VOTEZ POUR NOUS.


www. top site top 50
www. top site perfect
www. top site best rpg
www. top site dreaming
www. top site obsession

La boîte à secrets

Les ragots de Lakeview ◗ voir le sujet

De ANONYMOUS
Je me demande souvent la logique de suivent les gens. Ils le savent pourtant qu'il est dangereux ce W alors pourquoi le provoquer avec leur réunion ?! C'est ma voisine qui m'en a parlé, elle a prévu d'y aller... Je pense vraiment que c'est une mauvaise idée. W risque de venir y faire un tour, c'est sûr !
De ANONYMOUS
A ce qu'on dit par chez moi, le jeune Foster aurait plusieurs petites amies. J'sais pas si c'est vrai mais c'est moche pour ces filles. Malgré tout, bien joué mon gars !
De JANE J. WELLINGTON
La petite nouvelle, Rebecca Hobbs, c'est un foutu spectacle à elle seule, bordel qu'elle me fait rire.
De MAXIMUS GOOD
D'abord il gifle les gamines, maintenant il hurle tout seul. Pas qu'entendre Tyee le sauvage brailler me dérange, mais ces espèces de grognements en russe, en finnois, je ne sais pas, ça commence à me les briser. S'il a le mal du pays qu'il rentre chez lui, ça fichera la paix à tout un quartier.
De TYEE H. L. DAENDELS
Ce que... C'est absurde ! Lizbeth est une amie, rien de plus, et je... Je voulais la voir. La nuit, en pleine rue. Il n'y a pas besoin d'un lieu pour trouver les gens à qui l'on tient.
De JOSH WILLIAMS
Si vous saviez tout ce que Anton entend et voit chez les Spencer. Le petit Chatwood il s'entend trop bien avec le nouveau locataire, ça l'air et il a vu des trucs dégueulasse, mais il a pas voulu m'en dire plus. Et c'est sans parler des engueulades entre la fille Spencer et ce sournois de Chatwood. Anton a du les séparer, mais il m'a dit qu'elle a une solide droite la fille de l’éleveur.
De MEREDITH LANDER
Si vous voulez mon avis, ils n'auraient pas du expédier la petite Chatwood chez les Spencer. Ils ont plus de 70 ans, c'est pas possible de laisser une telle furie chez de si braves gens. Rose voit tous les jours comment ils se font rabrouer par le fille.
De JOYCE RIPPER
Vous savez, celle qui se balade en limousine ? Ben je l'ai vu main dans la main avec le p'tit Chatwood. C'est quand même horrible, c'est la femme de l'autre Chatwood.
De HEATHER SPENCER
Quoi ? Comment ça je suis sexy en dessous érotique ? Non, j'ai rien fait de sexuel à Lizbeth... à part en parler...
De LINUS CHATWOOD
Quoi ? Lady en dessous affriolant ?

intrigue n°3



 
Rejoignez notre page facebook ♥️♥️

 

 Goodbye, my dear (☇)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Goodbye, my dear (☇) Dim 7 Avr 2013 - 17:38

12 mars 2013, la plus belle journée de sa vie. C’est durant l’avant-midi qu’elle avait enfilée une belle et simple robe d’été blanche dont le confort n’était tout sauf au rendez-vous. Durant la même avant-midi, JJ avait tenté de se mettre plus à l’aise, mais rien n’était arrivé au bout de son confort habituelle. Pourquoi avait-elle choisis une robe, elle n’en portait jamais et hélas, le jeans taille basse ne faisait guère partie des possibilités pour cette journée si parfaite. Leslee se préparait en compagnie d’Angie, sa meilleure copine et sa mère Vivian. Le stress enveloppait le corps de la lieutenante de police forte et sereine. Elle ne s’inquiétait surtout pas pour l’amour éternelle qu’elle porterait pour la belle Madison, mais bien pour le temps qu’elle pourrait passer à ses côtés. Une fois la cérémonie terminée, elle s’envolerait vers Las Vegas et à partir de ce moment, les deux demoiselles seraient mariées et heureuses. La maladie de Leslee faisait partie des coups durs de la vie, les médecins ne pouvaient rien leur promettre, sachant combien elle pouvait être faible un jour et un peu mieux durant les quelques jours suivants. Aujourd’hui, selon ce qu’on lui avait rapporté, tout était pour le mieux. Leslee ne semblait pas vivre un malaise et Jane s’en sentait conquise. Elle attendait ce jour merveilleux depuis si longtemps, se rappelait la promesse que l’an prochain, Leslee aurait vaincu cette foutu maladie et partagerait le confort d’un divan en sa compagnie. Hansley se souvenait encore de la belle Saint-Valentin qu’elle avait organisé pour sa douce, un moment parfait, de bonheur complet, mais qui ne pouvait durer éternellement. Aujourd’hui, le 7 avril 2013, Jane se retrouvait devant la pierre tombale de Leslee Sea Madison-Hansley, le cœur en peine et l’esprit totalement agar. Un doux rayon de soleil traversait ce ciel sombre en cette journée d’avril tandis que la forte lieutenante se retrouvait face à l’irréprochable. Leslee avait vécu une chute de pression devant l’hôtel, sa tête s’était rempli d’inconnu, ainsi la chute fut inévitable. Le regard de Jane lors de ce moment ne put être décrit. Elle ressentait un tas d’émotion du coup et la peur l’avait aussitôt envahie. Ce sentiment, elle le conserva tout au long de son séjour à l’hôpital avant de mourir dans ses bras. Les larmes chaudes de Hansley perlèrent devant le coprs inerte de l’amour de sa vie et depuis, cette image ne quitta jamais l’esprit de la femme. Perdue et perturbée par toutes ses émotions, la mort de son père avait été un choc, mais rien de comparable à celle de sa femme. C’est face à la tombe de Leslee que Jane laissa tout dévoiler, les sentiments qu’elle gardait pour elle depuis si longtemps, elle rageait, elle se détestait, elle avait envie d’hurler de toutes ses forces. Jane se retrouvait à genou face à Leslee et récitait quelques paroles à voix basses. « Leslee… » Elle pleurait, pleurait comme jamais, autant qu’autrefois, le jour, ce fameux 12 mars 2013, le jour où Leslee mourut.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇) Mar 9 Avr 2013 - 14:18




