lizbeth se retrouvait doublement perdante. Nigel ne devait pas réagir aussi violemment qu’elle l’avait été la veille avec son mari. « En fait, c’est la première fois que j’en reçois, mais hier soir… Linus en a reçu un et nous nous sommes disputés… » dit-elle en fermant les yeux pour garder son sang-froid. C’était assez douloureux. Cette dispute… Enfin, elle ne pouvait se permettre de se laisser aller à ses sentiments de tristesse ; elle était ici pour Nigel afin de mieux le connaître. « Un tueur en série ? Ça va pas, non ! J'ai jamais usé de violence en dehors d'une patinoire !  » Elle lui sourit. Elle avait exagéré le message. Il ne pouvait être un horrible tueur en série avec cette mignonne petite face. Lizbeth ne voyait pas Nigel être ce genre de personnage, car il ne correspondait pas à leur profil psychologique. « Je déconne. Je déconne. » dit-elle en riant légèrement.

    Le reste du trajet fut sans encombre et surtout sans message de ce stupide charlatan. Billy se gara en face du restaurant les laissant sortir de la voiture. Il ouvrit la porte du restaurant. Il se comportait avec classe. Lizbeth ne put s’empêcher de sourire face à Nigel. « J'espère que ça te plaira. » Elle répondit du tact au tact : « Ne t’inquiètes pas, je ne suis pas difficile. » Elle attendit qu’une serveuse les place à une table. Elle s’assit face à Nigel. « Tu sais, je suis vraiment sérieuse pour les billets. Je désire que tu passes du temps avec Linus, je serai surement déjà partie lorsque tu iras avec lui. » Elle déposa son cellulaire sur la table, elle espérait que son mari lui passe un coup de fil après tout. Lizbeth n’était pas certaine qu’il lui fera ce plaisir après ce qu’ils avaient vécu la veille. « Puis, je ne me sens pas à l’aise avec un inconnu qui rend mal à l’aise les gens que j’apprécie. Je me demande où il prend nos numéros de téléphone. Je ne veux pas savoir ce qu’il tente de me dire, Nigel. Je veux que tu sois à l’aise avec moi. Je veux baser ma perception sur mes propres expériences avec les gens. » Elle tentait désespérément de mettre en confiance le jeune homme. «Dis-moi, tu aimerais passer du temps à Cambridge ? Je pourrais t’emmener à des endroits merveilleux… te faire visiter. »

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Mar 29 Oct 2013 - 16:52


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


Lizbeth venait de faire la plus grande frayeur à son beau-frère en lui montrant le message de W. jusque là, il était déjà intimidé par la jeune femme, mais ce fut pire après a voir lu ce que W avait dit. De plus, le jeune homme pensait savoir de quoi il parlait et ne désirait pas que quelqu'un apprenne ses secrets. W semblait adoré apprendre les secrets des gens et menacer les habitants de Lakeview de tout révéler. Comment se pouvait-il qu'il ait ce genre d'informations... W avait beau être un tordu sans scrupules, il n'en restait pas moins impressionnant dans sa façon de tourner les choses et dans la recherche de choses totalement secrète, dont personne ne sait rien. C'était la première fois qu'elle recevait un texto, informant que Linus en avait eu un la veille et que cela avait créé une dispute entre eux. C'était le but de W, de mettre à mal les gens afin que tout se casse la gueule, le garçon en était certain. Il ne répondit rien, bien trop sonné qu'on le considère comme un tueur en sérié. Liz le rassura, elle plaisantait. « Haha, oui pas de soucis. Mais je te promets de ne pas te tuer dans ton sommeil ! Je ne suis doué qu'avec une crosse. » dit-il, continuant sur le ton de la plaisanterie avec elle.

Mine de rien, le jeune homme se sentait plus à l'aise avec elle qu'il ne connaissait pas, qu'avec son frère avec qui il avait put grandir durant neuf ans avant qu'il ne disparaisse. Il faut dire que Lizbeth n'avait pas le poids de la mort sur les épaules, contrairement à son mari qui ne se remettait pas de celle d'Errol... Nigel ignorait s'il avait été suivit par un psychologue afin de surmonter tout ça mai il n'irait pas le lui demander. Pas pour l'instant. Même si l'occasion viendrai de se rendre au cimetière avec lui, à coup sûr. Mais pour le moment, le brun était là avec sa belle-sœur et avait envie de profiter un peu de ce moment. Il faudrait bien apprendre à la connaître. L'idée du végétarien l'avait séduite et les voilà à présent devant le restaurant, laissé par Billy. La promenade en limousine était quelque chose d'amusant, à refaire bien que ça soit particulier.
Assit à table, Lizbeth profita du moment pour l'informer du sérieux de sa proposition quant aux places de hockey pour Linus et lui. « Je désire que tu passes du temps avec Linus, je serais sûrement déjà partie lorsque tu iras avec lui. » déclara la jolie brune. Son vis-à-vis lui sourit timidement. Il était heureux que quelqu'un le prenne en considération et comprenne qu'il avait besoin de son frère, qu'il avait manqué à sa vie. « Merci. C'est vrai que je n'ai pas eu l'occasion de passer beaucoup de temps avec lui... Tu sais, il a quitté le pays quand j'avais neuf ans... J'le connais pas vraiment du coup. Il a du t'en parler... » dit-il en faisant références aux mails salés que les deux hommes s'étaient envoyés, se balançant toutes les douleurs – surtout Nigel – pour enfin parvenir à une réconciliation et des excuses. Ça avait fait du bien à Nigel de savoir que son aîné désirait être présente t s'en voulait de ne pas avoir été à la hauteur.

Lisbeth repartit quelque instant sur W et ses messages qui étaient en effet très gênant pour tout le monde. Il en faisait trop pour pourrir la vie des braves citoyens et s'il s'en prenait à Lizbeth, c'est qu'il n'y avait lus aucune limite à sa perversité. « C'est ce qu'il y a de mieux oui. Je n'aime pas W, il est mesquin. Il fait du mal, je le vois quand mes amis ou moi en reçoivent, ça casse l'ambiance de suite.. Mais je pense qu'un jour il se lassera.. » Il n'aimait pas parler de W. aussil orsque Liz changea de sujet il en fut heureux.  Malheureusement, elle demanda s'il avait envie de venir à Cambridge et cela perturba quelque peu Nigel dans sa recherche de menu... « euh... bah... je sais pas... J'ai un emploi du temps serré même en vacances... » commença-t-il. Mais de crainte de blesser la jeune femme et ses désirs de relation, il ajouta : « Mais peut-être que je pourrais m'arranger pour quelques jours. Je n'connais pas vraiment l'Angleterre... Je peux aussi te montrer Lakeview et les coins les plus sympa si tu veux ! » proposa le Chatwood en échange de sa promesse d'hospitalité.

Le temps passa et les deux commandèrent leur repas. Un restaurant végétarien offre énormément de choix quoiqu'on en pense et Nigel avait eu du mal à se décider. Il avait opté finalement pour quelque chose de bon et un peu copieux. Certes il aimait la viande, mais il adorait découvrir ce gens de cuisine et voir ce que l'on a lorsque l'on se passe de viande. Des amies à lui étaient végétariennes, il apprenait donc et ce n'était pas mauvais ! « Tu crois que tu vas repartir vraiment aussi vite au fait ? Tu serais là encore samedi ? J'ai un match, ça serait bien si Linus et toi, vous veniez... Si ça voue dit.. »



[/color]
©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Jeu 19 Déc 2013 - 21:59

    Le temps lui filait entre les deux doigts. Elle avait peu de temps devant elle pour effectuer ce qu’il désirait faire. Lizbeth se devait de mieux connaître Nigel qui malheureusement semblait oublié de tous. Pourtant, elle avait elle-même connu ce temps complètement ingrat où elle passait inaperçu aux yeux de tous. Les répliques qu’elle recevait à l’adolescence faisaient référence à son poids et à son allure négligée puisqu’elle avait du mal à s’accepter dans ce monde de fou. Comment pouvait-elle laisser ce petit chaton – Nigel – seul? Elle s’en voulait presque de devoir repartir si tôt puisqu’elle n’aurait le temps de développer une meilleure relation avec le plus jeune des Chatwood. Maudit soit Linus et ses folies ! Il était parti comme un sauvage dans les deux cas. Ne se rendait-il pas compte de tout ce mal qu’il infligeait à ses proches ? Bref, elle maudissait peut-être son mari, mais elle l’aimait plus que tout au monde. C’était la principale raison qu’elle était venue en terre américaine récupérée son amant, son mari et son seul amour. Pourtant, il ne comptait pas revenir avec elle. Lizbeth resterait seule dans son grand château à espérer son prochain retour dans les plus brefs délais suite à son retour en sol anglais. C’était dur de penser qu’il ne restait qu’une journée.