Goodbye, my dear...

« La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants. » ► Ciceron
Marcher dans ces allées à la fois propres et sordides était une habitude pour le jeune homme. Il les connaissait par cœur, à force de venir. Depuis son plus jeune âge, Connor arpentait ce cimetière. Enfant, il avait de la peine à regarder la tombe de sa mère, se rappelant chaque fois la scène de cet accident. Tout avait volé dans les airs... Plus vieux mais toujours fragile, il avait vu une nouvelle pierre aux côtés de celle de sa mère. Il n'était pas là le jour où son père est mort. Il travaillait ce soir là et n'aurait jamais dût mourir si son partenaire n'avait pas été un pourri. Il en ovulait beaucoup à cet homme, qu'il croisait pourtant souvent. Il serrait les dents car en plus d'avoir causé la perte de son père, il l'avait privé de son meilleur ami. Trois ans de prison les avaient séparé et plus rien n'a jamais été pareil après ça... Et puis, plus loin de l'emplacement de ses parents se trouvait la tombe de Brennan, son meilleur ami. Il n'avait pas eu de chance, il était tombé dans une embuscade. Même lorsque l'on sort de prison, on n'échappe pas aux risques.

Aujourd'hui, le jeune homme était venu pour « voir » son ami. Bien sûr, il avait apporté des fleurs à ses parents en passant, mais il avait terriblement besoin de parler à quelqu'un de confiance. Bien qu'il ai des amis, Connor ne se confiait jamais qu'à Brennan, depuis leur plus tendre enfance. Il avait envie de passer un moment avec lui, même s'il n'aurait jamais de réponse... Il s'assit donc dans l'herbe cet après-midi là. Le ciel était bleu gris, il ne pleuvrait pas mais il faisait bien assez moche pour représenter l'humeur du lieutenant. Ça lui serait le cœur de voir l'énorme pierre que la famille Lancaster avait fait posé, tellement grande qu'on pourrait s'y allonger. Il ne le ferait pas, ce n'était pas vraiment une heure pour ça. À la place, il s'assit à côté, se posant contre le marbre. De l'intérieur de sa veste, il sortit une petite flasque. Il ne s'en séparait jamais, pour les jours où ça n'allait pas, comme à présent. Il trinqua avec son ami, commençant à lui raconter ce qui se passait dans sa vie. Il n'y avait pas vraiment grand chose de bien à dire. Rien n'allait depuis ces dernières semaines. Voilà deux mois qu'il n'était plus là pour lui, qu'il n'avait plus aucun soutien et sombrait petit à petit. Il le lui dit, il n'avait pas honte de ses mauvaises pensées avec lui. Sasha, qui était son amie la plus proche, comme une sœur, ignorait que Connor avait déjà pensé à en finir, elle serait choquée, inquiète. Il ne voulait pas de ça. Mais ici, avec la dépouille de celui qui était le plus proche de lui, il se laissait aller. « Tu me manque mon pote. C'est vraiment plus pareil sans toi. J'suis désolé de pas être arrivé à temps. Tu sais... je m'en veux encore. Je te jure que je te vengerais ! Même si je dois y passer, je ne les laisserais pas s'en tirer vivant ! » lâcha-t-il, répétant cette promesse comme à toutes ses visites. C'était souvent ce qui sonnait la fin de sa visite au cimetière. Il rangea sa bouteille et caressa doucement la tombe de Brennan. « Je t'aime mon frère. Je ne t'oublierais pas ! »

Séchant ses quelques larmes qu'il autorisait à couler pour eux, pour sa famille, il se leva ensuite. Il était temps de retourner dans le monde des vivants, de rejoindre la routine et le brouhaha de la ville. Il avait beaucoup parlé, il se sentait mieux, avait évacué le stress de ces derniers temps et parlé de ce qui lui importait encore un peu sur Terre. Connor se frotta les yeux tout en quittant l'allée dans laquelle se trouvait Brennan. Il reprenait peu à peu sa contenance et ses traits reprirent leur aspects à mesure qu'il s'éloignait de la pierre tombale. Le cœur plus léger, il tentait de penser à autre chose. Il lui fallait à présent se changer les idées, trouver quelque chose de bon à se mettre sous la dent.
Tournant à droite pour rejoindre l'entrée principale, il observait les alentours. Il n'y avait pas grand monde. Il avait le visage fermé mais plus aucune marque de tristesse ne perlait. Il était redevenu le Connor que les gens voyaient tous les jours. Capacité d'adaptation remarquable pour le lieutenant. Il ferait un bon infiltré. Il aimerait ça d'ailleurs ! Un jour peut-être..

Et là, il la vit. Sur le coup, il se demanda s'il ne rêvait pas. Mais non. C'était bien Jane Hansley, sa collègue, qui se tenait là, près d'une des tombes. Son cœur se serra de nouveau à la seule idée de sa présence. Il s'en souvenait parfaitement bien. Le jour de leur cérémonie de mariage, la fiancée de Jane avait succombé à son cancer... Personne n'en revenait. Elle qui allait si bien, qui souriait en entrant dans la pièce. Elle s'était éteinte comme ça, prise d'un malaise. Il avait fallut prendre les choses en main et Connor faisait parti de ceux qui avait amené le calme pour que les secours soient prévenu. Ne sachant pas s'il devait le faire, ses jambes le portèrent en sa direction. Elle avait sans doute besoin de solitude, tout comme lui, mais il voulait lui montrer son soutien. Elle avait été une des premières à lui présenter ses condoléances pour Brennan. « Jane... » se risqua-t-il en approchant d'elle. Elle avait la même tête que lui quelques minutes auparavant. Jamais il ne l'avait vu dans cet état. Jane était la personne la plus forte qu'il connaisse, jamais il n'aurait pensé la trouver en train de pleurer. Lui-même ne se serait jamais permit de pleurer devant quelqu'un, alors elle ! Il lui posa une main sur l'épaule en signe de compassion.


CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇) Mar 9 Avr 2013 - 20:57

Le vent s’abattait dans sa longue chevelure brune en cette journée calme. Jane n’avait aucune pensée précise à l’instant même, elle ne se voyait plus dans la vie, elle ne voulait plus rien, plus d’un bel appartement, d’un emploi amusant, d’une famille, des amies, la joie, l’amusement, bref, le seul envie qu'elle eut à la seconde même était de ne plus rien ressentir, mais ce n’était guère un choix pour la lieutenante. Le suicide n’était surtout pas la bonne solution et JJ le savait parfaitement. En étant à la criminelle, la lesbienne enquêta sur plusieurs cas de suicides ou de tentatives et ce ne fut jamais facile. Vivant à Lakeview depuis toujours – jonglant entre Atlanta et ici – Jane connaissait beaucoup de personnes dont quelques-uns qui prirent cette voie dans le passé et la brunette sait parfaitement qu’ils n’auraient pas dû commettre cet acte horrible. Enfin, bien qu’elle ressentit un si grand vide à l’intérieur, Hansley savait bien qu’elle allait devoir se trouver une raison et guérir. Leslee fut l’amour de sa vie et jamais elle ne l’oublierait. Elle ne guérirait pas évidemment. Combien de fois depuis sa naissance avait-elle fait un séjour au cimetière de Lakeview, à dose régulière. Les dernières années furent pénibles pour JJ, l'assassinat de son père, le décès de sa femme, le meurtrier qui s'occupait des habitants de cette ville... Aujourd’hui, Jane tentait de rendre visite à son grand amour le plus régulièrement possible. Elle ne souhaitait surtout pas qu'on croie aussi vite que la jolie lieutenante aille tourne la page. Depuis la mort de sa femme, JJ n’avait plus de vie. Elle buvait comme un trou et n'arrivait plus à reprendre sa vie en main. Hâtive de reprendre le boulot, le capitaine de la criminelle refusait ses requêtes, mais seule Jane pouvait savoir ce qu'elle souhaitait. La femme pourrait se livrer corps et âme dans son boulot, ce qui aurait comme effet de totalement oublier ses problèmes - du moins pour un moment - mais non.