    Son regard était posé sur Nigel qui cherchait un repas à commander. Elle avait déjà fait son choix. Elle attendait patiemment après ce charmant Chatwood. En apparence, Linus et Nigel ne se ressemblaient pas ; Nigel était timide et moins froid que Linus. Bien qu’elle connaissait son mari différemment de ce qu’on le décrivait, il ne dégageait pas cette jeunesse et cette joie de vivre que les adolescents pouvaient transmettre. «Merci. C'est vrai que je n'ai pas eu l'occasion de passer beaucoup de temps avec lui... Tu sais, il a quitté le pays quand j'avais neuf ans... J'le connais pas vraiment du coup. Il a du t'en parler... » Elle avait de la peine pour la famille Chatwood. Décidément, ils avaient tout perdu lorsque l’un des frères étaient morts. Linus avait aussi pris la fuite de son côté en s’éloignant de sa terre natale. C’était égoïste de la part de son mari, mais elle l’était tout autant en voulant le ramener à la maison l’arrachant à sa propre famille. « Je suis désolée… ça me fait de la peine qu’il ait des moments de folie et disparaissent un temps… » Elle était sincère, après tout elle avait gouté à cette médecine.

    La conversation reprit à nouveau sujet de W. Elle avait déjà une opinion sur cet être sans visage qui s’amusait à détruire les gens avec leur secret les plus honteux, les plus terrifiants et les plus ravageurs. « C'est ce qu'il y a de mieux oui. Je n'aime pas W, il est mesquin. Il fait du mal, je le vois quand mes amis ou moi en reçoivent, ça casse l'ambiance de suite.. Mais je pense qu'un jour il se lassera..» Elle hocha de la tête tout à fait d’accord sur ce que lui disait Nigel. Elle ne le connaissait pas, mais elle aimerait qu’il se taise à jamais. La dispute engendrée à son arrivé lui laissait un goût amer au sujet de cet inconnu. Elle lui vouait une haine secrète et personnelle. Elle savait que s’étaler sur le sujet ne servait à rien, elle préféra changer la tournure de la conversation le ramenant dans un hypothétique futur. Elle aimerait d’ailleurs qu’il vienne visiter son merveilleux pays où elle lui montrerait tous les moindres recoins huppés de la ville. « euh... bah... je sais pas... J'ai un emploi du temps serré même en vacances... » Elle fit une petite moue triste devant le refus imminent. Elle en essuyait beaucoup de ses temps-ci ; son moral était à zéro et elle doutait de la sincérité de son mari. Enfin, Nigel n’avait aucun rapport avec les histoires amoureuses de la millionnaire, mais elle accordait de l’importance tout de même à la famille inconnu de Linus. « Mais peut-être que je pourrais m'arranger pour quelques jours. Je n'connais pas vraiment l'Angleterre... Je peux aussi te montrer Lakeview et les coins les plus sympa si tu veux ! » Elle lui fit un petit sourire en coin. « Il faudra faire vite ou à ma prochaine visite à Lakeview, ton frère a décidé qu’il restait ici avec vous et que je devais repartir… je reviendrai surement, mais je suis égoïste… j’aimerais le ramener avec moi. C’est dur, Nigel, de partir sans lui et qu’il veuille que ça soit ainsi… J’aurais aimé rester et être … la bienvenue.» dit-elle en regardant vers le fond du restaurant. Elle s’ouvrait tout doucement à cet adolescent qui ne voulait surement pas entendre sa belle-sœur couinée sur ses déceptions.

    Son repas commandé, elle continuait à bavarder avec Nigel. Elle tentait de le connaître le mieux qu’elle le pouvait pour le temps qu’elle avait devant elle. C’était parfois compliqué la vie d’adulte. « Tu crois que tu vas repartir vraiment aussi vite au fait ? Tu serais là encore samedi ? J'ai un match, ça serait bien si Linus et toi, vous veniez... Si ça voue dit.. » Elle prit un temps pour réfléchir. Peut-être qu’elle pourrait partir un peu plus tard en détournant les règles de Linus, mais elle n’y croyait pas. Il était si énervant. Il l’avait laissé à la porte durant une bonne partie de la nuit. Elle se souvient s’être endormie complètement soul sur la pelouse tout près de la fenêtre de la chambre de Heather – celle de Linus pour le moment. « Je ne peux pas te promettre d’être présente Samedi, mais je peux revenir un peu plus tard durant la saison… je ne sais pas si je pourrai rester… » elle se gratta la tête un instant pensive. « Mais tu peux m’envoyer l’horaire de tes matchs, je pourrai faire un énorme détour de quelques kilomètres pour venir voir mon Nigel préféré ! » Elle faisait ce qu’elle pouvait pour réparer les pots cassés. « Tu as soif ? Bière ? Vin ? Champagne ? Eau ? Tout ce que tu veux, tu ne me ruineras pas ! » Lizbeth veuillait à ce que Nigel ne manque de rien aujourd'hui, elle était là pour veiller sur lui pour le temps qu'elle avait devant elle en Amérique.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Dim 22 Déc 2013 - 18:13


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


Nigel et Lizbeth venait d'arriver au restaurant végétarien et c'était fou ce que l’ambiance pouvait être tendue ! Ce genre d'endroit est habituellement plus prononcé pour un moment de détente mais le jeune home était vraiment en proie à un stress incontrôlable. Premièrement, le  fait que sa belle-sœur lui montre un message d W et qu'il sache pertinemment ce que cela signifiait, deuxièmement, se retrouver avec une femme qu'il ne connaît pas et surtout, surtout, parler de Linus alors qu'il n'a même pas envie de le voir. Lizbeth est quelqu'un de très gentil, qui a le cœur sur la main, ça se sent et ça met Nigel un peu plus à l'aise face à cette inconnue qu'elle est en réalité pour lui, puisqu’il ne l'a vu qu'une seule fois, le jour de son mariage avec Linus. Cela surprenait toujours l'adolescent de se dire qu'il avait été invité au mariage de son frère aîné, après ne pas avoir eu de contact pendant des années ! Dix ans ont passé et le jeune garçon n'est toujours pas certain d'avoir une place auprès de son aîné, ni même nul part d'ailleurs. La mission que s'est attribuée Lizbeth est apparemment de faire en sorte que les Chatwood se retrouvent et passent un peu de temps ensemble. Faudrait-il encore que Nigel en ait envie, lui qui pense que Linus n'est venu que pour commémorer Errol et qu'il repartira aussitôt la besogne accomplie. Il lui en veut tellement et aurait tant aimé lui dire tout ce qu'il avait sur le cœur. Peut-être qu'une fois qu'il sera reparti, les mails fuseront de nouveau dans tous les sens, les grands cris du cœur envahissant la vie intime de cette boîte mail... Liz était triste de voir à quel point la situation était compliqué entre les deux frères, il n'ajouta rien car ce serait trop en dire et pas assez à la fois sur le fait de sa présence.

La conversation enchaîné de nouveau sur W, Nigel ne savait pas trop quoi penser, il recevait de nombreux messages depuis des années et n'arrivait pas à comprendre pourquoi il écoutait cet être ignoble alors qu'il ne le connaissait pas. Certainement la peur de voir sa vie gâché par un inconnu, une personne tapis dans l'ombre. Il se méfie déjà des gens en général, mais c'est à en faire devenir chèvre n'importe qui ! Pauvre Lizbeth, elle qui vient d'arriver ! Elle pose à peine un pied sur le sol Américain qu'elle se fait attaquer par une personne qui semble en savoir bien plus sur son entourage et elle-même – certainement – qu'elle n'en saura jamais sur personne ici. Et très vite le sujet est clos. Il ne vaut mieux pas trop parler de W, des fois qu'il soit là à épier et en profite pour gâcher le repas. Le Chatwood avait toujours peur de voir quelqu'un surgir en criant ses secrets. Comment pouvait-il les connaître d'ailleurs ?... La jolie brune le tira de ses pensées en proposant qu'il passe quelque jours en Angleterre. Elle avait l'air d'être vraiment sincère et de vouloir faire plus ample connaissance, ça touchait énormément l'adolescent qui ne connaissait pas cet aspect de la personnalité des gens. Il n'y avait que Heather et Miranda pour être gentilles avec lui et ne vouloir que son bien. Avoir une nouvelle alliée ne serait pas désagréable. Le brun tenta de refuser poliment mais ne voulant pas blessé sa belle-sœur, il tenta de rectifier le tir en se promettant de trouver du temps pour lui rendre visite, bien qu'il ne roule pas sur l'or. Il n'était pas encore un joueur professionnel après tout, et l’avion coûte cher. « Je n'sais pas vraiment ce que ça fait de devoir partir sans son mari ou sa femme. Je n'ai personne, mais j'imagine que ça doit être compliqué... On ne peut rien construire. Mais tu sais, Linus a toujours été comme ça apparemment. Ne le prend pas pour toi. T'en fais pas, il se radoucira bien un jour. Il en doutait, car lui ne voulait pas voir le bon en son aîné, ais la jeune femme devait avoir trouvé quelques qualités au grand châtain pour l'avoir épouser et supporter de vivre avec lui et ses cigarettes dégoûtantes. « La maison de Greengrass, j'y habite depuis son départ, Hetty aussi vient souvent. Tu es la bienvenue, peu importe Linus même si c'est ton mari. » Pour Nigel, il n'avait pas sa place ici, plus depuis longtemps. Il avait prit possession des lieux et ne rendrait sa chambre pour rien au monde, même s'il se sentait bien seul dans cette grande maison...