Seule devant la pierre tombale où le nom de sa défunte épouse fut gravée, Jane repensait à chaque moment qu’elle passa aux côtés de la rouquine, bien qu'ils furent si peu. Dire qu’elle l’a connaissait depuis une seule année, c’était court pour le bouleversement que Leslee Madison avait créé dans sa vie. N’étant pas médecin, Jane n’eut aucune chance de savoir que le premier trou noir de Leslee – lors de leur première relation sexuelle – fut relier à ce cancer. Prenant connaissance de la quantité d'alcool qu'elle ingurgita ce soir-là et sachant qu’elle n’y était guère habituée, Les aurait pu se souvenir de la veille. Peut-être qu’en découvrant le cancer de sa copine à cette époque,la sauver faisait partie des possibiltés, mais Jane ne souhaitait pas penser à ce genre de chose. Elle en était presque à croire qu’elle pouvait être liée à la mort de la rousse. Sans oublier qu’en mourant, la fille de Leslee – Lily – se retrouvait complètement seule. Ayant refusée l’accès à un père violent, la jeune Madison restait le seul entourage de la pauvre gamine qui termina avec Vivian – sa grand-mère – oui, sa belle-mère ne comptait pas réellement dans son cœur, mais elle accepta à l'époque qu'elle s'occupe de Lili. De toute évidence, Jane n’aurait pas la force ni les compétences pour lui donner un bel avenir.

Penchée vers le sol, les larmes ruisselaient sur ses joues rosées depuis plusieurs minutes déjà, seul le bruit du vent guidait ses émotions dans la solitude du cimetière. La lieutenante n’en pouvait plus de souffrir, elle serrait sa poitrine durement lorsqu’une voix vint détruire sa solitude. Jane se retourna rapidement, les yeux remplis de larmes et vit son collègue Connor Malone. En serrant les dents, elle lui balança sans réfléchir. « Putain de merde, Connor, tu m’as foutu la chienne, j’en ai presque chier dans mon froc ! Annonce-toi la prochaine fois…. » Dit-elle sous l’effet du moment. Elle comprit aussitôt qu’elle ne paraissait pas à son meilleur face à un collègue. JJ essuya rapidement ses yeux. « Merde… Qu’est-ce que tu fous là… tu veux voir comment je peux être fillette ! » Elle relâcha la tension de ses épaules et soupira sur le bord du gouffre. Son visage semblait déjà plus compatissant après qu'elle aille envoyée balader Connor.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇) Ven 12 Avr 2013 - 19:32




Goodbye, my dear...

« La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants. » ► Ciceron
La solitude, cette sensation de ne plus exister que dans votre esprit, que personne n'est là. Vous ne les voyez pas, ils ne s'occupent pas de vous. C'est quelque chose de drôle. Lorsqu'on y est plongé, lorsque l'on reste ancré dans son chagrin, plus rien n'existe autour. Être malheureux nous enferme dans la solitude et en se sentant seul, souvent on se renferme de plus belle dans ce malheur, prisonnier de ce cercle vicieux. Connor était une partie de cette spirale infernale depuis son enfance. Il n'avait connu que ce sentiment, cet abandon de ses proches et rien ne lui permettait de remonter. Lui s'enfermer dans l'alcool et le travail, souhaitant presque que l'un des deux ne l'achève. Sans plus rien pour vivre vraiment, pourquoi était-il encore là ? Il ne le savait pas... Il sentait qu'il devait être là, qu'on avait encore besoin de lui. Il devait tenir et lutter contre son envie de rejoindre sa famille. Peut-être qu'il pourrait vivre une mort paisible, où personne ne lui prendrait plus ses parents ni son meilleur ami. Mais il n'était pas prêt à cela. Vivre une mort était une idée complètement stupide d'ailleurs. Quand on est mort, on est mort ! Connor le savait pertinemment. Il ne croyait pas en la réincarnation, ni au paradis. Peut-être l'enfer à la limite, mais il était en plein dedans. Et pourtant, il semblait aimer ça. Vivre pour souffrir, souffrir pour se sentir en vie...