Vint le tour du petit brun de proposer quelque chose, mince contre-partie pour une visite à Cambridge, ais un match de hockey pouvait être sympathique et pas qu'entre frères ! Nigel avait un calendrier de matchs jusqu'à la fin de l'année, il y avait tout le loisir de venir l'admirer. Il marquait à chaque match, le meilleur ! Ses coéquipiers sont de vrais amis, des frères. Ça emmerde Linus mais c'est la vérité, ils lui font des misères mais il sait qu'il peut compter sur eux en cas de pépin. « Oh... » fit le jeune homme en entendant que sa belle-sœur ne serait peut-être pas présente pour un match qui compterait comme un des plus gros de ce mois. Maudit Linus ! Le jeune homme fit la moue. « Oui, je peux faire ça. Tu viendrais exprès de Cambridge pour me voir jouer ? » demanda-t-il, surprit et touché de cette attention. Elle ne le connaissait pas et voulait déjà être là pour le soutenir dans quelque chose d'important à ses yeux. C'était adorable, il n'en revenait pas !

Le repas fut commandé et servit sur table. Nigel n'est pas forcément végétarien, mais il aime manger de tout et faire attention à ce qui entre dans son organisme. Un esprit sain dans un corps sain ! Alors quand Liz lui propose de boire de l'alcool, il relève les yeux vers elle, étonné. Non pas que ça le choc de boire un petit verre en mangeant, mais que ce fut proposé ainsi plutôt. « Euh... je suis pas très alcool perso', surtout après l'entraînement, mais de l'eau gazeuse je veux bien. » balbutia le jeune étudiant d'un sourire timide. Ils se souhaitèrent alors bon appétit et entamèrent leurs assiettes. « Je peux te poser une question ? J'aurais voulu savoir, vous vous êtes rencontré comment avec Linus ? J'ai jamais su. » C'était une question sincère, le brun avait envie de connaître les détails. Il aimait l'amour, bien que ne l'ayant pas rencontré souvent dans la vie. Si leur histoire était belle, il avait envie de le savoir, de croire que l'on pouvait trouver l'âme sœur même dans une situation aussi compliquée que celle de son frère le rassurerait quant à l'avenir.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Lun 23 Déc 2013 - 23:03

    Lizbeth discutait calmement avec le plus jeune et méconnu des Chatwood. Elle avait déjà rencontré Heather, même si cette rencontre s’était terminée en froid. Heather était différente de Linus et Nigel ; elle parlait vite et énormément. Nigel quant à lui était timide et tout mignon ! Linus et Nigel ne se ressemblaient pas physiquement et psychologiquement. Linus était si terrifiant par moment, mais elle ne le voyait pas uniquement comme cela. Enfin, elle ne le voyait jamais de la même manière que le restant du monde. Lizbeth ne pouvait se fier à ce qu’elle voyait pour bâtir ce que Linus dégageait avec tout le monde ; il était si différent avec elle ainsi elle était aveuglée par l’amour qu’elle lui portait. Pourtant, elle avait du mal à imaginer Nigel en mini-Linus ! Non, c’était impossible. Elle voulait se forger sa propre impression de ce Chatwood. Enfin, elle savait bien qu’il était différent de ses aînées. Peut-être tentait-elle de prendre la place que Linus n’a jamais pris auprès de son jeune frère ? Peut-être essayait-elle de réparer les blessures infligées par Linus lors de son départ ? Peut-être voulait-elle se faire elle-même pardonnée d’avoir gardé Linus pour elle ? Lizbeth avait peu de temps de créer une bonne relation avec Nigel, mais elle tenait à remplir cette mission désespérée pour sauver les frères Chatwood d’une certaine manière.

    Peu importe à la personne avec qui elle discutait, le départ de Linus revenait sur le tapis que ce soit le passé ou aujourd’hui. Son départ vers Cambridge avait blessé ce monde venant du passé qui lui faisait face maintenant – puisqu’il était parti sans avertissement – vers Lakeview. Lizbeth voyait avec douleur ce que Linus et ses folies faisaient aux gens qu’il disait aimer… Elle ne savait sur quel pied danser ; elle voulait garder Linus, mais elle voulait qu’il soit à nouveau en paix avec sa famille. S’il repartait vers Cambridge, il ne pourrait être aussi proche qu’il ne l’est maintenant. Il a moins de chance à distance de vivre une relation saine avec les gens de Lakeview. Pourtant dans un autre sens, elle ne pouvait rester à Lakeview… elle avait sa famille et son entreprise de l’autre côté de l’océan. Serait-ce un signe de la fin de leur mariage ? Dans tous les cas, elle espérait trouver le juste milieu sans perdre son mariage avec l’homme qu’elle considérait comme son âme sœur. Lizbeth tentait tant bien que mal de renouer les relations en invitant le jeune Nigel à Cambridge. « Je n'sais pas vraiment ce que ça fait de devoir partir sans son mari ou sa femme. Je n'ai personne, mais j'imagine que ça doit être compliqué... On ne peut rien construire. Mais tu sais, Linus a toujours été comme ça apparemment. Ne le prend pas pour toi. T'en fais pas, il se radoucira bien un jour. » Elle haussa les épaules. Elle n’était pas partie sans son mari, elle avait tenté de le récupérer en prenant le premier vol en direction de l’Amérique. « Je ne sais pas, Nigel. Je crois que ton frère ne se rend pas compte du mal qu’il fait en partant sur un coup de tête comme ça. Hier, il m’a avoué de pas l’avoir vu dans ce sens… durant notre première dispute. » Elle s’était disputée avec lui une première demie heure pour ensuite avoir un moment de calme et de retrouvaille. W était alors apparu pour reprendre un deuxième round. « La maison de Greengrass, j'y habite depuis son départ, Hetty aussi vient souvent. Tu es la bienvenue, peu importe Linus même si c'est ton mari. » C’était gentil de la part de Nigel de m’y inviter même si mon mari changeait d’idée comme une girouette ; il voulait et ne voulait pas que je sois auprès de lui. Enfin, c’était un homme après tout. !

    Les tentatives de rapprochement se faisaient sentir, mais ils n’y arrivaient pas. Un contre temps à chaque proposition. Nigel venait de l’inviter à venir voir un match de Hockey, malheureusement la jeune femme sera déjà rentrée à Cambridge. Elle était peinée de lui faire de la peine. Son « oh » exprimait une certaine déception. Elle avait envie de contourner la table pour le serrer dans ses bras, mais elle se retint. Elle ne devait l’effrayer avec son élan d’amour. « Oui, je peux faire ça. Tu viendrais exprès de Cambridge pour me voir jouer ? » Elle hocha positivement de la tête. Elle viendrait pour lui faire plaisir bien que ce sport lui soit totalement inconnu. Nigel aimait y jouer ; elle ne priverait pas Nigel du plaisir de lui montrer sa passion. Le repas fut servie ; Lizbeth lui proposa quelques choses à boire. « Euh... je suis pas très alcool perso', surtout après l'entraînement, mais de l'eau gazeuse je veux bien. » Elle lui sourit appelant doucement la serveuse pour commander de l’eau gazeuse pour le charmant Nigel. Il semblait si gêné. Il ne fallait pas ; il devait se sentir à l’aise avec Lizbeth. Elle ne le jugerait jamais… ce n’était pas son genre. Nigel devait détruire ce qu’elle avait accompli dans sa vie que ce soit dans sa relation amoureuse, professionnelle, familiale ou psychologique pour qu’elle le haïsse et le juge. « Je peux te poser une question ? J'aurais voulu savoir, vous vous êtes rencontré comment avec Linus ? J'ai jamais su. » Elle lui sourit déposant sa fourchette un instant pour réfléchir comment bien formuler sa rencontre avec Linus. « Eh bien… Linus, je l’ai croisé dans une salle de classe la première fois. Je donnais des cours de rattrapage en chimie durant l’été… Linus était là, mais pas sous le nom de Linus. En fait, il avait une apparence négligée… les cheveux longs. » Elle prit une bouchée avant de poursuivre pensive. « Et puis, je n’ai plus cet élève. Ça faisait un temps que j’observais à chaque vendredi soir, un homme à un bar. Il étudiait en plein bar ! Bon sang, il était fou. Mes amies tentaient de le draguer… mais aucune n’a réussi à avoir un rendez-vous concret et vrai avec cet homme. Il avait une allure soignée et son regard mystérieux. Bref, c’était Linus. Je l’observais sans avoir la force de me jeter à l’eau. » Elle aussi avait des élans de timidité. Elle se devait de se donner quelques coups de pied dans le derrière. Lorsqu’elle avait fait sa demande à Linus, c’était l’un de ses moments où elle a pris tout son courage. « Un soir, je me suis levée et… j’ai été vers Linus. J’ai réussi à l’aborder. Il était très réticent et j’avais l’impression que j’étais à deux doigts de me faire envoyer chier… » Elle soupira, elle se souvint à quel point ses nerfs étaient à vif à ce moment. « Mais on a discuté quelques minutes, puis j’ai sorti une idée loufoque comme premier rendez-vous… de faire du parachute. Il a accepté, mais je regrettais, Nigel. J’avais peur des hauteurs. Deux jours plus tard, nous nous sommes envoyé en l’air … nous avons sauté en bas d’un avion. Je te dis… plus jamais je ne ferai du parachute. Ton frère a été très gentil avec moi ; j’ai eu tellement peur que je n’arrivais plus à marcher tellement que mes jambes étaient en coton. Il m’a prise dans ses bras … je crois que c’est sous son moment d’adrénaline qu’il m’a embrassée pour la première fois. On a continué à se voir sans que personne ne sache que nous nous fréquentions. Parfois, il était méchant et réticent… le lendemain il était mignon et gentil. Je crois qu’il ne savait pas s’il voulait de moi. En fait, je ne sais pas. » Elle sourit à Nigel. « Ton frère a emménagé avec moi, parce qu’il passait ses soirées avec moi ; on regardait les étoiles. Il me lisait des articles de science… nous sortions. Nous étions heureux, même si on était un peu loufoque avec nous activités. L’important c’est d’être heureux avec la personne qu’on aime ; on se fout des conventions. J’ai quand même demandé moi-même ton frère en mariage. Ce n’est pas lui… il était juste d’accord… » Elle se mit à rire comme si c’était une blague après tout. « ... mais avant son départ, nous avions parlé de fonder une famille. Je me confie à toi, mais il est parti une semaine plus tard après qu'on en ait parlé. Est-ce que tu crois que c'est un signe ?» Peut être ne devrait-elle pas en parler au plus jeune des Chatwood ? Mais à qui pouvait-elle se confier à Lakeview ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Ven 27 Déc 2013 - 11:09


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


Lizbeth faisait énormément d’efforts pour se faire accepter de son beau-frère, mais sa démarche était sincère, on le sentait. Nigel appréciait son initiative et même si il n'était pas fan de Linus en ce moment, il pouvait concevoir que l'amour lui est autorisé à lui aussi. Le jeune brun ne peut aider la femme, il ne sait pas ce que cela fait de se retrouver sans son amour, son mari, sa femme. Il n'a personne encore en vue pour le moment. Liz lui avoue alors que son aîné n'entend pas de la même oreille la faute de son départ. Il ne se rend pas compte du mal qu'il a pu faire, c'est bien dommage... Il hoche la tête mais ne dit rien, il n'y a rien à dire, c'est Linus ! En revanche, quand la belle brune lui dit qu'elle ne se sent pas la bienvenue à Lakeview, il tente de remédier immédiatement à cela en lui disant qu'elle était la bienvenue à la maison de Greengrass, SA maison après tout, depuis dix ans maintenant. Linus n'aurait rien à dire, il n'avait même plus de chambre puisque c'était lui qui l'avait récupéré et à moins qu'il n'ose franchir le seuil de celle d'Errol, il n'avait pas sa place ici. C'est ce que Nigel pensait secrètement mais il avait choisit la chambre de Linus pour emménager plus que celle de Heather parce qu'il sentait qu'il le fallait, que ce serait apprendre pourquoi il vivait, pourquoi il était partit en déménageant ses affaires ailleurs pour mettre les siennes. Il avait prit la place de Linus et avait tendance à avoir le même comportement solitaire que celui-ci dans certaines situations.

La conversation changea quelque peu, passant sur le point des visites. Lizbeth avait envie que son beau-frère vienne en Angleterre la voir, elle et Linus bien entendu ! Il n'était pas super chaud de cette idée mais il fit un mix afin de ne pas la vexé. Il pourrait bien y aller un peu, ça lui ferait plaisir et Liz était une femme charmante. Comment Linus avait-il pu la séduire au vue de son comportement de merde ? Il avait intérêt de ne pas la perdre cette Liz ! Poliment, Nigel demanda si elle voulait venir le voir au hockey, il lui ferait découvrir des choses en espérant qu'elle puisse rester jusqu’à son prochain match. Il jouait bientôt et si Linus restait et venait, il n'avait pas envie de sentir uniquement son regard perçant sur lui, c'était plus déconcentrant que les hurlements de Hetty dans le public. Puis, le Chatwood posa une question qu'il n'avait encore jamais posé, ni à l'un ni à l'autre des époux. Comment s'étaient-ils rencontrés. Nigel eut du mal à imaginer son frère en cours de chimie, ça le fit sourire d'apprendre ça et de l'imaginer avec les cheveux long et un air de pouilleux. Lui qui était si soigné, c'était étonnant. Il mangeait lentement, tout en écoutant la brunette lui raconter son histoire.
Linus étudiant dans un bar, ça c'était pus l'image qu'il avait de lui, aux dires de ses proches quand Linus avait décliné et qu'il avait commencé la drogue l'alcool. Le jeune homme rit lorsque la belle lui avoua qu'elle pensait se faire envoyer paître par son frère. Ça c'était fort ressemblant ! « Et ensuite !? » demanda-t-il. Lizbeth continua alors son récit. Ils auraient fait du parachute ensemble, c'était mignon à entendre et à imaginer. Nigel n'en revenait pas de tout ce qui s'était passé durant toutes ces années. Il avait vécu son enfance avec Linus, l'avait vu partir, se marier et revenir. Mais entre temps, il ignorait tout de cette vie qu'il avait eut. Même durant leurs échanges de mails il n'avait jamais vraiment évoqué Liz plus que ça. C'est une autre image de Linus qui s'expose à la vision de son cadet, il n'en revient pas d'apprendre tout ça. « C'est toi qui l'a demandé en mariage ? Tu es trop forte ! Enfin... J'me vois mal faire une demande en mariage moi aussi, c'est peut-être de famille. » rigola le petit brun.