Et en voyant la jolie brunette penchée sur la tombe de sa défunte femme, il savait qu'elle ressentait la même chose que lui. Jane avait perdu la personne la plus importante pour elle, tout comme lui. Elle était morte sous ses yeux, dans ses bras. Connor ne pouvait imaginer sa douleur, car l'amour qu'il portait à ses morts et celui que sa collègue portait à Leslee étaient deux choses totalement différentes. Mais il savait ce que ça faisait de tout perdre et de se sentir abandonné. Il hésitait mais il alla vers elle. Elle avait autant besoin de solitude que de réconfort. Et puis, si elle était comme le brun, elle aurait vite fait d'être seule au monde, alors s'il pouvait éviter qu'elle n' s'y retrouve trop rapidement... Lorsqu'il s'était approché de la jeune femme, celle-ci eut une réaction de surprise et sursauta. Elle se mit à sacrer jurer, lui confiant avec stupéfaction la peur qu'il lui avait faite. Connor grimaça. « Désolé. » dit-il, ne sachant pas quoi rajouter d'autres. Lui qui ovulait pour une fois se montrer sympathique, il se faisait refouler et ne savait pas ce qu'il pouvait lui dire. Il était naturel qu'elle lui en veuille. Il se contenta d'un petit sourire gêné en guise d'excuse.
Jane ne mâchait pas ses mots. Elle avait autant de tact que son vis-à-vis, ne tournait jamais autour du pot pour vous dire que vous la faisiez chier. Elle était extraordinaire et elle savait en imposer dans ce monde masculin. Tout ce qu'elle était faisait d'elle un bon flic. Elle ne se démontait jamais. C'était d'ailleurs la première fois que l'agent Malone trouvait des traces de larmes sur le visage de sa collègue.

Non, il n'était pas venu la voir pleurer comme une fillette, loin de là. Lui-même avait fait sa fillette quelques minutes auparavant, alors il n'oserait pas se moquer d'elle alors qu'il vivait la même situation ! Il se posa près d'elle. « Non, je ne suis pas venus te stalker juste pour te voir pleurer, désolé ! » dit-il sur un ton plus léger que nécessaire. « Je... J'étais venu rendre visite à ma famille... » avoua-t-il en pinçant les lèvres. Il ne la regardait pas dans les yeux. Elle ne voulait pas qu'il la voit pleurer, il la comprenait parfaitement bien. Lui-même venait à des heures où il n'y avait personne, rien que pour jouer les cry babies en paix. Les mains dans les poches de sa veste, il hésita. Rien n'était bon à dire dans ce genre de moments, surtout pas de lui demander comment ça allait. CJ ne se serait jamais permit cette impolitesse, vivant le même drame. Ils restèrent donc un instant ainsi, sans parler. Peut-être deux, trois minutes. Puis, Connor se risqua. « Tu peux pleurer si tu veux. Ça fait du bien de se vider. Je sais s'que ça fait. » Il ne le savait que trop bien. Alors qu'elle ne s'empêche pas d'hurler si elle le désirait. Si elle lui demandait de partir, il le ferait. Autrement, il serait là. Il n'avait pas bien connu Leslee, mais elle semblait être quelqu'un de tout à fait charmant et drôle. Pour les quelques fois où il l'avait croisé, il avait eu un bon feeling. Il l'avait d'ailleurs confier à la dépouille de Brennan. Il lui avait raconter le mariage et sa fâcheuse tournure. Peut-être que s'il y avait une mort à vivre, il connaîtrait Leslee et prendrait soin d'elle jusqu’à ce que son amour la rejoigne. N'étions nous pas sensé nous retrouver tous au même endroit à la fin ? Ce serait bien qu'elles se retrouvent un jour...


CODE BY AMIANTE


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇) Mar 30 Avr 2013 - 20:21

Comment son collègue de travail pouvait la comprendre ? Jane travaillait en compagnie de Connor Malone depuis un moment déjà et malgré le petit rapprochement qu’ils eurent lors de son mariage et la mort de Leslee, JJ ne prit jamais le temps de le connaître réellement. Elle bossait avec cet homme, affrontait les brigants sans trop s’attarder aux détails de la vie de cet homme. Maintenant qu’il l’observait, l’air aussi piteuse qu’elle, la belle lieutenante comprit qu’il vivait également un deuil ; via la raison de sa présence au cimetière. Peut-être n’était-ce pas aussi lourd que la perte d’une femme, mais il semblait affecté lui également. Hansley le voyait dans le regard de son coéquipier. Depuis toujours, la lesbienne ne prenait pas le temps de consoler les gens et de les aider. Elle n’avait aucunement cette fibre en elle malheureusement, mais elle pouvait compatir par moment – particulièrement au travail – Hansley n’appréciait pas qu’on perdre le sourire naturellement, ainsi, elle exigeait une explication à tout coup, mais cette fois, elle ne formula aucune phrase. Elle ne trouvait pas les mots, Connor venait de la surprendre lors d’un moment de faiblesse et cela l’énervait intérieurement. Elle fronça les sourcils prenant le temps d’essuyer ses sanglots sur son visage. « Ah… » Elle baissa les yeux, ne sachant pas quoi répondre. Elle réfléchissait à sa vie et ce qu’elle vivait présentement et soudainement, elle reprit parole. « Tu as des personnes d’enterrer dans ce foutu cimetière je suppose ?... » Dit-elle. Après tout, c’était le cas de presque tous les habitants de cette ville, juste en repensant à Leslee et son père. JJ soupira et ajouta suite au commentaire un peu déplacé de son partenaire. « Haha, comme tu peux être con parfois, tu crois vraiment que je vais chialer devant toi, tu rêves, j’ai ma fierté putain. » Elle plissa les yeux un peu déboussolé malgré la force qu’elle désespérait à démontrer à Connor.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇) Mar 18 Juin 2013 - 11:06