Alors qu'il avalait une nouvelle bouchée, Nigel faillit s'étouffer. Le couple avait prévu de fonder une famille ! Linus désirait avoir des enfants, lui qui ne savait même pas s'occuper de lui ou de sa famille !?... Il ne savait pas quoi penser, il était sidéré de cette nouvelle. « Est-ce que tu crois que c'est un signe ? » demanda la belle brune et son beau-frère la dévisagea. Il ne savait pas quoi répondre. Si elle pensait qu'il pourrait lui dire ce que l'aîné à dans la tête, elle se trompait lourdement. « Tu sais, Liz... Moi je suis sa famille et il m'a abandonné sans rien dire y'a dix ans. J'sais pas s'il fuit des responsabilités ou s'il est simplement égoïste, mais je ne pense pas qu'il ai voulu te faire comprendre à la fin de votre histoire. Vous êtes bien ensemble, je l'ai jamais vu autant sourire que le jour de votre mariage ! Je pense pas que ça soit un signe, il sait juste pas ce que c'est que la considération. » lança le jeune homme. C'était son point de vue. Linus n'est pas un homme méchant, il ne fait juste pas attention aux autres, encore moins quand il s'agit d'Errol. Il n'y a que lui qui compte quand une date importante approche, alors il ne faut pas qu'elle s'inquiète. Autant manger tranquillement, ça viendra bien assez tôt ce moment où ils fonderaient leur famille. « J'aimerais bien vivre une histoire aussi passionnante, mais j'ai pas vraiment de chance en amour... » dit Nigel en se remémorant ses exs-copines.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Mar 31 Déc 2013 - 23:32

    C’était difficile de concilier sa vie à Cambridge et ses relations de Lakeview. Elle ne pouvait pas dire qu’elle avait une vie à Lakeview. C’était beaucoup trop tôt pour affirmer ce genre de choses, mais elle pouvait facilement affirmer qu’elle avait des relations surtout avec la famille Chatwood. C’était compliqué d’être à des milliers de kilomètre pour améliorer les différentes relations. Lizbeth ne connaissait personne sinon à part les Chatwood. C’était triste de ne pouvoir faire plaisir à Nigel en se présentant à son match de hockey ce samedi. Elle pouvait bien aller coucher à l’hôtel pour aller le voir, mais elle ne pouvait empêcher Billy – son chauffeur – de ne pas retrouver sa propre famille à Cambridge. Billy était un nouveau papa ; il méritait de passer du temps avec son nouveau-né et sa femme qui avaient surement grandement besoin de lui. Lizbeth ne pouvait faire tous ses caprices. D’ailleurs, elle ne voulait pas demander à Linus de la reconduire à l’aéroport. Elle ne supporterait pas de devoir le quitter lorsqu’il est si près d’elle. Elle avait besoin de partir à la première heure en l’ignorant totalement. Elle ne voulait pas que les gens la voient pleurer accrochée à son cou le suppliant de la suivre. Lizbeth ne voulait partager sa peine avec les inconnus. Elle partirait en même temps que Billy en laissant Linus à Lakeview … derrière elle.

    Lizbeth pouvait bien raconter son pseudo-conte de fée, mais Nigel n’avait aucune idée à quel point Linus n’avait pas été un ange avec elle. Elle avait travaillé si fort pour le garder auprès d’elle. Elle avait parfois l’impression qu’elle n’avait été qu’une vide couille parce qu’il partait sans rester avec elle. Parfois, les paroles de Linus avaient été extrêmement blessantes. Heureusement, après le baiser du bar, Linus était devenu l’homme qu’il était avec elle. Il restait à dormir bien que le matin, il était obligé de retrouver les Orchard pour le déjeuner. En somme, elle cachait les mauvais comportements qu’il avait pu avoir dans le passé. C’était justement du passé. Il avait tellement changé entre les différentes phases de leur relation. Linus était un bon mari à ses yeux malgré ses défauts. Il n’était décidément pas parfait, mais elle l’aimait plus que tout au monde. Nigel ne devait avoir une mauvaise opinion de son frère en rajoutant d’horrible chose sur son compte. Elle omettait de parler des côtés négatifs des débuts de son couple. Enfin, elle lui racontait surtout les moments heureux puisque c’était sur ça qu’elle se basait pour être heureuse. Elle avait compris que les moments malheureux étaient loin derrière eux, même si elle n’était pas plus heureuse aujourd’hui à cause de sa fuite. Cette foutue fuite ! « C'est toi qui l'a demandé en mariage ? Tu es trop forte ! Enfin... J'me vois mal faire une demande en mariage moi aussi, c'est peut-être de famille.  » Elle lui sourit en coin. « Oui, c’est moi qui lui ai demandé sa main. Il était d’accord, mais c’était mon rêve de petite fille de me marier avec un homme que j’aime vraiment intensément. » Linus ne croyait peut-être pas au mariage pour en faire la demande. Elle ne lui en voulait pas ; elle préférait en discuter avec lui-même si ce n’était pas la façon traditionnelle.

    C’était Linus qui voulait des enfants à l’époque. L’idée ne m’avait jamais effleuré l’esprit à l’époque – il y a un mois – mais j’avais fini par m’y faire. L’idée avait fini par me séduire, mais une semaine plus tard il était parti à Lakeview à des milliers de kilomètre de moi. Peut-être regrettait-il sa demande ? Décidément, elle ne connaissait pas le fond de la pensée de son mari. Elle ne pouvait pas arriver à Lakeview en se disputant avec lui et lui demander ce qu’il faisait des enfants qu’il voulait avoir avec elle. C’était sujet du passé, mais elle avait l’impression que c’était la raison pour laquelle il était parti. Enfin, elle ne devrait peut-être pas en faire part à Nigel qui avait déjà bien à penser. Elle se souvenait à sa propre adolescence que les changements physiques et émotionnels lui étaient extrêmement difficiles. Elle était certaine que c’était la même chose du côté de Nigel qui avait déjà assez de problème d’adolescent. « Tu sais, Liz... Moi je suis sa famille et il m'a abandonné sans rien dire y'a dix ans. J'sais pas s'il fuit des responsabilités ou s'il est simplement égoïste, mais je ne pense pas qu'il ai voulu te faire comprendre à la fin de votre histoire. Vous êtes bien ensemble, je l'ai jamais vu autant sourire que le jour de votre mariage ! Je pense pas que ça soit un signe, il sait juste pas ce que c'est que la considération. » Elle prit une bouchée de légumineuse en écoutant Nigel. Elle déposa à nouveau sa fourchette pour croiser les mains devant elle. « J'aimerais bien vivre une histoire aussi passionnante, mais j'ai pas vraiment de chance en amour...  » Elle eut un petit sourire en coin. « Linus est un difficile à comprendre, Nigel. Je crois quand même qu’il ne réfléchit pas à la portée de ses actes. Il oublie nos sentiments comme s’il agissait comme un robot. Il oublie parfois même ses sentiments agissant sur un coup de tête, mais ton frère est bon, Nigel. Il faut juste renouer avec lui pour lui demander un peu plus sur tout ce que tu veux. » Elle soupire en se massant les tempes. « Je n’aurais pas dû te parler de ça, je ne veux pas que tu t’en fasses avec ça. Déjà que tu as une piètre opinion de ton frère, je ne veux pas que tu le vois comme ça. Linus, malgré ses innombrables défauts, me rend heureuse bien qu’il soit différent de mes anciens copains que j’ai pu avoir avant lui. Par contre, il sait aimer et être tendre. Il a une carapace… je te le concède. Je t’en prie… t’en supplie de lui pardonner et de lui laisser une seconde chance, Nigel. » Elle était sincère le fixant droit dans les yeux en reprenant sa fourchette pour prendre une autre bouchée de son excellent repas. « L’important Nigel, c’est que cette histoire d’amour soit passionnante pour toi et que tu sois avec la personne que tu aimes. T’es mignon comme un chaton, tu en fais surement tomber des cœurs ! » dit-elle en reprenant une bouchée. « Au début, moi aussi… mes relations étaient des échecs. Je n’étais peut-être pas prête à être en couple ou je n’avais pas les mêmes intérêts, mais je peux te dire qu’en voyant Linus dans ce bar et après notre saut en parachute… je savais que je l’aimais. Je savais que je le voulais dans ma vie. Cet homme a ses hauts et ses bas, mais il sait aussi m’endurer. Je ne suis pas un ange ; j’ai mon caractère ! Il a toujours su m’écouter quand je n’aimais pas son comportement et j’ai su m’adapter à ce qu’il était en comprenant parfois ses réactions. Il sait qu’en partant c’était mal, mais il a des choses à faire ici… et je ne sais pas quoi en penser sauf que je l’aime. » Elle lui sourit. Linus avait bien su s'adapter à elle aussi. Elle avait parfois des journées difficiles où elle ne se supportait pas elle-même.

Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Ven 3 Jan 2014 - 9:50


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


La jolie brune avait un bon caractère, bien trempé et une volonté de fer apparemment. Elle avait demandé Linus en mariage, signe qu'elle est une femme hors des conventions de ce beau pays si traditionaliste. C'est intéressant d'entendre leurs histoires, d'apprendre à connaître son frère au travers de ce que Lizbeth dit. Mais ça ne fait que lui rappeler à quel point  il est seul et malheureux de ne pas avoir eu de frère pour l'élever. Peut-être que ses parents ne seraient pas partit si Linus était là, ou alors les deux auraient pu passer de très bons moments ensemble et s'entendre aussi bien qu'il le fait avec Heather. Mais il ne le saurait jamais, car on ne revient pas en arrière malheureusement.

Il écoute la jeune femme se désespérer d'avoir été délaissé par son mari alors que celui-ci était revenu à Lakeview et Nigel ne put s’empêcher de la rassurer tout en gardant cette amertume dans le cœur pour ce frère déserteur. Liz tentait de montrer que son aîné avait du bon, malgré le fait d'agir parfois comme un robot. « Oui, c'est ça, un robot... » Elle avait visé juste et il le remarquait. Linus ne faisait pas exprès de mal agir, il n'était juste pas conscient de ce qu'il faisait, comme si ses actes étaient dirigés par autre chose. Mais ce qui l'embêter le plus dans l'affaire, ce n'est pas le côté robot mais bien le fait que sa belle-sœur lui demande de renouer avec lui afin de pouvoir lui faire par de ses maux et d'apprendre à le connaître. Il grimaça mais plongea dans son assiette afin de manger plutôt que de répondre quelque chose.
Non, Nigel n'a pas de piètre opinion sur son aîné, il n'en a pas grand chose à faire. Il lui a dit tout ce qu'il avait à dire, il était à présent juste malheureux que ça n'ai pas réussit à faire la différence quand il est revenu et qu'il ne prête pas attention à lui. Pire encore ! Qu'il dénigre la seule personne qui a su se montrer forte et rester, pour le bien du reste de la famille. Il lui en veut. Mais Lizbet n'a pas tord. Il mérite une autre chance, le jeune Chatwood le sait mais ne peut pas faire le premier pas vers lui comme il a tenté de le faire avant. Si Linus n'est pas réceptif, il ne pourra jamais lui parler et lui dire tout ce qu'il a sur le cœur.

La jeune femme s'en veut d'avoir parler de son histoire avec Linus, il hocha la tête pour lui signaler qu'elle n'avait pas à être désolée de ça, il fallait en parler, ça faisait partit de leurs vies. « Je ne peux pas lui accorder de chance s'il n'est pas capable de m'écouter quand je le lui dis... J'aime mon frère, mais je n'aime pas cette distance qu'il créé avec tout le monde. C'est compliqué. » conclut-il.
Il préférait évoquer le fait que lui n'a pas la chance de vivre une belle histoire d'amour, aussi tumultueuse soit celle de sa belle-sœur, le hockeyeur n'est pas heureux de n'avoir personne. Il rit amèrement quand Lizbeth lui dit qu'il doit faire chavirer les cœurs des demoiselles avec sa bouille. Il ne se trouve pas laid, on lui dit assez souvent qu'il est très beau, mais il ne se sert pas assez bien de ses atouts pour aller au devant des gens. « Je suis content pour toi, si vous vous aimez. C'est le plus important. Je n'arrive pas à trouver celle qui me convienne encore. J'sais pas si ça viendra un jour, je suis pas à aller au devant des autres. Il me faudrait peut-être quelqu'un comem toi, qui ose venir m'aborder, me propose quelque chose. Si tu connais des filles comme ça, hésite pas à me les présenter ! » dit-il en souriant. Il aimait bien les nanas avec un tempérament fougueux et qui n'ont pas peur de faire du sport qu'il soit extrême ou non. Il n'irait pas faire du saut en parachute ou quoi mais il aimait bien l'idée qu'elle pouvait le faire si l'envie lui disait. Lui était loin d'être comme ça, un peu trop renfermé comme son frère.

« tu fais quoi exactement comme job ? J'en ai juste entendu vaguement parler mais je sais pas ce que tu fais. » demanda Nigel alors que le serveur les débarrassait. Il ne connaissait pas le métier de le jolie brune et était incapable de savoir si c'était intéressant ou non. Lui qui n'avait qu'une seule envie de job dans la vie, il aimerait découvrir d'autres choses tout de même.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Lun 13 Jan 2014 - 21:48

    Elle tentait de passer du temps de qualité avec le petit frère de son mari. Ce n’était pas simple. Après tout, Nigel n’avait pas d’éloge à faire sur Linus. C’était compréhensible, mais elle ne partageait pas la pensée de cet adolescent. Linus avait bel et bien ses défauts, mais il était capable de faire preuve d’un amour inconditionnel. Pourtant en apparence, Linus restait distant avec tout le monde dont elle. Durant plusieurs mois, Linus avait caché qu’il la fréquentait. Plusieurs ont appris avec surprise que non seulement Linus fréquentait une demoiselle depuis quelques temps, mais ils étaient au stade du mariage. À force, Lizbeth avait associé son côté secret et mystérieux à sa personne. Peut-être ne voulait-il pas trop s’étendre sur sa vie privée pour ne pas attirer trop l’attention? Lizbeth avait pu comprendre que sa vie privée aurait pu être étalée au grand jour devant la presse à potin si elle tombait sous les innombrables journalistes qui ne cherchaient que des scandales. D’ailleurs, Linus avait toujours redouté à ce sujet les clones ne vendent quoique ce soit à leur sujet si elles parvenaient à connaître leur vie privée. Les clones n’étaient plus, mais je tentais de trouver une réponse logique à donner aux comportements de Linus vis-à-vis sa famille surtout Nigel. Il aurait du être beaucoup plus présente pour cet adolescent. Il avait perdu plus que la moitié de sa famille lorsqu’Errol s’était suicidé et que Linus avait pris la fuite. Il était logique que Nigel avait des attentes envers son frère aîné. Lizbeth savait que Linus à l’époque où Nigel avait besoin de lui se la coulait douce avec elle. La jeune femme se sentit curieusement coupable de s’être accaparer de son bel adonis l’éloignant de ce fait même à sa famille. Pourtant, ils avaient toujours été les bienvenus à Cambridge en tout temps. Son appartement appartenait aussi à Linus ; il aurait pu inviter sa famille à tout moment qu'elle aurait été si heureuse de les accueillir. Lizbeth adorait les gens même si parfois ceux-ci étaient stupides ; elle avait foi en l’humanité en sorte. Elle adorait recevoir d’ailleurs et surtout de la famille.

    Des regrets, elle en avait à la tonne. Présentement, elle se haïssait d’avoir dévoilé certaines choses sur l’aîné de Nigel. À vrai dire, elle ne devrait pas parler de ses quelques problèmes amoureux avec ce dernier. Déjà, il ne semblait porter son grand frère dans son cœur. Alors, pourquoi dégouté encore plus Nigel vis-à-vis son frère ? Bref, elle prit une grande gorgée d’eau qu’on lui avait servie au début du repas. Linus n’était pas parfait, mais elle défendait férocement ses bonnes qualités. Elle reconnaissait tout de même que certains comportements étaient pitoyables et incroyablement stupides et détestables. Lizbeth ne s’était jamais gênée pour faire remarquer à Linus ce qu’elle pensait de ses agissements. Ils étaient un couple bizarrement agencés. « Je ne peux pas lui accorder de chance s'il n'est pas capable de m'écouter quand je le lui dis... J'aime mon frère, mais je n'aime pas cette distance qu'il créé avec tout le monde. C'est compliqué. » Elle hoche la tête. Lizbeth comprenait ce qu’il disait sur cette distance qu’il mettait avec la majorité de la population. Linus était dans le tort, mais Nigel ne devait baisser les bras vis-à-vis son aîné. La beauté était de famille chez les Chatwood. Elle n’avait eu aucun problème à lui dire qu’il était tout mignon. Lizbeth ne se gênait pas décidément de faire pleuvoir les qualités envers le jeune Chatwood. « Je suis content pour toi, si vous vous aimez. C'est le plus important. Je n'arrive pas à trouver celle qui me convienne encore. J'sais pas si ça viendra un jour, je suis pas à aller au devant des autres. Il me faudrait peut-être quelqu'un comem toi, qui ose venir m'aborder, me propose quelque chose. Si tu connais des filles comme ça, hésite pas à me les présenter  » Elle sourit tendrement à Nigel. Il semblait avoir une piètre opinion de lui-même. Elle se reconnaissait en lui. Elle n’avait jamais eu beaucoup d’estime de soi. À l’époque, elle avait pleuré dans les bras de son richissime père afin de lui trouver le remède miracle pour maigrir. Elle se souvenait combien d’heure qu’elle avait passé devant le miroir à pincer le moindre surplus de poids ou ce qu’elle n’aimait pas sur son corps. Les marques de son adolescence étaient restées. « Les filles comme moi… Une fille se décidera de faire une demande au beau Nigel Chatwood, mais tu es encore jeune ! Tu as encore du temps, mon chéri. Ne t’inquiète pas un jour, tu auras ton épopée et ce sera la plus belle et délicieuse à tes yeux. »