Goodbye, my dear...

« La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants. » ► Ciceron
La mort n'était pas une chose facile à gérer. Nul ne peut comprendre la douleur de perdre un proche, l'amour de sa vie, un parent, tant qu'il ne l'a pas vécu lui-même. On se rend souvent compte dans sa vie que lorsque l'on perd quelqu'un, notre entourage se montre sous un autre jour, maladroit et semblant n'avoir jamais vécu de drames. Étrange phénomène. Cette douleur ne disparaissait jamais totalement et lorsque l'on s'enfonce dedans, on ne risque pas de s'en sortir. C'est ce que faisait Connor depuis des années. Il s'était réfugié dans de sombres vices, préférant alcool et sexe à une soirée à se confier et chercher la stabilité. Rien ne lui faisait envie, il n'était même pas certain de vouloir vivre à certains moments. Mais se détruire sans faire plus attention que ça à sa peau était un bon passe-temps aussi ! Connor ne rêvait que de retrouver sa famille. Peut-être qu'en mourant, il existait pour de vrai cet « au-delà » dont tout le monde parlait et des retrouvailles avec les êtres chers pour vivre l'éternité au paradis. Bon ça semblait con et le jeune homme n'y croyait qu'à moitié mais il se disait « pourquoi pas » !

Il ne pensait pas trouver Jane dans cet endroit, bien qu'il sache que sa femme était enterrée ici, il ne l'avait pas envisager. Il n'aimait pas non plus qu'on le dérange dans ses moments de recueillement et comprenait le regard que la jeune femme lui avait lancé. Il ne bougea pas, restant disponible mais prêt à partir si elle le décidait. Lorsque sa collègue lui demanda s'il avait lui aussi des proches dans ce cimetière, son cœur se serra et ses yeux dérivèrent automatiquement vers l'endroit d'où il était venu, apercevant le sommet de la pierre tombale de son meilleur ami. « Ouais... Brennan est là. Mes parents aussi... » dit-il d'un ton grave que la demoiselle ne devait pas lui connaître. Évoquer cela ne lui fit pas de bien, ni plus de mal. Il avait comme l'habitude d'être dans cet état là.
Désirant se montrer amical, Connor confit à la lieutenante qu'il ne verrait aucun inconvénient à ce qu'elle ai envie de pleurer. Lui l'avait fait quelques minutes plus tôt, bien qu'il ne reste de trace de ce moment que le rouge de ses yeux/ son visage était toujours durci, comme s'il serrait les dents en permanence pour ne pas hurler. Le brun eut un sourire lorsque son amie lui répliqua qu'il pouvait toujours courir pour la voir pleurer. Elle avait toujours son répondant, c'était déjà ça de gagner. « J'te reconnais bien là ! » dit-il en mettant les mains dans les poches avant de s'asseoir. Le silence s’installa quelques instant entre eux, avant que le jeune homme ne reprenne la parole. « Comment ça se passe ? » demanda-t-il en sous-entendant la période de deuil. « Quand tu vas revenir, ça va faire du bien aux bleus ! J'crois qui en a deux qui n'écoutent que toi. » tenta de plaisanter Connor. Il savait qu'il ne servait à rien de parler ouvertement du deuil, de la mort et encore moins de se montrer compatissant. Lui n'avait pas supporter les gens qui pleuraient pour lui en prétendant le comprendre sans avoir jamais vécu cet situation. Il en avait envoyé chier plus d'un alors il ne se voyait pas dire à Jane à quel point il était désolé pour elle ou lui dire que ça passerait ! Il n'était pas stupide, le temps n'efface rien, il ne fait que mettre du sel sur les plaies ouvertes. Lui n'avait qu'une envie, discuter de tout et surtout de rien afin d'alléger le poids de sa collègue pour lui éviter les mêmes déboires que lui. Qu'elle ne finisse pas par venir au cimetière avec une bouteille, bien qu'il ne dirait pas non pour partager ce qui se trouvait dans sa poche.


CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇) Dim 14 Juil 2013 - 18:32

Un souvenir lointain atteint l’esprit de la lieutenante de police. Un sourire. Une odeur de beignet, de café. Comment pouvait-elle s’imaginer perdre l’être le plus cher à ses yeux. Leslee partageait tant de sa vie depuis qu’elle l’a connaissait. JJ passait à tous les jours pour acheter un petit encas le matin venu avant de se rendre au boulot. Leslee, c’était un signe de caractère, d’amour et de perfection. Elle conservait le souvenir de ses matinées ensoleillées, des délicieux beignes qu’elle dégustait en moins de deux secondes et malgré tout ça, elle n’arrivait pas à survivre uniquement à l’aide de ses souvenirs. Madison lui manquait, elle se déchirait l’estomac à chaque fois qu’elle ressentait l’envie d’un café ou d’une pâtisserie et dieu savait parfaitement comment Jane en était accro. L’amour de sa vie, on lui avait enlevé et personne ne pouvait comprendre ses souffrances, ni même Connor. Cet homme semblait loyal et réconfortant. Lui-même avait perdu des êtres qu’il affectionnait beaucoup, mais Hansley pouvait-elle se permettre d’ouvrir son livre grandement pour lui faire lire tout son contenu ? Elle ne le pensait pas malheureusement. Même son frère n’arrivait en rien avec elle, Jane avait besoin d’une nouvelle bouffée d’air, mais personne ne semblait trouver ce qu’elle exigeait. Seule Leslee pourrait l’aider et malheureusement, ce ne pourrait en aucun cas arriver. « Je suis plus rien. Je n’arrive même plus à bouger, je suis lâche et ce n’est tout simplement pas moi, putain de merde. » Elle lui avoua quelque chose de grand, qu’elle ressentait depuis un moment. « J’aimerais bien me remettre le cul au boulot, mais ils veulent que j’attente un peu. Putain, j’y arrive pas Connor… » Elle serra les dents pour retenir ses larmes, mais tout jaillit d’un seul coup. Jane se jeta dans les bras de ce dernier. Bien qu’elle était consciente qu’elle se laissait emporter, celle-ci rejeta son visage vers la gauche pour être certaine qu’il ne l’a voie pas réellement dans cet état désespérant.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇) Lun 29 Juil 2013 - 12:47




Goodbye, my dear...

« La vie des morts consiste à survivre dans l'esprit des vivants. » ► Ciceron
La situation était très douloureuse, pour l'un comme pour l'autre. Dans ce cimetière, on aurait volontiers rêvé de ne jamais y foutre les pieds, sauf pour son propre enterrement. Certains y venait bien trop souvent, comme Connor par exemple, rendant visite à ses proches. Il n'y avait pas grand monde pour fleurir les tombes qu'il visitait. Brennan recevait quelques gerbes de sa mère, qui se chargeait d'en envoyer aussi pour les parents Malone. Leurs familles avaient toujours été proches, les deux amis avaient été très populaire durant leur vie. Mais le fait que Brennan aie fait un aller par la case prison à largement terni sa réputation. Il n'a fait que couvrir son père et tout le monde le prend pour un criminel. Ça fou la rage de savoir que personne ne vient rendre hommage à un homme aussi courageux que lui. Il mérite d'être entouré dans la mort comme il l'était dans la vie ! Les ingrats ! En y pensant, Connor fronce les sourcils. Il ne se sépare jamais de cette expression jusqu'à ce qu'il quitte le cimetière, il restera renfrogné.

Mais le pourrait-il cette fois-ci ? Il avait croisé Jane et la jeune femme ouvrit enfin la bouche pour se confier à lui. La lieutenante se sentait faible et lâche. Elle ne l'était pas, Connor ne l'avait jamais vu ainsi. Elle était malheureuse, ayant perdu sa femme si rapidement. La fête avait tourné cours. Il voyait parfaitement ce qu'elle entendait par  là. « Ouais, je sais. T'es pas comme ça. » répondit le brun, ne sachant que dire. Que ça passerait ? Qu'elle redeviendrait la femme forte et bien dans sa peau comme avant ? Il mentait occasionnellement, mais il ne se permettrait pas de le faire avec Jane, ça non ! Il avait bien trop de respect envers elle. Et il savait également que l'on ne pouvait pas revenir en arrière, que cette sensation d'être vide de toute envie de mouvement ne se décollait pas comme ça. Lui ne remontait pas. Il ne se sentait pas lâche, mais extrêmement faible. Seul et maudit. Lui prend ça pour une malédiction, que Dieu cherche à le punir pour ses méfaits en prenant la vie des personnes les plus proches de lui. Alors ouais, il ne mentirait pas pour faire du bien à qui-que ce soit quand même lui est convaincu du contraire.