    Elle prit une autre bouchée de son plat prenant une minute pour réfléchir à ce qu’elle était devenue depuis le traitement pour devenir la femme qu’elle était. Eh ouais, elle parlait de traitement puisque son père lui avait payé les meilleurs psychologues, nutritionnistes et entraîneurs pour me satisfaire. Son père ne l’avait jamais autant pleuré. Sa mère quant à elle connaissait depuis un moment les douleurs de sa petite fille surtout lorsqu’elles devaient trouver de nouvelles tenues pour des sorties. Lizbeth avait toujours détesté à l’époque sortir et faire les boutiques. Elle faisait l’opposer de ce que les autres filles de son âge à l’époque aimaient faire. Enfin, si elle n’avait pas fait la demande à son père de lui apporter de l’aide à son père, elle ne serait pas devenue la femme qu’elle était. Elle ne serait pas à la tête de son empire pharmaceutique. D’ailleurs, elle ne se donnait pas cher dans la séduction de son mari. Aurait-il remarqué son minois avec quelques kilos en trop ? Elle n’en était pas certaine. Elle n’aurait pas eu la vie qu’elle menait. Lizbeth en était persuadée. Lizbeth reporta son attention sur le présent. Elle faisait face à Nigel dans ce restaurant italien où elle profitait de sa charmante compagnie. « tu fais quoi exactement comme job ? J'en ai juste entendu vaguement parler mais je sais pas ce que tu fais. » Elle lui sourit en croisant les mains au-dessus de son assiette. « Tu me promets de ne pas avoir peur si je te le dis ? » Elle lui sourit. Parfois, son métier pouvait effrayer quelques personnes. Elle était une patronne. Elle ne pouvait le nier après tout, mais elle descendait rarement de son trône. Elle s’occupait de son royaume en gérant les finances et en investissant dans les recherches. Elle prenait les grandes décisions, mais il y avait toujours un prix à payer pour les décisions qu’elle prenait. «Je suis la pdg de la compagnie pharmaceutique qui appartenait à mon père. Il m’a remis les rennes afin que lui prenne des vacances. Il n’est jamais bien loin d’ailleurs. Il a passé sa vie dans cette entreprise. » Elle parlait de son père comme si elle parlait d’une histoire d’amour. Son père était tout pour elle. «c’est grâce à lui que j’ai pu devenir la femme que je suis, Nigel. Il m’a tellement aidé à m’aimer et à voir des jours moins sombres. À l’adolescence, j’étais extrêmement… extrêmement timide et j’étais obèse. Les autres se moquaient. J’étais la grosse baleine boutonneuse ou la face de pizza ou la boule de bowling… » Elle venait de partager un souvenir douloureux qu’elle tenait d’oublier. C’était une chose qu’elle ne criait pas sur les toits. Elle ne voulait jamais plus que personne ne fasse référence – surtout dans les médias – qui elle avait été.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Mar 14 Jan 2014 - 13:43


*What a British surprise !*

La famille est une cour de justice qui ne chôme ni nuit, ni jour.


Lizbeth semblait comprendre le jeune homme lorsqu'il disait qu'il y avait de la distance entre Linus et le reste du monde. Si elle ne protestait pas, c'est qu'il l'était avec elle également. Mais ce n'était pas quelque chose de bon pour lui, de se tenir éloigné des autres comme il le faisait. Il faut savoir se confier et s'ouvrir aux autres même si ce n'est qu'à une seule personne. Nigel était secret sur sa vie, mais Heather et Miranda en connaissait les moindre détails, même s'il n'en parlait à personne d'autre il avait tout de même quelqu'un à qui il n'avait pas besoin de faire de grandes explications pour comprendre la situation dans sa globalité. S'il disait à sa cousine qu'il y avait encore eut une altercation à la fac, le « encore » lui rappelait le dernier rapport effectué et elle savait de quoi il s'agissait. Il n'en aurait pas fait une montagne, mais leur langage parfois semblant codé, les rapprochaient et nul ne savait autour d'eux. Un grand soulagement pour le jeune homme d'ailleurs !
La jolie brune parlait de ses expériences avec Linus, de cette demande en mariage extraordinaire ! Elle l'était pour lui du fait que ce soit la femme qui ait demandé et non l'homme comme il est convenu en temps normal. Elle était courageuse, une battante et Nigel aimerait rencontré une fille comme elle, qui prenne les devants, comme il dit. Il n'est pas du genre à faire de grandes déclaration, son frère doit être pareil. Lizbeth sourit. Elle avait foi en lui, il trouverait quelqu'un, il suffisait d'un peu de patience. Elle ignorait ce qu'il traversait, ça la surprendrait si elle en apprenait plus sur sa vie amoureuse. Il apprécia en revanche le fait qu'elle l'appelle « chéri » c'était mignon et assez familier mais ça ne le dérangeait pas. « Je l'espère. Parce que c'est assez difficile à mon âge de trouver de la stabilité. » C'est bien vrai. Entre les coureurs, les dévergondées, les coincé(e)s, on ne sait plus où donner de la tête et les jeunes de nos jours ne veulent plus s'impliquer dans quelque chose de sérieux avec le partenaire amoureux. Ça peine énormément Nigel qui aime les histoires d'amour romantique et durable. Il a trop passer d temps avec sa meilleure amie certainement, à regarder des films et séries de ce type, ou bien tout simplement le fait de voir l'effet qu'ont les briseurs de cœurs sur les demoiselles. Il est quelqu'un de très respectueux et n'ira jamais blessé quelqu'un volontairement, ce n'est pas son genre. Alors son tour viendrait de connaître l'amour, il ne désespérait pas.

Il avait plutôt tendance à avoir du mal en ce qui concerne Linus, le désespoir le gagnait de plus en plus à mesure qu'il voyait qu'il ne parviendrait pas à lui faire entendre raison et à l'avoir dans sa vie. Il n'avait plus envie de parler de lui et c'est pourquoi, après avoir parler de la personnalité de sa belle-sœur quant au mariage, il bifurqua sur son métier. Il avait entendu parler qu'elle dirigeait quelque chose mais n'avait jamais vraiment eut de confirmation. Et n'était pas rester assez longtemps pour le lui demander. Il en profitait maintenant qu'il l'avait sous la main. « Tu me promets de ne pas avoir peur si je te le dis ? » fit-elle alors. L'étudiant sourit, se demandant si elle cachait un métier d'espionne ou de tueur à gage. Extravagance à force de regarder trop de séries télévisées ! « Promis ! » assura-t-il en posant sa fourchette afin de l'écouter. En réalité, Lizbeth est une grand dirigeant d'entreprise. Son père, il est vrai, possédait une grand industrie de produits pharmaceutiques, il en avait parlé rapidement avec l'homme au mariage, enfin il avait écouter Monsieur Blackwood en parler à sa cousine plus exactement. Mais il n'avait pas suivit jusqu'au moment où il avait du dire que Liz avait reprit la direction. C'était impressionnant, vraiment ! Une femme PRD, ça ne se voit pas tous les ours en effet. Dans une société bien trop machiste, on ne laisse pas la place aux femmes. Il était ravi d'apprendre qu'elle faisait ce métier. « C'est super ça ! C'est impressionnant de se diriger dans ce genre de carrière, j'me verrais mal diriger quelque chose, j'ai déjà refuser la place de Capitaine de mon équipe ! » Il en rit mais c'était presque amèrement, tant il  ne se sentait pas avoir les épaules de commander quelqu'un. Il faudrait bien un jour mais il préférerait ne pas assumer cette place directement. Conseiller lui irait mieux dans ce type d'entreprise.