Tout d'un coup, JJ fit une remarque pertinente. Elle en avait marre d'attendre qu'on l'autorise à reprendre le boulot, elle ne parvenait pas à prendre cette période de deuil comme telle et sentait semble-t-il de plus en plus le poids de la mort sur ses épaules. La jeune femme se jeta à son coup soudainement, sanglotant. Surprit tout d'abord, le lieutenant passa son bras autour d'elle en soutien. Il lui frotta le dos doucement, pour la rassurer. Ça marchait avec certaines personnes. « Je sais, c'est dur. Moi aussi ils m'ont fait chier. Faut que tu leur fasse comprendre que tu te sentiras mieux qu'en bossant ! » dit-il, en cherchant un moyen de l'aider. « Ils veulent que tu te repose et prenne de le temps de la pleurer, c'est la procédure pour se remettre. Comme si on pouvait se remettre en deux semaines ou trois mois de congés ! Sont un peu cons j'te l'accorde... Bats toi pour ton job ! Si tu te sens d'y aller retourne y ! mais fais pas comme moi par contre... A la mort de Brennan, j'me sentais d'aller bosser mais c'était pas le bon moment j'étais défoncé du matin au soir tellement je buvais et dormais pas, j'ai fais n'importe quoi et j'ai finis à l'hosto tu te souviens ? Flingue pas ta carrière hein ! T'es une super flic, on a besoin de toi ! » Connor se souvenait de cette période où il portait une nouvelle fois le deuil. Il le portait toujours et buvait mais moins que sur le coup. Il avait noyé son chagrin, voulu tout effacer, mais ce n'était pas la solution. Il fallait se serrer les coudes, trouver un soutien qui tienne le choc, même quand vous faite n'importe quoi. Il avait failli se faire égorger et Jane pouvait sentir sa cicatrice, elle qui lui enserrait le cou. Valait mieux pas que Jane test ça, elle. Coco était invincible, la mort ne voulait pas de lui pour l'instant, mais Jane n'aurait peut-être pas autant de chance...


CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Je te regarde
Invité
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇) Jeu 5 Sep 2013 - 20:16

Une douceur, une pensée, une odeur, peu importe quelle idée se faisait Jane de la vie sans Leslee, chaque petit détail de sa vie en compagnie de la belle rouquine la faisait terriblement souffrir. Hansley n’imaginait aucun avenir. Depuis le 12 mars 2013, elle ne s’imaginait plus dans le futur et rien ne pouvait l’aider à remonter la pente. JJ souffrait et c’était ainsi. Tous ses proches tentaient de l’aider à reprendre le dessus sur sa douleur, mais Hansley ne pouvait rien faire pour tout stopper. C’est en observant Connor qui tentait de lui expliquer le processus qu’il avait lui-même vécu suite au décès d’un être cher qu’elle comprit que Leslee ne reviendrait vraiment plus. Elle ne pourrait plus sentir ses mains douces sur son corps, son parfum de vanille ou sa voix mielleuse.  La vie s’arrêtait là. En fixant un moment son ami et collègue de boulot, JJ tenta de se retenir le plus possible, mais l’eau remplie rapidement ses yeux qui se fermèrent d’un geste vite. Les larmes perlèrent le long de ses joues bien qu’elle voulait se contenir et ne pas affronter la souffrance. La lieutenante de police se jeta sans attendre dans les bras réconfortant de son ami qui par chance était là pour la supporter dans sa douleur. Jamais Hansley n’aurait laissé quelqu’un l’approcher de la sorte, mais elle se mourrait de l’intérieur, elle ne respirait plus, elle avait besoin d’aide et d’un peu de réconfort. Les belles paroles et la compréhension de Connor l’aidait réellement.

Sur ce geste de désespoir, Jane ne se contrôlait plus, pleurant à chaude larme dans le cimetière de Lakeview – là où son grand amour avait laissé sa dépouille – la tombe gravée au nom de son amante jonchait les deux policiers laissant la situation prendre ce triste dénouement.

TERMINÉ & VERROUILLÉ
Revenir en haut Aller en bas




Je te regarde
Contenu sponsorisé
et je connais tous tes secrets ! -W



MessageSujet: Re: Goodbye, my dear (☇)

Revenir en haut Aller en bas
Goodbye, my dear (☇)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I think that it's time to say goodbye [Libre]
» Goodbye my old friend...
» 08. I guess this is goodbye
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Dear Journal ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIARS :: Église St-Barnabé-