La jolie brune ajouta qu'elle devait tout à son père, il l'avait beaucoup aidé tout au long de sa vie. Nigel n'en revenait pas qu'elle dise avoir été obèse et boutonneuse. Il ne put s'empêcher même de la reluquer de tout ce qu'il pouvait voir depuis sa place. Elle était tellement belle, fine et sophistiquée qu'il avait du mal à la croire. « Tu es sérieuse ? Ils osaient t'appeler comme ça ? Tss.. » rétorqua le jeune homme en pensant avec dégoût aux camarades de la demoiselle qui avaient été injustes. Lui ne s'était jamais moqué des autres, il était plutôt le dindon de la farce quand ses amis avaient un truc en tête, comme de le faire draguer une jeune fille alors qu'il ne savait pas s'y prendre. « Tu as pris une belle revanche en tout cas ! Je peux t'assurer que ton passé est oublié. Tu es magnifique, Liz ! » Complimenter une femme était une chose qu'il savait faire. Il aimait la beauté et n'aurait jamais pu dire que la belle brune avait eut un passif aussi compliqué. Il avait posé sa main sur la sienne afin de la réconforter, ce passage de sa vie n'existait plus. Les enfants sont cruels mais vint un jour où on sait s'imposer et où plus rien ne compte pas même le regard de ces gens stupides. Il était content de la connaître et chercha alors quelque chose à lui dire, afin de se tenir au même niveau qu'elle. « J'aime pas les gens qui se croient supérieurs et se permettent de critiquer. Toi ça a été sur ton poids, moi c'est sur ma taille. Mais ça me sert bien quand même ! J'passe sous les autres sans problèmes une vraie fusée ! » Il espérait la faire sourire, voire même rire. « On a tous un passé douloureux qu'on aimerait oublié. Je suis content qu'au moins un de nous ait pu aller de l'avant. » Oui, il faisait allusion à Linus et Errol. Il fallait que Linus avance et affronte son frère pour aider son cadet à en faire autant. Si Linus avait le cran de faire face et de passer à autre chose, leur relation ne pourrait que s'en améliorer et tout pourrait changer dans leurs vies respectives. Il le souhaitait de tout son cœur mais le premier pas devait être fait par l'aîné.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas

Lizbeth

avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Je te regarde
et je connais tous tes secrets ! -W
☇ ÂGE RÉEL : 24
☇ DATE D'ANNIVERSAIRE : 19/02/1994
☇ A EMMÉNAGÉ LE : 12/05/2013
☇ MENSONGES : 2854
☇ JEU A LA : mixte
☇ AVATAR : Eva Green




MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Ven 17 Jan 2014 - 1:09

Elle était face à ce Chatwood qu’elle aimait déjà tant. Nigel, le jeune frère de Linus, était terriblement adorable. Elle se sentait en confiance avec lui, mais elle ne pouvait trop se plaindre du comportement de Linus par rapport à son départ précipité. Elle devait se contenir devant les autres membres de la famille par respect. Par ailleurs, elle ne voulait semer la bisbille avec les Chatwood et les Spencer ainsi pour son mari, elle gardait le tout sous silence. Elle broyait du noir en se répétant sans cesse des histoires sans queue ni tête. Des histoires plus stupides les unes que les autres prouvant clairement de son manque flagrant de confiance en soi. Au lieu de se voir comme la femme qu’elle était, elle se pinçait encore l’âme à la recherche de quelconque maux ou pire elle ne se voyait jamais assez bien pour son adorable mari. Elle n’était jamais à la hauteur selon ses dires, mais après tout ce temps qu’elle avait passé avec Linus, il avait toujours été sincère. Pourquoi changerait-il son fusil d’épaule? Elle devait continuer à croire à son couple. Elle devait ne plus croire en ce quoi les clones avaient pu lui raconter. Elle fermerait sur les histoires d’infidélité plausible que les clones criaient à tue-tête. Son cœur lui disait de lui faire confiance. Son père lui dirait quant à lui de gérer la situation comme si elle était à la tête de l’entreprise : calme, réfléchi et la tête froide !

Elle avait discuté avec Nigel de son métier hors du commun surtout chez la femme. Elle était à la tête de la compagnie de son père ; elle devait répondre à quelques qualités qu’elle ne semblait pas avoir du moins. Elle suivait toujours un psychologue qui lui manquait dans cette période de crise. Elle se sentait fléchir sur toute cette dose de stress et de tristesse qui cohabitait ave celle depuis quelques semaines. Par contre, elle savait qu’avec sa compagnie, son père serait toujours là pour l’épauler. Même si elle n’avait pas le profil exact pour répondre à son poste, elle n’était pas en état de crise constante. Elle avait des ressources qu’elle n’avait pas en ce moment précis. Elle perdait alors la boule et le contrôle de ce qui ne devrait pas. « C'est super ça ! C'est impressionnant de se diriger dans ce genre de carrière, j'me verrais mal diriger quelque chose, j'ai déjà refuser la place de Capitaine de mon équipe ! » Elle lui sourit une nouvelle fois en le voyant se mettre à rire. Elle voulait un petit garçon comme lui plus tard. Nigel était adorable. « Je suis plus que certaine que tu aurais fait un merveilleux capitaine, mais si tu n’étais pas prêt… il valait pour toi que tu déclines. C’est beaucoup d’être le chef ! » Ce n’était pas le même genre de poste, mais il fallait décidément avoir dans tous les cas de leadership. C’était de petit rôle comme cela qu’on finissait par être bien dans les grands rôles. Par contre, il ne fallait jamais forcer quiconque qui n’était prêt à prendre certaines responsabilités. Souvent, cela se soldait par un échec, même à un dégout profond. Ce n’était décidément le but de la manœuvre.

Elle lui parla de son adorable père. Il était son sauveur durant l’époque où elle avait eu beaucoup de mal à s’accepter. Chaque jour avait été difficile lorsqu’elle s’apercevait dans le miroir. Pourtant, il avait été là pour lui tendre la main, Il avait été là dans un moment difficile. Son père, elle l’aimait. C’était indescriptible comme relation. Sa mère était une gentille femme, mais elle était trop centrée parfois sur elle-même. Elle avait parfois oublié le malaise de sa fille devant les boutiques de vêtement huppé qui n’avait jamais – décidément – les tailles qui feraient à Lizbeth. C’était de la torture ! « Tu es sérieuse ? Ils osaient t'appeler comme ça ? Tss.. » Elle lui fit un petit sourire en coin hochant positivement de la tête. C’était bel et bien comment on traitait. Il y avait bien d’autres sobriquets qu’on lui avait donné jusqu’au jour où elle était devenue assez jolie pour la plupart des individus de l’école. « Tu as pris une belle revanche en tout cas ! Je peux t'assurer que ton passé est oublié. Tu es magnifique, Liz !  » Il avait déposé ses mains sur les siennes. C’était difficile de lui confier ça, mais elle était capable d’en prendre. Elle expliquait à Nigel qu’elle n’avait jamais été la femme aussi forte qu’elle l’était maintenant. Pourtant, elle n’était pas totalement guérie de sa jeunesse qui l’avait profondément marquée. Son surplus de poids guettait les pires cauchemars de Lizbeth. « J'aime pas les gens qui se croient supérieurs et se permettent de critiquer. Toi ça a été sur ton poids, moi c'est sur ma taille. Mais ça me sert bien quand même ! J'passe sous les autres sans problèmes une vraie fusée ! » Elle rit de bon cœur en écoutant Nigel lui parler de sa grandeur. Il était plus petit que Linus, c’était vrai. Son frère était plutôt grand à vrai dire. « On a tous un passé douloureux qu'on aimerait oublié. Je suis content qu'au moins un de nous ait pu aller de l'avant. » Un sourire en coin qu’elle offrit à Nigel. « Tu es petit, mais c’est ta volonté qui fait en sorte que tu réussis les combats que tu entreprends. C’est ce qui est important, tu peux avoir toutes les qualités convoitées, mais s’il te manque de ça » Elle mit une main sur son cœur. « Tu ne réussiras pas grand exploit dans ta vie. Les plus grands de ce monde ont travaillé dur pour la plupart. » Elle rajouta après une autre bouchée et gorgée. « J’ai toujours peur de redevenir grosse, mais je sais que j’ai les moyens de perdre les kilos en trop avec de la volonté. Je ne suis pas toujours la femme forte. Certain sujet comme la famille, les amis et Linus qui me sont difficiles à gérer vis-à-vis mon estime de moi. Je doute beaucoup de ce que je suis, mais j’apprends tous les jours à bien réagir. J’aimerais parfois avoir la froideur sibérienne de Linus ainsi que son calme, mais j’aimerais aussi avoir ta passion ! » C’était sincère.

Le restant du repas se passa bien. Nigel et Lizbeth discutaient de tout et de rien. Une chimie que Lizbeth n’avait pas eu à sa première rencontre avec Heather. Elle était heureuse d’avoir une aussi bonne relation avec Nigel en si peu de temps. C’était inespéré après tout. Il était dommage qu’elle était en devoir de quitter les États-Unis pour attendre son mari à l’appartement à Cambridge. Malheureusement, elle aimerait être chez elle avec toutes les personnes qu’elle avait connue ici. Le repas était terminé, mais elle associait ceci comme une fin de chapitre où la fin de cette épopée à Lakeview était très proche. Nigel allait terriblement lui manquer. Ils montèrent tous les deux à nouveau dans la limousine pour retourner à la maison. Elle aimait terriblement ce petit homme avec le cœur sur la main.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth Ven 17 Jan 2014 - 19:10

Terminé & Verrouillé Wink
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: what a British surprise ! || ft. Lizbeth

Revenir en haut Aller en bas
what a British surprise ! || ft. Lizbeth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» De surprise en surprise [Kathleen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Atlanta :: Arena-